AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand le passé nous rattrape [Hitomaru Takumi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Quand le passé nous rattrape [Hitomaru Takumi]   Ven 3 Déc - 22:00

Takumi & Jun ♥
« Maintenant tu es mon présent »


Aaaah, enfin la pause. Ce n’était pas que Jun avait très faim mais il avait besoin de décompresser, juste un peu. Comme à son habitude il avait suivit les cours, sans se disperser, toujours concentré. Un élève exemplaire. Ses camarades avaient bien comprit qu’il ne fallait pas le déranger. D’ailleurs, il était rare qu’il leur adresse la parole. Froid ? Non. Un peu distant. Il n’aimait pas ce lié avec n’importe qui. Il lui était difficile de tisser des liens avec ceux qu’il connaissait bien, alors des étrangers ? Mieux valait ne pas y penser. Ouvrir son cœur ? Ca jamais.
S’il était à Todai c’était pour son diplôme et non pour fanfaronner, et se montrer partout en se vantant de son école.
La solitude ne le dérangeait pas tant que ça. Le soir il retrouverait sa famille et il s’en contentait.

Une fois à l’extérieur il inspira un grand coup afin de remplir ses poumons d’air frais. Comme c’était agréable. Même si le temps était un peu frais, il n’était pas obligé de fermer sa veste. Son sac accroché à une de ses épaules, il cherchait du regard un banc libre où il pourra s’assoir le temps de vérifier son emploi du temps et de profiter de ces quelques heures de calme et de tranquillité. Rien de tel pour se ressourcer et reprendre des forces pour le reste de la journée qui n’allait pas être simple.
Enseignement théorique cet après midi. Un petit soupir traversa la barrière de ses lèvres. Il préférait les travaux pratiques.
Jun se massa légèrement la nuque, il était un peu tendu ces derniers temps.

Il se frotta doucement les yeux, la fatigue commençait à s’installer. Un café serait le bienvenue. Il s’apprêtait à se lever quand son regarde se posa sur un garçon qui ne lui était pas inconnu. Au début, il avait cru rêver. Il s’était même pincé pour être sûr qu’il n’hallucinait pas.
Qu’est ce que Takumi faisait ici ? Et merde. Il ne fallait surtout pas le croiser ! L’éviter. Toute l’année ?! La mission semblait risqué et surtout impossible. Il ne pouvait pas le fuir éternellement, mais pour le moment c’était la seule solution qui lui était venue à l’esprit. Il n’avait pas envie de s’expliquer sur les raisons de sa disparition soudaine. Peut être que le jeune homme était trop en colère pour venir lui parler, mais Jun ne comptait pas trop la dessus. Il n’avait pas envie de lui faire face. Il avait fait trop d’efforts pour le mettre de côté. Ce n’avait pas toujours été évident.

Il se leva discrètement. Il fallait se dépêcher car Takumi pouvait le repérer à n’importe quel moment. L’esprit trop préoccupé à préparer son évasion, Jun en avait oublié son sac resté ouvert. Ses livres et cahiers s’écrasèrent sur le sol. Ce n’était pas le moment, il n’avait pas le temps. Il se baissa pour les ramasser le plus rapidement possible.

« Vite ! Vite ! »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Avatar : Yanagishita Tomo
Posts : 31
Age : 27
Situation : Tout seul T.T
Ambition : Devenir chanteureuuuh <3
Études : Todai : 1ère année, Art et Musique
Profession : Étudiant et serveur dans un café
Agenda : -Survivre à la vie de célibataire.
-Survivre dans mon appartement en évitant le plus possible les couteaux : les effusions de sang et moi, on se cotoient souvent... x.X
-Réussir à payer mon appartement avant la fin du mois ><
MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Hitomaru Takumi]   Sam 4 Déc - 1:12

Assis au pied d'un arbre, le dos appuyé contre le tronc de celui-ci, Takumi lisait tranquillement le livre qu'il avait entre les mains. Même s’il faisait un peu froid, il ne le faisait pas assez pour décourager le jeune homme de lire à l'air pur, à son endroit favori : sous un arbre. Il détestait lire dans la bibliothèque, ça sentait trop les livres poussiéreux ou bien les livres neufs, tout dépendants de la table où vous choisissiez de vous asseoir, et la tension était énorme lorsque les examens approchaient. Pour lui, c'était invivable. Il ne comprenait même pas comment les gens qui se jetaient à la bibliothèque dès qu'ils en avaient l'occasion pour étudier pouvaient supporter cela. Lui, il préférait l'air libre de dehors, c'était bien plus reposant et aidait à sa concentration. Enfin, si on pouvait dire cela, car en ce moment, il n'en avait pas beaucoup…

Depuis tout à l'heure, il recommençait les phrases qu'il avait déjà entreprises pour comprendre de quoi il était question, ne suivant pas du tout. Il avait même dû recommencer la page au complet. Son esprit était bien trop préoccupé. Pourtant, il avait espéré lire ce livre durant la pause pour tenter de se changer les idées, mais ça ne l'aidait pas vraiment… Ça semblait même faire l'effet inverse. Ses préoccupations semblaient s'imposaient encore plus fort à son esprit depuis qu'il avait commencé sa lecture : son devoir stressant de composer une chanson, heureusement le thème était au choix, mais qui était à remettre dès demain, son frère Kyo, n'ayant aucune nouvelle de lui depuis qu'il avait emménagé dans son appartement, et puis… il y avait toujours cette histoire non résolue avec Jun qui le travaillait toujours. Certes, ça faisait un bon moment déjà, mais il ne pouvait s'empêcher de songer à lui avec tristesse. Il avait disparu de sa vie d'un coup, sans explications, sans même un au revoir, il avait simplement… coupé les ponts…

Le bruit de livres qui tombaient au sol. Peu concentré, ce ne fut pas bien difficile pour lui de détacher son regard des mots imprimés sur les feuilles blanches de son livre pour jeter un coup d'œil au malchanceux qui avait échappé ces effets. Il s'intéressa tout d'abord aux effets en question. N'étant pas bien loin, il put lire, enfin il le croyait, le titre d'un traité sur la médecine. Oh… Jun avait voulu être médecin… Il poussa un profond soupire. C'est dernier temps, tout semblait le ramener inexorablement vers les souvenirs de son ami perdu. Pourquoi la vie s'acharnait sur lui ? Enfin… ce n’était peut-être pas la vie le problème, mais lui. Oh mon dieu… il ressemblait à un obséder incapable d'oublier l'objet qui l'obsédait tant ! >< Peut-être qu'il aurait besoin de consulter quelqu'un pour régler son problème… Non, il se débrouillerait tout seul, il trouverait le moyen de l'oublier… coûtaient trop cher les services de psychologue, etc. ! u.u

Il leva les yeux pour examiner l'individu malchanceux, s'intéressant enfin à lui. Le jeune homme de 19 ans pencha légèrement la tête, puis soupira d'un air désespéré mentalement. Il ressemblait à Jun, il y avait plein de traits communs. T.T C'était injuste, injusteuuuh ! Oh, mais… attend un peu… Mais ce qu'il était con, C'ÉTAIT Jun ! Mais… bien qu'il l'ai reconnu –malgré le temps que ça lui a pris-, il ne savait que faire. Il était partagé entre la joie de le revoir après tant de temps et la tristesse en se souvenant qu'il y avait visiblement un truc qui lui avait échappé et qui avait fait en sorte que Jun ne désirait plus le revoir. Que faire ? Il avait si peur d'être rejeté s’il décidait d'aller le voir, après tout, c'était lui qui avait décidé de mettre fin à tout entre eux. Il baissa tristement la tête, le cœur serré. Peut-être serait-il mieux pour lui de faire comme s'il n'avait pas vu le plus vieux et oublier l'idée de possiblement renouer avec lui une quelconque relation… ?

Il s'apprêtait à se ranger à cette idée qui semblait être la meilleure pour éviter la souffrance, quand il songea que ce serait peut-être aussi sa seule chance de découvrir ce qui avait causé leur séparation. C'est vrai, peut-être n'aurait-il plus jamais cette chance de savoir. C'était peut-être bien lui qui avait posé un geste, ou dit une parole, qui avait déplu à l'autre. Et il n'était même pas au courant… Enfin, ce n’était peut-être pas pour ça non plus, mais peut-être que oui. Mais qu'est-ce que ça pouvait bien être d'autre ? Ces questions le pourchassaient depuis le début et lui donnait un sentiment de culpabilité immense. Il ferma son livre, soudainement résolu à en avoir le cœur net. Il tira son sac vers lui pour y ranger le livre avant de se lever en balança son sac sur son épaule. Il marcha en direction de Jun d'un pas rapide, craignant qu'il disparaisse avant qu'il aille eu la chance de lui parler. Il s'arrêta finalement devant lui, le fixant un petit moment. Sa résolution s'effrita quelque peu en l'observant. Il baissa les yeux pour fixer le sol en disant d'une voix pas très forte.

-Bonjour, Jun…

Il déglutit péniblement alors qu'il ressentait un énorme malaise, réfléchissant à toute vitesse à ce qu'il pouvait bien dire... Il devait avoir l'air stupide… Non, il était stupide ! Il s'était approché dans l'espoir d'avoir des réponses à ses questions, ou du moins, être éclairé sur ce qui avait bien pu clocher entre eux pour que ça se termine ainsi. Mais maintenant qu'il était là, qu'il avait fait le pas… il ne savait pas quoi dire. À quoi est-ce qu'il avait bien pu penser, hein ? Stupide, stupide, stupide ! Il releva les yeux un instant pour le regarder, mais détourna bien vite le regard. Ouais, stupide… Peut-être même qu'il ne se donnerait pas la peine de lui répondre, qu'il passerait simplement son chemin comme s’il ne l'avait jamais vu… Il réussit néanmoins a poursuivre, mais ne trouvant rien de mieux à dire que ça :

-Ça fait… longtemps…


Dernière édition par Hitomaru Takumi le Sam 11 Déc - 23:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Hitomaru Takumi]   Sam 4 Déc - 1:47

Plus il voulait être rapide, moins ces gestes étaient précis. Ses mains tremblaient. Il s’arrêta, respira un grand coup et reprit un peu plus calmement sa tâche : ranger ses livres dans son sac et s’en aller le plus vite possible se terrer dans un coin. Lâche. Oui, pour le coup il l’était. Ca ne lui ressemblait pas de fuir. Mais il n’était pas prêt. Pas prêt à lui refaire face.
Déjà, il avait coupé les ponts du jour au lendemain, sans le prévenir, ni même lui donner d’explication. Jun ne savait pas gérer ce genre de situation. Dès qu’il s’agissait de sentiments, c’était trop compliqué, trop difficile. Et voir Takumi faisait remonter à la surface des souvenirs douloureux. Son plan n’avait pas fonctionné comme il le désirait.
Dans sa tête tout était prévu. S’éloigner de lui, mettre de côté ses sentiments, l’oublier et repartir à zéro. Mais rien de tout ça n’était arrivé.
Il hantait encore ses pensées, il repoussait ce qu’il ressentait pour lui. Tout ce qu’il ne supportait pas. Jun ne pouvait pas tomber amoureux. Le fait que ce soit un homme n’était pas un problème. La seule chose qui le dérangeait était bien l’amour.

C’est en se relevant que son regard croisa celui de Takumi, juste en face de lui. Tant pis. Il resta la bouche ouverte quelques secondes, encore sous l’effet de la surprise. Il entendait sa voix mais était dans l’incapacité de lui répondre. Aucun son ne voulait sortir de sa bouche. Il se sentait bête. Il avait du mal à se rendre compte. Jun n’aimait pas du tout cette situation, il se sentait faible. Passer pour quelqu’un d’odieux il avait l’habitude, mais faible jamais !
Une raison de plus qui l’a poussée à s’éloigner de son ancien ami.
Il ne savait pas quoi faire. Tourner les talons et partir. Ce qui voulait dire fuir une deuxième fois. Même s’il l’avait voulu, il n’aurait pas pu. Ses jambes refusaient de bouger.
Sans se rendre compte, il lâcha son sac une seconde fois. Le bruit de l’impact le fit sursauter. Il posa son regard sur le sol, sans rien ramasser.

« Merde. »

Son vis-à-vis semblait tout aussi mal à l’aise que lui. Mais que pouvait-il lui dire ? Salut je t’ai quitté parce que tu me plaisais et que je commençais à ressentir des choses pour toi ? Jamais. C’était hors de question de prononcer ces mots un jour. Il ne l’avait jamais fait et ne le ferai jamais. L’amour c’est pour les faibles et les idiots.
Pourtant Jun faisait preuve d’une forte jalousie et d’une possessivité incroyable. Il n’aimait pas savoir Takumi ailleurs, tout comme partager son petit frère ou son meilleur ami. Entendre sa voix le fit tressaillir.
Longtemps ? Tu m’étonnes.

« Co… Comment ça va depuis le temps ? »

Question cruche, mais c’était tout ce qu’il pouvait dire pour le moment. Il en profita pour ramasser ses affaires une seconde fois. Sa maladresse le mettait hors de lui. Peut être même que pour la seule et unique fois, il n’irait pas en cours cette après midi.

« Qu’est ce que tu fais la ? »

C’était le dernier endroit où il imaginait le rencontrer. Il ne doutait pas de son intelligence, mais il fallait être ambitieux pour souhaiter Todai comme université. Il passa sa main dans ses cheveux et dévia le regard. Il lui était insupportable de lui faire face. Il se sentait mal. Vraiment mal. Il avait envie de le serrer dans ses bras mais aussi de l’envoyer balader. Pourtant il était incapable de le faire, autant l’un que l’autre.
Sentant ses jambes trembler de plus en plus il chercha à repérer si le banc était encore libre.

« Tu … Tu veux t’assoir ? »

Il priait pour qu’il dise oui avant qu’il se retrouve par terre. Cette journée n’était pas censée se passer de cette façon. Takumi ne devait pas réapparaître dans sa vie. Trop tard.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Avatar : Yanagishita Tomo
Posts : 31
Age : 27
Situation : Tout seul T.T
Ambition : Devenir chanteureuuuh <3
Études : Todai : 1ère année, Art et Musique
Profession : Étudiant et serveur dans un café
Agenda : -Survivre à la vie de célibataire.
-Survivre dans mon appartement en évitant le plus possible les couteaux : les effusions de sang et moi, on se cotoient souvent... x.X
-Réussir à payer mon appartement avant la fin du mois ><
MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Hitomaru Takumi]   Sam 4 Déc - 6:41

Takumi jeta un coup d'œil à Jun lorsqu'il s'accroupit pour ramasser une nouvelle fois ses affaires. Il fut fort tenté de se pencher également pour l'aider. Ce n'était pas son genre de regarder sans aider, il se sentait dans ces moments-là inutile, limite égoïste. Mais Jun avait déjà terminé de rassembler ses affaires, ne lui laissant pas le temps de faire quoique ce soit dans le but de l'aider un peu. Bon, tant pis… De toute façon, l'aider ne l'aurait sans doute pas aidé à dissiper son sentiment de malaise, mais aussi son appréhension. Oui, il appréhendait le moment ou il lui demanderait enfin « Pourquoi tu m'as laissé, sans un au revoir ? » ou bien encore « C'est ma faute si tu as décidé de tout couper entre nous ? ». Il craignait la réponse de ces deux questions, mais aussi de toutes les autres qui s'entremêlaient confusément dans sa tête, mais qui revenaient toutes au même : pourquoi?

-Je suppose que… je vais bien…

Avant de l'apercevoir, il aurait pu dire que tout allait bien, sur tous les points. À l'école, ses notes étaient plutôt satisfaisantes. Avec ses amis sa allaient bien. Certes, il y avait toujours des hauts et des bas avec chacun d'eux, mais ça se réglait toujours. Ça se passait aussi bien avec sa petite vie de solitaire à l'appartement, même si parfois c'était plutôt déprimant d'être tout seul, ayant pour seule compagnie sa télévision ou son piano. Dans son cœur, ça allait… jusqu'à ce qu'il le voie. Maintenant, il se sentait nerveux, anxieux, et toute la peine du monde qu'il avait ressentie à la perte de Jun refaisait soudainement surface pour s'abattre sur ses épaules… Une peine assez grande pour vous faire déprimer durant une bonne semaine, a vous gavez de chocolat et a écouté les uns après les autres les films les plus dramatiques au monde. Ce qu'il avait fait en fait… Ce qu'il ne dirait jamais a Jun, puisqu'il connaissait son opinion sur ce genre de faiblesse émotionnelle…

-Je veux bien.

Ce fut en hochant la tête qu'il répondit affirmativement à sa proposition. Il s'approcha lentement du banc pour s'y asseoir, posant son sac au sol, entre ses pieds. Il posa doucement ses mains sur ses genoux, fixant un instant le sol, puis il leva les yeux pour regarder le plus vieux. Il ne semblait pas avoir changé… physiquement du moins… quant à son caractère, il ne savait pas à quoi s'attendre de lui. Peut-être bien qu'il avait totalement changé durant le laps de temps qu'il ne l'avait pas vu, mais il pouvait tout aussi bien être resté celui qu'il avait connu… Enfin bref, il se sentait un peu plus à l'aise pour discuter assis sur le banc. Il allait pouvoir répondre à sa question précédente.

-Je profitais de ma pause pour me détendre avant de retourner en cours…

Il eut un pauvre sourire. Il ne devait pas parler de ce qu'il faisait juste avant de le rejoindre ici, mais ce qu'il pouvait bien faire a Todai. C'est vrai, avant, il ne lui avait jamais parlé de son désir d'étudier ici. Il avait eu l'idée en même temps qu'emménager. Peut-être que ça n'avait été qu'une idée sur un coup de tête puisqu'il avait pu payer de justesse les frais d'inscriptions qui avaient bouffé toutes ses économies, mais il ne regrettait pas jusqu'à maintenant. S'il continuait sur cette voie, il pourrait faire quelque chose de sa vie à la fin de ses études.

-Je me suis inscrit à deux programmes, ici. Art et musique… Je me débrouille plutôt bien jusqu'ici.

Il jeta un rapide coup d'œil à deux étudiants qui passèrent devant eux en ayant une discussion plutôt animée sur… la chimie… ? Hm, ce n'était pas son point fort, mais pas du tout, il ne comprenait pas la moitié de ce qu'il disait. Peut-être que Jun, oui… Enfin, peu importe. Il reporta son attention sur celui-ci, penchant légèrement la tête sur le côté en l'observant.

-Et toi, ça va ? Tu étudies en médecine, non ?


Dernière édition par Hitomaru Takumi le Sam 11 Déc - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Hitomaru Takumi]   Dim 5 Déc - 23:26

La surprise était telle, qu’il n’arrivait pas à penser à autre chose. Tous les moments passés, les bons comme les mauvais lui revenaient en mémoire. Il avait mit tellement de temps à les enfouir. Assaillit, Jun tentait de se concentrer sur les paroles de son ami. Pouvait-il dire encore ami ? Qu’était-il l’un pour l’autre à présent ? Juste des connaissances ? Moins que ça ? Ou plus que ça, mais il ne voulait pas se l’avouer.
Takumi supposait qu’il allait bien, tout comme Jun supposait la même chose. Au final, tout deux n’en savait absolument rien. Trop abasourdi pour se rendre compte de ce qui était en train de se passer. Comment avait-il pu lui poser cette question ? Qui pourrait aller bien dans cette situation.
Il redoutait la fameuse question du : pourquoi es tu parti d’un seul coup ? Sans donner aucune nouvelle ? … Il priait presque pour qu’il ne la lui pose pas.
Il ne savait pas où regarder.

Jun poussa un soupir de soulagement quand il se posa enfin sur le banc. Ce n’était pas dans ses habitudes d’être aussi faible, de ne plus avoir le contrôle de la situation. Il faisait en sorte d’être toujours le mettre du jeu, pour ne pas être prit au dépourvu, sauf que cette fois, il ne savait pas quoi faire. Il se triturait les doigts en se concentrant ce que lui disait Takumi. Difficile de faire semblant que tout allait bien, que rien ne s’était passé. Que Jun ne s’était jamais enfuit, trop lâche pour accepter ses sentiments.
Il hocha la tête pour lui faire comprendre qu’il l’écoutait. Dans l’incapacité de répondre, il ne pouvait rien faire de plus pour le moment. Il devait réagir, mais ce n’était pas si simple.

Jun arqua un sourcil. De l’art ? Oui c’était vrai que ça lui correspondait plutôt bien. Elève de Todai, il était facile de trouver un travail après l’obtention du diplôme. C’était toujours mieux que de sortir d’une université moins prestigieuse. Il avait eu raison de venir ici. Le problème était Jun en lui-même. S’il n’était pas parti sans rien dire, leur relation aurait peut être été bonne ici, sur le campus. Mais en ce moment, l’ambiance était tendue. Et encore, le mot est faible.
Il intercepta une vague conversation de deux étudiants. Il aimait la chimie, même si ce n’était pas toujours évident. Pour être le meilleur, il ne fallait pas relâcher la pression, révisé à fond, chaque jour.

« Oui. Oui, je me concentre sur les soins infirmiers. Être docteur ne m’intéresse pas. »

Il avait toujours su ce qu’il voulait faire de sa vie. Et il était certain de réussir. Il ne laissait pas la place au doute, sinon il savait qu’il pourrait échouer. Son caractère bien trempé lui permettait d’obtenir presque tout ce qu’il souhaitait. La clé de la réussite était le travail mais aussi la confiance en soi.
Il avait évité la question du ‘toi, ça va ?’. Il ne préférait pas y répondre. De toute façon, il n’avait aucune réponse claire ni aucun argument.
Encore trop déboussolé pour le moment, il avait du mal se calmer. Que pouvait-il dire à présent ? Il tourna légèrement la tête pour l’observer un peu.

« T’as grandit non ? Et tes cheveux sont un peu plus longs ? »

Il se pencha légèrement vers lui et fit glisser une de ses mèches entre ses doigts. Dans ses souvenirs Takumi semblait plus petit, mais il n’était pas sûr. Il tentait à tout prix de s’éloigner du sujet de son départ soudain. Mais si les rôles avaient été inversés, il savait qu’il l’aurait sûrement harceler jusqu’à avoir une réponse, alors il pouvait comprendre que son ami veuille des réponses. Rien de plus normal quand on y pense. Mais rien que d’y penser le rendait fou. Il ne voulait pas parler, pas de ça ! Il voulait juste que tout redevienne comme avant. Leur relation était presque parfaite. Ils étaient amis, proches. Il avait fallu que quelque chose change chez Jun. Il n’avait rien demandé. Refouler ses sentiments était la seule option qu’il acceptait.

« Je suis content de te voir »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Avatar : Yanagishita Tomo
Posts : 31
Age : 27
Situation : Tout seul T.T
Ambition : Devenir chanteureuuuh <3
Études : Todai : 1ère année, Art et Musique
Profession : Étudiant et serveur dans un café
Agenda : -Survivre à la vie de célibataire.
-Survivre dans mon appartement en évitant le plus possible les couteaux : les effusions de sang et moi, on se cotoient souvent... x.X
-Réussir à payer mon appartement avant la fin du mois ><
MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Hitomaru Takumi]   Lun 6 Déc - 5:29

Takumi hocha doucement la tête, non sans être légèrement surpris. Il avait eu raison en venant à la conclusion qu'il étudiait en médecine, mais… plus précisément, en soin infirmier? Ça, ça l'étonnait un peu. Il savait que Jun avait les capacités, mais aussi la volonté, pour devenir ce qu'il voulait être dans la vie, peu importe ce que c'était, mais avec son caractère… disons que ce n'était pas ce dans quoi il avait imaginé Jun. Pas qu'il ne le voyait pas faire ce métier ! Non ! En faite, il ferait sans doute un très bon infirmier, ne s'occupait-il pas déjà très bien de son jeune frère ? Et de lui aussi ! Il était tellement maladroit qu'il se faisait des bobos avec n'importe quoi, en particulier avec des trucs coupants, et il avait toujours laissé Jun s'occuper de le soigner quand ils étaient ensemble. Il avait toujours eu l'impression qu'ainsi ses chances de survies seraient plus grandes ! Enfin bon, c'était avant ça… Il cligna des yeux surpris en fixant Jun.

-Sans doute, mais grandit… ? Évidemment ! Tu ne pensais pas que j'allais rester un nain toute ma vie !

Un sourire amusé se dessina sur ses lèvres alors qu'il donnait une toute petite tape sur la main de Jun pour qu'il lâche ses cheveux. Le pourquoi il s'était comparé a un nain, c'est qu'il en avait l'air d'un à côté de Jun. Enfin pas vraiment, il n'était pas si petit que ça, mais Jun était tout de même plus grand que lui d'au moins une tête environ. Et il devait l'avouer, ça l'embêtait un peu. On pouvait dire que c'était même un sujet sensible, puisqu'il ne pouvait s'empêcher de dire qu'il était un nain lorsqu'on faisait mention de sa taille. Alors, que Jun en parle… ça l'amusait beaucoup au lieu de l'embêter comme avant. Mais son sourire disparut bien vite. Il baissa la tête en tournant légèrement son visage pour ne pas que Jun voie soudainement sa tristesse, serrant les poings. Il ne dit rien un petit instant, mais finissant néanmoins par dire, sa voix trahissant tout de même sa peine malgré sa tentative pour la cacher.

-Content… ? Si tu es si content, pourquoi n'es-tu pas venu me voir ? Pourquoi tu n'as pas appelé ? Pourquoi tu es parti… ?

Il retint son souffle un instant, puis expira lentement pour ensuite respirer profondément pour tenter de contrôler ses émotions, sans oser lever les yeux pour regarder Jun. Il avait tenté de mettre de côté son chagrin causé par leur séparation en approchant Jun, mais ces propos l'avaient ramené en force à la surface. De plus, son anxiété avait monté d'un cran, quasiment à un point critique. Il redoutait tant la réponse que Jun lui donnerait, étant certain d'une certaine façon que c’était sa faute tout ça, mais également son possible silence. Il était fort possible qu'il refuse de lui répondre pour une quelconque raison. Pour un jeune homme sensible comme lui, s'était difficile de gérer tout ça émotionnellement. Il n'avait qu'une envie à présent : s'enfuir pour trouver un coin tranquille et se libérer de ce fardeau émotionnel en versant toutes les larmes de son corps. Évidemment, il n'en fit rien. Il se décida plutôt à lever les yeux pour regarder Jun, répétant doucement.

-Pourquoi tu es parti, Jun… ? C'est… c'est ma faute… ?

À peine avait-il prononcé le dernier mot qu'un sanglot le secoua. Il détourna immédiatement le regard, même qu'il tourna le dos à Jun pour ne pas qu'il le voie ainsi. Et voilà, il était en train de céder à ses émotions malgré ses efforts pour tenter de les contenir. Il aurait tant voulu être plus fort pour ne pas se montrer ainsi, en particulier devant Jun. Que devait-il penser de lui en le voyant dans cet état ? Il leva les deux mains, l'une pour essuyer ses joues maintenant ruisselantes de larmes, l'autre pour la plaquer contre sa bouche pour ne pas que Jun l'entende pleurer. Vaine tentative pour se cacher puisque Jun devait se douter qu'il s'était mis à pleurer. Devant cette perceptive, il dit faiblement, mais sans se retourner.

-Je… je veux comprendre, Jun… c'est ma faute ? Qu'est-ce que j'ai fait pour tout gâcher… ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrape [Hitomaru Takumi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le passé nous rattrape [Hitomaru Takumi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in Japan :: 
HAVE A BEER
 :: Les anciens tomes
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit