AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Promenade prêvue et...Imprévus! [PV: Etô Akira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Promenade prêvue et...Imprévus! [PV: Etô Akira]   Sam 4 Déc - 20:44

&

Le nez sur un bouquin, Seishiro se prélassait tranquillement dans son canapé, bien décidé à ne pas en bouger jusqu’à pas d’heure. Habillé d’un vieux tee-shirt usé et d’un jeans confortable, il était d’en d’excellentes conditions pour enfin s’amuser à perdre du temps. Eh oui, c’est pas tous les jours qu’on peut s’offrir le luxe de glander ! Et d’autant plus quand on est un génie de l’histoire impliqué dans une dizaine de missions humanitaires ! Ce n’est pas qu’il n’aime pas ça, pais parfois, il se demande si ce n’est pas lui qui devrait être aidé tellement il est fatigué... Alors là, pour une fois, il comptait bien rattraper toutes les heures de glande qu’il avait raté, nan mais oh ! >.< Une phrase, deux phrases, un paragraphe, que c’était agréable de lire sans contraintes. Pourtant le destin devait s’acharner encore une fois sur lui... En effet, à peu près une heure après s’être installé, des petits bruits sourds résonnèrent jusqu’à lui, preuve qu’une bèbète à quatre pattes s’approchait de lui. Ramsès, jeune golden retriever de son état, poussa un petit gémissement plaintif, avant d’approcher son museau du bras de son maître. Donnant de petits coups répétitifs, le chien ne cessa pas son manège, jusqu’à ce que, énervé, Sei pose enfin son livre et regarde l’objet de son trouble. D’abord énervé d’être ainsi dérangé, il soupira bruyamment en se rendant compte que son toutou tenait sa laisse dans sa gueule et faisait les yeux doux.

« Ramsès ! T_T On est déjà sorti y a deux heures... Tu le fais exprès ou quoi ? »

Un peu plus, et Sei se demandait si son chien ne voulait pas faire comme dans les 101 Dalmatiens et emmenait son maître au Parc pour y rencontrer son âme-sœur...xD Faut dire qu’il avait déjà pensé à trouver une Cléopâtre à son Ramsès, mais qu’aucune qui s’était présentée ne lui avait plu. Il fallait qu’elle soit parfaite pour lui ! Se relevant péniblement du canapé dans lequel il était affalé, le jeune homme se passa une main dans les cheveux en baillant : il était écrit 22H30 sur son portable. Bon, que faire ? Alors qu’il réfléchissait au fait de oui ou non quitter le canapé qu’il s’était juré de ne pas quitter de la soirée, il entendit son chien gratter à la porte. Nouveau soupire. Décidemment, ce chien allait le rendre cinglé. Mais il l’aimait tellement...

« Ok, ok, j’arrive ! Deux secondes, hein. »

Aucune volonté mon pauvre Sei. Si déjà tu ne résistes pas à ton chien, qu’est-ce que ce sera avec ta future femme ? >.< Se retrouvant sur ses pieds en quelques secondes, il mit ses chaussures, attrapa une veste vite fait et prit sa sacoche avec ses papiers. Et hop, c’est reparti pour un tour. Accrochant la laisse à son chien qui était tout content, les deux compagnons sortirent de l’appartement et prirent l’ascenseur pour enfin se retrouver dehors. Grande inspiration, puis Sei se mit à marcher tranquillement dans la rue, laissant Ramsès renifler un peu partout, le rappelant à l’ordre en tirant doucement sur la laisse. Pris d’une soudaine aspiration, il sortit une cigarette qu’il avait piquée à un pote et l’alluma vite fait bien fait. Quelques bouffées de tabac et le voilà qui se détend à vue d’œil, soudain plus heureux d’être sorti. A vrai dire, les rues étaient calmes pour un samedi soir, les gens étaient tous dans d’autres parties de la ville où se concentraient les quelques animations du mois de décembre. Seul les bars, love-hôtels, cafés étaient ouverts et quelques personnes y entraient ou sortaient. Alors qu’il allait faire demi-tour pour rentrer chez lui, parce que bon, en décembre, fait frisquet, il entendit au loin une voix derrière lui. Se retournant, intrigué, il essaya de distinguer des silhouettes, mais avec sa vue, ce n’était pas du gâteau ! T_T Deux secondes plus tard, il s’aperçut que quelqu’un courrait vers lui comme un dératé tout en l’appelant... Mais...

*Tiens, cette voix me rappelle quelqu’un...*

Akira ? O_O Mais qu’est-ce qu’il a encore foutu pour courir comme ça vers lui ? Il faudrait un jour qu’il arrête de le prendre comme bouclier vivant, ça va mal finir tout ça ! Tout essouflé, Sei lui laissa à peine le temps d’arriver à lui, qu’il lui disait déjà d’un air exaspéré :

« What the hell... ? ‘Kira, qu’est-ce t’as foutu encore ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Promenade prêvue et...Imprévus! [PV: Etô Akira]   Dim 5 Déc - 0:52

Pendant que certains prennent plaisir à glander chez eux en ce beau samedi soir –nous ne viserons personne bien sur è.é- d’autres quand à eux n’ont pas la vie plus facile ! Prenant l’unique exemple d’Akira, l’host dans toute sa splendeur qui devait se coltiner deux clientes relativement lourdes ce soir et ce dans tous les sens du terme u.u A croire que le destin s’acharnait sur un être aussi chétif que lui ! De toute façon à peine les avait-il vu entrer dans le bar qu’il avait sentit comme une claque dans le dos, lui rappelant ainsi que chaque femme à droit à sa chance et quelle chance que d’avoir droit au plus convoité des hors de la salle. A vrai dire Akira n’avait pas choisit ces deux femmes mais le big boss ne l’avait pas entendu de cette oreille, faisant comprendre au nippon que le poids de leur porte monnaie équivalait à leur poids physique, autant dire qu’il fallait foncer, et avec le sourire jeune homme ! On vous laisse donc imaginez un court instant le genre de soirée qu’était en train de passer Etô, à moitié écrasé entre ces deux femmes déjà ivres après seulement trois verres, une chance qu’elles aient commandé deux gros magnum que le ténébreux prendrait un malin plaisir à terminer si les deux miss n’y arrivaient pas.

En tout et pour tout, Akira eu droit à tout un tas de sujets de conversation, le mari trompeur et soumis, le chat qui s’étouffe avec des poils qui ne sont pas les siens, les enfants à qui la gloire sourie, le manque affectif, et le pire c’est qu’Akira leur répondait le plus poliment possible, ce qu’il aurait mieux fait d’éviter parce qu’à ce rythme là elles lui tomberaient sans hésiter dans les bras, mais que voulez vous c’est ainsi quand on a le cœur sur la main comme Akira, trop bon cet homme vraiment. Levant le doigt afin de faire venir une serveuse, l’host fit en sorte que les deux bombonnes commandent une nouvelle bouteille, mais un truc plus fort cette fois, afin qu’il puisse en profiter et vite ressentir les effets de l’alcool qui lui permettraient de ne plus entendre la cacophonie des deux clientes, par chance l’une d’elle accepta de commander une bouteille de vodka, l’alcool préféré d’Akira qui offrit une délicate bise sur la joue de la jeune femme, cette dernière ne manquant pas de battre des cils et de narguer sa bonne amie en lui tirant la langue. Et c’est là qu’Akira s’estima heureux de ne pas être l’époux de cette femme, parce qu’avoir une telle langue fourrée dans sa propre bouche, plutôt rouler une pelle à Ramsès è.é
Quoi que…
Oh que si, Ramsès, vient voir tonton Akira *O*

M’enfin. Après quatre verres de vodka enfilé cul sec, Akira sembla plus détendu, peut-être même trop parce qu’au contraire s’il avait pensé que ça l’aiderait à supporter les deux femmes, le voilà en train de se lever et de faire une courbette.

« Mesdames, votre présence me pèse, sans jeux de mots bien sur. Laissez moi vous raccompagner, et encore merci d’être venue ce soir »

Grossier ou pas, Akira s’était levé et tendait déjà ses deux fines mains aux deux femmes qui, à la fois surprise et choquée, le suivirent sans un mot, se contentant de se regarder l’une et l’autre. La politesse d’Akira les avait surement surprise et le trop plein d’alcool qui s’y mêlaient les rendaient juste incapable de comprendre qu’il les virait à sa façon, oh celui qui serait le plus mécontentant serait sans nul doute le big boss qui fulminait dans son coin, une chance qu’Akira ai récupéré un petit pactole avec tout ce que les clientes avaient achetés ce soir, ça lui sauverait surement la vie. Sauf que voilà, arrivées dehors, l’air frais rendit leurs esprits à ces deux charmantes femmes qui s’arrêtèrent net derrière Akira. Lui n’y fit pas attention et les gratifia une nouvelle fois d’un tendre sourire charmeur alors qu’il se fraya un chemin entre elles. Sauf que notre jeune host ne s’étaient surement pas attendu à ce qu’elles soient toujours là à sa sortie, cachées un peu plus loin tandis ce que lui s’était mit en marche afin de rentrer. Pas de voiture, ce soir il avait besoin de marcher au frais afin de supporter au mieux les quelques verres en trop. Et là ce n’est qu’en entendant deux voix s’écrier : « Il est là c’est lui *O* » qu’il se retourna et remarqua avec effroi que ses deux clientes courraient en sa direction, et quel meilleur réflexe qu’est celui de courir à son tour sans vraiment savoir pourquoi !
Probablement pour survivre ouai è.é Ne regardant que devant lui, Akira courait, courait, quelle chance qu’il ai un semblant d’endurance, ce qui lui permettait de garder une certaine distance entre lui et les deux femmes sauf que ces deux là ne semblaient pas vouloir l’abandonner, et vu leur acharnement, elles devaient avoir une idée tordue en tête, comme l’attraper et faire de lui leur chose pour la soirée x.x C’est alors que le destin sembla avoir pitié d’Akira, surtout lorsqu’il le vit lui, the only one, son garde du corps perso affublé de son fidèle chien de garde ! God save the Ramses.

« KAMIYA KUN ! »

Fallait bien se faire entendre è.é
Il répéta l’appelle une seconde fois jusqu’à finalement arrivé jusqu’à Seishiro tout essoufflé, juste le temps de se cacher derrière lui et de tapoter le crâne de Ramsès.

« Moi ? Mais rien ! J’tassure, mais on n’a pas le temps pour ça, elles arrivent, pitié aide moi, protège moi, je ne fais pas le poids cette fois ci, d’ailleurs à nous trois on ne doit pas faire le quart du leur ! Kamiya kun sors moi de cette galère… »

Si le début de sa phrase avait tout d’une débilité profonde, on sentait l’appel de détresse sincère à la fin de la phrase d’Akira. Bon okay, ne faisons pas abstraction d’un détail important : Akira est bourré, d’où ses airs gamins et totalement décalés, parce qu’en temps normal il n’aurait pas fuit deux femmes, aussi grosses soient-elles, et ça Seishiro devait bien le savoir, il comprendrait donc que les grammes d’alcool dans le sang de son pote étaient bien trop élevés pour le laisser courir en liberté dans les rues de Tokyo. Et ainsi, il le protégerait de ces deux furies qui ne semblaient pas décidées à ralentir même en ayant vu qu’Akira s’était arrêté et qu’il n’était plus seul.
Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Promenade prêvue et...Imprévus! [PV: Etô Akira]   Lun 6 Déc - 15:41

Décidemment, le destin semblait vouloir s’acharner sur le pauvre Seishiro ce soir. Il aurait mieux fait de rester sous sa couette avec des boules quies pour ne pas entendre les gémissements de son chien. -___- Mais bon, maintenant qu’on en était là, fallait assurer ! Alala, heureusement qu’il n’était pas du genre à laisser tomber les pauvres Kiki en danger, parce que là, la tâche n’allait pas être aisée. Et au vue de l’accoutrement de son ami, il devait venir de l’endroit où il était employé en tant qu’host. Bon, ok, Sei ne comprenait comment on pouvait prendre du plaisir à faire de l’argent sur le dos de femmes plus ou moins belles, mais il respectait le fait qu’on veuille vivre de ses propres atouts. Et puis, ce n’était pas sa faute à Akira s’il était kakkoi ! Alors que ce dernier se cachait derrière Sei l’air complètement paniqué, tout en expliquant qu’il était dans une galère pas possible, Ramsès s’assit docilement à côté de son maître... Mais comment est-ce qu’il faisait pour toujours se mettre dans les emmerdes quand Sei passait par là ? Bref, il poussa un long soupire, leva les yeux au ciel avant de répliquer :

« ‘Tin, Akira, tu devrais pas boire autant ! J’te jure, tu ne te reconnaîtrais même pas... T_T Regarde, même Ramsès fait une drôle de tête en te reniflant !»

Et effectivement, le toutou avait voulu dire bonjour à Akira, mais s’était reculé en éternuant, comme s’il était dégouté par l’odeur d’alcool. Qu’il était intelligent ce chien, un vrai dog-éthylotest ! Ce qui était vrai, c’était que Sei n’allait certainement pas laisser Akira seul dans la rue dans cet état. Qui sait sur qui il pouvait tomber ! Et il le voyait mal se défendre physiquement alors qu’il était essoufflé après quelques mètres de course seulement... Mais le pire n’était pas encore arrivé. Alors qu’il se demandait ce que pouvait être le grand danger dont parlait Akira, il vit ou plutôt devina deux silhouettes qui se dirigeaient vers eux d’un pas certes lourd mais relativement rapide et agressif. On aurait dit... Nan, Sei, c’est très déplacé, ça ! Et puis zut ! On aurait dit deux vaches pressées de rentrer à l’étable où les attend leur nourriture... =_=
O_O Est-ce possible physiquement ? Comment deux femmes de cette corpulence arrivaient-elles à courir ? Bon sang, trouve quelque chose, Sei, et vite, sinon, vous allez finir en crêpes tous les trois, ou pire, elles feront de vous tous des esclaves ! Naaaaaaaaannnnnn Ramsès ne doit pas finir en mûle pour porter leurs sacs de course ! T_T Son cerveau tourna à toute vitesse, et il jeta un regard à son chien, qui, lui, se mit en position d’arrêt comme s’il avait repéré quelque chose à chasser. Très bien, Robin, c’est l’heure de sauver le monde. Se retournant vers Akira, il lui lança :

« Tu me revaudras ça, sois-en sur ! En attendant, je te conseille de faire profil bas, parce que dompter des mastodontes comme ça, ça va pas être de la tarte ! Mais qu’est-ce que tu leur as fait ? J’espère au moins que tu t’es fait des sous...»

Plus les femmes se rapprochaient, et plus Sei se disait que sa musculature ne ferait peut-être pas le poids... Le problème, c’est qu’elles étaient deux. Eux, et bien.... On va dire un pour Sei, un quart pour Ramsès et un sixième pour Kiki, autant dire qu’ils étaient cuits. Mais c’était sans compter sur l’art oratoire de l’étudiant en histoire de l’art. Que ce soit parce qu’il semblait bien ancré sur le sol ou parce qu’il en imposait plus physiquement, elles stoppèrent net devant lui, reprenant leur souffle et jetant des regards noirs et lubriques à Akira. xD Bien résolu à ne pas laisser Kiki aux mains de ces femmes douteuses, il afficha une mine avenante, pas du tout moqueuse et demanda sur un ton calme, presque serein :

« Mesdames, que puis-je pour vous ? *O* »

Surprises par le ton respectueux de Sei, elles restèrent muettes quelques secondes avant que l’une d’entre elles ne disent, pointant du doigt Akira caché derrière le dos de Sei :

« Cet homme.... Il est à nous. »
« Vous ne gagnez rien à le protéger, vous savez ? »

Oups, là, c’était carrément effrayant. Comment pouvait-il y avoir de telles détraquées en liberté ? Un grognement se fit entendre. Tiens, Ramsès sait grogner ?o_o Depuis quand cet adorable toutou se montre agressif ? Ou alors, ces femmes sont vraiment dangereuses ! Surement des Cruellas en puissance ! èwé
Tentant une deuxième approche, Sei renchérit :

« Je me permets de vous contredire, car, oui, cet énergumène travaille pour moi ! Il est.... »

Cherche Sei, cherche ! Invente quelque chose !

« Il est... le serviteur de mon chien ! N’est-ce pas Akira ?» xD

Mort de rire, Sei, t’aurais pas pu trouver autre chose... Maintenant, le pauvre Host va t’en vouloir à vie. M’enfin, c’est bien fait, va ! Fais pas cette tête Kiki... T_T Les regards perplexes des deux femmes semblaient vouloir dire deux choses : soit elles prenaient Seishiro pour un fou-furieux sorti de l’asile, soit elles préparaient un mauvais coup, et se disaient que dans tous les cas, elles auraient plus de poids que les trois compères. Voyant qu’une lumière mauvaise s’allumait dans les yeux des deux vaches bipèdes, Sei recula légèrement, et tournant légèrement la tête vers Akira, il murmura :

« Prépares-toi à courir, mon vieux... A mon signal .»

Un sifflement, un aboiement et voilà Sei qui attrape le bras d’Akira pour se mettre à courir comme un dératé... Malheureusement, les deux vaches ne s’avouaient pas vaincu si facilement...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: Promenade prêvue et...Imprévus! [PV: Etô Akira]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Promenade prêvue et...Imprévus! [PV: Etô Akira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in Japan :: 
HAVE A BEER
 :: Les anciens tomes
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com | Art, Culture et Loisirs | Autres Mangas