AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Manger ou ne pas manger de Ramens, telle est la question! [PV: Erika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Manger ou ne pas manger de Ramens, telle est la question! [PV: Erika]   Mar 7 Déc - 0:12

Encore et toujours perdu dans un bouquin (que d’originalité !), Seishiro marchait tranquillement autour de la Fac de Lettres, essayant de se concentrer sur un sujet des plus sérieux : « Les peintres et poètes célèbres du 19 ème siècle ». Quoi, ennuyeux comme sujet ? Pas pour Sei en tout cas. A vrai dire, les cours en amphithéâtre du matin avaient été pour une fois peu intéressants, ou du moins il s’était déjà si bien renseigné sur ces sujets, qu’il n’avait même pas eu besoin de prendre le cours. Alors quoi de mieux que d’enfin lire quelque chose qu’on a choisi. Ok, il était l’un des seuls à être vraiment passionné, mais on n’arrive à rien dans la vie si on n’a pas de passion. Un sourire aux lèvres, il se délectait de chaque ligne, chaque page, jusqu’à ce qu’un évènement imprévu le fit descendre de son nuage : les gargouillis de son ventre ! Comment ça, déjà midi ?o_o Il n’avait pas vu le temps passer, mais comme il était réglé comme une horloge, il savait bien qu’elle heure il était... Il rangea tranquillement son bouquin dans son sac, et commença à se diriger vers le parking d’un air nonchalant, réfléchissant à ce qu’il avait comme cours l’après-midi... Ah mais non, il devait donner des cours de soutiens à 13h ! Pas question de rentrer chez lui, ça prendrait trop de temps. Ramsès allait lui faire la tête en rentrant, mais bon, une petite gâterie et il lui fera la fête ! S’arrêtant net dans une allée au risque de se prendre les gens qui allaient dans le même sens que lui, il repartit en arrière, ses pas le guidant instantanément vers un endroit bien particulier : le stand de Ramens !*o* Cependant, les Ramens étaient loin d’être le seul point positif du stand... En effet, une certaine jeune fille se tenait toujours là, prêt à le servir, alors comment résister à y retourner ?

Ni une, ni deux, Seishiro marcha à grands pas jusqu’à sa cible, le sourire aux lèvres et le regard rêveur. Son estomac se faisait de plus en plus entendre, mais Sei l’ignorait tout simplement. Il ne lui fallut que quelques minutes pour y arriver, et il fut tout heureux de voir que sa serveuse préférée était là ! ^o^ Faut dire qu’elle était tellement mignonne quand elle s’embrouillait ! A croire qu’il lui fait de l’effet... Hem, Sei, tu rêves là, t’es qu’un vieux crouton pour elle! T_T S’approchant à pas de loups, il s’installa au stand, et son regard se posa automatiquement sur Erika :

« Ohayô ! Ce sera comme d’habitude, merci ! Vous êtes charmante aujourd’hui, Watanabe-chan ! *o*»


Et avec le sourire en plus ! Désolé pour toi, Erika, Sei semble de très bonne humeur aujourd’hui... Et quand il est comme ça, il pourrait faire sortir des papillons de son sac et peindre des arcs-en-ciel dans leur ciel monotone. Il était comme ça. Manquait plus que son chien dans le tableau, et il serait le plus heureux du monde. Bizarrement, il pensa aux enfants de l’hôpital qu’il allait voir avec son chien, et se demanda s’ils aimeraient rencontrer d’autres personnes en dehors de lui. Après tout, ils étaient si curieux de tout... Avoir lui-même des enfants ? Il y avait pensé, mais la mère parfaite ne s’était jamais présenté à lui... Perdu dans ses pensées, il observait le dos de la jeune femme, admirant chacun de ses gestes. Comme il l’admirait de travailler ainsi pour vivre dignement ! Lui, il n’a jamais eu de problèmes d’argent et d’ailleurs tout ce qu’il faisait était du bénévolat.
Soudain, il eut une idée ! Pourquoi ne pas proposer à la jeune femme de venir avec lui à l’hôpital ? Mais est-ce qu’elle acceptera ?... C’était à la fois très émouvant et joyeux, mais très dur aussi. Et peut-être n’a-t-elle pas envie de s’imposer trop de boulots. Pourtant, il serait heureux de faire quelque chose avec elle.éwè

Bon, essayons d’amorcer la chose :

[color:4576=blue ]« Dites, Watanabe-chan, avez-vous déjà fait du bénévolat ? Je recherche quelqu’un pour m’aider, et je voulais savoir si ça vous intéresserait ! »

Pourquoi penser à elle pour cette tâche ? Aucune idée, mais Sei agissait beaucoup par impulsion et ressentiment, si bien qu’il sentait qu’il devait le demander... Soudain, il entendit ricaner un ou deux étudiants de l’autre côté du stand, et l’un dire à l’autre :

« Pfff, comment une fille comme ça pourrait être d’aucune aide ? Ce n’est qu’une serveuse de ramens... »

Il l’avait dit assez bas, mais pas assez pour que Sei ne l’entende pas. Regard noir instantané, le futur historien se leva lentement... Ouais, Sei, t’as vu comme ils sont baraques, ces mecs ? O_O Tu vas quand même pas aller leur chercher des noises ? Si ? Bin si....
Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Manger ou ne pas manger de Ramens, telle est la question! [PV: Erika]   Mar 7 Déc - 12:13

    Aujourd'hui, Erika avait froid. Comme tous les jours depuis un mois, de fait ; les températures commençaient à chuter sérieusement, sa fatigue s'accumulait de plus en plus, lui rendant un corps plus faible que la normale, rendant le travail à l'extérieur autrement plus pénible que sous les chaleurs estivales. Qu'est-ce qu'elle aurait donné pour un peu de ces trente degrés humides qu'elle haïssait tant cinq mois mois plus tôt ! Et pas moyen de se réchauffer avec le peu travail qu'il y avait ce matin-là, l'obligeant à rester là, debout près des fourneaux pour se redonner des couleurs, le nez dans son écharpe, assise en attendant qu'on daigne venir manger quelque chose. Pour une fois, elle se prit à espérer la pause de midi où les étudiants débarqueraient en masse, l'empêchant de penser à quoi que ce soit, froid hivernal inclus ; elle supporterait même pour le coup la pause de plusieurs heures de son patron aux heures d'affluence, ne rechignerait qu'à tremper ses mains glacées et faire la vaisselle en bonne esclave.
    Elle servit donc les quelques clients qui s'installèrent avant la grande marée, se mit à lire un bouquin entre temps, patientant comme elle le pouvait avant la fin de cette longue, très longue journée, qu'elle savait d'avance monotone. Elle continuerait de nourrir les quelques imbéciles qui viendraient au stand, supporterait comme elle le pourrait leurs conversations vides d'intérêt, leurs vannes stupides qui lui donnerait des envies de meurtres, finirait enfin son premier boulot avec une sacrée fatigue dans les pattes, mais enchaînerait avec le deuxième jusqu'au jour suivant, avant de rentrer et de s'affaler sans même penser à quoi que ce soit d'autre. Rien qu'à cette pensée, elle étouffa un bâillement qu'elle ne put au final pas retenir, tout en levant les yeux vers le type qui venait de s'installer, plaquant presque immédiatement une main sur sa bouche à moitié ouverte.

    Pourquoi fallait-il qu'il débarque en cet instant précis ? =.= Rectification : pourquoi fallait-il qu'il débarque toujours en cet instant précis ? Celui où elle sortait des toilettes, celui où elle trébuchait sur un trottoir lisse, celui où elle remontait son jean élargi par les nombreux lavages... Tout ça lui mettait un stress d'enfer, en plus de la paniquer sans qu'elle ne comprenne pourquoi. A moins que ça ne soit la présence de Mister Kakkoii qui ne la mette dans cet état ? o.o
    Bon, allez Erika, ne te laisse pas démonter, et souris ! … Ou lève-toi avec un air plus blasé que d'habitude pour prendre sa commande, si tu veux oui =.= Mais tu sais, c'est pas comme ça que tu vas donner une bonne image à ton coup de coeur, et lui donner l'envie de te rev...
    Son coup de coeur ? o.o Depuis quand avait-elle un coup de coeur ? Elle n'était pas l'une de ses cruches de drama, elle !
    … Charmante, il avait dit qu'elle était charmante ! *o* Et il connaissait son nom !
    Tu te rappelles que ton nom, tu l'as sur une plaquette accrochée à ta veste ?
    … Il savait lire ! *o*
    Passons, tu commences à nous faire honte dès le premier post =.=

    En faisant semblant de ne pas avoir remarqué le sourire éclatant du bonhomme, elle se retourna derechef pour préparer les ramen, snobant tout aussi royalement la montée d'adrénaline qu'elle subissait sur le moment. Un coup de stress dû à la fatigue, sûrement ! Qui se manifesta d'autant plus quand elle fit tomber un bol, manqua de renverser les nouilles à côté, laissa échapper les baguettes qui allèrent s'enfiler dans la bouche d'égoût sous ses pieds.
    Du bénévolat ? o.o Ses yeux remontèrent sur l'étudiant alors qu'elle déposait le plat devant lui, avec une expression plutôt surprise. Elle, faire du bénévolat ? Une pauvre pour aider les pauvres ? Non mais, il était con ou quoi ? Elle avait une tronche à servir de la soupe à des unijambistes ? =.=
    Pourquoi tant de haine contre un pauvre type qui te propose de passer plus de temps en sa compagnie, hein ? Ok, il est bien naïf de croire que tu finirais par accepter, mais...

    « C'est d'accord ! »


    Oui, elle sait =.= Mais c'était sorti tout naturellement, sans qu'elle puisse empêcher la catastrophe, parce qu'en plus l'autre con du comptoir l'avait ouvertement provoquée en lui rappelant son rang. Fronçant les sourcils dans un air qui n'avait rien de bon, elle avait fini par tourner la tête vers l'imbécile, lui envoyant le regard noir qui précédait la réplique bien sentie :

    « Vu ta gueule, je crois que j'en fais déjà, du bénévolat =.= »

    Seishiro pouvait donc se rasseoir tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Manger ou ne pas manger de Ramens, telle est la question! [PV: Erika]   Mer 29 Déc - 16:26

Loin de se soucier de l’impact de sa soudaine arrivée sur le cœur de la demoiselle, Seishiro était bien content de se trouver là, à la fois parce qu’il allait enfin faire taire ce stupide estomac et parce qu’il était très rarement de mauvaise humeur. L’écharpe qu’il avait autour du cou le protégeait du froid ambiant et même s’il n’était pas particulièrement frileux, il avait l’impression que l’hiver serait rude… Pourtant, il préférait le froid au trop chaud, et trouvait qu’il était beaucoup plus agréable de faire un jogging avec son chien par temps frais. De toute manière le pauvre Ramsès ne supportait pas les très hautes températures, notamment à cause de sa belle fourrure. Enfin bref, arrêtons de parler de chien ! =_= Seishiro étant un rêveur invétéré, il n’avait pas remarqué que sa demoiselle fétiche semblait totalement perturbée par lui, et qu’elle faisait bourdes sur bourdes. En fait, il aurait trouvé cela plutôt mignon et attachant, puisque la moquerie n’était pas une de ses habitudes. Mais la seule question qu’il pourrait se poser est de savoir pourquoi ses pas le conduisaient toujours vers la jeune femme en question. Son estomac serait-il le seul en cause ou y aurait-il quelque chose de plus profond là-dessous ? Il ne se souvenait pas avoir lu une histoire similaire dans un livre, alors cela le déconcertait au plus haut point.

Une fois le bol de ramens posé devant lui, Sei l’attaqua avec envie et ferveur, heureux de pouvoir satisfaire son appétit débordant. Le sourire aux lèvres, il fit sa proposition de bénévolat et attendit avec impatience la réponse de la jeune femme. Voyant une expression de surprise se dessiner sur le visage de la serveuse, il leva les sourcils l’air inquiet. Aurait-il fait une bourde en lui demandant de l’accompagner ? Il n’était pas stupide et savait que contrairement à lui, elle devait beaucoup travailler pour avoir une vie décente. Jamais il ne lui avait proposé de l’aider, car, pour avoir côtoyé beaucoup de personnes dans le besoin dans ses associations caritatives, il n’ignorait pas que ces personnes avaient leur fierté et voulaient avant tout s’en sortir seules… Cependant… Elle accepta ! Incroyable ! De nouveau, un large sourire illumina son visage de grand enfant et il répliqua :

« Génial ! C’est vraiment très gentil à vous ! »

Alors qu’il allait lui expliquer plus en détails ce qu’il attendait d’elle, un sale type arrogant et suffisant pensa qu’il pouvait les couper dans leur conversation, et sortit une phrase des plus stupides. Comment pouvait-on s’en prendre à quelqu’un alors qu’on ne le connaissait pas ? èwé Ok, Seishiro était un pacifique dans l’âme, mais parfois, il avait vraiment des envies de meurtre. Le momifier vivant ? Pourquoi pas, mais il n’avait pas envie de se retrouver avec une malédiction sur les bras… Bref ! Alors qu’il s’était levé dans une attitude plutôt belliqueuse, la jeune femme, telle une guerrière aux paroles destructrices, le rabaissa au niveau qui lui convenait : celui des cons de bas-étages. Et en plus avec humour ! Surpris, Seishiro regarda Erika bouche-bée. Ah bah ça, elle avait du caractère ! o_o Il n’aimerait pas être son ennemi…
Mais le débile du comptoir ne semblait pas apprécier… Alors qu’il lançait un regard noir à la jeune femme, comme prêt à se jeter sur elle, le gérant du stand ou le « dragon »pour les intimes s’interposa et posa des yeux de tueur psychopathe sur le jeune homme. Ce dernier recula brusquement et s’en alla en marmonnant des insultes… Enfin tranquilles, Seishiro salua le gérant, et se tourna vers Erika avec un sourire :

« Vous êtes incroyable, Watanabe-chan. Vraiment, vous m’avez scotché ! Je n’aimerais pas être votre ennemi… Encore plus forte que Xena la guerrière !»

………………………….

T_T T’étais obligé de la comparer à cette série-navet ? Tu me fais honte, Sei… Il se racla la gorge et plongea la tête dans son bol. Se rappelant soudain qu’il devait lui parler plus en détail de son projet, il avala rapidement quelques ramens avant de dire :

« Ah, au fait, pour le bénévolat ! Il s’agit en fait de rendre visite à des enfants hospitalisés, de les amuser, de leur parler, et de jouer avec eux. J’y vais souvent avec mon chien, les enfants adorent les animaux ! Pour les fêtes, j’avais pensé décorer leur salle de jeux et leur préparer un beau goûter. On pourrait même y aller déguisés !^^ Enfin… C’est comme vous voulez bien sûr !»

On pouvait au moins dire une chose : Sei était totalement passionné lorsqu’il parlait de ce qu’il aimait faire. Une lumière chaleureuse s’était allumée dans ses yeux et tout en lui montrait qu’il voulait avant tout faire plaisir aux enfants. Après tout, il n’avait pas de frères et sœurs, mais il considérait un peu ces enfants comme tels. Finissant son bol, il rajouta l’air enjoué :

« Que diriez-vous de venir chez moi pour mettre au point les détails du projet et préparer les gâteaux à emmener ? Si vous avez du temps libre, évidemment !^^ »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: Manger ou ne pas manger de Ramens, telle est la question! [PV: Erika]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Manger ou ne pas manger de Ramens, telle est la question! [PV: Erika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in Japan :: 
HAVE A BEER
 :: Les anciens tomes
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com