AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lorsque le lama manque à l'appel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Casper, the ghostfonda'
Avatar : Shige ♥.♥
Posts : 458
Age : 28
Situation : Mon coeur est fiancé à une démone au visage d'ange ♥
Ambition : Reprendre la direction de la compagnie familiale! Sans ouliber d'apprendre à marcher sur les mains, pouvoir retenir son souffle pendant 2 minutes, tester une fois pour toute les jumelles déshabillantes, devenir plus grand que Masao, savoir résister à Miho, voir lorsqu'Hiroki se fout de moi, sevrer Naoki de sa dépendance au sucre, faire grogner Akira toujours plus et assister au mariage de Keiji!
Études : 3e année ;; Économie & Finance
À l'école : Vice-président du conseil étudiants
Profession : Étudiant à Todaï
Agenda :
À FAIRE DE TOUTE URGENCE ;;
Trouver une meilleure cachette pour mes clés de voiture
Planquer des playboy sous le matelas de Ma-chan
Hypnotiser Miho pour qu'elle arrête de la ramener avec Shige!
Mettre le feu au calendrier de Shige ♥️
Changer la serrure de ma chambre au plus vite pour se protéger de El Diablo
MessageSujet: Lorsque le lama manque à l'appel   Sam 4 Déc - 5:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
▬ Le film… Ok. Le pop-corn… Ok. Les m&m’s… Ok.

Vraisemblablement, Junpei s’apprêtait à se faire une soirée movie… Tous ceux qui ont prôné pour cette théorie dans les sept dernières secondes gagnent le droit de se dire qu’ils sont de supers détectives!

▬ Le bidon d’huile… Ah merde le bidon o.o

… Que venait faire un bidon d’huile dans l’histoire? Nous serions attristés de devoir vous le révéler. Surtout que tout le monde devrait le savoir! Mais bon, comme la vie selon Statham n’est pas encore une philosophie très populaire… (mais elle ne saurait tardée à le devenir vu nos deux fervents disciples de ce mode de vie x_x)
Bref, pour les plus futés, vous aurez compris que ce soir était un soir « Movie time for men only ». Ouais, au départ, c’était supposé être « Movie time plein de testostérone » seulement, ce titre attirait Miho dans le tas et Keiji avait ajouté la règle pas de fille… Du coup le titre de la soirée changea de nom pour bien mettre en évidence cette règle. Règle à laquelle Peipei n’avait pas voté, mais apparemment il avait été absent lors du vote dont Keiji l’avait supposément informé via une notice par sms. Bien évidemment, nous prônons la théorie du sabotage, mais comme nous sommes gentils, nous laissons au lama le bénéfice du doute.

Enfin bref! Pour en revenir à nous moutons, Peipei venait de sortir de sa voiture, tout juste devant la majestueuse résidence Yamamoto, vérifiant une dernière fois le contenu de son sac plastique. Ce fut à ce moment, en refaisant son décompte, qu’il constata qu’il avait oublié le bidon d’huile. On ne pouvait regarder « le transporteur » sans un bidon d’huile! (Pour les incultes, il s’agit d’un passage où le héro de nos deux amis, Statham, se bat dans l’huile à moteur.) Comment pouvaient-ils espérer pouvoir jouer à refaire le film après l’avoir visionné sans ce passage clé?

▬ … Mah, On pourra sûrement trouver ça dans le garage <3

Eh oui, c’est le bien des Junpei de ce monde, ils ont toujours une solution! Certes, celle-ci laissait présager beaucoup de boulot de nettoyage pour les domestiques après le passage de nos transporteurs en herbe dans le garage… mais personne n’a dit que le boulot de domestique n’était pas difficile de nos jours!

Prenant son sac plastique avec le film et petits extras alimentaires, Junpei ferma ensuite sa portière et se dirigea vers l’entrée en sifflotant. Il sonna et sans même prendre la peine d’attendre trois secondes qu’on lui ouvre, le ténébreux entra dans la maison. À quoi bon ne pas faire comme chez soi dans une maison où on va au minimum deux fois par semaines depuis plus de quinze ans x_x
Une fois à l’intérieur, Jun déposa son sac, retira sa veste et ses chaussures pour reprendre ensuite son sac. À cet instant un domestique arriva, l’air navré sur le visage.
Ouais… le genre de visage qui ne laisse présager rien de bon pour la soirée « Movie time for men only » x_x

▬ Je suis navré Mayuko-sama, mais Yamamoto-sama est sorti depuis une bonne heure déjà.
▬ Le fourbe è.é

Pfff tu parles ouais, sûrement sorti dragué. Oser sortir draguer et zappé un « Movie time for men only » alors lui la prochaine fois qu’il se plaignait que Peipei passait trop de temps avec sa copine, il allait l’entendre è.é

▬ Je vais faire quoi de mon film, de mon pop-corn et de mon huile?

Peipei, t’as pas d’huile, t’as oublié le bidon =.=

▬ Ahem, de mes m&m’s…

Inutile de faire celui qui s’est bêtement trompé de mot… Tous les domestiques de tous les GB savent que vous êtes des gosses de riches cinglés, attardés et totalement bons pour la camisole >.>


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-junpei-t28.htm#52 http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/mayuko-junpei-t29.htm#53

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Lorsque le lama manque à l'appel   Sam 4 Déc - 14:25


    Uprising ...
    They will not force us
    They will stop degrading us
    They will not control us
    We will be victorious

    Casque visé sur les oreilles, pantalon d'équitation et débardeur détendu, Tami-chan n'avait aucunement l'intention de s'habiller. Yamamoto sénior n'était pas à la maison, le junior non plus d'ailleurs et la mère de la demoiselle s'était faite la belle pour la journée. Une journée seule dans une immense demeure ... de quoi donner de bonnes idées à la jeune femme. Quelques mouvements de bras alors qu'elle marchait dans les couloirs, un petite pas à droite, un autre à gauche, demi-tour et vrille façon l'Oréal paris. Oui, elle a le style et personne ne pourra dire le contraire. Sur son chemin, les domestiques tentaient d'éviter à la jeune maîtresse les désagréments qui pourraient résulter de ses gestes soudains. Lorsqu'une des servantes se jeta au sol pour réceptionner un vase de la période Ming ... Tami-chan lui offrit deux pouces en l'air et une expression de cool attitude extrême. La pile humaine n'était pas la plus folle de la maison, Keiji tenait toujours le haut du palmarès pour le moment.

    * D'ailleurs, il ne m'avait pas dit ... de ne pas sortir de ma chambre ce soir ? *

    Elle venait de se souvenir de leur discussion passée. Entre quatre yeux, bloquée contre le mur par deux bras musclés, la récente demi-soeur de Keiji s'était sentie au paradis l'espace d'un instant. Le sourire ravageur du jeune homme avait cloué le bec de la belle, l'autorisant simplement à hocher la tête par l'affirmatif à la fin de la ... " demande " de Keiji. Un rituel de mecs ... entre mecs et sans filles ! Qu'il était rabat joie celui là, Tamiko savait pertinemment que sa présence ne dérangerait pas Mayoki-sama ... il était bien le seul à l'apprécier T_T.

    * Pour la peine ... je vais les embêter ! *

    Réaction typiquement féminine lorsqu'un évènement masculin est sur le point de débuter. Reprenant la route vers sa chambre, accueillie par deux servantes débordées par le rangement des lieux, Tamiko entra dans son dressing pour faire voler les vêtements qu'elle portait depuis le matin dans les airs. Enfilant une robe blanche fleurie, elle remonta deux bas couleur chair aux motifs floraux le long de ses jambes, terminant par arborer ses cheveux d'un ruban rouge rubis. Une touche de blush, un peu de gloss ... et hop, elle était d'attaque pour faire face aux Golden Boys présents dans la maison ! D'un pas sautillant, elle se précipita dans le hall d'entrée, une servante faisait face à Mayuko-sama, heureuse de le voir, la jeune femme s'avança plus calmement vers la servante pour lui intimer qu'elle se chargerait du reste.

    -" Sempai !!"

    Lança t-elle simplement tout en le saluant poliment. Lui offrant un sourire " Charming Colgate Total Powa ", de quoi rivaliser avec celui de son invité. Elle s'était entrainée fort pour rivaliser avec eux ... même si elle n'arrivait pas encore à la cheville de leur notoriété.

    -" Je suis désolée, Keiji Onee-san n'est pas encore arrivé. Il est partit tout à l'heure avec sa voiture, après avoir reçu un coup de fil ..."

    Devait-elle lui parler de la course poursuite dans les couloirs qui s'avait suivi pour faire cracher le morceau au sujet de l'appel à son nouveau frère ? Non c'était un passage inutile. Une étincelle scintilla dans le regard de la belle alors qu'elle détournait le regard pour laisser échapper un petit rire mutin. Il serait déplacé de laissé repartir Mayuko-sama... alors, pourquoi ne pas proposer de lui tenir compagnie ? Accordant de nouveau toute son attention au jeune bellâtre ( ouai je sais c'est pas assez encore XD ), la jeune femme lui offrit un sourire tout doux puis lui proposa son idée.

    -" Mais si tu veux, je peux te tenir compagnie le temps qu'il arrive. Vous deviez regarder un film ?"

    Montrant le sac plastique du doigt, voyant les vivres et le Dvd par transparence, c'était une question à la limite du rhétorique. Mais il fallait user de tous ses atouts pour que le Sempai accepte la présence de Tami-chan.

    -" Cela fait lontemps qu'on ne s'est pas parlé... n'est-ce pas ?"

    Le coup fatal, hochement de tête innocent, clignement de paupières... la petite rêveuse connaissait la manière de faire craquer les grands-frères sur le bout des doigts. En petite jeune femme toute kawai, il faut bien ce qu'il faut pour entrer dans le cercle des Golden Boys ! Aja Aja Fighting !!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Casper, the ghostfonda'
Avatar : Shige ♥.♥
Posts : 458
Age : 28
Situation : Mon coeur est fiancé à une démone au visage d'ange ♥
Ambition : Reprendre la direction de la compagnie familiale! Sans ouliber d'apprendre à marcher sur les mains, pouvoir retenir son souffle pendant 2 minutes, tester une fois pour toute les jumelles déshabillantes, devenir plus grand que Masao, savoir résister à Miho, voir lorsqu'Hiroki se fout de moi, sevrer Naoki de sa dépendance au sucre, faire grogner Akira toujours plus et assister au mariage de Keiji!
Études : 3e année ;; Économie & Finance
À l'école : Vice-président du conseil étudiants
Profession : Étudiant à Todaï
Agenda :
À FAIRE DE TOUTE URGENCE ;;
Trouver une meilleure cachette pour mes clés de voiture
Planquer des playboy sous le matelas de Ma-chan
Hypnotiser Miho pour qu'elle arrête de la ramener avec Shige!
Mettre le feu au calendrier de Shige ♥️
Changer la serrure de ma chambre au plus vite pour se protéger de El Diablo
MessageSujet: Re: Lorsque le lama manque à l'appel   Sam 4 Déc - 17:47

Pendant que la domestique observait Junpei d’un œil suspicieux, celui-ci se préparait mentalement à rentrer chez-lui, inonder Keiji d’insultes textoïtées et aller emmerder Masao pour le principe d’occuper sa soirée un minimum. Peut-être aussi pourrait-il aller jeter des cailloux à la fenêtre d’Akira! Ce n’était donc pas les idées qui manquaient pour remplacer le lama absent. Il était d’ailleurs sur le point d’assurer à la domestique qu’il s’en allait, un pied à demi tourné vers la porte, lorsqu’une voix que le ténébreux connaissait bien l’interrompit dans son intention. Levant les yeux vers l’adolescente, un sourire tout aussi digne des pubs pour dentifrices s’inscrit sur le visage de notre homme.

▬ Tami-chan!

Roulant les yeux dans leur orbite à la mention de Keiji, Junpei hocha de la tête par l’affirmative.

▬ Ouais, on m’a raconté déjà.

Et le lama ne perdait vraiment rien pour attendre. On ne saquait pas une soirée pleine de testostérone et un hommage au dieu Statham pour un vulgaire téléphone è.é
Hey Peipei, et s’il s’agissait de sa mère qui a refait surface? Qui était agonisante à l’hosto?
Pfff, n’importe quoi, Kei ne se déplacerait pas pour une femme qu’il déteste, qu’elle soit sa mère ou pas x_x
Peipei, serais-tu insensible à ce point o.o
Quand on touche à la soirée Statham, oui è.é
… =.=

▬ C’est que je voudrais pas te déranger.

Ouais, genre que tu la déranges. T’es là depuis deux minutes qu’elle est pendue à tes jambes! En plus, elle ne serait pas seule à la maison un samedi soir si elle avait mieux à faire que de te tenir compagnie =.=
… Ouais vous marquez un point là >.> Mais Peipei était poli. Certes, il s’introduisait chez les Yamamoto sans invitation et y agissait comme chez-lui, mais bon… devons-nous revenir sur les plus de quinze ans évoqués au post précédent? x_x

Mais il fallait croire que cette fille avait pris des cours avec Miho. On voit bien l’intitulé du cours : « comment faire craquer les Mayuko Junpei de ce monde en une étape facile! » =.= Déjà qu’il n’était pas difficile de faire dire oui à un Peipei, mais si en plus on se la jouait kawaii, il y avait toutes les chances pour qu’il accepte. Sauf peut-être d’aller quérir la lune… Y’a de ces trucs cons que seule Miho sait faire avaler à son Peipei. Il faut bien un atout à être la petite amie x_x Sinah ça serre à rien!

▬ Ouais je sais, j’ai été occupé ces temps-ci.

C’est sûr entre les cours de finances, les cours d’économies, les travaux, les examens… Miho, les missions impossibles avec Keiji… Y’a de quoi être occupé!

▬ Mais t’as mon numéro, faut pas hésiter s’il y a quoi que ce soit ^^

Comme toujours, Peipei était trop sympa et beaucoup trop disponible x_x À quoi allait ressembler sa boite à sms s’il donnait l’autorisation à Tamiko de lui en envoyer pour tout et n’importe quoi… On préfère ne pas se poser la question =.=
M’enfin, trop tard hein, il n’aura qu’à assumer les conséquences de ses actes! Ou plutôt de ses paroles dans le cas présent x_x


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-junpei-t28.htm#52 http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/mayuko-junpei-t29.htm#53

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Lorsque le lama manque à l'appel   Dim 5 Déc - 13:44


    Uprising ...
    They will not force us
    They will stop degrading us
    They will not control us
    We will be victorious

    C'était fou, Tamiko parlait presque naturellement avec un Golden Boy. Vous lui auriez dit qu'une telle scène se serait passée il y a six mois, elle se serait tout simplement évanouie. Mais au plus les mois passent dans cette nouvelle maison, plutôt demeure vu la grandeur, et plus la jeune femme devenait mûre, vis à vis des Golden Boys. Bien qu'elle soit toujours très attirée par eux, elle désire ardemment entrer dans leur cercle comme un membre important pour eux, être aussi proche de Keiji... si soudainement, l'avait faite réfléchir tout compte fait. Et puis, Mayuko-sama ne venait-il pas deux fois par semaine ? Entourée par ses idoles, il faut dire que l'extraordinaire devient vite banale et ça même si le fait de les voir la comble toujours autant.

    Mayuko-sempai n'était vraiment pas heureux des actes de Keiji. Il était déçu. Cette soirée devait-être importante pour le jeune homme, cela se lisait sur son visage. Tami-chan se sentait désolée, le voir arborer cette bouille boudeuse ne pouvait que la faire craquer d'avantage. Ne sont-ils pas trop mignons ... lorsqu'ils s'y mettent. Alors qu'elle lui proposait de lui tenir compagnie, il prit peur de la déranger... elle soupira lentement, peut-être lui offrait-il une raison douce pour le laisser partir ... peut-être avait-il autre chose en tête...

    - Hochant la tête négativement - " Non non, tu ne me déranges pas du tout. J'avais un exposer à terminer pour les cours, donc je me suis interdite de sortir. C'est parce que je l'ai terminé plus tôt que prévu que j'ai décidé d'aller faire un tour. Donc, ta venue est plutôt bénéfique pour faire disparaitre ma solitude..."

    Ouai ... une jeune femme si belle, si sympathique et si seule surtout. Bon, jouer les Indiana Jones dans une grande demeure, toucher à tout pour tenter de trouver des passages secrets, c'est amusant pendant une ou deux heures, mais bien vite on s'en lasse. Et puis les servantes vous tournent toujours autour, tentant de vous faire arrêter. C'est frustrant de ne pas pouvoir s'amuser alors que chaque objets ici inspire un jeu hilarant à Tamiko-chan. N'est-elle pas une jeune femme pleine d'imagination ?
    Mayuko-sama reprit la parole, lui expliquant qu'il était très occupé ces derniers temps. La jeune femme imaginait très bien les implications quotidiennes du jeune homme très demandé. L'université, la succession de l'entreprise familliale ... les cours qui en découlent et n'oublions pas une petite amie qu'il aimait plus que de raison. Soudainement, la jeune femme se sentit de nouveau très seule, dans son cocon tout doré mais si froid.

    -" Merci ... mais j'ai toujours peur de te déranger. Et puis, Keiji onii-san me ferait surement une remarque s'il apprenait ça. Mais c'est gentil de me le proposer."

    Sourire chaleureux, teinté d'une soudaine gêne. La jeune femme croisa les bras sous sa poitrine légèrement dessinée par les volants de sa robes aux allures printanières. Ils étaient restés bien longtemps dans ce hall, il était surement temps pour la jeune femme d'inviter le Golden Boy à entrer.

    -" Si tu souhaites réellement regarder ce film sans fille, tu connais l'emplacement de la salle de visionnage. Au pire, Keiji Onii-san ne dira rien si tu vas dans sa chambre."

    L'invitant d'un geste poli et lent de la main à entrer, une servante se présenta pour avertir la jeune femme que son thé était servit dans le salon d'hiver. Souriante, elle remercia la servante qui disparu rapidement, elles étaient vraiment rapides dans cette demeure... mais Tamiko attendait une réaction de la part de son Sempai, qu'elle soit heureuse ou non pour elle d'ailleurs. Keiji allait payer son absence au centuple et cela dès demain matin. Qu'il comprenne sa douleur ! Poser un lapin au président de l'université, à Mayuko-sama !! C'était un faute impardonnable et cruelle ! Le sang allait certainement gicler !

    -" Il fait vraiment froid aujourd'hui ... "

    Ajouta t-elle pour rompre ce silence. Il parait qu'on reconnait la valeur d'une personne au silence de nos conversations. On sait si on se sent bien avec son interlocuteur ou pas, s'il nous est cher ou non ... si sa présence nous apaise ou plutôt nous déconcentre. A l'instant, Tamiko se sentait enveloppée dans une bulle éloignée de Mayuko-sama. Malgré son accession dernière dans la notoriété publique, son entrée dans la famille Yamamoto, la jeune femme n'était définitivement pas du même monde... son coeur criait de douleurs mais son sourire ... lui, ne défaillirait pas. Une Cendrillon ratée ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Casper, the ghostfonda'
Avatar : Shige ♥.♥
Posts : 458
Age : 28
Situation : Mon coeur est fiancé à une démone au visage d'ange ♥
Ambition : Reprendre la direction de la compagnie familiale! Sans ouliber d'apprendre à marcher sur les mains, pouvoir retenir son souffle pendant 2 minutes, tester une fois pour toute les jumelles déshabillantes, devenir plus grand que Masao, savoir résister à Miho, voir lorsqu'Hiroki se fout de moi, sevrer Naoki de sa dépendance au sucre, faire grogner Akira toujours plus et assister au mariage de Keiji!
Études : 3e année ;; Économie & Finance
À l'école : Vice-président du conseil étudiants
Profession : Étudiant à Todaï
Agenda :
À FAIRE DE TOUTE URGENCE ;;
Trouver une meilleure cachette pour mes clés de voiture
Planquer des playboy sous le matelas de Ma-chan
Hypnotiser Miho pour qu'elle arrête de la ramener avec Shige!
Mettre le feu au calendrier de Shige ♥️
Changer la serrure de ma chambre au plus vite pour se protéger de El Diablo
MessageSujet: Re: Lorsque le lama manque à l'appel   Dim 5 Déc - 22:45

▬ Sokka. Omedeto alors ^^

Ouais, vive le fait de terminer ses travaux! *0* Et ici on parle autant en tant que Peipei qu’en tant que Boo qui a enfin terminé les siens *0* M’enfin bref, le fait de savoir que Tamiko n’avait rien de particulier à faire changeait un peu la donne. Attendre ici que Keiji pointe le bout de son nez pouvait très bien être intéressant. Il y avait un moment qu’il n’avait pas vu Tami-chan et Peipei se voyait très bien attendre dans la chambre du Lama, assis dans l’ombre pour le surprendre à son retour. Muhaha! Ensuite il lui ferait passer un interrogatoire avec la lampe au visage, comme dans les films policiers! Ouais, ça serait super ça. Un excellent plan!

Et par rapport au fait que Keiji ne serait pas content que sa sœur par alliance le contact par téléphone?

▬ Moooo ne soit pas stupide hein, Kei n’a rien à voir dans qui me téléphone ou m’envoie des sms XD

Même si toute petite sœur faisant copain copain avec les potes d’un grand frère est toujours un comble pour ledit frère… Mais bon, personne n’a dit que l’expérience de grand frère de Peipei était réellement bénéfique dans la situation actuelle =.= Ah ce Peipei, le jour où il cessera de se contredire sera un grand jour!

Et comme le faisait indirectement remarqué Tamiko, oui il avait passé suffisamment de temps dans ce vestibule sans prendre la décision d’entrée ou de repartir! Alors donc, face à sa décision de jouer à l’inspecteur gadget sans les gadgets, Junpei ne pouvait que rester <3

▬ Maaah, si t’as rien contre les films de Statham, on peut se le regarder ensemble, le lama n’avait qu’à être là è.é

Ouais après tout, c’est de Kei la règle du pas de fille! Junpei il s’en fiche bien lui et ça l’occupera en attendant Keiji. Au pire des cas, s’il traîne vraiment trop, Jun ira se coucher dans son lit, muhaha!
Bref, pénétrant plus avant dans la maison, Jun n’avait pas besoin qu’on lui dise où allé, lui qui connaissait cette maison aussi bien que la sienne. Il laissa la domestique parler avec Tamiko, sortant son film du sac plastique.

▬ Donc, si ça t’intéresse, va chercher ton thé et on se rejoint devant la télé?

Yeah vive du Statham sur un écran géant *0* (non non, Boo n’en rêve surtout pas ces temps-ci!)
Et s’il faisait froid? Peipei échappa un petit rire en détaillant rapidement la nipponne des pieds à la tête.

▬ Sûr qu’il fait froid lorsqu’on est pas habillé pour la saison =p

Evil Peipei. Ne soit pas si moqueur, elle meuble la conversation et ne prévoyait pas sortir, elle peut bien s’habiller comme elle veut =.=

▬ M’enfin, à tout à l’heure ^^

S’éloignant dans les couloirs, Junpei pénétra dans la pièce du cinéma maison tout en sautillant joyeusement.

▬ Statham, Statham, on dit de lui qu’il est le plus fort! Le plus cool! Il vous transporte ce que vous voulez, où vous le voulez! Statham, Statham, on dit de lui qu’il est le plus viril! Le plus… … … Le plus rooooouwaaaarrr!

Ahem… La prochaine fois que tu t’improvises compositeur… Fait donc abstraction de chanter tout haut tu veux =.=
Pffff, bande de nuls qui ne savent pas reconnaître un hommage lorsqu’ils en voient un! M’enfin, deux tours sur lui-même plus tard, Jun inséra le dvd dans le lecteur avant de rejoindre le confort d’un des canapés. Il alluma la télé mit en route le film et s’ouvrit ensuite un sac de m&m’s pour en fourrer quelques uns dans sa bouche. (Quelques uns étant plusieurs, sa bouche étant la grotte bien connue des extras de Never Ending Wonderful Story…)
Et dès que Dieu Statham apparu sur le grand écran, il eut droit à une ovation et des bruits de foule perturbés par un trop plein de m&m’s en bouche.
… ouais on le sait, Peipei fait pitié là >.<


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-junpei-t28.htm#52 http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/mayuko-junpei-t29.htm#53

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Lorsque le lama manque à l'appel   Lun 6 Déc - 14:17

    Houra houra, Tamiko venait d'être félicitée pour son travail assidu. De quoi lui donner quelques rougeurs au joues. Rah, son teint de porcelaine en prenait un coup et ça par la faute de Peipei ! Naméoh, Keiji n'avait-il pas le monopole des rougissements intempestifs de la demi-soeur ? Enfin, nous ne sommes pas là pour discuter des droits de faire rougir du Lama, ouai je l'appellerai comme ça aussi maintenant ... Junpei-sempai continua en réfutant les craintes de la jeune demoiselle, non, son frère n'aurait rien à dire sur l'envoi massif de Mails par Tami-chan, de quoi la faire sourire de nouveau, la belle ne sentait libérée, elle pouvait profiter d'avoir un tel ami sans avoir peur de brusquer l'opinion de son Aniki râleur. Enfin, il lui accorda le droit de visionner le film en sa compagnie, Junpei devait vraiment vouloir se venger de son Lama pour accepter qu'une tierce personne participe à l'une de leurs soirées à thèmes. Mais elle n'allait pas se faire désirer, c'était un rare moment que voulait passer la jeune femme avec son ami de Golden Boy. Il lui proposa d'aller chercher son thé, même si les domestiques l'avaient devancé depuis le temps maintenant ... et de le rejoindre dans la salle de projections.

    -" Hai hai, Sempai !"

    Ajouta t-elle simplement, mais ce dernier n'en termina pas là. Lui faisant une remarque sur ses derniers frissons, l'accusant de n'être pas habiller en adéquation avec la saison ... >w< il allait le payer !

    -" J'y peux rien, j'adore le printemps !"

    Lui lança t-elle avec un sourire sublime transpercé d'une douceur et d'une pureté à la " Vanish triple action cristal blancheur" (ça mérite un copyright ça !) Après cette déstabilisation typiquement angélique, la jeune femme se retourna pour hocher la tête à l'affirmatif, les domestiques n'attendaient qu'une confirmation pour déplacer le service à thé du salon d'hiver vers la salle de projection privée de la Famille Yamamoto. Encore qu'elle était ... surement le château fort de Keiji cette salle. Devançant les domestiques, Tamiko laissa échapper un rire amusé lorsqu'elle vit son Sempai courir et sautiller tout en chantant à la gloire d'un certain Dieu Statham. Tamiko n'était pas une novice en matière de films d'actions, elle avait déjà vu deux fois chaque Transporteurs et même Cellular, qu'elle avait apprécié également. Ainsi, elle pourrait montrer à Junpei que sa nature de fille ne l'empêchait pas d'être proche des adorateurs de cascades et d'explosions spectaculaires. Si seulement Kana pouvait aimer ça aussi ... T_T mais faut pas rêver, c'est la réalité là ... pas un fantasme !

    Laissant le Sempai à ses hurlements caverneux pleins de friandises, la jeune femme indiqua à table basse et fit servir deux tasses de thé. Une troisième vide fut déposée près des deux pleines, dans les cas ou le Aniki national referait surface en pleine séance de Transporteur. Jason Statham était bel homme, il fallait l'avouer, mais il n'était pas le genre de la jeune femme. C'était surtout pour ses tirades horripilantes que Junpei-sempei et Keiji-aniki devaient aimer l'acteur. Surtout qu'il aimait jouer les insensibles ... fallait dire qu'il ne rencontrait jamais de jeune femme dans le style de Tamiko. Le pauvre homme, si seul et pourtant si fort. De plus, le Statham devait respecter trois règles d'or :

      -Ne poser aucune question, ne pas ouvrir les colis et ne pas enfreindre les deux premières au risque d'y trouver la mort.-


    Vous vous imaginez bien que ... d'une manière ou d'une autre, l'une des trois règles, sinon les trois, n'allaient pas être respectées, sinon le film devient ennuyeux. Et puis, le plus important dans ce genre de film demeurait la course poursuite entre le héros et la mort elle-même. Trois minutes à peine et la première fusillade perçait l'écran de la plus détonante des manières. Tami-chan se pencha pour prendre sa tasse de thé, repliant alors ses jambes sur elle pour caler la tête sur ses genoux. Aucune raison de craindre la vision de sa petite culotte, la robe était bien assez longue >w< ! Les expressions du visage de Tamiko changeaient selon la scène, une moue boudeuse laissait place à un sourire survolté, à des gestes de bagarre, elle était vraiment perdue dans les méandres du film ! Une facette que même son demi-frère ne connaissait pas d'elle, la princesse nouvellement intronisée n'était pas si " sainte ni-touche " que ça. En réalité elle ne l'était pas du tout... sinon elle n'aurait jamais accepté de dormir dans la même maison que le plus grand playboy de tout Tokyo.

    * Tout de même ... c'est vraiment bête qu'il soit sortit, décevoir Junpei-sama de la sorte ... j'espère réellement de ce coup de téléphone était urgent pour qu'il se soit enfuit de la sorte. *

    Détournant son minois vers un Mayuko-sama des plus heureux, voilà une vision qui rendait la jeune femme, elle aussi, heureuse. Il ne lui fallait rien d'autre pour passer une bonne soirée, un ami souriant, un bon film et des cochonneries à enfourner... le must du must !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Casper, the ghostfonda'
Avatar : Shige ♥.♥
Posts : 458
Age : 28
Situation : Mon coeur est fiancé à une démone au visage d'ange ♥
Ambition : Reprendre la direction de la compagnie familiale! Sans ouliber d'apprendre à marcher sur les mains, pouvoir retenir son souffle pendant 2 minutes, tester une fois pour toute les jumelles déshabillantes, devenir plus grand que Masao, savoir résister à Miho, voir lorsqu'Hiroki se fout de moi, sevrer Naoki de sa dépendance au sucre, faire grogner Akira toujours plus et assister au mariage de Keiji!
Études : 3e année ;; Économie & Finance
À l'école : Vice-président du conseil étudiants
Profession : Étudiant à Todaï
Agenda :
À FAIRE DE TOUTE URGENCE ;;
Trouver une meilleure cachette pour mes clés de voiture
Planquer des playboy sous le matelas de Ma-chan
Hypnotiser Miho pour qu'elle arrête de la ramener avec Shige!
Mettre le feu au calendrier de Shige ♥️
Changer la serrure de ma chambre au plus vite pour se protéger de El Diablo
MessageSujet: Re: Lorsque le lama manque à l'appel   Mer 8 Déc - 17:59

C’est lorsqu’on voyait Peipei dans un état comme celui-ci qu’on se demandait comment un type comme lui pouvait à la fois ressembler à ça et être l’un des japonais les plus brillants de sa génération x_x
Parce qu’il faut bien le dire, pour ceux qui ne connaissaient Mayuko Junpei que de réputation et de vue, il était assez difficile d’imaginer « monsieur gentleman tiré à quatre épingle et super grosse tête qui suit deux programmes universitaire en même temps » en train de faire une pseudo ovation, la bouche pleine de m&m’s, devant un film de Statham.
Et pourtant, pour les quelques personnes qui connaissent Junpei un peu plus intimement, il s’agissait là d’un quotidien on ne peut plus représentatif. Tamiko n’en n’avait peut-être pas encore l’habitude, mais bon… Elle vivait quand même avec Keiji depuis l’été… Elle avait bien dû voir que ces types n’étaient pas tout à fait comme leur image les représentait.

Ce pourquoi il ne fallait pas s’étonner de voir un Peipei en mode pamoison devant la première apparition de Statham dans le film.

▬ Je crois que je vais me commander une voiture comme celle-là, on pourra jouer au transporteur *0*

… Oui, ça venait de sortir de la bouche de Peipei une fois qu’il avait enfin fini par avaler sa bouchée de m&m’s.

▬ Faudra juste qu’on trouve une fille à mettre dans le coffre…

Peipei, tu te penses avec le lama là? Parce que parler à une fille de foutre une fille dans le coffre d’une voiture juste pour « jouer » au transporteur… o.o

▬ En tout cas c’est certain, quand on sera rendu au 3e film à jouer, c’est Mimi l’ukrainienne *.*

Jun… pour le bien de l’humanité, ne poursuit aucunement ton idée de ressembler aux films =.= Déjà, t’as beau conduire pas trop mal, t’as rien d’un pilote de course! Ensuite, on le sait tous que tu veux Miho en playeuse d’ukrainienne juste pour le passage hentai sur la falaise è.é

Le film avançant à son rythme, Peipei ne pouvait s’empêcher de commenter ce qu’il voyait de « rooooh trop kakkoii » et parfois même de « qu’est-ce qu’il est sekushi n’empêche! » (désolé, mais y’a des sirène-man qui nous ont conditionné à trouver marrant toute blague homoérotique – une source inépuisable d’humour dit-on) et nous oserions même dire qu’il a échappé un « être une femme, qu’est-ce que je le marierais! ».
Et puis, l’inévitable ce produisit. Nous en étions au passage clé où Statham allait désobéir à sa règle numéro deux.

▬ Nooooooooooooooon, n’ouvre pas le sac!!!

Tu sais Peipei… C’est un film, il ne t’entend pas et chaque fois que tu le regarderas il fera exactement la même chose =.=
Urusai è.é Si on peut plus apprécier un film de Statham à sa juste valeur, où s’en va le monde?!

▬ C’est trop horrible, je peux pas regarder e.e

Se cachant les yeux comme un gamin devant un film d’horreur que ses parents lui avaient interdit de regarder, Peipei fit pourtant comme un gamin en écartant ses doigts pour regarder quand même. Et Statham ouvrit le sac alors qu’un sanglot d’effroi échappait à Junpei.
On dirait ce qu’on voudra, le ténébreux quand il regarde un film, il est à fond dedans x_x

Mais Peipei est grand, Peipei est fort. Il se remit de ses émotions et le film se poursuivit pour en arriver au moment où les deux policiers voyaient Statham revenir sur la route avec son « coli » sur les épaules.

▬ Oh yeah, j’adore ce passage!

Se levant sans prendre gare au sac de m&m’s sur ses genoux – qui dieu merci était vide depuis le temps – Junpei se positionna au milieu de la pièce pour effectuer les mouvements de combat en même temps que son héro.
C’est sûr que lancer du rien pour filer des coups de pieds au vide… oui bon on se passe de commentaire x_x


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-junpei-t28.htm#52 http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/mayuko-junpei-t29.htm#53

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Lorsque le lama manque à l'appel   Jeu 9 Déc - 14:47

    Pensiez vous réellement que le film se passerait dans le silence ? Un fan de Statham se doit de tout commenter mais surtout d'être en interaction totale avec le film. Sinon il n'est qu'une pâle copie d'un fan et peut se suicider. Ces paroles auraient pu sortir de la bouche de Junpei. Et elles étaient en lumière dans son esprit alors qu'il commençait déjà à s'agiter devant l'écran géant. Les gens riches ont une vision différente des films, Tamiko le savait bien. Malgré qu'elle ne soit pas du genre à s'acheter la même robe qu'aurait porté une actrice ou se refaire le nez comme Julia Roberts, elle était totalement capable de comprendre les envies d'un adolescent devant un film d'action. Vint sans tarder la remarque sur la superbe voiture du héros, Peipei la voulait pour lui. Ne l'avait-il pas dit à chacune des soirées spéciales Statham ? Pourtant il ne l'avait toujours pas ... rah les mecs je vous jure ! Enfin, Tamiko ne pouvait que sourire devant de telles déclarations ... les yeux pétillants de Peipei lui soulevait le coeur d'émotions ... il est trop Kakkoiii comme ça *_* !

    Mais la prochaine phrase de Peipei rendit l'atmosphère bien plus glauque, soudainement. Tami se retourna de nouveau vers lui, l'oeil étonné et la bouche ouverte ... uhm, il était sérieux en parlant ... d'enfermer une fille dans un coffre. Tamiko se devait d'un informer Miho-chan ... n'était-elle pas son espionne ? Mais la suite était plus remarquable encore, pensait à Mi-chan pour la scène torride sur la falaise, il fallait doublement qu'elle en parle à sa Capitaine Miho ! Tant de paroles qui ne tomberaient dans l'oreille d'un sourd, la jeune femme ne fit aucune remarque de peur de couper Peipei dans son élan de déclarations douteuses XD Les mecs sont si naïfs, ils pensent que le silence des filles leur est bénéfique, ils sont fous. Vaut mieux entendre parler de choses anodines plutôt que de subir le silence d'une femme, c'est bien connu !

    * Même si je lui avais répondu, je ne suis pas certaine qu'il m'entendrait ...*

    Pensée totalement vraie ... car malgré les questions que lançaient le jeune homme, il n'attendait réellement aucune réponse et se complaisait dans ses remarques sur les gestes de son acteur fétiche. S'imaginant la scène avec un Keiji dans la même situation, Tamiko se mit soudainement à rire alors que la scène ne s'y prêtait pas réellement... rire qui passa surement au dessus de Junpei d'ailleurs !

    * Faut que je les filme ... XD *

    Tamiko aurait pu sortir son portable pour filmer Junpei dans ses gestes et ses paroles hilarantes, mais la jeune femme ne voulait pas rompre cette sensation d'amitié forte et de confiance entre elle et son sempai. Elle se sentait privilégiée en étant ici, avec lui, découvrant plus ouvertement une facette comique de sa personnalité. Lui le génie de la prochaine génération de dirigeants ... il n'était qu'un adolescent après tout. Soudainement, Peipei se remit à gesticuler ... se cachant même les yeux ! Oui, c'était le moment tant attendu où le héros rompt son l'une des règles d'or ... ne vous en avais-je pas parler plus tôt ?! C'était inévitable ... Peipei était tremblant d'anxiété !

    * Il a vraiment peur ... ou il joue bien la comédie ?*


    Non ... il était vraiment sur le bord du gouffre ... implorant le dieu Statham de ne pas ouvrir le sac ... genre il pouvait l'entendre, genre il allait parler à Junpei au travers du film -" Merci petit gars, ton conseil m'a sauvé la vie !" suivit d'un sourire à la Keiji XD ! Non mais faut pas rêver! Tamiko n'existait plus vraiment à cet instant, mais tant pis ... elle se plaisait à le regarder agir comme un enfant. Son coeur se dilatait doucement, pour laisser entrer une sensation de bien-être et de tendresse envers le jeune homme... il était adorable malgré ses airs bougons ♥

    Sans s'annoncer, Mayuko-sempai sortit de son fauteuil pour bondir au milieu de la pièce, copiant à la perfection les gestes de son héros alors qu'il combattait pour le succès de sa mission ! Tami-chan ne pouvait que sourire devant une telle vision, allant même jusqu'à rire doucement en cachant ses lèvres d'un coussin pour étouffer le bruit. Il avait quinze ans, là maintenant ...

    -" Mayuko-sempai ... faites attention ... Mayu.."


    Trop tard ... le dernier coup de pied venait de frapper durement la petite table basse qui portait la théière et la tasse pleine de Tamiko. Se soulevant dans un ralentit dramatique, la table se renversa, propulsant le liquide chaud sur la pauvre Tamiko qui se leva d'un bond tout en sautillant sur elle ... l'eau lui brûlait la peau...

    -" Ah ... ah ... "

    Dit-elle simplement sa voix coupée ... alors qu'une servante avait entendu le vacarme et s'était rendue rapidement vers la jeune femme pour éponger au mieux le liquide de son tablier ... aucune des deux jeunes femmes n'eurent pas à l'idée d'ôter la robe brulante de Tamiko pour la libérer ... bien sur que non ... Peipei était présent, n'allait-il pas se mettre à saigner du nez en voyant une si belle demoiselle en sous-vêtements ! Pourtant, Tami ne pensait nullement à ses douleurs ...

    -" Mayuko-sempai ... tout va bien ? Tu t'ai fait mal ?! "


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Casper, the ghostfonda'
Avatar : Shige ♥.♥
Posts : 458
Age : 28
Situation : Mon coeur est fiancé à une démone au visage d'ange ♥
Ambition : Reprendre la direction de la compagnie familiale! Sans ouliber d'apprendre à marcher sur les mains, pouvoir retenir son souffle pendant 2 minutes, tester une fois pour toute les jumelles déshabillantes, devenir plus grand que Masao, savoir résister à Miho, voir lorsqu'Hiroki se fout de moi, sevrer Naoki de sa dépendance au sucre, faire grogner Akira toujours plus et assister au mariage de Keiji!
Études : 3e année ;; Économie & Finance
À l'école : Vice-président du conseil étudiants
Profession : Étudiant à Todaï
Agenda :
À FAIRE DE TOUTE URGENCE ;;
Trouver une meilleure cachette pour mes clés de voiture
Planquer des playboy sous le matelas de Ma-chan
Hypnotiser Miho pour qu'elle arrête de la ramener avec Shige!
Mettre le feu au calendrier de Shige ♥️
Changer la serrure de ma chambre au plus vite pour se protéger de El Diablo
MessageSujet: Re: Lorsque le lama manque à l'appel   Lun 27 Déc - 4:39

Et le malheur frappa!
Non pas que le rien décida de répliquer à Peipei, mais c’était presque ça quand même. Il fallait croire qu’il y avait l’aura d’une cuisine dans l’air. Peut-être que cette pièce fut une cuisine par le passé, sait-on jamais… Mais tout ça pour dire que durant sa réplique de la superbe première bataille de Statham, voilà que Junpei accrochait la table basse en effectuant un coup de pied un peu trop enthousiaste.

Résultat? La tasse de Tamiko se renversa et la demoiselle devint la cible de son propre thé. Aie e.e La prochaine fois Peipei, résiste à participer au film et ne fait que regarder veux-tu?
… Hai e.e
Bien. Et pendant que des domestiques venaient à la rescousse de leur jeune maîtresse, Junpei s’aplatissait en excuses. Un bidon d’huile oublié, un lama absent, une cascade qui tourne mal. C’est ce qui s’appelle une soirée ratée et pas rien qu’un peu!

▬ C’est à moi que tu demandes? Mais toi tu vas bien?!

Ouais, il avait l’habitude de botter des trucs, après tout il avait été de l’équipe de foot de Sakurai durant ses trois ans là-bas, ce n’était pas un petit coup sur une table qui allait ruiner sa vie. Ça avait certes, ruiner la robe de Tamiko, mais de là à parler de la vie de Peipei, il ne fallait pas exagérer.

Quelques instants plus tard, la trame sonore de mission impossible se faisait entendre du fond de la poche de notre ténébreux préféré. Inutile de préciser qui devait téléphoner à Peipei pour que ce soit cette sonnerie que l’on entende =.=
Extirpant son téléphone, Junpei eut un petit air désolé pour Tamiko et s’excusa, comme le font les gens polis, pour couper leur conversation et répondre.

▬ Soldat Lama, je peux savoir ce que tu fous è.é

Ouais, il l’avait sur le cœur de s’être fait poser un lapin le Peipei. Mais plus son interlocuteur, à savoir Keiji, parlait et plus le visage colérique de Junpei se transformait en un visage à la fois surpris et un peu dégoûté…

▬ Non je jouerai pas à l’homo, demande à Ma-chan! … … … M’en fiche que l’image de faussement sortir avec le roux te file des cauchemars moi, pas question de jouer ton petit ami, eurk! … … … Parce que c’est moi qui va finir insomniaque =.=

De quoi parlait-il?
… … On vous assure, vous ne voulez pas le savoir >.>
Et Junpei soupira après avoir écouter quelques arguments supplémentaires qu’il était le seul à pouvoir entendre.

▬ Bon alors tu me paies un verre et le cinéma ensuite? … … m’ouais, c’est bien parce que c’est toi et que je veux pas te voir finir en prison pour meurtre. Le orange ne t’irait pas bien du tout, crois-moi.

Eh oui, un lama qui ne veut pas se faire draguer par un homme insistant, ça peut devenir violent! Et nous pouvons aussi constater que c’est dans des moments comme celui-ci que nous pouvons voir la fibre de styliste qui vie en Junpei.
Rangeant son portable dans sa poche après avoir dit au revoir à son ami, Jun se tourna une nouvelle fois vers Tamiko, la mine toujours désolée.

▬ Je vais devoir partir, y’a Keiji qu’y a besoin de moi. Je te laisse le film si tu veux le terminer, je passerai le reprendre une prochaine fois ^^

Se dirigeant vers la sortie de la pièce, il se retourna une dernière fois pour ajouter :

▬ Encore désolé pour cet incident et n’hésite pas à m’appeler si t’as besoin de me parler.

Pour ensuite aller au vestibule enfiler son veston et ses chaussures.




Sorry, je pensais pas clore si vite, mais après autant de temps sans répondre, je suis out du topic x_x On pourra toujours s'en refaire un plus tard ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-junpei-t28.htm#52 http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/mayuko-junpei-t29.htm#53

Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: Lorsque le lama manque à l'appel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsque le lama manque à l'appel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in Japan :: 
HAVE A BEER
 :: Les anciens tomes
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit