AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i'll follow you until you love me ▬ shuuji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Avatar : Niigaki Risa
Absence : En semaine sauf les Mercredis + WE
Posts : 32
Age : 24
Situation : En Couple ♥
Ambition : Travailler dans la mode.
Études : 2.C, Sakurai.
À l'école : Club d'Arts Plastiques.
Profession : Etudiante
Agenda : ▬ Finir mon tableau et l'accrocher dans ma chambre.
▬ Acheter un cadeau de Noël à Shuuji.
▬ Cacher l'existence de Shuuji à Junpei.
▬ Survivre à la colère de mon frère ?
▬ Et m'acheter un sac à main.
MessageSujet: i'll follow you until you love me ▬ shuuji   Mer 1 Déc - 16:54

&

Mayuko Noriko ft. Ikuta Shuuji
01/12/10 - 10 heures..
Aquarium - Tokyo

    Bien qu'il soit relativement tôt, les doux reflets du soleil commençait déjà à s'émerveiller et à tâter le corps endormis de Noriko, avec lui, une légère brise l'accompagnait. La beauté du jour, la fraîcheur estivale, les petites feuilles et les rayons du soleil. Il faisait peut-être un peu trop froid, ce jour là. Les rayons du soleil traversaient gaiement la fenêtre de la jeune femme venant titiller désagréablement ses yeux, recouverts par une fine peau hermétique que l’on appelle paupières. Une douce brise souffla sur le visage de la jeune nippone la réveillant en douceur tout en la frigorifiant avec délicatesse. Un réveil calme, elle mit sa main devant sa bouche dans un bâillement silencieux tout à la fois doux, sans ouvrir la bouche comme un lion affamé. Ses yeux lui picotaient amèrement, comme si elle les avait plongés dans le sel de mer, le regard opacité par le voile du sommeil qui lui flouait la vue, Noriko aperçu une silhouette jonché sur un fauteuil face à elle. Dans un demi-sourire radieux et endormi qu’elle lui adressa, elle venait de reconnaître Madame Mayuko, sa douce mèrequi avait dû l’observer dans son sommeil sans oser l’en extirper, se disant surement qu’elle finira bien par se lever de sa propre initiative. Un petit sourire timide étira ses douces lèvres pulpeuses, aujourd’hui était un grand jour, un jour de gloire, un jour de ..sortie avec son amoureux, Shuuji.

    Elle s’extirpa doucement de ses draps, lentement sûrement par l’impacte de la fatigue, mais sans pour autant perdre sa grâce démesurée dans n’importe quelle situation. Elle s’orienta vers la salle de bain tout en souriant une dernière fois à sa mère qui quitta la pièce pour aller travailler, elle ferma la porte et elle commença à se faire couler un bain chaud. Elle était un peu tendue, alors il n’y avait rien de mieux pour la relaxer avant la mise en œuvre de l’opération number one. Après s’être déshabillé, elle se glissa dans son bain à bulle tout en soupirant de contentement. Elle ne regrettait pas d’avoir opté pour ce bain, plutôt que la douche, ça serait regrettable de regretter un peu de luxe quand on peut se le permettre. Elle y resta pendant trente minutes, puis elle sortit tout en étant entouré de vapeur chaude, sa peau luisait sous l’infime rayon de soleil qui venait éclairer son corps chaud et humide. Elle se mit en peignoir, tandis qu’elle se maquillait légèrement comme à son habitude, crayons autour des yeux, un coup de mascara et c’était dans la poche. Elle n’avait pas besoin de se peindre le visage de mixture pour paraître un tant soi peu belle aux yeux des gens. Puis elle se tourna pour attraper ses habits, comme toujours elle s’habilla rapidement, frissonnant de tous ses membres. Puis vint le moment de la coiffure, elle ramena ses cheveux en une queue de cheval bien nette, laissant échapper quelques mèches rebelles sur le côté, et un peu derrière. Elle noua le tout avec l’aide d’un élastique noir, elle se regarda pendant quelques instants dans le miroir, c’était parfait, comme ça, elle n’aura aucun soucis de vision pendant son rendez-vous avec son bagarreur adoré. Quand, elle sortit de la salle de bain, elle traversa sa chambre en quelques minutes pour arriver dans le couloir, elle posât délicatement sa main sur la rambarde en marbre noir et dévalât les escaliers avec rapidité pour arriver dans la cuisine. Elle ne s’attarda pas, elle prit un chausson aux pommes avec un jus de pommes, puis but rapidement son infusion au thé - car les Gens, Noriko déteste le lait – avant d’aller dans le hall d’entrée.

    Elle s’accouda à l’escalier, laissant rien transparaître sur son visage alors qu’elle saluait quelques domestiques qui passaient devant elle. Lorsqu’elle fut sûre que le couloir était désert, elle envoya un SMS à Shuuji – car sachez que Noriko ne savait pas vivre sans son portable – pour lui demander s’il était prêt ? Car, oui elle devait aussi s’occuper de lui dans la foulée. Au fond, malgré ses airs décontracté et stoïque, Noriko stressait à fond. C’est avec une patience infinie, hypocrite par son impatience flagrante, Nori’ pianotait avec agacement contre la rambarde de l’escalier attendant que son téléphone vibre, mais rien à faire. Puis lorsqu’elle s’habilla de son manteau qu’il vibra : Elle et le pique-nique des tourtereaux pouvaient décoller.

    Alors qu’elle attendait le jeune homme devant l’entrée du bâtiment, Noriko vérifiait une dernière fois qu’elle n’avait rien oublier. Tout était près, elle pouvait donc profiter de son amoureux sans s’inquiéter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-noriko-i-call-you-butterfly-t56.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/m-a-y-u-k-o-n-o-r-i-k-o-how-could-i-burn-paradize-t103.htm

avatar
Avatar : Miura Haruma
Posts : 24
Age : 26
Situation : En couple ♥
À l'école : Président du club de Kendo
Profession : Etudiant
Agenda : → terminer mon année sans difficulté... quoi ?! c'est pas beau de rêver un peu !!
→ apprendre à faire du vélo sans les mains
→ trouver un cadeau de Nowel à Noriko
→ éventuellement assouvir le monde au Kendo, mais bon ça c'est une autre histoire ...
MessageSujet: Re: i'll follow you until you love me ▬ shuuji   Ven 3 Déc - 22:31

Shuuji s’était levé à une heure correcte en cette matinée froide mais ensoleillée. Autant dire que cela relevait de l’exploit, d’autant qu’aujourd’hui il n’avait pas à se rendre au lycée. Mais comment avait-il pu se coucher à une heure descente la veille ? Cela semblait totalement improbable. En effet, et si sa conscience ne lui avait pas donné un bon coup cela ne se serait sans aucun doute pas passé comme ça, alors qu’il avait quitté Sakurai à une heure plutôt avancée à cause du club scolaire quelques camarades l’avaient gentiment invité à boire un verre. Ô miracle ! Il avait refusé ! Et oui, comme quoi même quand on s’appelle Ikuta Shuuji et qu’on aime sortir jusqu’à point d’heure il arrive d’être un peu sérieux. Il fallait profiter de cette aubaine ! Mais alors pourquoi ? Tout simplement parce que monsieur avait un rendez-vous aujourd’hui, un rendez-vous pour lequel il ne voulait pas arriver en retard et encore moins louper. Un rendez-vous avec Noriko. Et d’un parce qu’il était sûr que si jamais il ratait cette journée sa vie allait être largement raccourcit sous la colère de la demoiselle, et de deux parce qu’il savait pertinemment que passer du temps en sa compagnie était bien trop agréable pour passer à côté.

Ainsi, c’était sans égratignure et en pleine forme que le nippon avait ouvert les yeux à neuf heures pétantes. Il avait abattu une main engourdie par le sommeil sur son cellulaire afin de s’en saisir avec la vivacité d’une marmotte en hibernation. L’heure indiquée par l’écran lumineux lui semblait descente, et ce fut la raison pour laquelle il se leva sans trop se presser. Il avait devant lui une heure pour se préparer et se rendre au point de rencontre. Impossible ?! Non ! Pas pour un jeune lycéen tel que lui !! Shuuji se leva donc, repoussant nonchalamment la couette de couleur foncée qui finit sa course sur le sol de la chambre. Ce fut semi-aveugle qu’il marcha jusqu’à sa fenêtre pour tirer son rideau, non sans se prendre le coin de son bureau. Les rayons du soleil traversèrent alors sa chambre, c’était agréable de voir du soleil !! Le nippon ne savait pas quand est-ce qu’il allait se mettre à neiger, mais face à un temps pareil il n’était vraiment pas pressé. Il avouait d’ailleurs sans peine qu’il préférait largement l’été à l’hiver… même si ce premier était totalement intenable dans la capitale.
Il fila par la suite dans la salle de bain dans laquelle il prit une douche. Il essaya tant bien que mal de ne pas y rester trop longtemps, car c’était bien connu il était du genre à rester de longues longues minutes sous l’eau brulante. Non sans une moue désapprobatrice, il finit malgré tout à s’extirper du cocon de vapeur pour aller s’habiller. En ouvrant son armoire il se décida à faire un bon assemblage. Les pulls n’étaient pas sa tasse de thé, alors il mettrait plusieurs couches. Alors que le résultat final semblait pas trop mal selon lui, son portable lui indiqua en une vibration bruyante sur sa table de verre qu’il avait un message. Un léger sourire éclaircit son visage lorsqu’il vit le nom de Noriko s’afficher sur son petit écran, et celui-ci s’étira d’autant plus à la lecture du message. Etait-il prêt ?! Oh oui, à quelques détails près il l’était alors il lui répondit l’affirmative, tout en ajoutant qu’il serait bientôt en route.

Filant alors son cellulaire dans la poche de son jean, il quitta sa chambre. Pas maniaque de son image pour un sou, il s’analysa rapidement dans le couloir qui le menait en direction de l’entrée. Sur le chemin il ne croisa personne, et il ne s’en étonna pas. Certes il n’avait aucune idée d’où pouvait bien se trouver son paternel, mais ça lui importait peu pour le moment. Leurs rencontres étaient encore sujettes à des disputes, donc il ne voulait pas démoraliser son humeur si calme de la matinée. Quant à sa mère il savait très bien qu’elle se trouvait dans la seconde partie de leur maison, la dépendance beaucoup plus traditionnelle, à sans doute effectuer une ou deux cérémonies comme elle avait l’habitude de le faire depuis tant d’années.

Il lui fallut quelques minutes dans son transport personnel pour se rendre devant l’aquarium. Shuuji espérait ne pas être en retard, car malgré les apparences qui parfois pouvaient laisser penser le contraire, il n’aimait pas faire attendre… tout autant qu’attendre d’ailleurs ! Le véhicule s’arrêta à quelques mètres de la destination, et le jeune lycéen sortit. Le froid lui caressa le visage, et il ressentit un léger frisson. Il chercha un instant la demoiselle du regard, mais ne mit pas bien longtemps à reconnaitre la fine silhouette au loin. Un petit sourire au coin des lèvres il s’avança dans sa direction. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire il se trouvait en face d’elle.

« Noriko !! Tu n’attends pas depuis trop longtemps au moins ? »

Oui, le soleil était là mais la fine brise pouvait faire des ravages. Il l’enlaça alors. Cela ne faisait peut-être pas, il ne savait pas trop mais toujours est-il qu’il le fit ! Il l’observa un instant puis son regard descendit jusqu’au panier qu’elle avait avec elle. Intrigué, il n’hésita même pas à lui demander.

« Je peux voir ce qu’il y a dedans ?! »

Oui, enfin Shuuji était un peu du genre « je parle et en même temps j’agis », ce qui fit qu’alors qu’il prononçait ces quelques mots il tendait sa main sur l’ouverture du contenant, curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/ikuta-shuuji-t93.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/ikuta-shuuji-t111.htm

avatar
Avatar : Niigaki Risa
Absence : En semaine sauf les Mercredis + WE
Posts : 32
Age : 24
Situation : En Couple ♥
Ambition : Travailler dans la mode.
Études : 2.C, Sakurai.
À l'école : Club d'Arts Plastiques.
Profession : Etudiante
Agenda : ▬ Finir mon tableau et l'accrocher dans ma chambre.
▬ Acheter un cadeau de Noël à Shuuji.
▬ Cacher l'existence de Shuuji à Junpei.
▬ Survivre à la colère de mon frère ?
▬ Et m'acheter un sac à main.
MessageSujet: Re: i'll follow you until you love me ▬ shuuji   Sam 4 Déc - 17:58

    Il était si facile de détourner l’attention de notre chère Noriko-chan que cela pourrait en être ahurissant. Comme si tout ce qui se passait sous yeux était d’une fascination attrayante, elle observait tout avec une euphorie mignonne, comme une enfant qui s’extasierait face à sa friandise favorite. Disons plutôt que la nippone était quelqu’un de très observatrice, regardant même au-delà de l’intérêt humain dirons nous. Ce n’est pas qu’elle n’avait rien à faire de ses journées, mais elle trouvait toujours plus agréable de savoir s’arrêter et regarder ce que la Terre nous offre comme présent. Son sourire radieux s’agrandit un peu plus lorsqu’elle remarqua un petit garçon qui courrait après son ami pour jouer à la balle au parc à l’angle de la rue. Vraiment, elle adorait plus que tout le monde qui l’entourait, tout était beau. Et avec l’arrivée des fêtes, l’engouement de la population nippone se faisait voir au travers des éclats de rire de ses occupants. Alors qu’elle observait les enfants s’engouffrer dans le parc, une voix masculine l’interpellant se fit entendre. Souriante, elle se retourna tandis qu’il se postait devant elle, s’inquiétant d’une attente éventuellement longue. A vrai dire, non, elle n’avait pas attendu longtemps, et combien même si ça avait été le cas, elle lui aurait pas avoué.

    Noriko« Ne t'en fais pas Shuuji ! »

    Une douce brise souffla sur son visage la réveillant un peu plus tout en la frigorifiant avec délicatesse. Un frisson parcourut son corps se traduisant par un tremblement qu’elle ne put réprimer. A croire qu’il avait pu voir à travers sa morphologie, il l’enlaça. Agréablement surprise, elle remonta ses mains contre son dos qu’elle tapota avec délicatesse, tout en se blottissant bien au chaud, contre lui. Plus qu’heureuse, elle ne put réprimer le virement de ses joues à la couleur pivoine, elle croisa son regard, elle lui adressa un grand sourire. Puis évidemment, son gros sac attira son attention, normal. Alors qu’il lui demandait s’il pouvait regarder à l’intérieur, Noriko éclata de rire devant son attitude, il venait déjà de poser sa main, il n’avait plus besoin de lui demander dans ce cas là. Mais tout de même, elle leva les yeux au ciel, une mine songeuse au visage : torturer ou ne pas torturer son amoureux ? Tel était la question, en fait, elle ne savait pas lui dire non, alors après tout. Elle haussa les épaules et ouvrit son sac en grand pour lui montrer deux bentôs et des boissons avec quelques fruits -la santé, toujours-.

    Noriko« Un pique-nique avec les animaux marins, ça te va ? »

    Un petit rire s’échappa de sa gorge, tandis qu’elle lui déposa un baiser sur la joue tout en fermant les yeux. Une fois son méfait accomplie, elle recula en les rouvrant, lui adressa un grand sourire fier, puis elle glissa sa main dans la sienne, entrelaçant ses doigts avec les siens. Elle lui adressa un regard malicieux, resserra son écharpe autour de son cou, elle se glissa sous le bras du jeune homme où ils se tenaient la main, qu’elle posa sur son épaule, puis elle le tira doucement pour qu’il avance avec elle à l’entrée du bâtiment aquatique. Comme elle avait déjà pris la peine de réserver leur billet, elle ne montra que les tickets au vigile qui les laissa passer en s’écartant. Imposant d’ailleurs, mais son salut du chapeau montrait que malgré sa carrure intimidante, il était quelqu’un de chaleureux, ou du moins respectueux envers les clients de l’Aquarium.

    Une fois rentrer dans l’exposition, Noriko ne put s’empêcher de lâcher un petit « Wouaaah ! ». Les yeux grands ouverts, elle était émerveillé. Qu’on vienne, une fois, deux fois, trois, ou cinquante fois, son émerveillement ne se dissipera pas pour autant. Elle avait l’impression d’être dans une bulle, au milieu de l’océan, où l’écho système aquatique vivait autour d’elle et Shuuji. Tout était de verre, le sol, le mur et les animaux passaient sous eux, à côté, au dessus. Impressionnant. Presque euphorique, elle aurait pu chanter « Sous l’océan » que le rêve de toute petite fille de devenir sirène pourrait presque devenir réalité. Les yeux humides, elle leva son regard vers Shuuji observant son visage. A vrai dire, elle avait proposé l’Aquarium, mais rien ne garantissait que cela puisse l’intéresser. Le visage soucieux, elle attendait comme une réaction de sa part, montrant son ravissement ou encore son ennui, elle ne se vexerai pas, elle ferait ce qu’il voudra, tant qu’il reste avec elle, c’était tout de ce qui comptait pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-noriko-i-call-you-butterfly-t56.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/m-a-y-u-k-o-n-o-r-i-k-o-how-could-i-burn-paradize-t103.htm

avatar
Avatar : Miura Haruma
Posts : 24
Age : 26
Situation : En couple ♥
À l'école : Président du club de Kendo
Profession : Etudiant
Agenda : → terminer mon année sans difficulté... quoi ?! c'est pas beau de rêver un peu !!
→ apprendre à faire du vélo sans les mains
→ trouver un cadeau de Nowel à Noriko
→ éventuellement assouvir le monde au Kendo, mais bon ça c'est une autre histoire ...
MessageSujet: Re: i'll follow you until you love me ▬ shuuji   Dim 5 Déc - 23:37

Il était heureux d’entendre qu’en effet, elle n’avait pas trop attendu. Avouez que cela ne l’aurait pas vraiment fait si sans réellement s’en rendre compte il l’avait fait poireauté dans le froid pendant de longues minutes. Certes Shuuji est loin du parfait gentleman dont peuvent rêver les demoiselles, mais il n’est pas vache non plus ! Enfin, au moins c’était clair et net alors il n’y pensait plus. En effet, maintenant son esprit était curieusement attiré par le sac de la demoiselle. Le jeune nippon n’avait pas une curiosité maladive, mais il avait envie de savoir ce que sa charmante Noriko leur avait concocté. D’ailleurs, il ne s’était aucunement caché pour le lui faire savoir ! De un il avait posé la question sans aucune retenue, tel un enfant devait son paquet de Noël, et de deux il avait tendu la main avec une motivation peu cachée. Néanmoins il fut ravie que Noriko ne lui retire pas le sac, cela n’aurait été que pure torture ! Elle avait donc simplement ouvert le contenant, en s’exprimant par la même occasion.

« Un pique-nique avec les animaux marins, ça te va ? »

Comment pouvait-il détester une demoiselle comme elle ?! C’était totalement impossible. Il lui semblait qu’elle avait pensé à tout pour ce rendez-vous. C’était attachant, il ne pouvait le nier. Shuuji qui était une véritable catastrophe ambulante lorsqu’il s’agissait de cuisine était content de voir toute cette petite préparation. Le repas était encore loin dans la journée, mais déjà il avait envie d’y être… Non, il ne pensait pas qu’avec son estomac ! Vous pouvez vous rassurer. Se redressant alors après avoir observé tous ces petits détails, il regarda la jeune femme.

« C’est parfait ! Je n’aurais pas fait mieux ! »

Et c’était vrai. Shuuji ne se sentait jamais très à l’aise lors de ce genre de rendez-vous. Déjà il n’était pas dans les premiers à se vanter qu’il en avait eu un bon nombre, car ceci ne serait que mentir. Avouez que frapper quelqu’un est tout de suite plus facile que de le prendre dans ses bras. Un peu maladroit, mais non pas moins gentil, le lycéen espérait tout de même faire de son mieux. Enfin, n’étant pas là pour se poser tout un tas de questions sur le pourquoi du comment de ce rendez-vous il balaya ses pensées d’un revers de la main pour se concentrer pleinement sur la belle Noriko qui lui souriait avec tendresse.
Ce fut donc main dans la main qu’ils marchèrent ensuite vers l’entrée de l’Aquarium. Shuuji était d’ailleurs bien content qu’ils eussent acheté leurs tickets avec de l’avance, car mine de rien la file d’attente commençait déjà à se faire un peu longue. Il était d’ailleurs étonnant qu’autant de gens viennent ici, il se dit alors que cela devait être la même chose pour le Zoo de Ueno. Lui en tout cas était presque un novice en matière de parc animalier. Non pas qu’il n’y était jamais allé de sa vie, non bien sûr… mais sa dernière fois remontait à quelques années déjà. Il ne devait même pas être au collège, pour sûr car à cette époque déjà il ne voulait plus sortir avec ses parents. De cette façon il ne put qu’accompagner Noriko dans son émerveillement. Il n’avait pas un souvenir aussi grand… c’était immensément bleu… et très beau. A peine avaient-ils fait quelques pas dans le large couloir de verre que le nippon regardait autour de lui les yeux emplis d’un émerveillement non dissimulé. Sentant alors le regard de la demoiselle de son cœur être posé sur lui, il tourna doucement la tête dans sa direction et lui fit sans doute un de ses plus beaux sourires.

« C’est vraiment splendide ici tu ne trouves pas ?! »

Ou comment passer de dix-huit à huit ans. Mais bon, elle ne lui en voudrait sans doute pas ! Il fallait bien qu’il s’attendrisse un peu de temps en temps, et ayant croiser le regard de Noriko il ne doutait pas qu’elle aussi était contente de ce décor humide et bleuté.

« Oh ! Crois-tu que l’on pourra voir les tortues… j’aimerais vraiment en voir, cela fait trop longtemps que je ne suis pas venu, alors je m’en souviens plus !
Et toi, que voudrais-tu voir ? »


Shuuji dans toute sa splendeur. Energique même en rendez-vous amoureux, il avait envie de voir le moindre recoin de cet endroit. Néanmoins avec cette petite question finale il avait aussi envie de savoir les goûts de Noriko, car on pourra dire tout et n’importe quoi ils étaient bien loin de se connaitre par cœur ces deux tourtereaux. Ce fut alors qu’il sortit discrètement son cellulaire de la poche de son jean pendant que la demoiselle était attelée à observer un paroi. Il l’ouvrit, activa la caméra et en un bruit indiscret il la prit en photo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/ikuta-shuuji-t93.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/ikuta-shuuji-t111.htm

avatar
Avatar : Niigaki Risa
Absence : En semaine sauf les Mercredis + WE
Posts : 32
Age : 24
Situation : En Couple ♥
Ambition : Travailler dans la mode.
Études : 2.C, Sakurai.
À l'école : Club d'Arts Plastiques.
Profession : Etudiante
Agenda : ▬ Finir mon tableau et l'accrocher dans ma chambre.
▬ Acheter un cadeau de Noël à Shuuji.
▬ Cacher l'existence de Shuuji à Junpei.
▬ Survivre à la colère de mon frère ?
▬ Et m'acheter un sac à main.
MessageSujet: Re: i'll follow you until you love me ▬ shuuji   Ven 10 Déc - 21:01

    L’enfance n’est pas l’époque qui va jusqu'à à un certain âge – à un certain âge- l’enfant abandonne ses occupations infantiles. L’enfance est le royaume où personne ne meurt.

    Edna St Vincent Millay (1892-1950)

    Elle avait eu plus que son compte d’expériences mortifères, phénomène auquel on ne s’habitue pas. Il semblait inévitable qu’elle affronte à nouveau le danger. A croire qu’elle était marquée de sceau de la catastrophe. Elle avait beau y avoir échappé à maintes reprises, elle ne cessait de revenir à elle. Pour autant, cette fois différait beaucoup des précédentes. Il est possible de fuir celui que l’on craint, de lutter contre celui que l’on hait. Elle savait réagir face à ce genre de tueurs de l’âme. Lorsqu’on aime son assassin, on n’a plus le choix, cependant. Car comment fuir et lutter et si cela signifie blesser l’aimé ? Si la vie est la seule chose à lui donner, comment la lui refuser ? Quand on l’aime réellement ?

    *Personne ne te regarde. Personne ne t’observe. Personne ne t’épie. *

    Se rassura-t-elle. Comme elle était incapable de mentir de façon convaincante, y compris à elle-même, elle se sentit obligée de vérifier néanmoins. Marchant dans la galerie aquatique de l‘aquarium, main dans la main avec Shuuji, elle jeta un coup d’œil sur sa droite, une petite fille avait le buste tourné dans leur direction. Son regard la transperça, et Noriko tressaillit. Pourquoi la fixaient-ils ? N’était-il pas impoli de toiser les gens ainsi ? Ou cette règle ne s’appliquait-elle plus à elle ? Puis elle prit conscience qu’ils étaient en plein milieu de l‘allée les yeux écarquillés par l‘émerveillement face à cet endroit aquatique, la petite ne se rendait pas compte que la nippone l’avait surprise en train de les reluquer. Elle tâcha de se consoler en concluant que ce n’était sans doute pas elle qu’elle examinait ainsi, mais le fait qu’ils étaient arrêtés en plein milieu. Elle poussa un soupir. Un nouveau coup d’œil, à gauche cette fois. Un gémissement lui échappa. La voix stridente de la petite s’éleva demandant à sa mère de regarder ce qu’elle voulait lui montrer, autrement les deux jeunes gens. Mais qu’avait-elle ? N’avaient-ils pas le droit de montrer leur émerveillement. Fronçant les sourcils, elle tira la langue à la petite fille qui s’empressa de lui renvoyer le geste et une bataille commença, qui ne dura que quelques secondes puisque son amoureux s’adressa à elle. Prise en flagrant délit, Noriko se redressa toute gênée, souriant essayant de cachée cela, elle hocha la tête en lui pinçant doucement la joue et en lâchant un :

    Noriko« Ouh t’es tout mignon ! »

    Oui, elle le savait toujours mal à l’aise avec elle, que voulez-vous ? C’était un jeune homme qui préférait taper les autres plutôt que la prendre dans ses bras. Et pourtant elle l’aimait au-delà de tout ça. Enfin, non pas qu’il préférait, mais c’était beaucoup plus facile pour lui. Elle en avait pleinement conscience, et faire le pitre pour le mettre à l’aise était sa spécialité. Elle ne se forçait pas, elle profitait juste du temps qu’elle pouvait passer avec lui sans pour autant le coller aux basques. Elle ne voulait pas entraver sa liberté, il avait besoin de bouger, se défouler et dans ces moments là, elle le regardait avec tendresse. Elle ne voulait pas l’oppresser, l’étouffer, elle restait donc en retrait. L’excitation de son amoureux la fit sourire, et c’est en buvant ses paroles qu’elle l’écoutait avec attention. Ainsi, il aimait les tortues ? Mh, elle fit mine de réfléchir à sa question avec rapidité et une seconde plus tard, elle baissa les yeux pour le fixer en lui répondant :

    Noriko« Moi ? Je veux voir les dauphins ! Ils sont si gracieux quand ils nagent et sautent. »

    C’est donc en lâchant sa main afin de se coller à la vitre et en embrassant un dauphin qu’elle lui annonça ce qu’elle voulait voir. Alors qu’elle venait de poser ses lèvres contre la vitre, elle entendit le bruit d’un appareil photo. Choquée, elle se tourna vers son amoureux, faisant une moue sur le visage, elle tenta d’attraper le portable pour effacer la photo, mais voila qu’il l’en empêchait.

    Noriko« Han Shuuji, je dois être ridicule dessus, montres moi, et effaces ça ! Ahaa Shuuji! »

    Qu’elle était mignonne à bouder son petit ami, une vraie boudeuse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-noriko-i-call-you-butterfly-t56.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/m-a-y-u-k-o-n-o-r-i-k-o-how-could-i-burn-paradize-t103.htm

avatar
Avatar : Miura Haruma
Posts : 24
Age : 26
Situation : En couple ♥
À l'école : Président du club de Kendo
Profession : Etudiant
Agenda : → terminer mon année sans difficulté... quoi ?! c'est pas beau de rêver un peu !!
→ apprendre à faire du vélo sans les mains
→ trouver un cadeau de Nowel à Noriko
→ éventuellement assouvir le monde au Kendo, mais bon ça c'est une autre histoire ...
MessageSujet: Re: i'll follow you until you love me ▬ shuuji   Mar 14 Déc - 19:46

Shuuji avait-il eu conscience du petit jeu de grimaces qu’il y avait eu entre Noriko et l’enfant. Malheureusement non, mais il aurait sans doute adoré voir ça ! Un peu enfantin lui-même à ses heures perdues, il l’aurait sans aucun doute encouragé avec joie. Mais bon, Shuuji était bien trop occupé à regarder çà et là les détails qui pouvaient attirer son regard dans ce grand aquarium. Ils n’étaient pourtant qu’à l’entrée, arrêtés d’ailleurs en plein milieu du chemin. Dérangeaient-ils les gens qui voulaient rentrer ? Et bien, peut-être… mais l’esprit de Shuuji n’était toujours pas assez connecté pour pouvoir penser à une chose pareille. Et puis avouez qu’il est bien plus du genre à faire ce que bon lui semble, sa conscience a tendance à s’éteindre dans ce genre de situation. Enfin, le jeune lycéen redescendit un peu sur terre en exprimant à Noriko son enthousiasme sur cet endroit.

« Ouh t’es tout mignon ! »

Une joue gentiment pincée, et la surprise sur le visage de Shuuji. Il le savait pourtant qu’elle était bien capable de faire ça, et il n’était pas rare que ça le fasse sourire. Mais elle l’avait soudainement prise de court. Les yeux aussi ronds que des soucoupes à tasses il la regardait. Alors un sourire étira doucement ses lèvres, et il finit par rire tout simplement en baissant un peu les yeux. Que pouvait-il bien répondre de plus ? Il ne savait pas trop, alors il se contenta de lui sourire avec ce petit air de malice dans le regard qui lui était si singulier. Il trouverait le moyen de lui rendre cette scène, il trouverait ! Il ne savait pas encore quand, ni comment il pourrait s’y prendre mais il ne doutait pas de ses capacités. Lui aussi pouvait bien avoir autant d’inspiration et de pulsion que sa jolie petite amie. Elle savait faire les choses, comment lui résister ?! Cela lui semblait impossible.
Par la suite il s’était exclamé sur les tortues. Oui, il voulait voir les tortues… autant dire l’animal le plus opposé à lui. C’était un animal calme, détendu et qui voyageait au gré du destin. En y pensant avec un peu plus d’attention c’était peut-être ce dernier point qui lui plaisait dans l’animal. Pouvoir faire ce que l’on veut, et ce sans déranger la moindre personne… Il ne savait pas vraiment si en tant qu’homme c’était possible de vivre ainsi, mais il ne trouvait pas l’idée déplaisante en tout cas. Enfin, il était un peu loin du but pour le moment ! Alors au lieu de méditer sur son avenir incertain dans ce monde rempli de désespoir – sans être pessimiste bien sûr – il avait rendu la pareille à Noriko, voulant lui aussi savoir ce qu’elle voulait voir. Il était presque certain qu’ils allaient voir tout l’aquarium, ils en avaient largement le temps en vue de l’heure qu’il était, mais c’était une sorte de formalité à laquelle il avait tenu de suivre. « Moi ? Je veux voir les dauphins ! Ils sont si gracieux quand ils nagent et sautent. ». Des dauphins ? Oui, il ne pouvait nier qu’ils avait un certain style… ils étaient d’ailleurs aussi têtus qu’eux deux quand il s’agissait de faire quelque chose… était pour cela que Noriko les aimait tant inconsciemment ? En tout cas, elle lui montra bien ses pensées par un baiser lancé à un des mammifères aquatique qui passait pas là.

« Peut-être qu’il y a possibilité de les voir de plus près, tu ne crois pas ? »

Les spectacles n’étaient pas possible en ce temps là, il faisait bien trop froid. Mais il devait bien y avoir un moyen quelconque pour rendre visite à ces petites bêtes~ Et puis, Shuuji savait si bien que cela enchanterait Noriko de pouvoir toucher un de ses dauphins qu’il trouverait sans doute un moyen quelconque de soudoyer un animalier ! C’était bien connu, le jeune étudiant avait plus d’un tour dans sa poche pour arriver à ses fins… surtout si c’était pour faire plaisir à une personne qui lui tient à cœur.

« Han Shuuji, je dois être ridicule dessus, montres-moi, et effaces ça ! Ahaa Shuuji ! »

Haha, il l’avait bien eu sur ce coup ! Et il en était fier en plus ! Avouez quand même que c’était une super photo : Noriko embrassant la vitre de l’aquarium. Il en était totalement fan ! Riant sans retenu, il levait l’appareil à bout de bras. Il était bien content d’être plus grand que Noriko, elle aurait beau se démener pour lui prendre son cellulaire rien n’y ferait.

« Haha, non je ne l’effacerais pas~ Mais faut pas me bouder, hein ? »

Oui, parce qu’elle était bien partie pour en plus. Elle voulait le faire culpabiliser ?! Mais ça ne fonctionnait pas comme ça dans la famille Ikuta. Réfléchissant à toute vitesse, et voulant réellement garder son œuvre d’art sans causer de crise à Noriko il trouva une idée soudaine. Se penchant à hauteur de la demoiselle, dans son dos, il lui fit un bisou sur la joue et au même moment il prit une photo. En deux ou trois clics – qui a dit que les filles sont les seules à pouvoir se servir rapidement de leur portable ? – il envoya l’image par mail à la jolie nippone. La photo était plutôt réussie, on y voyait l’étonnement naturel de Noriko qu’il appréciait beaucoup. Alors que son portable lui indiquait un nouveau message, il s’exclama.

« Alors ?! Est-ce que tu préfères celle-ci ? »

Il savait qu’elle trouverait le moyen à un moment donné d’effacer la photo dite « ridicule », mais tant qu’il réussissait à lui faire un peu oublier c’était bon pour lui ! Rangeant son cellulaire dans la poche de son jean il regarda Noriko dans l’attente de sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/ikuta-shuuji-t93.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/ikuta-shuuji-t111.htm

avatar
Avatar : Niigaki Risa
Absence : En semaine sauf les Mercredis + WE
Posts : 32
Age : 24
Situation : En Couple ♥
Ambition : Travailler dans la mode.
Études : 2.C, Sakurai.
À l'école : Club d'Arts Plastiques.
Profession : Etudiante
Agenda : ▬ Finir mon tableau et l'accrocher dans ma chambre.
▬ Acheter un cadeau de Noël à Shuuji.
▬ Cacher l'existence de Shuuji à Junpei.
▬ Survivre à la colère de mon frère ?
▬ Et m'acheter un sac à main.
MessageSujet: Re: i'll follow you until you love me ▬ shuuji   Ven 24 Déc - 17:01

    Qui disait après-midi à l’Aquarium Municipale, voulait aussi dire rencontre non hasardeuse avec des enfants. Ce qui ne déplaisait pas le moins du monde à la petite Noriko, elle ne faisait pas partie des personnes qui ne supportait pas la vue des enfants, bien au contraire. Cependant, elle avait la tête sur les épaules, elle savait clairement ce qu’elle voulait : une bonne carrière et ensuite la famille. Oui, et rien au monde ne pourrait lui faire changer d’avis, en même temps, ce n’était pas comme si elle partageait à quiconque ses projets futurs. Enfin bon revenons à nos moutons je vous prie, les deux tourtereaux se présentait toujours devant l’entrée. L’émerveillement les avaient ancrés au sol, et ils étaient conscients qu’il était temps de prendre le large. Pour cela, ils commencèrent à déambuler dans la galerie lorsque Shuuji lâcha une remarque qui la stoppa sur place, les yeux en cœur.

    Noriko« C’est vrai ? C’vrai ou pas ? »

    Elle s’était rué vers lui, mais c’était retenue à la dernière minute à ne pas lui sauter dessus, elle ne voulait pas écraser leur pique-nique. Les mains serrés en poings, de part et d’autre de ses joues, elle attendait une quelconque réponse. Imaginer un peu votre rêve ? Toucher, ou nager avec les dauphins. Quel beau cadeau cela serait. Elle ferma les yeux, dans le but d’imaginer la scène. Elle sauta sur place, le sourire aux lèvres, les yeux clos. Puis c’est en l’embrassant sur la joue qu’elle le serra dans ses bras avant de reporter son regard sur les dauphins. Elle allait peut-être les voir ses dauphins adorés ! Sauf qu’entre temps sa petite scène hilarante de joie, elle avait embrassé un dauphin, moment que Shuuji immortalisa dans une photo embarrassante aux yeux de Noriko qui ne put empêcher ses joues de s’empourprer. Non seulement, elle se prit dans une bataille désespérante à la quête de cette photo, bataille qui était bien entendu perdue d’avance. Elle était bien trop petite pour cueillir le cellulaire de son amoureux, et ce dernier profita bien de sa taille pour isoler l’appareil hors d’attente de la petite nippone qui croisa les bras en une moue toute mignonne. Moue n°25. Aha, Miho serait fière d’elle, ce n’est pas sa belle-sœur pour rien après tout.


    Noriko« Je te boude pas, mais je suis hideuse dessus TwT »


    Il était clair qu’elle n’arrivait jamais à le bouder, comment pourrait-elle d’ailleurs ? Il était si mignon, un seul sourire de lui et elle fondait complètement. Maudit beauté, maudit charisme qu’il avait, maudit soit la faiblesse de son cœur ! Maudit ? Oh non, elle était heureuse, et c’est en souriant qu’elle se réconfortait de cela. Il fallait ruser, elle finirait bien par voir l’objet de sa honte se volatiliser un jour : il finira bien par oublier non ? Et ce jour-là, elle supprimera la photo, oui c’était du pur génie MOUHAHAHAHA ! Alors qu’elle se complaisait de son méfait sournois, elle sentit les lèvres du jeune homme contre sa joue et le déclique d’un appareil photo retentit alors que son visage se tendait en une expression d’ahurissement total. Les yeux grands ouverts comme une soucoupe, elle fixait droit devant elle, comme paralysée. Lorsque son téléphone sonna, elle sembla reprendre conscience. C’est avec concentration qu’elle observait la photo, puis elle éclata de rire. Elle se hâta de la mettre en fond d’écran et la montra au jeune homme :


    Noriko« Pouah, la tête de poisson que j’ai ♥ ! J’adore, un vrai génie mon Shuuji ! »


    C’est en éclatant de rire, qu’elle se tourna vers lui, et entreprit de faire deux grands pas de géant avant de l’atteindre, et l’enlacer dans ses bras. Elle ferma les yeux avant de lui chuchoter un petit « Merci ». Ne voulant pas trop torturer son amoureux, elle recula en le pointant du doigt tout en éclatant de rire avant de lui tirer la langue.


    Noriko« Ouh, t’es tout rougeuuuh ! »

    Kazue, si tu passes, y'a une dédicace pour toi ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-noriko-i-call-you-butterfly-t56.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/m-a-y-u-k-o-n-o-r-i-k-o-how-could-i-burn-paradize-t103.htm

avatar
Avatar : Miura Haruma
Posts : 24
Age : 26
Situation : En couple ♥
À l'école : Président du club de Kendo
Profession : Etudiant
Agenda : → terminer mon année sans difficulté... quoi ?! c'est pas beau de rêver un peu !!
→ apprendre à faire du vélo sans les mains
→ trouver un cadeau de Nowel à Noriko
→ éventuellement assouvir le monde au Kendo, mais bon ça c'est une autre histoire ...
MessageSujet: Re: i'll follow you until you love me ▬ shuuji   Sam 25 Déc - 18:34

Shuuji observait le décor, par-ci par-là, l’air un peu curieux. Il avait peine à se souvenir l’endroit dans lequel il était venu un bon nombre d’années plus tôt. A vrai dire, il n’y aurait passé, à l’époque, que quelques minutes l’effet aurait été le même. Sa mémoire lui faisait défaut, mais il n’en était pas mécontent car au final il découvrait l’endroit avec un enthousiasme enfantin mal dissimulé. Regardant alors au travers d’une large vitre un paysage aquatique – parfaitement refait il fallait l’avouer – ses yeux se posèrent sur une raie manta. Belle et immense, l’animal nageait avec une grâce qu’il n’aurait pu décrire. C’était joli, il ne pouvait le nier. Lui qui n’était pourtant pas un grand sensible de ce genre de chose se laissait impressionner pour une fois. C’était tout comme cette histoire de dauphins. Enfant il les aimait beaucoup, puis en grandissant son intérêt pour eux c’était un peu essoufflé… cependant à voir le visage illuminé de bonheur de Noriko lorsqu’il lui dit qu’il serait sans doute possible de les approcher de très près il retrouva un peu ce goût si particulier qui l’animait à les voir lorsqu’il était enfant. Elle était là, à quelques centimètres à peine de lui, le visage poupon auquel il lui était difficile de résister. Il s’approcha alors le plus près possible pour la regarder droit dans les yeux, avec le plus de douceur qu’il lui était possible de faire avant de répondre.

« C’est vrai. Je promets qu’avant cette fin de journée tu auras touché à ces jolis dauphins, parole tenue ! »

Et autant dire que lorsqu’il avait décidé que ça se passerait comme ça, alors ça serait comme ça. Un peu obstiné sur les bords, il pouvait l’avouer mais bon… on pouvait lui pardonner sans problème pour le coup, non ?! C’était pour la joie de son amoureuse adorée après tout. Ainsi, après ces paroles il s’était décidé à regarder avec attention autour de lui, histoire que si un animalier passe dans le coin il le choppe au passage afin de lui soutirer quelques informations. Dans la plus calme des situations, bien évidemment !

« Je te boude pas, mais je suis hideuse dessus TwT »
« Mais non~ Faut pas dire ça, tu es adorable sur cette photo… »


Ben quoi ?! C’était vrai ! Bon d’accord elle embrassait d’un air légèrement sur joué un dauphin qui passait par là, mais il ne pouvait se résoudre à la supprimer. En rentrant il la mettrait sur son ordinateur, puis il ferait une copie bien précieuse sur son disque dur. On sait jamais ! Une demoiselle entêtée est toujours très rusée pour arriver à ses fins, alors il faudrait la jouer fin jeu. S’il n’oubliait pas tout ceci entre temps… oui parce que bon, quand on s’appelle Shuuji on a la mémoire parfois sélective, et tout ça sans le vouloir !
Se rattrapant d’autant plus, il avait pris une photo du joli petit couple qu’il pouvait former à eux deux. Idée à laquelle il ne voulait trop réfléchir d’ailleurs… Pourquoi ?! Il n’en savait rien. Mais ce n’était certainement pas le moment de songer à ce sujet, qui était soit dit en passant légèrement prise de tête pour lui.

« Pouah, la tête de poisson que j’ai ♥ ! J’adore, un vrai génie mon Shuuji ! »

Il avouait que la photo était pas mal prise. Alors qu’il venait de lui faire une jolie surprise, il fut pris de court alors qu’elle l’enlaçait sans rien dire. Il devait lui-même faire une belle tête alors, tiens ! Est-ce qu’elle se vengeait inconsciemment ?! Il n’en savait rien, mais lorsqu’elle s’exclama d’un air gentiment moqueur qu’il rougissait alors il ressentit simultanément de la gêne.

« Oh, n’importe quoi ! Je rougis jamais moi ! »

Ou comment jouer les Mister Grognon. Il lui rendit son charmant tirage de langue, avant d’esquisser un petit sourire en coin. Il repéra alors au loin un jeune homme qui semblait porter un uniforme. Analysant rapidement la situation, il se tourna vers Noriko.

« Je reviens tout de suite, ne bouges pas. »

En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, il était déjà parti en direction de ce bonhomme qui traçait sa route dans les couloirs bleutés comme si de rien n’était. Il l’interpella alors avec politesse – oui ça lui arrive de temps en temps quand même – et lui expliqua la situation. Shuuji ne savait pas franchement combien de temps dura cette intermède. Deux, cinq peut-être même dix minutes… ? Il ne savait pas. Mais toujours est-il revint tout sourire vers Noriko, bien décidé à garder son petit secret aussi longtemps qu’il le pourrait.

« Viens avec moi, j’ai une surprise… Mais il faut que tu fermes les yeux ! »

Oui, sinon la surprise serait gâchée, et il en serait franchement déçu. Le jeune lycéen la tenait gentiment par la main, marchant dans les couloirs d’un pas ni trop rapide, ni trop lent. Ils tournèrent ici, puis retournèrent là et après une ou deux minutes une porte s’ouvrit en un grincement un tantinet désagréable. Il l’a prévint des quelques marches qu’il fallait descendre, puis tout content il s’exclama :

« SURPRIIIISE~ »

Alors que leurs regards pouvaient se tourner sur un petit bassin intérieur, où se trouvait justement les dauphins. Il avait du sortir pas mal d’argument au bonhomme animalier pour pouvoir avoir la permission d’entrer ici. Mais au final, il avait réussi et n’en était pas peu fier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/ikuta-shuuji-t93.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/ikuta-shuuji-t111.htm

avatar
Avatar : Niigaki Risa
Absence : En semaine sauf les Mercredis + WE
Posts : 32
Age : 24
Situation : En Couple ♥
Ambition : Travailler dans la mode.
Études : 2.C, Sakurai.
À l'école : Club d'Arts Plastiques.
Profession : Etudiante
Agenda : ▬ Finir mon tableau et l'accrocher dans ma chambre.
▬ Acheter un cadeau de Noël à Shuuji.
▬ Cacher l'existence de Shuuji à Junpei.
▬ Survivre à la colère de mon frère ?
▬ Et m'acheter un sac à main.
MessageSujet: Re: i'll follow you until you love me ▬ shuuji   Lun 27 Déc - 18:21

    La perspective de pouvoir toucher les dauphins avait sonné aux oreilles comme un clocher annonçant la nuit de Noël. Non, mieux ! C’était comme si c’était Noël tous les jours. C’est ça, l’engouement l’avait saisi, elle avait accouru devant lui comme une enfant réclamant le cadeau à son gentil paternel, la lueur attrayante qui illuminait ses yeux. L’excitation l’avait conquise, Shuuji avait su capter son intérêt et s’emballer autant était chose qui relevait presque du surnaturel, mais c’était Noriko quoi. Et cette dernière n’hésita pas à demander la certitude à son amoureux, car la déception pourrait être terrible. Elle fronça les sourcils, signe qu’elle était en pleine réflexion intensive, elle allait pouvoir nager avec les dauphins, mais comment pourrait-il faire en sorte que ça soit le cas ? Interrogation qu’elle n’eut pas le temps de développer puisque le jeune homme se rapprocha tellement près qu’elle ouvrit de grands yeux aussi grands que des soucoupes.


    Shuuji« C’est vrai. Je promets qu’avant cette fin de journée tu auras touché à ces jolis dauphins, parole tenue ! »
    Noriko« Merci …! »


    Elle ne savait pas quoi dire. Toute gênée, elle ne put s’empêcher de laisser un petit sourire absent et niais se dessiner sur son visage. C’est qu’elle était touché par autant d’attention la petite poupée, c’était tous les jours qu’on se démenait autant pour lui faire plaisir. Et ce qui lui faisait extrêmement plaisir, c’est qu’ils avaient beau être tous les deux riches, en raison des activités de leurs géniteurs, ce cadeau ne se baisait pas sur les yens dans leur compte en banque, mais c’était plus ..symbolique dirons-nous ? Oui, c’était sur l’instant présent, et ça touchait énormément Noriko. Enfin bon, elle se tapota les joues pour essayer d’enlever cette couleur vermeille qui les teintaient, pouah.

    Shuuji« Mais non~ Faut pas dire ça, tu es adorable sur cette photo… »

    Moow~ ; c’était raté, notre jolie petite nippone s’empourpra un peu plus encore. Embarrassée, elle cacha son visage dans ces mains en lui tournant le dos. C’était trop pour elle, trop de kawaii attitude, elle fondait littéralement. Il était vraiment trop mignon. C’en était presque paradoxal. Le grand brute, qui tapait sur tout et n’importe quoi, président de Kendô, était un grand au cœur tendre, parfois, pas toujours. Suffisamment pour que lorsque cela arrivait, Noriko aimait l’observer sous tous les angles.
    Enfin, elle était un tantinet provocatrice, d’où la remarque sur le virement aux rouges des joues du jeune homme, elle lui avait tiré la langue, geste qu’il ne tarda pas à lui renvoyer tout en déclinant d’un air faussement ronchon qu’il rougissait jamais, à peineuuuh. Aha, il en fallait peu à la petite nippone pour taquiner son amoureux, quitte à exagérer un peu la situation.

    Shuuji « Je reviens tout de suite, ne bouges pas. »

    Elle agrémenta le tout d’un clin d’œil complice tandis qu’elle laissa échapper un petit rire étouffé. Alors que son regard se baladait de manière hasardeuse sur la populace qui passait sous ses yeux alors que son amoureux l’avait quitté pendant peut-être déjà quelques minutes. D’humeur plus légère, elle se déplaça latéralement contre la vitre, observant l’écho système aquatique avec attention, fascinant, vraiment. Elle ne savait pas depuis combien de temps elle regardait tout l’aquarium, mais elle avait déjà pu voir de nombreuses espèces nager entre les coraux et les algues. Si bien que lorsqu’il revint le sourire aux lèvres, elle arqua un sourcil interrogateur auquel il répondit qu’elle devait fermer les yeux pour savoir.

    La jeune femme s’exécuta sans se faire attendre et main dans la main, il la guida à travers plusieurs couloirs, et lorsqu’ils arrivèrent dans une pièce étrangement humide, il cria un « SURPRIIIIISE ~ ». La petite Noriko ouvrit les yeux, et se retrouva devant un bassin remplis de dauphins.

    Noriko« Wouaaaaaaaaah *o* ~ »
    Employé« Mademoiselle ? Veuillez me suivre, je vais vous habiller.»
    Noriko« Ouiiiiii ..euh ? »
    Employé« La combinaison je parlais, mettez ce maillot par en dessous que vous trouverez dans la cabine. Monsieur, il en sera de même pour vous aussi »

    Expliqua l’employé au petit couple. Noriko sauta sur place, puis s’engouffra dans sa cabine en courant. Elle se hâta de plier ses habits, avant d’enfiler un maillot de bain à une pièce, puis elle ressortit vers l’employé qui l’habilla d’une combinaison hydro-hermétique, contre le froid quoi. Une fois prête, elle attendit Shuuji, en s’assaillant au bord du bassin, les pieds dans l’eau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-noriko-i-call-you-butterfly-t56.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/m-a-y-u-k-o-n-o-r-i-k-o-how-could-i-burn-paradize-t103.htm

avatar
Avatar : Miura Haruma
Posts : 24
Age : 26
Situation : En couple ♥
À l'école : Président du club de Kendo
Profession : Etudiant
Agenda : → terminer mon année sans difficulté... quoi ?! c'est pas beau de rêver un peu !!
→ apprendre à faire du vélo sans les mains
→ trouver un cadeau de Nowel à Noriko
→ éventuellement assouvir le monde au Kendo, mais bon ça c'est une autre histoire ...
MessageSujet: Re: i'll follow you until you love me ▬ shuuji   Mar 28 Déc - 20:38

Il fallait réellement profiter de cette journée. Shuuji était d’une humeur enchantée, alors c’était à prendre en note. Non pas que lorsqu’il se trouvait en compagnie de Noriko il soit d’une quelconque humeur ronchon, tout de même pas ! Mais il savait qu’il n’était pas facile à vivre. Alors vu qu’aujourd’hui il était motivé, il avait l’intention de faire de cette journée une journée mémorable pour la jolie nippone. C’était peut-être un moyen de se faire pardonner ?! Il ne savait pas trop, mais il avouait doucement que de ne pas être très expressif avec la demoiselle pouvait être payant finalement. Imaginez vous sortir avec une personne qui est pratiquement incapable de répondre avec franchise à vos sentiments. Il y a de quoi ne pas en être heureux. Et pourtant, il semblait que Noriko jouait la carte de la patience en sa présence… et rien que pour ça, il voulait lui faire plaisir !

Cela n’avait pas été simple. Mais il avait sortit les bons arguments avec ce gars animalier. Il l’avait gentiment interpeller. Puis par la suite il lui avait expliqué la situation. « Elle serait vraiment ravie de toucher les dauphins. »… « S’il-vous-plait, vous pouvez bien faire quelque chose, non ? Un grand animalier comme vous… »… « Est-ce que vous aimez le thé ? » Comment ça il l’avait un peu caressé dans le sens du poil ?! Et bien oui, c’était bien vrai. Et il avait pour une fois peut-être un peu profité du statut de ses parents… Mais au final ça avait fonctionné ! Et même pas la peine de l’écraser contre un mur et de le menacer de son poing. Shuuji faisait décidemment de beaux efforts. Il avait même eu une petite pensée pour son aîné Masahiro, comme quoi les morales de celui-ci avaient peut-être fini par s’ancrer dans un coin de l’esprit du jeune rebelle. L’animalier lui avait cependant demander de ne pas trop ébruiter la chose, et il n’aurait pas droit à plus de quarante-cinq minutes. C’était suffisant pour réaliser un rêve, n’est-ce pas ?! En tout cas, aux yeux de Shuuji c’était déjà pas mal alors il ne demanda pas son reste et retourna tout sourire vers sa belle.
Alors qu’il l’avait amené en direction de l’arrière aquarium, l’esprit du jeune lycéen était en pleine ébullition. Comme un enfant qui attend avec impatience de pouvoir ouvrir ses cadeaux le jour de Noël, Shuuji attendait avec impatience la réaction de Noriko. Impatience qui était légèrement mêlée à de l’appréhension… Ce n’était pourtant pas son genre de se faire un peu de soucis comme ça. Enfin, lorsque sa main toucha la poignée de la porte sur laquelle on pouvait lire « privé » tout s’envola il s’exclama avec un grand « surprise ».

« Wouaaaaaaaaah ~ »

Bon, c’était bon signe ça lui plaisait. En même temps, il ne voyait pas en quoi cela n’aurait pas pu lui plaire ! Ce fut donc tout sourire qu’ils avancèrent vers un employé, qui devait sans doute être responsable des animaux marins. Le jeune homme aperçut dans le bassin une autre personne… peut-être un soigneur ?! Mais ses pensées furent arrêtées par :

« […] Monsieur, il en sera de même pour vous aussi. »

Les yeux soudainement ronds, Shuuji regardait l’employé comme s’il venait d’une autre planète. Alors ce dernier lui indiqua la cabine et le maillot de bain qui l’y attendait. Lui ? Lui aussi devait aller faire plouf avec les dauphins ?! Euh… Lui qui voulait rester vers le rebord à regarder sa belle s’amuser, c’était loupé ! Bon, quand faut y aller, faut y aller. Il entra dans la cabine, se changea puis en ressortant il remarqua que Noriko était déjà installée sur le bord du bassin. Il s’approcha alors d’elle, tout de combinaison vêtu.

« Alors… est-ce que tout ceci te plait ? »

Il esquissa un joli sourire, et alors le soigneur dans l’eau aperçu un peu plus tôt leur indiqua de se rapprocher. Shuuji regardait un peu partout, pas très rassuré. Les animaux et lui ça relevait d’un amour assez partagé. Ainsi, il suivit un peu en silence la demoiselle puis les animaux entrèrent et là le jeune homme ne put retenir ses paroles.

« Oh ! Nori-chan regarde ~ Ca fait comment de les toucher, ne ?! »

Oui parce qu’il faut préciser que Shuuji restait un peu en arrière de la demoiselle. L’employé avait beau s’exclamer sur les qualités de l’animal « gentil, adorable » il n’était vraiment pas tenté par l’idée de lui faire une petite caresse… Pas tout de suite en tout cas. Par contre l’idée de lui lancer du poisson, là tout de suite c’était beaucoup plus intéressant. Allez savoir pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/ikuta-shuuji-t93.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/ikuta-shuuji-t111.htm

Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: i'll follow you until you love me ▬ shuuji   

Revenir en haut Aller en bas
 

i'll follow you until you love me ▬ shuuji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in Japan :: 
COME TO WRITE YOUR STORY
 :: Heroes just wanna have fun :: Aquariums
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit