AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rattrapons le retard / Shohei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 28
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Rattrapons le retard / Shohei   Mer 8 Déc - 13:47

Masao lâcha un soupire qui venait tellement du plus profond de son être qu’il aurait réussi à couper une âme en deux… Du moment que ce n’était pas la sienne, ça irait =w= Il reporta, pour la dixième fois minimum, son regard sur le mur en face de lui où se trouvait une horloge, pour constater de l’heure qu’il était. Franchement, vous n’aviez jamais eu la sensation que quand vous êtes pressé de rentrer chez vous pour vous préparez pour un rendez-vous, les aiguilles mettaient bien plus de temps à tourner qu’à la normale ? Foutu temps qui était contre lui èoé S’il le pouvait, il l’aurait cassé cette horloge à la con ! Cependant, heureusement pour l’objet électronique, il n’en avait pas la possibilité ou du moins pas encore. Il retint un nouveau soupire de justesse et sortit le paquet de photocopie qu’il venait de faire, au nombre de 500, soit 100 à chaque fois, parce que son supérieur voulait qu’il les sorte pour demain matin == Oui, évidemment, il était d’une importance capitale que tous ceux bossant sur le dossier de la démolition d’un entrepôt désaffecté qui sera réhabilité en logements sociaux. Donc, il était absolument impératif que ceux-ci doivent recevoir par lettre, le fait que la réunion avait changée d’horaire et de salle, forcément. Et bien entendu, cela était tombé à la charge du plus jeune, à savoir le Conseiller Tanaka Masao, génial èoé Pourquoi est-ce que la secrétaire n’avait pas pu s’occuper de ce genre de chose, c’était son boulot à elle après tout et non le sien quoi == Rah s’il pouvait tuer son supérieur, il le ferait avec plaisir ! Enfin, il devait bien passer par là pour prouver qu’il méritait sa place et puisqu’il fallait passer par là, il le ferait >-< Et quand il serait plus haut, il virerait ce fils de pute avec plaisir \o/

Bon maintenant que les photocopies étaient faites, putain pourquoi ne pas envoyés des e-mails bon sang ç_ç Oublions ce problème… Il s’assit à son bureau et commença à plier chaque lettre en tentant de ne pas aller trop vite pour ne pas faire d’erreur et ainsi devoir tout recommencer parce qu’il aurait mal fait le pliage >-< En même temps, il lança l’éditage des enveloppes sur les 5 des imprimantes en sortant 100 sur chacune.
Une fois qu’il eut terminé la pliure des lettres, il alla chercher les enveloppes, mit les lettres dedans et c’est parti pour mettre le tampon sur chacune d’entre-elle ! Il évita de regarder l’horloge surtout et dès le dernier coup donné, il appela son chauffeur pour qu’il vienne le chercher. En suite, il prit son manteau, les lettres qu’il alla mettre dans la boite aux lettres. Il avait fini, youpi \o/

Arrivé chez lui, après avoir demandé à son chauffeur de l’attendre en bas, il jeta un coup d’œil à l’heure ce qui lui fit lâcher un gros soupire. Il était vraiment bien en retard… Est-ce que ça valait le coup de se préparer quand même pour s’y rendre ? Si bien sûr, au moins ça le détendrait, même s’il n’était pas là ! Il alla se jeter sous une douche chaude, se relaxant juste une minute après s’être lavé, laissant l’eau glissait sur sa nuque et ses épaules. Bon on ne traine pas trop >w< Il sortit, se sécha rapidement et se rendit à sa chambre. Il ouvrit son armoire et chercha quelle tenue il pourrait mettre puis opta pour la simplicité : Un jean noir rehaussé d’une triple chaine tombant sur sa cuisse gauche, puis une chemise rouge ombragé, cela lui allait si bien au teint, toute fluide en soie où se trouvait une croix en argent en relief dans le dos. Une ceinture pour le raccord avec son haut, on ouvre les premiers et les derniers boutons de la chemise histoire de mettre la boucle représentant la mascotte de playboy et son ancien pendentif en argent et onyx en forme de croix.

Il retourna à la salle de bain pour se coiffer, se parfumer puis rejoignit Makoto-san qui vraiment était un bon chauffeur pour l’attendre comme ça =p Bah il était payé pour après tout, hein >-> Evidemment, pour le retour, Masao prendrait un taxi, histoire de ne pas le déranger trop tard dans la nuit, enfin quoi que… Prendre un taxi alors qu’il allait être avec Shohei, c’était risqué…

- Pour cette nuit…
- Vous allez rentrer accompagné de Shohei-san ?
- Hôtel… Pour ce genre de relation, c’est préférable.
- Ho, c’est encore le cas ?
- Evidemment >->
- Ah d’accord… Donc, je devrais vous conduire à l’hôtel et vous prendrez un taxi pour rentrer chez vous, je vois, je vois…
- Dites ce que vous pensez =o=
- Vous croyez qu’il est bon d’amener votre… Votre relation dans des hôtels à chaque fois ? Ca risque d’attirer l’attention. Après tout, les domestiques parlent beaucoup…
- Vous avez entendu quelque chose pour me dire cela ?
- Jeune maître, veuillez me téléphoner pour que je vous accompagne, vous et Shohei-san dans votre appartement, s’il vous plait.
- Bien… Je ferai ainsi alors. Vous m’avez toujours été de bon conseil ^^ Pensez à dormir, votre femme va finir par vouloir que je me casse une jambe pour que je cesse de faire appel à vous =p


Amener Shohei chez lui n'était pas vraiment dans ses projets, mais si cela était pour sa sécurité et surtout pour préserver sa réputation, i lle ferait. Et puis au fond... Il n'était pas trop contre, ce n'était pas comme si c'était véritablement qu'un plan cul entre eux, il faudrait être idiot pour ne pas s'en rendre compte >-> Mais rien de plus que de l'amitié voilà tout hein èoé Ouais ouai, on y croit tous, hein...

Arrivé devant la boîte de nuit, le rouquin y entra sans faire la queue, non mais oh, il avait ses entrées et on ne faisait pas attendre un G-boy de toutes les façons =w= Il alla vers la piste de danse, espérant que son partenaire préféré serait encore présent… Après tout, le fils du Gouverneur avait plus de deux heures de retard…


Spoiler:
 


Dernière édition par Tanaka Masao le Mer 5 Jan - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

avatar
Avatar : Choi Dong Wook ♥.♥
DC : Noppe!
Posts : 32
Age : 30
Situation : Parce qu'il y a toujours un espoir..
Ambition : Inclure les danses de la rue dans les écoles qu'il héritera because c'est le bien è.é!
Études : Diplomé, Todaï, Administration (a)
Profession : Professeur de danse.
Agenda : UNDER.CONSTRUCTION :)
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Ven 10 Déc - 22:33

    Il grimaçait parfois au milieu de ses rêveries. Ses lèvres tremblaient. Trop de chagrin, trop de gâchis et tellement de regrets. Oh mais non, il ne fallait pas y penser… D’ailleurs il se réveillait, les cheveux en bataille et la joue balafrée par la couture du coussin. Shohei avait l’air d’un fantôme. Il se fit une grimace dans le miroir de sa chambre pour se prouver le contraire. Ses yeux étaient encore à demi clos, aveuglés par les rayons de soleil qui se faisaient un chemin à travers les tentures de sa petite fenêtre. Une sensation agréable, en cette période hivernale, que de sentir le soleil chauffer sa peau alors qu’on est à l’abri entre ses quatre murs. C’était le week-end. Aucune raison de se lever à huit heures du matin. Pourtant, Shohei était debout.

    Il n’avait dormi que trois heures en tout, et cela ne lui servirait à rien de se recoucher, il n‘arriverait de toute façon pas à se rendormir. Sa nuit, il l’avait passée les yeux ouverts, fixant le plafond, qu’il ne voyait de toute façon pas à cause de la pénombre. Pas étonnant qu’il ressemble à un fantôme, ce matin. Ses yeux étaient rouges de fatigue. Trop chaud, trop froid, mal installé. La tête dans les nuages, il se dirigea d’un pas somnambulique vers la salle de bain, où il prit une douche vite fait avant de s’habiller. Pas de couleurs aujourd’hui. Instinctivement, il s’habilla sobrement. Il revint dans sa chambre pour y prendre son sac à dos, qui renfermait plus de choses inutiles qu’utiles (d’où son poids) et sa grosse veste. Il descendit les escaliers à pas de souris, pour ne pas risquer de réveiller une de ses amies qui était resté chez lui pour la nuit. Il ne pouvait pas la voir aujourd’hui, parce qu’il savait qu’elle lui avait promis une journée avec lui à la salle de dance, et aujourd’hui, il n’était pas d’humeur. Mais il l’emmènera, un jour pour lui apprendre les bases de la danse de rue. Il y tenait vraiment. Shohei enfila sa veste, ses chaussures et sortit de son appartement, en prenant soin de ne pas claquer la porte derrière lui. Il n’avait pas dit au revoir à son amie. Tant pis, elle dormait encore comme une marmotte sur le canapé.

    Le soleil brillait, alors qu’il faisait toujours un froid de canard. Il n’allait pas se plaindre, c’était déjà là une grosse amélioration pour Madame Météo. Il fit le chemin a pied, et passa par le parc. Celui-ci semblait encore dormir enveloppé dans la rosée de l’aube. Shohei remplit ses poumons d’air frais, il marchait tranquillement quand il sentie son portable vibrer dans la poche de son jogging, à sa grande surprise c'était un message de Masao, tout en lisant le message un sourire apparu sur ses lèvres au flash back d’un souvenir amusant. Il passa à côté d'un banc, et laissa courir ses doigts sur son dossier tout en avançant. Pour dire la vériter, Masao lui manquait. Le jeune homme secoua la tête pour se vider l'esprit et continua son chemin silencieusement, il ne tarda pas à arriver à la salle ou il allait passer la journée à s'entrainer. En arrivant la salle était vide, le jeune homme alluma la chaine, retira sa veste et se secoua un peu pour se réveiller, la journée passa très vite entre des adolescent qui venaient pour se renseigner sur les cours que Shohei donnait, la femme de ménage qui n'arrêtait pas de venir le déranger et toutes autres choses du genre, il était désormais 21h30 et le jeune homme salua de la main les jeunes qui étaient venus pour leur premier cours même si normalement Shohei ne travaillait pas aujourd'hui, tant pis ça lui faisait plaisir. Une fois seul il se laissa tomber sur le sol laissant échapper un long soupire, n'ayant pas beaucoup la nuit dernière la fatigue était présente, à l'instant même Shohei n'avait qu'une seule envie rentre, prendre un bon bain chaud et se glisser dans son lit jusqu'au lendemain matin, mais non il ne pouvait pas, il devait rejoindre Masao en boîte et c'était beaucoup plus important que sa fatigue ou ses envies de bain chaud ! Shohei se leva d'un bond, ramassa ses affaires et se mis en route pour rentrer chez lui.

    Une fois arrivé devant son appartement il attrapa ses clefs au fond de sa poche et l'enfonça dans la serrure et se dirigea dans la salle de bain laissant derrière lui les vêtements qu'il portait, il les rangerait en sortant de la douche. Vêtu d'un simple boxer, Shohei alluma les robinets d'eau, et se glissa sous l'eau tiède qui glissait lentement sur le corps nu du jeune homme, au contact de l'eau chaude il laissa ses yeux se fermer doucement penchant la tête légèrement en arrière, sans même le vouloir il se mis a pensé à Masao, un petit sourire se dessina sur ses lèvres pulpeuses, même s'il ne voulait pas l'admettre il avait hâte de le retrouver. Il reprit rapidement ses esprits décidé a se laver rapidement et sortir pour se préparer, il attrapa une serviette et l'enroula autour de la taille tout en se rendant à sa chambre ou il attrapa un boxer dans un tiroir, une chemise noir qu'il enfila ainsi qu'un petit veston de barman qu'il mis par dessu, en bas il mis un simple jean foncé lui aussi.

    Il jeta un coup d'oeil rapide à l'horloge qui se trouvait au dessu de son lit, il lui restait suffisamment de temps avant de partir, Shohei tourna les talons, il devait finir de ses préparer, quelques gouttes de parfum, des cheveux bien coiffés, une peau hydraté et le voilà fin prêt. Il mis sa montre au poignet gauche, sa bague en argent à son majeur et sorti de la salle de bain. Le beau brun s'allongea sur le canapé, il attrapa son portable encore trois appels manqués de sa mère, que pouvait-elle bien le vouloir à la fin ? Sa devenait énervant. Shohei se leva attrapa ses clefs, mis sa veste et monta dans sa belle coupée sport blanche, une demie-heure plus tard il était arrivé à destination, connaissant très bien le videur il n'eu pas besoin de faire la queue comme les autres, à peine le son de la musique parvenue à ses oreilles qu'il se sentait déjà en forme, il chercha le rouquin du regard mais il ne le trouva pas, bizarre, serait-il en retard ? Ne préfèrent pas commencer à ses poser des questions inutiles et s'approcha de la piste de danse avec quelques amis avec lesquels il s'entraînait habituellement, ensemble ils mirent le feu à la piste comme à leur habitude, au bout d'une heure sans voir arriver le jeune Tanaka, il commença à s'impatienter, que faisait-il bon sang ?! Shohei se dirigea vers le bar et commanda un verre qu'il avala d'un trait. Il ne resta pas bien longtemps assis impatient au bar, le danseur retourna faire tourner des têtes sur la piste de danse s'adonnant cette fois à plusieurs battles, c'est en plein enchainement qu'il appeçut une silhouette qui ressemblait fortement à cette de Masao, il termina son passage et se dirigea vers le jeune homme à la chevelure rousse, il était sûr que c'était lui, se rapprochant de plus en plus de celui-ci le sourire aux lèvres, il arriva par derrière et l'attrapa par les hanches, le jeune homme lui chuchota à l'oreille :

    - Tu as deux heures de retard .. va falloir te faire pardonner très cher.

    Le parfum que dégageait Masao fit frissonner le jeune homme, faisant sans le vouloir une petite pression sur les hanches du rouquin. Il recula légèrement et d'un effleurement de main se rendit au bar, il se retourna vers Masao :

    - Tu veux boire quelque chose ?

    Un léger sourire aux lèvres il ne le lâcha pas du regard attendant qu'il lui réponde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 28
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Sam 11 Déc - 1:13

Ho que oui il était bien en retard… Bien sûr, il aurait pu prendre son téléphone portable et envoyé ne serait-ce qu’un message à Shohei pour le prévenir, mais il n’y avait tout simplement pas pensé parce qu’il avait eu l’envie d’aller le plus vite possible. Entre les rapports à s’occuper suite à sa journée dans les rues commerçantes et ces foutues lettres, le temps lui avait filé entre les doigts comme jamais auparavant. D’un côté, le danseur non plus ne lui avait pas téléphoné hein >-> Après tout, il aurait pu avoir un accident ou quelque chose dans le genre et le jeune homme ne s’inquiétait pas de son absence èoé A moins que tout simplement il n’est pas pensé de suite au pire comme lui peut le faire parce qu’il est une véritable mère quand cela concernait ses amis… Se ferait-il du souci si Shohei n’était pas à un rendez-vous ? Irait-il jusqu’à l’appeler pour attendrait-il ? Sûrement… Il n’en était pas certain ? Ho que si, mais il n’était tout bonnement pas encore prêt à le reconnaître en fait. Ah les histoires de cœur causent des blessures que la Raison tente d’annihiler comme elle le peut pour rendre les douleurs douces et surmontable ~

Il rentra chez lui, pris une douche, s’habilla un brin sexy, à croire qu’il voulait faire penser à autre chose son aîné qu’à ses deux heures de retard =p D’un côté, s’il avait voulu vraiment jouer la carte de la sexattitude, il aurait opté pour un cuir et un haut peut-être légèrement tombant, style dégageant une épaule ou pas loin… Cela lui arrivait de temps en temps d’agir de la sorte, mais il ne l’avait jamais fait avec Shohei. Disons simplement qu’il faisait un peu plus attention que d’habitude à ce qu’il portait cette nuit…
En prime, il allait devoir le ramener chez lui, ce n’était pas du tout prévus ça à la base, mais si son chauffeur lui conseillait, c’était parce qu’il avait une bonne raison. Peut-être que des domestiques avaient parlés et que des paparazzis attendaient… Hum ce n’était vraiment pas bon du tout ça si dans les hôtels de standing le personnel ouvrait la bouche. Après, cela ne le dérangeait pas tant que cela franchement qu’il vienne dans son appartement, juste qu’il avait l’impression qu’ils allaient franchir un pas supplémentaire dans leur relation et c’était cela qui lui faisait un peu peur en réalité.

Arrivé dans la boîte, n’ayant eu pas le moindre problème pour y entrer sans avoir à attendre ne serait-ce qu’une seule et unique seconde, il se rendit directement vers la piste de danse, espérant que son partenaire n’avait pas perdu patience et qu’il se trouvait toujours dans ces lieux… Où était-il bon sang, il ne le voyait pas ! Hn, il avait dû très mal prendre son absence et le fait, on pouvait le dire, qu’il lui ait posé un lapin… Il fallait qu’il sorte du Naito pour l’appeler et s’excuser >-<
C’est alors qu’il venait de prendre cette décision qu’il sentit deux mains se poser sur ses hanches, le faisant sursauter, non mais qui osait le toucher là èoé Un sourire vint sur ses lèvres tandis qu’il pencha légèrement la tête sur le côté pendant que Sho lui faisait une remarque sur son retard et qu’il devrait se faire pardonner.

Une fois qu’il l’eut lâché, il se tourna vers lui alors qu’il s’éloignait, s’il avait envie de prendre un truc à boire ? Ho que oui ! Toujours souriant, il le rejoignit et commanda un cocktail multivitaminé, il en aura besoin, hein ~

- Je suis content que tu sois encore là, j’avais peur que tu n’es pris la mouche… Je suis désolé, le boulot s’est accumulé et je n'ai pas vu le temps passer

Ho le menteur, il l'avait tout à fait vu, mais il n'avait pas pensé à le prévenir plutôt oui >-> Il se pencha vers lui et déposa un léger baiser papillon sur ses lèvres avant d’ajouter :

- Pour commencer à me faire pardonner, tu me laisseras danser pour toi, hm ? Garde mon verre et surtout, le plus important : Regarde donc moi ~

Abandonnant Shohei au comptoir, il se rendit sur la piste de danse, restant quand même dans son champ de vision, ah que c’était étrange comme sensation ! Rien que d’avoir vu qu’il était là, qu’il l’avait attendu, il en était plus que ravi et était requinqué, ô professeur de danse, ton pouvoir était bien grand sur le rouquin…
Le voilà d’ailleurs qui commençait à se mouvoir au rythme de la musique, ondulant sensuellement et jouant à chercher son regard ou bien à le fuir, quelques œillades, des sourires, ah ce qu’il était bien là, à sentir ses yeux poser sur lui, c’était parfait… Du moment que cela restait ainsi, c’était impeccable, à part si bien sûr, ceux autour restaient à leurs places et comprenaient que le Sucre de canne était en train de danser pour le jeune homme assis au comptoir un peu plus loin uniquement ~


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

avatar
Avatar : Choi Dong Wook ♥.♥
DC : Noppe!
Posts : 32
Age : 30
Situation : Parce qu'il y a toujours un espoir..
Ambition : Inclure les danses de la rue dans les écoles qu'il héritera because c'est le bien è.é!
Études : Diplomé, Todaï, Administration (a)
Profession : Professeur de danse.
Agenda : UNDER.CONSTRUCTION :)
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Dim 12 Déc - 21:51

    Effectivement Shohei aurait très bien pu téléphoner au rouquin pour lui demander s'il allait venir, s'il n'avait pas trouvé quelqu'un de mieux avec qui passé la soirée ou tout simplement pour être sûr qu'il ne lui était rien arrivé de grave, ne croyez pas qu'il n'avait pas pensé à cela bien au contraire, pendant toute son absence l'idée qu'il lui était arrivé quelque chose en route ou chez lui, lui avait hanté l'esprit, mais il ne voulait pas montrer qu'il s'inquiétait pour lui, comme s'il était plus qu'un .. simple ami à ses yeux ? C'était dur pour lui d'admettre qu'il ressentait plus que de simples sentiments d'amitiés envers Masao, après tout il avait peur d'être rejeté ou plus simplement de s'ouvrir à lui. Ce n'était pas quelque chose de facile à faire, surtout avec la relation qu'ils entretiennent actuellement, ils s'entendent bien certes, couche ensemble, mais Shohei voudrais en savoir plus que le G-boy, il aime se réveiller à ses côtés le matin et prendre le temps de discuter un peu, de le découvrir. Mais ce qu'il ressent pour lui actuellement il préfère le garder secret pour le moment ne sachant pas réellement ce que veut Masao. Le jeune homme avait été certes inquiet par le retard de son ami, mais ce n'était pas pour autant qu'il s'était montré patient, encore une demie-heure sans qu'il ne fasse apparition et il serait rentré chez lui en colère ne lui donnant plus aucun signe de vie pendant au moins une semaine è.é !

    En voyant arriver le jeune homme il fut soulagé, il n'avait vraiment pas envie qu'il lui pose un lapin, sur le moment il n'avait qu'une seule hâte laisser tomber sa battle et partir le retrouvé, mais il ne pouvait pas laissé son adversaire gagner à cause de sa, c'était hors de question. Une fois emparé des hanches de Masao, il lui chuchota à l'oreille qu'il devait se faire pardonner à cause de ses deux heures de retard ce qu'il ne tarda pas à faire, le verre du rouquin à la main il plongea son regard dans le sien décidé à voir comment il allait si prendre, étonné de le voir dansé pour lui un sourire gêné se dessina sur ses lèvres, il détourna un instant le regard et remarqua les personnes autour d'eux qui avaient bien compris que Masao était en train de danser pour lui, il savoura chaque mouvement que faisait le jeune homme, c'était incroyable d'être aussi séducteur que lui alalah. Shohei déposa le verre sur le bar et s'approcha de Masao, il l'attrapa par le chandail pour qu'il se rapproche de lui, seul quelques petits centimètres les séparaient, qu'est-ce qu'il se sentait bien comme ça, proche de lui. Shohei fit glisser ses doigts le long du bras de son partenaire pour venir les déposer sur son cou et sa nuque, le jeune homme détourna le regard un instant, plusieurs regards étaient rivés sur eux, personnellement lui il n'en avait rien à faire, mais il ne voulait pas non plus être observé du coin de l'oeil toute la soirée, il s'empara d'une des mains du rouquin et l'entraîna plus loin, dans la foule ou les yeux des autres ne seraient pas braqués sur eux tout au long de la soirée. A son tour il se mis à danser, collé à Masao, il sentait son souffle chaud venir s'écraser contre sa peau, les yeux plongés dans les siens, un flash back occupa ses pensées, ce souvenir, la toute première fois qu'il avait vu le jeune homme danser sur la piste, sur le coup il avait été tellement surpris qu'il en avait recraché son coca, après tout ce n'était pas du tout l'image qu'il avait de lui avant, à vrai dire à cause de son côté si calme et toujours la pour ses amis, comme une maman le ferait pour ses enfants, ce côté de la personnalité de Masao l'avait légèrement dérangé, pas qu'il n'accepte pas qu'il soit comme ça, non bien au contraire mais disons que c'était la façon dont les gens de Todaï pouvaient le décrire, croyant tous si bien le connaitre, pas seulement lui sa valait pour les autres Golden-boy aussi, tout de leur personnalité était en général déformé et ça Shohei ne le savais pas n'ayant jamais pris la peine de parler en face à face avec Masao, mais maintenant sa vision sur le jeune G-boy à changer de tout au tout vous pouvez en être sur.

    Shohei ne tarda pas à sortir de ses pensées, il adressa un sourire à son partenaire avant de se glisser derrière lui et de venir déposer de doux baisés dans le cou de celui-ci, ses amis ne se trouvaient pas très loin et devaient sans doute leur prêter attention s'ils n'étaient pas en train de danser, les amis de Shohei ont toujours voulu l'aider du côté sentimentale, mais les amis, c’est bien. Sauf quand ils essaient de vous aider. L’intention a beau être tout à fait honorable, sincèrement sympathique et constitue une preuve qu’ils se soucient de vous, ça n’en reste pas moins une très, très mauvaise idée que de les laisser s’immiscer dans votre vie privée. Précisément lorsqu’elle concerne votre éternel célibat. Alors quoi ? Une aventure ou deux par an, c’est pas assez peut-être ? Le manque de temps, d’implication aussi, peu importe l’excuse que vous sortirez, ils savent trouver les mots justes pour vous faire douter. Vous posez l’ultime question : pourquoi pas ? Sans compter qu’ils ne jurent que par cette perle rare, cette fille ou concernant Shohei ce garçon incroyable aux qualités exemplaires, à commencer par un physique de rêve. Forcément, c’est tentant. Si bien que vous demandiez davantage de renseignements : prénom, activité professionnelle, hobbies...Mais votre ami garde le mystère et s’amuse de vous voir intrigué, jouant la carte de l’entremetteur qui enjolive la situation…ou pas. Hum ce genre de situation lui arrivait souvent malheureusement pour lui, il sait bien que ses amis font tout cela pour l'aider mais il ne demande qu'une chose qu'ils le laissent tranquille, après tout il n'a aucunement envie de trouver quelqu'un car il a plus ou moins déjà trouver la personne avec qui il se sent bien même si celui-ci ignore complètement que Shohei est amoureux de lui ?

    Le jeune homme repporta son regard vers Masao, il colla son torse contre son dos faisant quelques ondulations sensuel. La nuit qu'il avait passé n'était pas de tout repos, il ne savait pas du tout pourquoi il n'avait pas réussi à dormir, mais à cause de ça il était vraiment fatigué, puis cette journée passée avec des nouveaux ça n'avait rien arrangé à son état, même s'il était très fatigué rien que le fait de passer la soirée avec Masao l'avait booster. Un sourire se dessina sur ses lèvres, il fit pression sur une des épaules du G-boy pour qu'il se retourne face à lui, rien qu'en le regardant il savait très bien que cette soirée allait se terminer comme toutes les autres, ils allaient prendre un taxi et se rendre dans un hôtel, pas besoin de détail pour la suite, cela ne dérangeait pas du tout Shohei, qu'ils finissent leur soirée de cette façon, mais le beau brun se posait tout de même des questions, pourquoi devaient-ils toujours allez à l'hôtel ? Après tout il n'y avait pas trois mille réponses à cette question et Shohei le savait déjà. Il se débarrassa rapidement de cet air tracassé avant de passer sa main dans la chevelure rousse de son partenaire, son regard dans le sien il n'avait qu'une envie embrasser ses lèvres si douce qui lui faisait tant envie ..

    - Masao tu es une vraie torture, c'est vraiment impossible de résister ..

    Le jeune homme lui adressa un petit clin d'oeil avant de l'attraper par le chandail et de venir écraser ses lèvres contre les siennes, lui offrant un baiser tendre et langoureux en le prolongeant, au contact de leur lèvre Shohei frissonna à nouveaux, raaah c'est pas possible d'avoir un tel effet sur lui ! Il décolla lentement ses lèvres de celles de son partenaire avant d'ajouter :


    - T'as vu je t'avais dis .. Impossible de résister :p !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 28
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Lun 13 Déc - 12:34

Han malheur, toute une semaine sans avoir la moindre nouvelle de Shohei >-< C’était super cruel ça çoç D’un côté, pourrait-il vraiment resté autant de temps sans parler ou textoter avec le rouquin ? Lui, il pensait ne pas en être capable, c’était un coup à ce qu’il s’inquiète… Quoi que là, il comprendrait très bien pourquoi il lui faisait la tête… Un retard de deux heures, ce n’était franchement pas rien =o= Enfin, oublions ce léger contre temps et passons à autre chose ~

A savoir par exemple à Masao qui pour se faire pardonner de son retard, s’était mis à danser, non loin du plus âgé, s’amusant de son petit air gêné au début. Paradant presque littéralement pour lui, il en oubliait les regards qui étaient posé sur lui, sur eux, du moment que Shohei le regardait, il se moquait éperdument du reste. De plus, de toutes les façons, cette boîte de nuit était réputée pour sa grande discrétion et aucun photographe, appareil photo ou autre chose du genre n’avaient le droit d’y pénétrer. Ah le Sucre de canne, même pour les endroits où il venait pour se détendre faisait attention au lieu en question. Il ne faudrait surtout pas qu’il se retrouve à la une des magazines, ça serait la fin pour lui ! Il avait tellement d’ambition que l’une de ses plus grandes peurs étaient d’être découvert et que sa carrière, tout juste venue au monde, ne soit tuée. Ho non, il avait bien trop à perdre, alors autant éviter de jouer avec le feu.

Comme là d’ailleurs, Makoto l’avait averti en quelque sorte des risques qu’il avait pour cette nuit, alors il acceptait de changer ses plans. Il aurait aussi bien pu annuler la soirée, mais avec son retard, il n’avait osé et puis… Non il avait eu l’envie, le besoin de le voir, de se laisser-aller dans ses bras.
Voilà pourquoi là, il dansait pour lui, papillon rouge ensorcelant, désormais souriant d’avoir réussi à d’obtenir ce qu’il voulait, à savoir que Shohei vienne à lui. Le regard encré dans le sien, frémissant de sentir sa main remonter le long de son bras pour venir sur sa nuque, lui faisant ainsi légèrement pencher la tête sur le côté. Il baissa ses yeux sur ses lèvres, il voulait qu’il l’embrasse, maintenant, tout de suite. Aussi, il lâcha un soupire quand il lui prit la main pour l’entrainer plus loin sur la piste de danse. Il comprenait parfaitement la raison de cet acte, mais plus que d’être scruter, il voulait un baiser.

Patience d’ange, il attendrait, se contentant, si on puisse dire ainsi, de danser contre lui, ne résistant pas longtemps par contre à poser en premier lieu ses mains sur ses pectoraux avant de les faire glisser sur ses épaules. Dire que c’était justement grâce à une danse que tout avait débuté entre eux, lui qui avait appris à danser pour faire plaisir à son ex, très bon danseur et joueur de piano également. Avait-il vu Takeshi en lui le premier soir ? Ho que oui, il ne fallait pas le nier, mais très vite, les différences lui avaient sautés aux yeux et le calque où se trouvait son ex avait sauté. Shohei l’avait charmé par son assurance, sa liberté et son sourire, bien sûr, par plein d’autres choses aussi, mais c’était surtout pour cela qu’il avait craqué…
Maintenant derrière lui, il pencha la tête sur le côté pour lui laisser plus de champ libre, tandis qu’il alla chercher ses mains pour les poser sur sa propre taille, gardant ses mains sur les siennes. Non, il avait besoin de sentir encore plus son contact vu que visuellement, il ne l’avait plus, c’est un remplacement en quelque sorte ~ Il se cambra légèrement en suivant ses ondulations, une pression sur l’épaule, un sourire et il se retourna avec plaisir.

N’avait-il pas rêvé ou bien son aîné avait eu une expression tracassée sur le visage ? Il oublia bien vite cette question quand sa main glissa dans ses cheveux. Ce qu’il lui dit le fit avoir un petit sourire au coin des lèvres et ces dernières ne restèrent pas seules bien longtemps car avec un brin de brusquerie, Shohei y scella les siennes pour un échange qu’il apprécia grandement, lui qui n’attendait que ça depuis qu’il l’avait sentit arriver. Il en profita pour repasser ses bras autour de son cou, on ne sait jamais, qu’il ose s’éloigner =p
Il rigola à nouveau de l’entendre lui confirmer qu’il était irrésistible et passa le bout de sa langue sur ses lèvres puis vint frôler les siennes avant d’aller susurrer à son oreille :

- Mais c’est parfait, je n’ai pas envie que tu me résistes. Je veux que tu cèdes, que tu me cèdes tout entier.

Il descendit picorer son cou de baiser-papillon avant de s’écarter, faisant glisser ses mains qui quittèrent son corps quand elles furent arrivées au niveau de sa taille. Ses yeux toujours plantaient dans les siens, Masao fit disparaitre l’espace qu’il y avait encore entre eux, sans cesser de danser. Non, vraiment, il avait besoin de le sentir, ce n’était pas qu’une envie finalement…
Il alla chercher ses mains et les fit se glisser sous sa chemise rouge pour qu’il touche directement sa peau tandis qu’il laissa pendre les siennes au niveau de ses épaules.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

avatar
Avatar : Choi Dong Wook ♥.♥
DC : Noppe!
Posts : 32
Age : 30
Situation : Parce qu'il y a toujours un espoir..
Ambition : Inclure les danses de la rue dans les écoles qu'il héritera because c'est le bien è.é!
Études : Diplomé, Todaï, Administration (a)
Profession : Professeur de danse.
Agenda : UNDER.CONSTRUCTION :)
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Ven 17 Déc - 23:01

    Le rouquin avait tout à fait raison, Shohei ne pourrait pas rester toute une semaine sans lui parler ou textoter avec lui, il en aurait été capable oui, il y a un certain temps mais désormais il s'était tellement attaché à lui, à sa présence pas forcément physique mais rien que d'entendre sa douce voix au téléphone ou de voir un message du jeune homme sur l'écran de son portable, toutes ces petites choses qui lui donnaient le sourire en un rien de temps il ne pouvait pas y renoncer du jour au lendemain à cause d'une si petite chose qui au final n'avait pas tant d'importance. Pourrait-on appelé cela de l'amour ? Shohei était-il tombé amoureux du jeune Tanaka ?

    Les grands auteurs parlent du vrai amour comme un amour destructeur. Marguerite Duras, écrivait « tu me tues, tu me fais du bien », nous savions bien qu’elle ne parlait pas tendance sadomasochisme, mais d’un amour si fort qu’il vous brûle de l’intérieur et vous détruit d’une manière comparable à la mort de l’esprit. L’amour est la mort de la raison. Il vous empêche de réfléchir de manière réfléchis. Tout ne devient que coup de tête et sentiments. Privé de votre raison, l’amour vous guide aveuglement vers la déchéance et la folie. On dit également « qui te déteste te fais rire, et qui t’aime te fait pleurer ». Et nombreux sont les auteurs qui comparent l’amour à un crime, une destruction. Shakespeare écrivait dans Roméo et Juliette « si l’amour est brutal avec vous, soyez brutaux avec lui »

    C’est étrange, l’amour arrive toujours comme ça, d’un seul coup sans prévenir. Un peu comme la guerre. On ne sait jamais quand cela va vous tomber dessus. Les gens opposent l’amour et la guerre comme ils opposent le bien et le mal. Pourtant quelle différence font-ils ? L’amour tue. La guerre tue. Les deux sont des jeux brutaux, oiseux, mortifiants. Quand il était plus jeune Shohei avait entendu une fois à la télévision un jeune homme dire " Il y aura toujours un esprit de domination, et une idéologie de briser l’autre avant qu’il vous brise. C’est la règle de tuer l’autre avant qu’il ne vous tue. Sauf que l’on remplace les balles et le bruit des bombes par des injures et le bruit des larmes. Au fond qu’est-ce qui est pire : mourir d’une balle dans la tête ou se mourir lentement en portant son merdier sur les épaules ? " Il avait trouvé ces paroles un peu dur quand même car pour lui l'amour n'est pas synonyme de souffrance, non loin de là c'est tout le contraire, même si dans certain couple tout n'est toujours pas rose, il y aura forcément plus de moment ou ils ont passé d'agréable moments que de mauvais moments. Enfin après tout, chaque personne est différente des autres car nous avons tous notre caractère, nos habitudes, nos manies et aussi notre façon de penser et de voir les choses.

    Après avoir accepté son homosexualité le jeune homme avait aimé une fois, rien qu'une fois et depuis, il c'était juré de ne plus jamais retomber dans ce tourbillon sentimental qui vous fait tomber plus bas que terre quand ça s'arrête. L'amour est quelque chose de fort, de grand et qui vous détruit et consume aussi vite qu'il est arrivé. Il apparait sans crier garde et même si vous n'êtes pas prêt vous devez l'accueillir les bras grands ouverts sans poser de question. Vous tombez dans l'excès des sentiments, tout change. Il peut s'avérer que les sentiments soient partagés ou au contraire qu'ils ne le soient pas, quoi qu'il arrive ça reste pareil, vous ne pouvez pas y échapper même si on le veux une fois attrapé par l'amour on ne peut plus s'enfuir. Il n'avait rien demandé à personne et pourtant ... Sho l'avais aimé, aimé comme on ne peut pas imaginer, encore une fois, ça avait été le seul et l'unique. Oui à l'époque pour lui il avait été le seule et l'unique. Il n'avait fallut à Shohei que très peu de temps avant de comprendre qu'il serais celui qui lui ferait vivre la plus belle et la plus douloureuse romance de sa vie. Comme chaque chose, cette histoire a eu une fin, pas tellement tragique, pas tellement triste, pas tellement normale. Il aurait tellement voulu que ça ne finisse pas comme ça mais pourtant il l'avait fait, il avait réussi à brisé la seule chose qui battait en lui. Depuis, il n'avait plus ressenti une seule fois cette douce sensation, cette passion enivrante et dévorante qu'était l'amour. C'était par choix, par conviction, pour essayer de se protéger, pour ne pas recommencer comme avec lui. Mais pourtant, même s'il avait passé de très mauvais moments avec cette personne et même s'il s'était promis de ne jamais retomber dans ce tourbillon sentimental qu'est l'amour, aujourd'hui il n'avait pas pu résisté, son coeur était plein de joie, de bonheur et de centaine de sensation agréable. Il était amoureux, il n'en doutait plus, amoureux d'une personne fabuleuse à ses yeux, qui aurait crût ne serait-ce qu'un instant qu'il allait tomber sous le charme d'un garçon comme Tanaka Masao ? Personne sans doute c'est bien vrai.

    Shohei venait d'embrasser tendrement le rouquin, il avait profité pleinement de cet échange comme à son habitude des frissons avaient parcouru tout son corps, plusieurs jours avaient passés depuis leur dernière rencontre, plusieurs jours sans pouvoir le toucher, l'embrasser, passer du temps avec lui c'est pour cela qu'il en profitait. Le jeune homme n'était pas idiot et avait remarqué depuis un moment que son partenaire avait tout comme lui envie de cet échange, mais le faire attendre il aimait ça, voir son petit air impatient qu'il essaie de dissimuler ça donnait envie à Sho de le faire attendre encore plus longtemps, mais pas trop non plus vu que lui aussi en mourrait d'envie. Il souria à nouveau en sentant les lèvres de Masao frôler les siennes, " Mais c’est parfait, je n’ai pas envie que tu me résistes. Je veux que tu cèdes, que tu me cèdes tout entier. " sur ses mots le jeune homme pencha légèrement la tête en arrière se mordant la lèvre inférieure, il redressa la tête quand son partenaire eu fini de picorer son cou de baiser-papillon, au contact de ses mains sur sa peau il planta son regard dans celui de Masao.

    - Tu fais exprès avoue le, tu n'as qu'une envie me faire céder complètement.

    Shohei caressa la peau du rouquin du bout des doigts, faisant une légère pression sur les hanches de celui-ci pour qu'il vienne se coller totalement contre lui, il vint déposer de doux baisés dans son cou avant d'effleurer ses lèvres, un petit sourire en coin il fit reculer Masao jusqu'à ce qu'il est le dos collé contre un mûr, une de ses mains remonta lentement vers le visage du jeune homme qu'il caressa du revers avant de la glisser dans ses cheveux et de s'emparer une nouvelle fois de ses lèvres qui lui faisaient tant envie. Après un court instant il mis fin au baiser et chuchota au creux de son oreille

    - Toi, tes lèvres, ton corps tout de toi m'avais manqué ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 28
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Sam 18 Déc - 13:32

Bien sûr qu’il voulait le voir céder complètement pour lui, qu’il lui donne tout, n’était-ce pas normal de vouloir cela, c’est le contraire qui aurait été très surprenant plutôt, non ? Il parsema son cou de baisers-papillons, avant d’aller prendre ses mains pour les glisser sous sa propre chemise, ayant besoin, envie de son contact. Ho que oui, il le voulait tout à lui…
Que ressentait-il exactement pour l’homme dans lequel il était dans ses bras ? C’était confus en fait plus qu’autre chose. Il n’avait eu l’envie que de se distraire, de s’amuser avec lui, d’un commun accord muet et tacite entre les deux bien évidemment. Loin de lui l’idée de faire espérer quelque chose à quelqu’un, sur les sentiments en tout cas, trop douloureux, il n’oserait certainement jamais. Enfin, il ne fallait jamais dire jamais, n’est-ce pas ? Après tout, plus jeune, il n’aurait pu penser qu’il virerait gay… Si douloureuse vérité qui avait bien failli lui couté des marques à vie sur ses poignets tellement il les avait explosés durant des jours pour oublier l’amour qu’il refusait et qui s’était transformé en souffrance extrême. Il se souviendrait sans nul doute pour toujours de cet épisode dramatique de sa vie qui avait été si difficile. Heureusement, il ne reste aucune trace sur ses avant-bras. Dur aurait été pour lui d’expliquer leurs provenances, bon sachant mentir avec talent, il aurait bien trouvé quelque chose de crédible mais… Il n’aurait pu empêcher les rumeurs de se propager et cela lui aurait causé du tord. Qu’on puisse penser qu’il était faible psychologiquement pour se faire ce genre de chose, non vraiment, il n’aurait pas supporté…

Hm, il s’était écarté de la question là… Shohei, très franchement, au début c’était juste un remplaçant, un substitue de son mec avec qui il avait rompu parce que ça ne pouvait plus durer entre eux. Ho oui, il avait recherché son ex en lui, à leur première fois, il se souvenait très bien avoir faillit prononcer le nom de son ancien petit-ami durant le rapport °° Mais il s’était rendu compte de son erreur sur la personne avant de commettre cette connerie. Il n’était pas certain que son aîné lui aurait pardonné de gémir le prénom d’un autre dans ses bras hein ~
A force de parler, de rester un peu plus avec lui les matins, il avait appris à le connaitre, à l’apprécier de plus en plus… A effacer Takeshi ? Non, pas totalement, la preuve en était que le fils du Gouverneur de Tokyo se refuser à aller plus loin, à officialiser leur relation par exemple ou même de voir Shohei ailleurs qu’en Naito club. Il ne voulait plus avoir mal…
Donc, il appréciait beaucoup le jeune professeur, aimait ses bras protecteurs, ses sourires, sa façon d’être, pour ce qu’il en savait et… Bien évidemment ses talents au lit, soyons honnête ^.~

Sourire en coin à sa phrase suivit d’un frémissement en le sentant caresser sa peau et l’attirer tout contre lui. Il pencha la tête sur le côté pour lui laisser plus de champ libre, tandis qu’il perdait l’une de ses mains dans ses cheveux. Par contre, il eut un petit froncement de sourcil quand il vint juste effleurer ses lèvres des siennes. Il voulait un nouveau baiser lui >-<
Hm ? Il recula, puisqu’il ne lui laisser d’autre choix et son dos rencontra un mur, alors il s’y appuya et de recevoir enfin ce qu’il attendait : A savoir un nouveau baiser qu’il n’eut malheureusement pas tout le loisir de savourer, vu qu’il prit fin assez vite, ce qui lui fit avoir une petite moue de mécontentement qui laissa rapidement la place à une mine réjouie vu ce que lui dit le plus âgé.

- Tu m’as manqué aussi, beaucoup… Beaucoup trop

C'était vrai, il supportait de moins en moins de ne pas le voir pendant plusieurs jours et ne parlons même pas du fait qu'il commençait à se demander s'il allait bien s'il ne recevait pas de réponse à plusieurs sms au fil de la journée par exemple. Hum mais noooon voyons, il n'était pas du tout attaché au prof de danse hein >->
Il l’obligea doucement à quitter son cou pour pouvoir l’embrasser à nouveau et cette fois, il le fit durer, alors qu’il fit monter l’une de cuisses à sa hanche, voulant ainsi le sentir encore plus contre lui, toujours plus, encore et toujours. Il commençait à brûler, cela devait se ressentir dans son baiser. Il ne voulait plus danser, quoi que, on pouvait nommer cela une danse, mais plus intime =p

- On s’en va ? Ah, j’ai une bonne nouvelle... Enfin je l’espère que ça l’ait pour toi…

Un nouveau baiser, plus court que le précédent avant qu’il ne continue sa phrase :

- Cela te convient si on va chez moi, cette nuit ? J'aimerai éviter les hôtels et j'ai vraiment envie qu'on se retrouve que tous les deux là...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

avatar
Avatar : Choi Dong Wook ♥.♥
DC : Noppe!
Posts : 32
Age : 30
Situation : Parce qu'il y a toujours un espoir..
Ambition : Inclure les danses de la rue dans les écoles qu'il héritera because c'est le bien è.é!
Études : Diplomé, Todaï, Administration (a)
Profession : Professeur de danse.
Agenda : UNDER.CONSTRUCTION :)
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Lun 20 Déc - 23:14

    On cherche tous quelqu'un qui donnerait un sens a notre vie. C'est si dur de trouver sa perle rare dans un monde où tout est faux mais il y a toujours un moment dans notre vie où tout est vrai. Ce moment là c'est quand on éprouve de l'amour pour quelqu'un. Quelqu'un qui apparait comme une évidence. Il est le symbole de la vérité a vos yeux, il comble tout votre coeur et rend votre vie meilleure c'est la seule personne a qui vous pensez en premier en vous levant le matin celui a qui vous pensez quand vous écoutez une chanson ou que vous regardez un film qui vous rappelle votre histoire. Quelqu'un auprès de qui le mot amour prend vraiment tout son sens.. Shohei avait connu l'amour oui, mais rien de semblable à cela, loin de la, il avait souffert de ses relations passés, surtout celles vécu avec des hommes, tout était tellement compliqué, était-ce du au fait qu'il avait eu du mal à accepter son homosexualité ? A vrai dire il ne le savait pas. Shohei ne savais pas ou allait mener toutes ses nuits et ses soirées passées avec Masao, il avait peur de n'être rien pour lui, de lui servir seulement de simple jouet pour assouvir ses besoins, ses manques, il refusait qu'on pense cela de lui, qu'il soit considéré comme une poupée avec laquelle on joue quand l'on en a envie. Il ne supportait pas qu'on l'utilise de cette façon, et espérait que Masao ne se servent pas de lui.

    Avez-vous déjà eu cette sensation d'être trahi, trahi par une personne à laquelle vous faisiez tant confiance, tellement que jamais vous n'auriez pensé que cette personne pourrait en fait se servir de vous, c'était une chose qui était déjà arrivée à Shohei et il ne voulait plus revivre une telle chose, c'était douloureux, vraiment il ne souhaite à personne de vivre une telle chose. Parfois… il suffit de peu, d’un rien pour mettre au plus bas une seule et unique personne à qui, peut-être, on accordait autrefois de l’importance. La placer derrière ses premiers semblants d’objectifs, lui dire qu’elle ne passerait plus son temps à se confier à elle, qu’elle irait désormais se plonger dans une nouveauté. C’est tellement plus facile de suivre ses premières émotions, de tout lâcher derrière soit sans prendre conscience des dégâts, des conséquences qu’elles peuvent faire… en profondeur sur autrui. Le temps s’écoule. Le tiens aussi. Crois-tu, maintenant, que tu pourrais tenir face à la réalité des choses ? On ne vit qu’une seule fois. On ne peut plus se permettre de tomber aussi bas… Pas après avoir trouvé l’oxygène qui te permettait de respirer dans ce monde dépourvu de sens. Qu’en est-il de ta personne ?! Shohei ne voulais pas perdre Masao, plus le temps passait plus il voulait être avec lui, il aimait le découvrir, ce manque qu'il ressentait quand il se trouvait pendant trop longtemps sans le voir ou sans avoir de ses nouvelles lui faisait peur, il était attaché à lui évidemment, mais le rouquin sans rendait-il compte ? Avait-il seulement conscience de l'impact qu'il avait sur le coeur du jeune homme ? Du bien et du mal qu'il lui faisait en même temps ?

    Le coeur de Shohei fit un bond quand ses mots parvinrent à ses oreilles "Tu m’as manqué aussi, beaucoup… Beaucoup trop" ses lèvres qui étaient occupées à embrasser le cou de Masao se stoppèrent d'un coup, c'est qu'il n'avait vraiment pas l'habitude d'entendre ce genre de choses, du moins venant de Masao, le danseur releva la tête vers le jeune homme comme il le voulais, il savoura pleinement le baiser qu'ils échangèrent, il glissa sa main sur la cuisse de son partenaire, ne lâchant pas ses lèvres un seul instant, il fallait bien l'avouer à ce moment il n'avait qu'une seule envie quitter la boîte et se retrouver seul avec Masao, "On s’en va ? Ah, j’ai une bonne nouvelle... Enfin je l’espère que ça l’ait pour toi…" Quelle bonne nouvelle pouvait-il lui annoncer ? Shohei lui porta un regard interrogateur et attendit qu'il termine sa phrase, "Cela te convient si on va chez moi, cette nuit ? J'aimerais éviter les hôtels et j'ai vraiment envie qu'on se retrouve que tous les deux là..." Pour être une surprise c'était une surprise, il ne s'attendait vraiment pas à ce qu'il lui dise qu'ils allaient passer la nuit chez lui et non dans un hôtel, c'était surprenant, mais si on réfléchissait bien vu le statut de Masao ce n'était pas si étrange que ça après tout. Pour Shohei c'était tout de même une bonne nouvelle, il lui adressa un petit sourire avant de venir embrasser ses lèvres une nouvelle fois.

    - Evidement que ça me convient .. enfin après si tu préfères je peux rentrer chez moi et te laisser passer la nuit seul sans de beau bras musclés pour te tenir chaud ;p !

    Un rire léger s'échappa de la bouche du jeune homme, comme s'il allait rentrer chez lui, la blague, a moins que Masao le voulait vraiment ? Enfin passons, Sho fit monter sa main jusqu'en haut de la cuisse du rouquin, il aimait l'aguicher de cette façon, c'était tellement plaisant :$ ! Le beau brun plongea son regard dans le sien avant de venir pincer sa lèvre du bas entre les siennes, il passa lentement le bout de sa langue dessus avant de venir l'embrasser tendrement, il reprit la parole quelques instants plus tard.

    - Au fait, comment on rentre ? Tu veux que j'appel un taxi ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 28
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Mar 21 Déc - 12:40

Maintenant dos contre le mur, il lui répondit, oh que oui, il lui avait manqué. Ce n’était pas pour rien qui lui avait envoyé un sms, il avait eu l’envie, le besoin de le voir, et plus bien évidemment, il ne fallait pas se le cacher. Jamais encore il n’avait passé du temps avec Shohei si ça ne commençait, ou se finissait au lit ou bien alors, c’était en boite de nuit, à danser. Après tout, lemoner n’était pas forcément obligatoire quand ils se voyaient même si c’était quand même la majorité de leurs rencontres qui en comportaient. C’était quasiment ainsi qu’ils avaient commencés à se fréquenter ~
Un nouveau baiser échangé et le désir grandissait, non il voulait se retrouver seul avec lui, virer ses vêtements et sentir sa peau contre la sienne. Il n’avait qu’une seule envie, c’était de sortir de la boite de nuit, aussi lui en fit-il la demande avant de se rappeler que cette fois-ci ils ne pourraient pas se rendre à l’hôtel, mais dans son appartement. L’idée de se rendre dans un love hôtel lui traversa bien l’esprit, il n’y avait jamais de caméra ni de personne croisée dans les couloirs, mais le risque était encore plus fort qu’un simple hôtel normal aussi… Si jamais on le voyait pénétrer dans ce genre de lieu, sa carrière serait tuée dans l’œuf et il y avait des chances pour que son père le déshérite au bénéfice de l’aîné des cousins =w= Non très peu pour lui ce genre de chose, il tenait bien trop à sa vie professionnelle et à son standing pour agir de la sorte.
Masao vit bien aussi que son aîné était très surpris par cette nouvelle, mais le baiser qu’il reçu le rassura surtout avec ce qu’il lui dit en suivant. Eh ? Il lui mit un mini coup de boule :

- N’ose même pas pensé à m’abandonner. Tes bras doivent être autour de moi cette nuit et pas ailleurs, non mais oh =p

Il se mordit l’intérieur de la lèvre inférieur en sentant sa main remonter le long de sa cuisse avant qu’il ne vienne l’embrasser, aguicheur qu’il était, il allait l’enflammer… Il passa ses bras autour de ses épaules tandis qu’il descendit kisuter son cou avant de se redresser pour répondre à sa question :

- Mon chauffeur doit attendre sur le parking en s’étant dit qu’on ne mettrait pas longtemps à sorti ~

Il attrapa son téléphone portable et envoya un sms à Makoto qui lui répondit aussitôt :

- Preuve, il attend bien sur le parking, il passe se mettre devant l’entrée pour nous prendre. Ho… Mais toi tu es venu en voiture n’est-ce pas ? On te raccompagnera demain pour la récupérer, cela te va ?

Après un frôlement du bassin du sien, il sortit sa cuisse de là et attrapa son poignet, direction la sortie de la boite. Si Shohei avait des affaires à prendre, le rouquin l’attendit avant de rejoindre sa voiture. Il appuya sur un bouton pour faire monter la vitre séparatrice entre l’avant et l’arrière de la caisse, n’ayant pas très envie que Makoto, même s’il connaissait sa dévotion sans faille, ne regarde ou n’écoute leur conversation. Besoin d’intimité mais aussi une façon de montrer son respect envers cet homme qui était à son service depuis quasiment sa naissance pour l’amener partout…

Passant sur les genoux du professeur de danse, le Sucre de canne alla picorer ses lèvres avant de poser sa main sur sa joue, la caressant du bout des doigts :

- A l’intérieur je n’avais pas remarqué mais… T’as l’air fatigué comparé à d’habitude. Tu as eu une longue journée, aujourd’hui ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

avatar
Avatar : Choi Dong Wook ♥.♥
DC : Noppe!
Posts : 32
Age : 30
Situation : Parce qu'il y a toujours un espoir..
Ambition : Inclure les danses de la rue dans les écoles qu'il héritera because c'est le bien è.é!
Études : Diplomé, Todaï, Administration (a)
Profession : Professeur de danse.
Agenda : UNDER.CONSTRUCTION :)
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Dim 2 Jan - 22:03

    Il nous arrive à tous parfois d’être confronté à différents choix dans la vie. - Tous aussi futiles les uns des autres, il faut dire. - Même si certains d’entre eux ne nous laisseront plus aucun répit dans le futur, même si certains d’entre eux nous ne laisseront plus la chance de jongler avec d’autres options permettant l’élévation… Lors de sa première rencontre avec Masao il avait dû faire un choix, le choix de quitter la boîte avec lui et de se laisser aller dans ses bras, s'il avait fait le bon choix en agissant de cette façon il se le demandait encore aujourd'hui. Avoir couché avec le rouquin avait été quelque chose d'important pour lui même s'il ne lui avait jamais avoué, non non ce n'était pas la première fois qu'il avait des rapports sexuels avec un homme, mais que la deuxième fois. Difficile à croire ? Oui je vous l'accorde, dans le passé apar Masao il n'avait couché qu'avec une fille et un homme. Après une rupture douloureuse comme dit plus haut il avait collectionné les conquêtes mais rien de sérieux, rien qui durait très longtemps, et vu qu'il n'y donnait guère de l'importance il se refusait d'aller plus loin avec eux. Mais pourquoi donc avoir couché avec Masao ? C'était étrange venant de lui certes, mais il ne s'avait pas pourquoi il s'était laissé aller cette nuit là, il avait été charmé par le jeune homme, ne pouvant pas lui résister plus longtemps. Tout comme aujourd'hui Shohei à de plus en plus de mal à lui résister, attiré par lui comme un aimant peut l'être par une plaque d'acier.

    Le beau brun sortit de ses pensées en sentant le mini coup de boule qu'il reçu, il fronça les sourcils avant de venir embrasser langoureusement son partenaire, "N’ose même pas pensé à m’abandonner. Tes bras doivent être autour de moi cette nuit et pas ailleurs, non mais oh =p " à la suite de ses paroles un rire léger s'échappa de la bouche de Shohei, évidemment qu'il n'allait pas l'abandonner, comment pouvait-il partir dans un tel moment hein ? Il le regarda avec envie faisant remonter sa main le long de sa cuisse, il pencha légèrement la tête pour que Masao est plus de place pour kisuter son coup, sous les frissons il glissa sa main dans les cheveux du rouquin avant de susurrer à son oreille;

    - Je ne t'abandonnerai pas baka, le seul qui pourra te donner du plaisir cette nuit c'est moi et personne d'autre !

    Shohei ferma les yeux un instant, savourant la chaleur des baisers de Masao sur son cou. Il ne voulait pas que Masao passe la nuit avec un autre que lui, cela pouvait sembler égoïste de sa part, mais il n'arrivait même pas à imaginer le corps d'un autre homme collé contre celui de Masao, lui susurrant des mots doux à l'oreille, embrasser ses lèvres douces, toucher ses cheveux et toutes autres choses .. Arff rien que de penser à ce genre de choses une boule se forma dans son ventre, ressentir une telle chose montrait encore une fois qu'il tenait beaucoup à Masao et qu'il n'avait pas envie de partager. Shohei repris la parole "Au fait, comment on rentre ? Tu veux que j'appel un taxi ?" En tant normal c'est ce qu'ils faisaient, ils prenaient un taxi et se rendaient dans un hôtel de la ville, mais vu que cette fois les choses changeaient légèrement il ne savait pas vraiment ce que Masao avait prévue comme moyen de transport pour rentrer chez lui. "Mon chauffeur doit attendre sur le parking en s’étant dit qu’on ne mettrait pas longtemps à sortir ~" Shohei nu pas le temps de lui répondre que le rouquin repris la parole "Preuve, il attend bien sur le parking, il passe se mettre devant l’entrée pour nous prendre. Ho… Mais toi tu es venu en voiture n’est-ce pas ? On te raccompagnera demain pour la récupérer, cela te va ?" Oh la voiture c'est vrai, Shohei n'y avait même pas pensé ><'.

    - Oh oui oui pas de problème je la récupérerai demain ça me va.

    Il lui adressa un petit sourire avant de se laisse guider vers la sortie, il suivi Masao et entra à son tour dans la voiture. Il adressa un petit Bonsoir au chauffeur du rouquin avant qu'il ne monte la vitre séparatrice pour qu'ils aient plus d'intimiés, Masao ne tarda pas à venir se poser sur les genoux du beau brun, embrassant ses lèvres un petit instant avant de caresser sa joue du bout des doigts, les mains de Shohei attrapèrent les hanches du jeune homme, il se dirigea vers ses lèvres s'apprêtant à l'embrasser à nouveau mais il fut coupé dans son élant; "A l’intérieur je n’avais pas remarqué mais… T’as l’air fatigué comparé à d’habitude. Tu as eu une longue journée, aujourd’hui ?" Le danseur fut étonné qu'il remarque qu'il n'était pas tout à fait comme d'habitude, effectivement il avait bien raison, il avait eu une longue journée mais ce n'était pas vraiment la raison de sa fatigue.

    - Tu as raison .. Je n'ai presque pas dormis la nuit dernière, j'ai disons quelques problèmes de famille en ce moment .. C'est mon père il .. enfin laisse tomber je ne veux pas t'embêter avec mes problèmes.

    Shohei baissa les yeux un instant, il ne voulait pas déranger Masao avec ses problèmes, s'il lui en demandait plus il lui dirait ce qui se passe mais il n'avait aucune envie de le gêner avec ça pour le moment. Son père venait d'apprendre que son fils était homosexuel, imaginé la situation un instant, son père ne veut plus lui adresser la parole .. C'est dur pour Shohei, mais il ne peut rien faire pour arranger la situation .. Le beau brun reporta son regard vers Masao, il ne voulait plus penser à ses problèmes, tout ce qu'il voulait c'était profiter du temps qu'il pouvait passé avec Masao, il ne voulait qu'être qu'avec lui en ce moment. Un sourire se dessina petit à petit sur ses lèvres, il fit pression sur les hanches du rouquin pour qu'il se rapproche encore plus de lui, il attrapa l'une de ses mains et la fit glisser sous son chandail pour qu'il vienne directement toucher sa peau, Shohei glissa sa main dans la nuque du jeune homme et approcha doucement ses lèvres des siennes pour savourer ses lèvres encore et encore, leurs lèvres se décolèrent lentement et le danseur repris la parole;

    - Masao on parlera de mes problèmes plus tard si t'as envie mais .. J'ai juste besoin d'être avec toi pour le moment..

    Suite à ces mots il captura à nouveaux ses lèvres pour un autre baiser, faisant glisser ses mains le long de ses cuisses, le désir montait de plus en plus en lui, il n'avait qu'une envie arriver vite chez lui et ... Une question traversa alors son esprit, c'était bien beau d'aller chez Masao mais allaient-ils être seuls la-bas ? Shohei ne savait pas s'il vivait seul ou même si c'était la maison de ses parents .. aussi idiot pouvait-il paraitre il préféra lui poser la question pour être sur.

    - Huum au fait juste pour savoir, on sera seul chez toi ou bien ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 28
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Lun 3 Jan - 22:53

Il lui asséna un petit coup de boule, comment pouvait-il oser ? Ses bras devaient être autour de lui et nulle part ailleurs, tout comme lui devait être dans les siens. Pourrait-il être ailleurs dans un autre moment que celui-là ? Depuis qu’il avait couché avec Shohei, bien qu’au tout début, il était allé avec d’autres personnes, mais depuis que le plus âgé l’avait retenu un matin pour ne pas qu’il s’en aille comme il le faisait généralement, il n’avait pas ressenti le besoin ni même la simple envie d’un autre homme. Il le voulait à lui, simplement lui et uniquement lui… Ho que oui il était accros, il le reconnaissait, mais de là à parler de sentiment, c’était autre chose et c’était bien de cela qu’il ne voulait rien entendre ou plutôt ne pas comprendre. Il sortait d’une relation merveilleuse mais platonique à souhait et ne parlons même pas de celle qui avait précédé celle-ci où la fin avait été plus que destructrice.
Il eut un sourire, oui seul lui pourrait lui donner du plaisir, il avait envie et besoin que du professeur de danse et uniquement lui.

Vint alors le moment pour partir et plus précisément rentrer chez le fils du Gouverneur qui, sans expliquer le pourquoi du comment, n’ayant pas ressentie l’envie de lui sortir que s’il l’invitait dans son appartement, c’était uniquement parce que son chauffeur lui avait conseillé fortement de ne pas se rendre dans des hôtels pour cette nuit. Cependant, d’un côté, l’idée que Shohei vienne chez lui, ne le dérangeait pas autant que cela, après tout, si c’était totalement le cas, il aurait très bien se rendre dans un Love Hotel, mais c’était prendre le risque de se faire voir au moment d’entrer à l’intérieur ou d’en sortir et puis… Comment le prendrait l’homme qui le tenait dans ses bras ?
C’était bon, il était d’accord pour venir chez lui, fort heureusement, il n’aurait pas su comment faire autrement entre son image politique à tenir et l’orgueil du brun. Direction en suivant sur le parking de la boite de nuit où l’attendait son chauffeur. Il devait savoir que son jeune maître n’allait pas tarder à sortir =p Il entra à l’intérieur et après un mot à son Makoto préféré, il monta la vitre séparatrice histoire d’avoir un tant soit peu plus d’intimité. Il n’attendit pas plus pour se mettre sur ses genoux, de l’embrasser, caresser sa joue et de remarquer quelque chose qu’en boite, il n’avait pu voir…

L’ancien élève de Todai semblait avoir les traits un peu tirés. Il était fatigué ? Avait-il donc une longue journée derrière lui ? C’était normal qu’il s’en rende compte, il le regardait… Enfin disons plutôt qu’il faisait attention à lui. Il avait des problèmes de famille… Cependant, il ne sembla pas enclin à vouloir s’étaler, la preuve en était la pression qu’il fit sur ses hanches pour le rapprocher de son corps et mit sa main sous son propre haut. Puisqu’il n’en avait pas l’envie, il n’allait pas le forcer et changer de sujet, se penchant pour recevoir le baiser qu’il lui offrait.
Juste besoin de lui… Ces mots fit rater un battement à son cœur et il ne chercha pas plus loin, montant sa main sur ses abdos pour les caresser, les redessiner du bout des doigts tandis qu’il répondait à ses baisers avec plaisir, passant son autre main sous son haut pour plus de contact.

- Hm ? Oui, je vis seul, j’ai un appartement, ne t’inquiète pas.

Jamais il n’aurait osé lui proposer d’aller à la Résidence, quoi que… Sa mère était au courant qu’il était gay et son père ne serait certainement pas présent ou alors dans son bureau enfermé, comme toujours. Il faudrait vraiment que Shohei n’est pas de chance pour le croiser et encore, le Gouverneur de Tokyo le prendrait tout simplement pour un ami de son fils, sans chercher plus loin. Il était tellement persuadé que son unique enfant était hétéro, après tout, il l’avait déjà vu avec des filles… Il y a longtemps =o= Pouah, ce n’était pas le moment de penser à lui, ça allait lui couper l’envie =w=

Il se reconcentra sur le jeune homme sur qui il était assis et eu un sourire. Il se redressa un peu et leva tout bonnement son haut d’une main pour pouvoir regarder la jolie tablette de chocolat qu’il ne cessait de toucher.

- Que j’adore ça…

Durant le reste du trajet, bien qu’il continua à chauffer tranquillement le professeur de danse, il n’alluma pas la mèche, c’était un coup à le faire dans la voiture et ce n’était pas trop son délire ou bien qu’uniquement quand son chauffeur n’était pas là. Après tout, il connaissait cet homme depuis presque aussi longtemps qu’il pouvait avoir des souvenirs…
Makoto fit d’ailleurs entendre sa voix, juste pour les prévenir qu’ils étaient arrivés. Le Sucre de canne lâcha un soupire : Il était bien là contre Shohei… Néanmoins, il fallait bien bouger. Il se rhabilla un tant soit peu puis sortie du véhicule souhaitant une bonne nuit à son chauffeur. Il fit le code pour ouvrir la porte du hall et direction l’ascenseur où il plaqua le plus âgé contre la paroi pour l’embrasser plus chaudement qu’il ne s’était autorisé à le faire dans la Mercedes… Il murmura contre ses lèvres :

- Encore un peu de patience…

Les portes s’ouvrèrent et Masao alla ouvrir la porte de son appartement, qu’on pouvait voir dans la fiche de lien. Il retira ses chaussures et s’effaça pour que son invité puisse entrer, tout en allumant la lumière.

- Entre, bienvenue chez moi ^^

Il alla jusqu’au salon :

- Alors petite visite, là c’est le coin salle à manger, salon par là, la terrasse, mais vu le froid on va éviter d’y aller, là, c’est la cuisine et là-bas…

Il ouvrit la porte, alluma la lumière et se dirigea vers le lit avant de se tourner vers lui :

- C’est ma chambre

Il se laissa tomber sur le lit et se redressa sur ses avant-bras, histoire de pouvoir le voir :

- Tu viens ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

avatar
Avatar : Choi Dong Wook ♥.♥
DC : Noppe!
Posts : 32
Age : 30
Situation : Parce qu'il y a toujours un espoir..
Ambition : Inclure les danses de la rue dans les écoles qu'il héritera because c'est le bien è.é!
Études : Diplomé, Todaï, Administration (a)
Profession : Professeur de danse.
Agenda : UNDER.CONSTRUCTION :)
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Mar 4 Jan - 22:00

    Vous est-il, un jour, arrivé de croiser rien qu’un seul petit élément qui saurait vous faire retomber ? Votre temps se fige, et vous vous aveuglez seuls. Oubliant ce qu’est la réalité pour ne percevoir que le vécu. Les seuls moments où vous avez pu, avec votre cœur, construire un abris pour protéger ce qui vous était cher… Ces moments où lorsque vous sentez votre cœur se fendre, mais aussi où celle ou celui avec qui vous avez tenu une promesse irait vous secourir peu importe les risques. Et un jour, tout vient à se détruire sans aucune raison. Vous vous demandez pourquoi. Vous vous demandez comment. Au final, vous ne faites que vous torturez l’esprit… et cela sans vous en rendre compte. Pour un être humain… quelqu'un que vous aimez pour au final finir en mille morceaux … Quelque chose de méprisable en soi. Les sentiments peuvent conduire à ce genre de pensé, de fait finalement bien réel .. Pourrait-on dire de Shohei qu'il ressent quelque chose en ce moment ? Cette petite chose qui fait que son coeur se sente agréablement bien en la présence de cette certaine personne, des sentiments en éprouvent t-il pour lui actuellement ? Probablement ... mais devoir lui avouer ses sentiments lui font peur, il ne pourrait pas dire qu'il ne ressent rien pour lui ce serait totalement faux. Comment pourrait-il dire une telle chose alors qu'il a tant besoin de lui, de ses baisés, de son touché, de ses paroles, de son sourire .. De sa simple présence ! Il faudrait arrêter de se voiler la face un jour ou l'autre. Tout se fait bien plus grand qu'il ne l’avais imaginé. Bien des choses ont changés. Tout a une fois de plus évoluer, ses sentiments ont évolués de jour en jour, il en a pris conscience, mais pour le moment il vaut mieux continuer à faire semblant, comme s'il n'éprouvait rien pour Masao. Est-ce ce qu'il veut exactement, il n'en ai pas vraiment sûr.

    En regardant Masao il finissait par réaliser que tout ce qu'il ressentait était bien vrai, oui en ce moment il avait juste besoin de lui, le seul avec qui il désirait être c'était lui et personne d'autre. Le beau brun se mordit la lèvre inférieure en sentant les mains du rouquin caresser ses abdos, ils échangèrent bon nombre de baisers tous aussi tendre les un que les autres, c'est alors qu'une question assez inattendu traversa son esprit. Allaient-ils être seuls chez Masao ? L'idée de savoir que ses parents ou bien quiconque pouvait être présent alors que les deux jeunes gens seraient occupés dans la chambre du rouquin ne lui faisait pas vraiment plaisir, ce n'était vraiment pas son genre de truc puis c'était tout simplement une question de respect envers les personnes présentes, Shohei fut rassuré d'entendre qu'il vivait seul, soulagé ? Oui on pouvait le dire. Le danseur lui adressa un petit sourire en coin, les yeux plongés dans les siens il baissa les yeux vers les mains de Masao qui soulevaient son chandail "Que j’adore ça…" un petit rire s'échappa de ses lèvres, il fit glisser ses mains le long de ses cuisses avant de venir caresser sa nuque du bout des doigts, Shohei préférait attendre qu'ils soient arrivés à destination avant de pousser ses gestes plus loin, mieux valait rester sage pour le moment. Des caresses, des bisous .. rien ne s'arrêta pour autant durant le reste du trajet, la voiture s'arrêta quelques minutes plus tard, il remis son chandail en place, sortie du véhicule et remercia à son tour le chauffeur de Masao. Il n'avait aucune idée de comment se rendre à l'appartement du jeune homme c'est pourquoi il attendit qu'il s'avance pour le suivre, arriver dans le hall il jeta un bref coup d'oeil autour de lui, le silence s'installa le temps que l'ascenseur arrive, Masao ne tarda pas à plaquer le danseur contre la paroi de l'appareil et l'embrassa comme il ne l'avait encore fait durant la soirée, Shohei savoura pleinement l'échange le prolongeant un tant soit peu avant de laisser le rouquin retirer ses lèvres des siennes "Encore un peu de patience…" Shohei glissa sa main dans celle du jeune homme laissant ses doigts ce refermer autour des seins, il lui offrit un dernier baisé avant qu'ils ne sortent de l'ascenseur.

    Shohei resta tout aussi silencieux qu'auparavant, il retira ses chaussures à son tour avant de suivre Masao à travers son appartement, il regarda rapidement autour de lui, contrairement à son propre appartement celui de son ami était plutôt très bien rangé et soigné, n'allez pas croire que c'est le bordel et que c'est sale chez Shohei, non ce n'est pas du tout le cas, c'est sur on peut trouver quelques vêtements qui traînent sur le sol mais ce n'est pas très grave. "C’est ma chambre" Shohei regarda le rouquin s'allonger sur le lit, il n'avait qu'une envie vite le rejoindre, sentir la chaleur de son corps contre le sien .. Il avait encore plus envie de lui rien que d'y penser. "Tu viens ?" Il ferma la porte de la chambre et s'avança vers le lit, il plaqua Masao sur celui-ci avant de venir se mettre à califourchon sur celui-ci, approchant ses lèvres des siennes il l'embrassa tendrement laissant l'une de ses mains descendre le long de son corps, il caressa chaque partie commençant par son torse recouvert de son chandail puis descendit lentement faisant glisser ses doigts sur la fermeture de son pantalon où il s'attarda bien plus qu'aux autres parties de son corps .. Leurs lèvres se décolèrent lentement, qu'il aimait sentir ses lèvres douces embrasser les siennes, jamais il ne pourrait sent passer. Shohei tourna légèrement la tête de son partenaire pour qu'il puisse venir suçoter une petite partie de peau du rouquin, il déboutonna le chandail du jeune homme et sa main explora le corps du jeune homme, comme tout à l'heure, pinçant délicatement sa peau entre ses doigts, pour finir par le quitter, l'instant d'après, la glissant le long de son ventre et jouer avec son nombril, zone bien érogène. Tandis qu'il s'amusait ainsi, ses lèvres se dirigèrent vers le cou du beau brun pour s'en délecter, mordillant son lobe pour redescendre sur sa gorge, lui faisant alors relever la tête pour avoir un plus grand accès à sa gorge doucement parfumé, l'enivrant, tout sens en éveil. Le silence c'était emparé de la pièce, seulement bercer par les battements de leur coeur et de leur respiration. Shohei reporta son regard vers Masao, il vint déposer un doux baiser sur sa joue avant de murmurer à son oreille :

    - J’ai tellement envie de toi… là maintenant.

    Sa main quitta alors le nombril de Masao pour glisser lentement vers le bas, s'attardant sur la ceinture de son pantalon, y jouer un instant avant de suivre le tissu, passant par-dessus, pour arriver à l'endroit ou se trouvait son membre. Ses doigts, habillement, s'amusèrent à caresser l'endroit par-dessus le tissu, avec une délicatesse innée, faite pour augmenter un peu plus la chaleur corporelle du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 28
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Mer 5 Jan - 0:25

Enfin chez lui, cela lui avait semblé plus loin que d’habitude comme trajet, non ? D’un côté, le fait d’être obligé de se contenir, de se retenir alors qu’il était sur les genoux de Shohei et ne voulait qu’une seule chose en cet instant, c’était d’aller plus loin avec lui, d’approfondir ses caresses… Mais il ne le fallait pas, pas dans la voiture, en tout cas, pas avec Makoto en train de conduire, c’était clair et net, cela lui était impossible et il doutait que c’était également le cas pour le plus âgé des deux.

Il resta sage le temps qu’ils se retrouvent dans l’ascenseur où il se laissa aller à l’embrasser plus chaudement qu’il n’avait pu le faire dans la Mercedes, après l’avoir plaqué contre l’une des parois. Un nouveau baisé avant de sortir une fois les portes ouvertes. Il serra doucement sa main avant de la lâcher le temps d’ouvrir la porte d’entrée de chez lui. Il retira ses chaussures et lui fit une petite visite éclaire de son appartement.
Le Sucre de canne n’était pas du tout bordélique, mais pas non plus maniaque, disons que le fait d’avoir l’une des domestiques de la résidence de chez parents qui venait une fois par semaine, ça l’aidait =p Bah quoi ? Entre ses cours et son travail de Conseiller d’arrondissement, très franchement, il n’avait pas le temps de s’occuper en plus de faire son ménage. Ce n’était pas comme s’il n’avait pas les moyens de se payer une femme de ménage, alors pour quelle raison s’en priverait-il ?
Hum, il était vrai qu’il faisait tout de même attention à ce que tout reste clean chez lui, surtout quand il était en période de stress intense, il se transformait en vrai fée du logis ou bien en cordon bleu, au choix et parfois les deux =p

Enfin, ce n’était pas le moment de penser à ce genre de chose. Il entra dans sa chambre et s’allongea sur son lit avant de demander au brun de le rejoindre, ce qui, à son plus grand plaisir, il ne tarda pas de faire. Il aimait quand il le plaquait comme cela contre le matelas, un baiser tendre et une main baladeuse et trop coquine. Il bougea légèrement ses jambes tandis qu’il passa ses bras autour de ses épaules, caressant son dos les doigts en étoile.
Un soupire franchit ses lèvres quand il suçota son cou, ah et cette main sur son ventre qui taquiner son nombril… Il pencha la tête comme il le lui intima, passant ses mains sous son haut pour pouvoir lui aussi le caresser, en profiter. Il les fit remonter le long de son dos avant d’en faire redescendre une le long de son échine, la glissant sous son jean le peu qu’il put avant de repasser sur le tissu. Il ne s’arrêta pas pour autant là et posa sa main sur ses fesses.
Sa voix, son murmure, un véritable aphrodisiaque surtout avec des paroles comme celles-ci. Il tourna la tête pour capturer ses lèvres.

- Moi aussi, j’ai envie de toi.

Un gémissement franchit la barrière de ses lèvres rosées naturellement quand il sentit sa main venir jouer sur sa virilité, qui commençait à très bien réagir. Il ne resta pas sans rien faire et fit passer sa main de ses fesses à sa ceinture qu’il tenta de défaire ainsi. N’y arrivant pas, il fit arriver sa seconde main et là, il put enfin ouvrir cette foutue ceinture \o/
C’est avec un sourire qu’il déboutonna son jean pour aller à son tour lui faire plaisir, allant directement sous le boxer lui, en se mordant la lèvre inférieur. Il monta sa main libre défaire le veston suivit par la chemise et merde, il fit exploser les boutons, trop impatient de caresser son torse.

- Désolé… Tu ne pourras pas la remettre demain ~

Dit-il avec un petit sourire espiègle tout en caressant à nouveau ses abdos qu'il adorait tant.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

avatar
Avatar : Choi Dong Wook ♥.♥
DC : Noppe!
Posts : 32
Age : 30
Situation : Parce qu'il y a toujours un espoir..
Ambition : Inclure les danses de la rue dans les écoles qu'il héritera because c'est le bien è.é!
Études : Diplomé, Todaï, Administration (a)
Profession : Professeur de danse.
Agenda : UNDER.CONSTRUCTION :)
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Ven 7 Jan - 19:48

    Alors que Shohei s'amusait à caresser par dessus le tissu le membre du jeune homme, il se mordit la lèvre en entendant le gémissement poussé par Masao. Ce fut vraiment lorsqu’il sentit les mains du rouquin descendre jusqu’à la ceinture de son jean et faire glisser l'une de ses mains sous le tissu qui recouvrait son membre, qu'il sentit son cœur s'accélérer davantage. Heureusement pour son orgueil il avait des caleçons bien normaux soit noir assez serrés. Parce que bon par moment d’excentricité, il aurait toujours pu porter un joli sous-vêtement avec des canards ou des petits cœurs, parce qu’avis aux intéressés, il en avait vraiment des comme ça. Il le regarda dans les yeux avec un sourire gêné, il frémit légèrement et leva la main pour caresser délicatement son visage avant de baisser sa main pour dessiner les courbes de son visage avec une délicatesse infinie. Il répondit à son baiser avec un mélange de tendresse et de passion, mais ne put s’empêcher de frissonner à nouveau lorsqu’il continua de caresser son membre, disons que c’était on ne peut plus difficile pour lui que de rester de glace. Le danseur porta son regard vers la main libre de Masao qui t'entait en vain de défaire les boutons de sa chemise, c'est alors qu'il fronça légèrement les sourcils en voyant les boutons de sa chemise voler sur le sol, eeh ce n'était pas qu'il tienne à cette chemise mais bon .. il allait mettre quoi demain ? :$ "Désolé… Tu ne pourras pas la remettre demain" effectivement il l'avait remarqué, relevant le visage vers celui de Masao, il plongea son regard dans le sien, un petit sourire toujours présent sur ses lèvres. Le corps de Shohei se redressa alors légèrement, son torse colé à celui du rouquin. Ses mains se posèrent alors autour de son cou, se dirigeant vers sa nuque la caressant avant de remonter vers ses cheveux.

    Son visage se rapprocha du sien tandis que ses lèvres allaient capturer les siennes dans une incroyable douceur. Il ne voulait pas précipiter les choses, même s'ils avaient déjà couché ensemble il voulait le faire attendre encore, Shohei allait lui retirer son pantalon d’une minute à l’autre mais avant, il voulait profiter une nouvelle fois des lèvres de son ami qui lui faisaient tellement envie à chaque fois. Approfondissant le baiser un plus en laissant leur langue aller jouer ensemble, les mains de Shohei quittèrent alors les cheveux de Masao pour prendre le chemin de son torse sur lequel il émit une légère pression pour qu'il se colle totallement à lui. Détachant un brève instant ses lèvres de celle du jeune homme, il les captura à nouveau tandis que ses mains jouaient habillement avec le haut du pantalon du rouquin. Sans même prévenir, les lèvres de Shohei quittèrent subitement celle de Masao, se posant sur ça joue avant de descendre dans son cou y déposant de doux baisés chaud, puis, elle se dirigea vers un des tétons de la poitrine de Masao et le suçota doucement avant de laisser ses lèvres glisser lentement vers le bas de son ventre pour s’y stopper. Se redressant légèrement, les mains du jeune homme se posèrent alors sur le bouton de son pantalon qu'il ne tarda pas à défaire, il attrapa les bords du jean et tira doucement dessus pour le lui retirer.

    Le laissant glisser sur le sol, les battements de son cœur s’accélèrent alors soudainement alors que ses doigts agiles se glissèrent sous le caleçon du rouquin, caressant du bout des doigts sa virilité avant de laisser son autre main remonter légèrement vers le haut de son corps, tandis que l'autre se referma autour du membre du jeune homme, il y fit des mouvements de vas et viens, lentement, sent aller trop vite non plus. La chaleur commençait à se ressentir dans la pièce et n’arrêtait pas de grimper. Son corps brulant de désir venait de se coller à celui du rouquin, Shohei attrapa la main libre de celui-ci et glissa ses doigts dans les siens. Étrangement, il ne pouvait pas s’empêcher de se dire que cette fois était différente des autres fois. Il ne savait pas trop pourquoi, l’idée que ce soit parce qu’il avait des sentiments pour Masao lui avait plus ou moins traversé l’esprit, mais il le remarquait. C’était… moins vide. Il sentait les battements de son cœur s'accélérer à nouveau et il frissonnait comme pas possible sous les caresses prodigués par le jeune homme. Il s'empara de ses lèvres et prolongea le baiser pendant le plus de temps possible, c'est-à-dire jusqu’à ce qu’il n’ait plus de souffle. Ce qui ne l’empêchait pas de devoir contenir sa voix et continuer ses caresses. Masao avait enclenché le genre de levier qui ne pouvait pas être dés enclenché simplement par une bonne volonté… Shohei se demandait ce qu'allait avoir comme effet cette nouvelle nuit avec le lui, en vérité il avait peur de s'attacher encore plus à lui qu'il ne l'était déjà, comment allait-il devoir réagir par rapport à lui après ? Après tout il n'était que disons son ..sexfriend, certes Shohei n'avait vraiment pas envie qu'il continue à avoir uniquement ce genre de relation, mais si c'était la seule façon pour qu'ils puissent se voir et passer du temps ensemble il ne dirait rien. Le danseur chassa bien vite les mauvaises pensées de son esprit et fit glisser lentement le boxer de son ami qui était désormais presque à nu, seule son chandail lui recouvrait encore les épaules.

    Les deux jeunes hommes ne se retrouvaient désormais plus sur le même pied d’égalité, à savoir que lui n'était vêtu que de son chandail alors que Shohei lui, portait encore son pantalon et son boxer. Il reporta son regard vers Masao lui adressant un petit sourire, il se sentait tellement bien, rien que de l’avoir près de lui suffisait amplement en ce moment. Shohei décida subitement d'inverser les rôles, il s'allongea sur le dos et fit grimper Masao sur lui, il captura ses lèvres et l'embrassa chaudement. Une semaine sans pouvoir goûter à ses lèvres, toucher son corps .. Cela lui avait semblé si long, Sho passa ses bras autour de son cou, l'une de ses mains glissa jusqu'à ses fesses qu'il caressa lentement, alors que l'autre se glissa dans sa chevelure rousse. Il lui avait tellement manqué, son absence était de plus en plus dur à supporter.. Masao sans apercevait-il ?







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 28
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Dim 9 Jan - 23:56

Il aurait pu être intelligent et s’aider de son autre main pour défaire cette foutue chemise, mais non, il avait préféré lui faire exploser les boutons, ses autres doigts étaient bien trop occupés pour penser à venir aider leurs confrères… Et très franchement, s’il avait eu un boxer assez étrange, le Sucre de canne en aurait sûrement rigolé, sans non plus se moquer… Quoi que =p Bah une raison supplémentaire de carrément lui retirer si cela lui enlever du charme.
Néanmoins, maintenant il pouvait enfin caresser son torse sans avoir ce tissu qui le gênait. Un brin taquin, il informa le propriétaire de cette dernière que demain, il ne pourrait la mettre. Ce n’était pas bien grave, Masao avait bien un haut suffisamment large pour que son amant puisse le mettre demain, au pire il ne partirait qu’avec son veston sur le dos ~ Tandis que ce dernier se coller contre lui, il en profita pour lui retirer définitivement et l’envoyait se faire voir ailleurs. Il passa sa main sur son dos, appréciant les baisers qu’il lui offrait.

Un gémissement se transformant en soupire franchit ses lèvres quand ses boutons de chair furent torturés. Une boule de chaleur grandissait au fur et à mesure que cette bouche tentatrice glissait sur son corps. Il l’aida à se débarrasser de son jean, se mouvant légèrement pour le faire rejoindre le sol. Ah ~ Cette main sur l’une des parties les plus sensibles de son anatomie allait très certainement le rendre dingue, rien que là, son souffle se faisait encore un peu plus court. Ce mec finirait par le tuer un jour de plaisir.
Il serra cette main qui était venu à la rencontre de la sienne, il n’allait pas la lâcher durant ce rapport, il le sentait, quelque chose lui disait qu’il la garderait entre ses doigts, si ce n’était tout le temps, obligé de se séparer par moment, elle y reviendrait. Il ne savait pas pourquoi, il ne voulait pas savoir, il se fichait de tout à ce moment précis, le seul qui comptait, tout ce qui comptait à ses yeux était l’homme au dessus de lui, le plaisir qu’il recevait de sa part et celui qu’il lui rendait en échange. Tout le reste était flou et c’était très bien ainsi. Après tout, c’était la première raison pour laquelle il couchait comme cela, sans sentiments, sans connaître la personne… Oh on vous voit venir…
Le fils du Gouverneur n’était pas non plus une marie-couche-toi-là qui écartait les cuisses à n’importe qui. Il faisait un minimum de connaissance avant cela et il n’avait pas eu une dizaine de partenaire avant d’avoir Shohei comme régulier. Il ne pouvait cependant s’empêcher de remarquer qu’après juste quelques nuits partagées avec lui, il avait cessé d’avoir d’autres relations. Après lui, les autres lui semblaient si insipides, alors à quoi bon chercher ailleurs ce qu’il avait trouvé en lui ?

Revenons au sujet et malgré toutes les attentions qu’il recevait, il n’en restait pas moins actif et lui fit comprendre tout son désir par le baiser si passionné, si long qu’ils échangèrent au point qu’il dû reprendre une grande inspiration parce qu’il était totalement à bout de souffle. Cependant, il ne prit que le temps nécessaire à ses poumons pour se remplir d’air à nouveau pour le réembrasser avec autant de ferveur.
Maintenant c’était son boxer qui était retiré, le voilà quasiment nu, si ce n’était la chemise qu’il portait encore et qui était remonté. Hn, mais Shohei portait encore beaucoup trop de vêtement comparé à lui, ce n’était pas bon du tout ça…
Cependant, il n’eut même pas le temps de dire quoi que ce soit que le professeur de danse s’allongea et le fit passer sur lui, sans le moindre mal. Il eu un sourire.

- C’est bien aussi comme ça ~

Il passa ses mains sur son torse, c’était à son tour maintenant de lui virer ses vêtements… Il se cambra un peu en sentant ses mains sur ses fesses tandis qu’il mit les siennes sur son torse. Ah ce qu’il adorait le toucher celui-là ! Mais ce qu’il aimait le plus caresser sur Shohei, c’était ses abdos. Il pouvait rester très longtemps dessus ~ Of, il ne fallait pas trop s’en faire, avec son premier, c’était ses cheveux, le second, c’était son dos et lui, et bien c’était ses abdos voilà, il ne fallait pas chercher plus loin °°
Par contre, désolé jeune homme, mais là Masao il ne voyait rien, il avait bien sentit avant qu’il lui avait manqué, mais pas maintenant, il était préoccupé par autre chose ~

Il descendit picorer son cou de baiser, laissant son bassin se frotter doucement contre le sien avant de descendre le long de sa jugulaire, suivant une clavicule. Il la mordilla un instant puis continua sa descente jusqu’à un bouton de chair qu’il s’amusa à torturer, tandis que l’une de ses mains s’occupait de l’autre. Il laissa ses lèvres descendre jusqu’à son nombril qu’il asticota un instant de sa langue avant de poursuivre sa descente qui fut stoppé par l’élastique du boxer, hn ~
Il décida qu’il était temps de rétablir l’équilibre et lui retirer le jean en même temps que le boxer, autant ne pas perdre de temps. Le rouquin impatient ? Ho si peu… Quand on parlait de sexe, il voulait toujours aller vite, pressé d’être enfin au moment fatidique, mais il lui arrivait aussi, fort heureusement, d’être moins prompt. De vouloir faire durer les préliminaires encore et encore, laisser monter le plaisir sans brusquerie, de prendre le temps d’apprécier chaque caresse, chaque baiser, chaque contact…

Il prit le temps de le contempler un instant avant de retirer sa chemise, l’envoyant se faire voir ailleurs. Il eu un sourire et lui fit un clin d’œil avant de dire, un petit peu taquin :

- Moi au moins, je fais en sorte qu’on soit sur la même échelle ~ Cela t’amuses que je sois nu et toi fringué, hm ?

Il revint mordiller sa lèvre avant de l’embrasser, d’abords avec douceur puis de plus en plus sensuellement, laissant l’une de ses mains reprendre sa virilité entre ses doigts et lui infliger un mouvement lent. Il descendit sur son cou qu’il suçota légèrement sans pour autant laisser une marque. Non, il n’était à lui pour qu’il lui fasse un suçon…
Il glissa sa langue le long de son torse jusqu’à arriver enfin à son but. Il s’amusa à le titiller à nouveau, ne faisant que souffler dessus avant de le prendre pour une glace, lançant des regards à Shohei. Ho trop cruel… Il mit un terme à sa souffrance, ho le mot qu’il fallait pas utiliser, pour le prendre en bouche et commencer une série de mouvement, jouant sur les vitesses, les pressions de succions, pour lui donner le plus de plaisir possible, lui faisant des petits coups de putes en s’arrêtant tout bonnement pour reprendre en suite jusqu’à le faire décollé.
Il se retira le temps d’avaler tout en lui lançant un regard langoureux :

- C’est à ton tour de me faire plaisir. Ne me fais pas attendre, j’ai envie de toi, maintenant… Je brûle là…

Masao et ses caprices ~ Shohei allait-il céder ou le faire patienter ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

avatar
Avatar : Choi Dong Wook ♥.♥
DC : Noppe!
Posts : 32
Age : 30
Situation : Parce qu'il y a toujours un espoir..
Ambition : Inclure les danses de la rue dans les écoles qu'il héritera because c'est le bien è.é!
Études : Diplomé, Todaï, Administration (a)
Profession : Professeur de danse.
Agenda : UNDER.CONSTRUCTION :)
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Mer 12 Jan - 0:34

    Se moquer ? Shohei lui en aurait donné de se moquer de ses boxers fantaisistes, il n'avait pas le droit non mais. Si Shohei venait à se lever pendant la nuit avec l'envie soudaine de voir quel genre de sous-vêtements possédaient Masao qu'est-ce qui pouvait lui faire croire qu'il ne trouverait pas de superbe caleçons parachutes avec des canards dessus hein ? :p Et puis même un boxer avec des coeurs n'enlevait en aucun cas du charme au danseur ! Pour en revenir au sujet bien plus plaisant que de parler boxer, Shohei glissa ses mains le long du dos du rouquin, allant de temps à autre à la rencontre de ses lèvres pulpeuses, l'envie se faisait de plus en plus présente, le jeune homme essayait en vint de retenir les gémissements que lui procurait les gestes de Masao sur sa virilité. Le danseur ne tarda pas à s'allonger faisant passer Masao par-dessus lui, "c'est bien aussi comme ça" un sourire se dessina sur ses lèvres, oh qu'il aimait sentir glisser les mains du rouquin sur son torse, une chance pour celui-ci qu'il soit bien battit n'est-ce pas ?! Shohei fit glisser l'une de ses mains sur les fesses de son partenaire, penchant légèrement la tête sur le côté en sentant ses lèvres venir picorer son cou de baisers, plus Masao le touchait, plus il avait envie de lui, néanmoins il grimaça légèrement en sentant ses boutons de chair être torturé, après tout il lui avait fait subir la même chose peu de temps avant donc il ne pouvait rien dire.

    Shohei eu un sourire en voyant la moue du jeune homme quand il arriva à la ceinture de son pantalon, il l'aida de ses pieds laissant tomber son pantalon ainsi que son boxer sur le sol, c'est que Masao ne faisait pas les choses à moitié, impatient ? Shohei l'avait bien remarqué, "Moi au moins, je fais en sorte qu'on soit sur la même échelle, cela t'amuses que je sois nu et toi fringué ?" Il eu un petit sourire avant de répliquer tout simplement :

    - Te voir nu est dix fois mieux que de s'inquiéter du fais que je sois habillé ou pas :p !

    Shohei lui tira la langue avant de savourer à chaque instant les baisers que lui offrait Masao, son coeur ratât un battement en sentant les doigts du rouquin venir entourer sa virilité, il attrapa la main libre de celui-ci glissant ses doigts entre les siens, plus Masao s'avançait dans ses gestes plus il devenait difficile pour Shohei de se contrôler, serrant plus fort la main du jeune homme quand il vint s'attaquer à sa virilité, il avait le don de savoir si prendre avec lui ce qui était d'ailleurs l'une des raisons pour lesquels il ne voulait que lui comme partenaire sexuel et personne d'autre. Shohei n'avait aucune envie d'aller voir ailleurs même s'ils ne formaient pas un couple. Il avait trouvé en Masao ce qu'il recherchait, certes le rouquin faisait ce qu'il voulait quand il n'était pas là, après tout il n'était pas ça propriétée bien qu'ayant des sentiments pour lui il n'avait rien à lui dire c'est tout. Le danseur glissa sa main libre dans la chevelure du jeune homme, sa respiration ainsi que les battements de son coeur s'accéléraient peu à peu, son corps se arqua légèrement, il ne pouvait pas s'empêcher de bouger tant il lui faisait du bien, sans oublier qu'il ne manquerait pas de lui faire regretter ses petits coups de putes d'avant. Shohei laissa échapper quelques gémissements, de long soupire, se mordant la lèvre inférieure avant de signaler à son partenaire par une légère griffure dans son dos qu'il ne pouvait plus se retenir, c'est alors qu'un gémissement bien plus long que les précédents s'extirpa de ses lèvres ..

    - Huuum .. Ma .. Masao ..

    Shohei caressa le dos du jeune homme, la fatigue qu'il ressentait un peu plus tôt dans la soirée avait complètement disparu, à ce moment il n'avait qu'une envie lui faire du bien, là maintenant, il savait très bien qu'il en mourrait d'envie "C'est à ton tour de me faire plaisir. Ne me fais pas attendre, j'ai envie de toi, maintenant .. je brûle là" Le message ne pouvait pas être plus clair que ça, bien que Shohei avait envie de céder la partie de lui bien plus joueuse avait envie de le faire patienter encore un peu, cruel ? Bien sûr que non voyons (a)!

    - Tait-toi et viens donc par là ..

    Le jeune homme se redressa se retrouvant à présent assis, il regarda Masao dans les yeux avant de l'attraper par la nuque et d'approcher son visage du sien pour un échange des plus tendre et sensuel qui soit. Une main derrière la nuque de celui-ci et l'autre dans sa chevelure il poussa la tête de Masao pour que le baisé s'approfondisse encore plus, pour qu'il y est plus de plaisir à travers ce échange.... Malheureusement, à ce train là, l'oxygène commença à manquer encore une fois... La chaleur grimpait de plus en plus dans la pièce... Il fallait qu'ils cessent le baisé... Ce que le plus âgé de tarda pas à faire, collant son front contre celui de Masao, moment de répit dirait-on ?... Ce baisé venait de faire revivre à nouveau toutes les cellules de son corps... Puis, ouvrant ses yeux pour rencontrer ceux de son partenaire il caressa tendrement son visage du bout des doigts, déposant un doux baiser au coin de ses lèvres, puis, il vint s'attaquer de nouveau à son cou qu'il berça tendrement de baisés papillons pendant qu'avec l'une de ses mains tout en allongeant doucement le rouquin, il caressa lentement son membre de bas en haut avant d'entourer ses doigts autour de celui-ci et d'y faire quelques mouvements de vas et viens mordillant son lobe tout en continuant ses caresses sur sa virilité. Petit à petit il accéléra le rythme, il embrassa chaudement son partenaire avant de venir remplacer ses mains par sa bouche, effectuant quelques coups de langue sur celui-ci ainsi de doux va et viens, il se retira lentement passant la partie la plus sensible de son membre sur ses lèvres, non il ne le laisserait pas se déverser du moins pas encore .. ce n'était pas correct de le faire attendre encore plus longtemps, c'est pour cela qu'il lui tint tendrement les hanches pendant qu'il posa des baisés volages sur son torse, puis sans prévenir il introduisit en lui son index ainsi que son majeur, certes ils n'étaient plus des petits joueurs mais pourquoi précipité les choses ? Shohei fit bouger ses doigts, allant capturer ses lèvres avant de finalement pénétrer à l'intérieur du jeune homme, cette sensation était incroyable, tellement agréable qu'il lâcha un soupire de bien être au creux du cou de celui-ci, une fois qu'il fut complètement entré.. tous deux scellèrent une nouvelle fois leurs lèvres pendant qu'il commençait à se mouvoir en donnant dans un premier temps de lents et doux coups de reins. Pendant qu'avec son autre main, cette dernière se dirigea vers le membre quelque peu délaissé, ce à quoi il remédia en le prenant dans sa main lui prodiguant quelques caresses pendant qu'il commençait à bouger plus fort, plus vite, il se mordit la lèvre inférieure, il ne faisait que continuer ses mouvements, laissant échapper des gémissements.. Oui, sa tête tournait à cause du plaisir et de la chaleur, il gémissait, il espérait que Masao prenne autant de plaisir que lui... Le baiser devenait de plus en plus difficile, ses lèvres devenaient hésitantes...

    - Masao...

    Un simple murmure, c'était tout ce qu'il pouvait dire à ce moment..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 28
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Sam 15 Jan - 2:55

Il n’avait qu’à aller farfouiller s’il le voulait, tout ce qu’il trouverait, serait des boxers, et non des caleçons ou des slips encore. Mais des boxers, pour la majorité tous de couleur noir puis rouge suivi par quelques-uns d’autre couleur, mais toujours unicolore. Le seul qui pouvait lui faire bizarre était celui en cuir qu’il avait acheté dans un délire avec Êto et qu’il n’avait pas encore porté une seule fois, en plus, il se fermait par un cadenas sur le côté o.o
Mais le caleçon à petits cœurs, non franchement, c’était un coup, à ce que pour rire, quoi que encore, le fils du Gouverneur le rhabille ! Ca aurait été trop comique de voir la tronche de son aîné s’il avait osé faire une chose pareille XD

Maintenant sur lui, Masao avait tout le loisir de caresser ce torse si parfait, ses abdos qui le rendait dingue. Il pouvait rester un long moment à juste les caresser, même après avoir fait l’amour, simplement les effleurer, les redessiner du bout des doigts, sans chercher plus que cela, était un véritable plaisir. Il fallait avouer que c’était l’une des choses qui l’avait fait craquer sur le professeur de danse. Il lui avait suffit de les voir, de les sentir pour les vouloir ~

- C’est 10 fois mieux pour toi, pas pour moi, égoïste va ~

Il alla en suivant, d’abord de la main puis par ses lèvres qui commençaient à se faire experte, s’occuper de la virilité de son aîné, y mettant tout son art, rajoutant des petits coups de peste en s’arrêtant, histoire de pimenter un peu tout cela. C’était plaisant de le frustrer… Il savait très bien qu’il le ferait en retour, alors en avance, il se vengeait pour ce qu’il allait certainement faire. Il le voyait ressentir ce plaisir, bougeait, soupirer, gémir, cela lui faisait tellement de bien rien qu’à le regarder…
Il finit par avoir ce qu’il voulait, c'est-à-dire le faire décoller, avalant sa semence avant de lui dire que c’était à son tour de lui faire plaisir et qu’il ne devait pas attendre. Il le voulait en lui maintenant, tout de suite, il n’en pouvait plus, il en voulait plus. Il le voulait tout simplement… Sentir enfin son corps dans le sien, se mouvoir à son rythme, collé contre son torse.

Se taire ? Mais qu’il le fasse taire ! Ce qu’il fit d’ailleurs par un baiser sensuel à souhait qui l’amena au bord de l’asphyxie. Il pencha la tête sur le côté quand il sentit ses baisers y être déposé. Hm et cette main désormais sur son sexe qui imposait une cadence… Lui qui le voulait de suite, il devrait attendre. Le Sucre de canne pouvait être d’une patience à toutes épreuves quand il s’agissait d’autre chose que le sexe, mais là… Il avait juste terriblement envie de lui… Plusieurs gémissements se transformant en soupire sortaient de sa bouche quand la sienne vint remplacer sa main. Mais non, il ne le laissa pas venir, se libérer, cruel qu’il était…
Une grimace vint sur son visage pendant quelques seconde le temps de l’intrusion… D’accord, c’était très loin d’être sa première fois, mais un minimum de préparation lui était nécessaire pour se détendre et ne pas avoir salivé ses doigts était une faute >-< Mais encore ça allait, le plaisir qu’il ressentait, arrivait à l’aider à se détendre. Par contre, pour la pénétration, là il eut mal. Cela lui apprendra à lui dire de venir tout de suite… Et encore plus quand il se mit à bouger immédiatement ! Hey une seconde ! Un gémissement plaintif réussit à franchir ses lèvres…

Il serra ses mains sur les draps, mais heureusement grâce à ses mouvements lents et ses caresses sur son membre, il réussit à se détendre et enfin apprécier les attentions de son amant comme il se devait. Il se mit à bouger son bassin au rythme de ses va et viens, montant ses cuisses un peu plus haut sur sa taille pour le faire aller plus profondément en lui.
Le fait qu’il accéléra le fit gémir encore plus, ah ce qu’il aimait quand il allait comme ça ! Il se sentait sur le point de non retour, mais il tenta bien de se retenir pour en avoir encore, tellement le plaisir était bon, mais il ne pouvait y aller contre. Shohei était un salaud qui s’en prenait à lui en étant en lui et en le masturbant en même temps : Que pouvait-il donc faire si ce n’était lui céder ? Non encore, il en voulait encore !

- Hm, ne t’arrêtes pas, continue comme ça, c’est si bon…

Tout d’un coup, il s’arqua complètement, se resserrant encore plus qu’il ne pouvait l’être autour de lui, jouissant de plaisir et criant presque le prénom de son partenaire, plantant son regard dans le sien alors qu’il décollait :

- Ah Shohei !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

avatar
Avatar : Choi Dong Wook ♥.♥
DC : Noppe!
Posts : 32
Age : 30
Situation : Parce qu'il y a toujours un espoir..
Ambition : Inclure les danses de la rue dans les écoles qu'il héritera because c'est le bien è.é!
Études : Diplomé, Todaï, Administration (a)
Profession : Professeur de danse.
Agenda : UNDER.CONSTRUCTION :)
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Ven 21 Jan - 19:26

    Bien qu'il aurait voulu le faire attendre encore plus longtemps, il n'avait pu s'empêcher de céder au jeune homme, à ce moment il n'avait qu'une seule envie être en lui, sentir la chaleur de son corps contre le sien .. Attrapant la nuque de celui-ci pour des échanges plus qu'envoutant, il ne tarda pas à le faire basculer sur le dos jouant d'abord avec sa virilité lui procurant quelques mouvements de vas et vient avant de venir introduire son majeur et son index en lui, faute de sa part de ne pas avoir salivé ses doigts avant de les introduirent en lui, et encore plus quand son membre le pénétra, était-il allez un peu vite sur ce coup ? Possible, mais il serait pardonné n'est-ce pas ? Le danseur se mis à bouger lentement en donnant dans un premier temps de lents et doux coups de reins. Pendant qu'avec son autre main, il se dirigea vers le membre quelque peu délaissé de Masao, il l'entoura de ses doigts lui procurant à nouveau des mouvements lent puis plus rapide, accélérant le rythme de son bassin, il se mordit la lèvre avant de venir à la rencontre de celles du rouquin, le baisé ne dura pas bien longtemps, Shohei retira lentement ses lèvres hésitantes avant de prononcer en un simple murmure le prénom du jeune homme. Le fait d'entendre les gémissements de Masao lui donnait encore plus envie de lui faire plaisir "Hm, ne t’arrêtes pas, continue comme ça, c’est si bon…" comment résister à de telles paroles ? Il se mordit la lèvre inférieur fermant les eux pour savourer encore un peu cet instant qui leur était offert, il les ouvrit peu de temps après en sentant le jeune homme se coller à lui, "Ah Shohei !" glissant sa main dans ses cheveux il accéléra quelque peu ses mouvements afin qu'il puisse venir à son tour, un long gémissement s'extirpa de ses lèvres, serrant entre ses mains les hanches du rouquin, fatigué il se retira doucement, en prenant soin de ne pas toucher les draps du rouquin pour ne pas risquer de mettre sa semence dessus, il attrapa sur le sol sa chemise et retira d'un geste la matière blanche qui se trouvait sur son corps, ce n'était pas grave pour celle-ci, il ne pouvait plus la mettre de toute manière alors bon ! Il l'a reposa sur le sol avant de venir se glisser au côté de Masao, plongeant son regard dans le sien il caressa doucement ses cheveux avant d'embrasser tendrement ses lèvres douces, après un moment comme celui-ci il avait besoin d'un petit instant de tendresse et quoi de mieux que de rester proche du rouquin, il fit glisser ses doigts le long du bras du jeune homme avant de briser le silence ..

    -Pardon, je n'ai pas été très délicat .. j'espère que ça t'as quand même plus :$

    Shohei lui adressa un petit sourire, allant à la recherche d'une de ses mains pour y glisser la sienne qu'il caressa avec son pouce, le beau brun alla se blottir contre le torse de Masao et ferma les yeux le temps de se reposer un peu, la fatigue de la journée commençait à se faire sentir, oui cette nuit il allait enfin pouvoir chasser son père de ses pensées et ne penser cas l'homme se trouvant à ses côtés, Oui, c’est ça… Aujourd’hui, il arrive dans une phase où il ne peut plus regretter ses mots ou ses gestes , où il ne peut plus changer les événements passés. Avoir des sentiments pour Masao, tomber amoureux ? Peut-être était-il en train de se lancer dans une histoire qui pourrait mal tourner qui sait, histoire ? Il fallait y réfléchir à deux fois, que vivaient-ils réellement en fait ? une simple attirance physique, une histoire de cul sans but .. Pour le moment on pouvait penser à ce genre de choses, des choses que Shohei voudrait changer, Masao avait prit une telle place dans sa vie désormais, bien qu'il ne le voyait pas tous les jours il avait ce besoin d'avoir de ses nouvelles, savoir qu'il allait bien le rendait heureux à son tour, trop penser à lui le faisait sourire mais lui faisait peur en même temps .. cette peur d'être blessé par la personne pour laquelle il a le plus d'intérêt comme il a pu le faire il a quelques années à quelqu'un qui avait confiance en lui .. Ça l’étonne. Ça l’étonne de voir à quel point il peut tenir à lui… C’est la première fois que ça arrive pour lui, de donner autant d'importance à ce genre de relation. Peu importe ce qui pouvait arriver, peu importe à quel point il avait essayé au début de ne pas faire attention à lui, jamais il n’aurait pensé tomber amoureux .. Le jeune homme ouvrit les yeux, continuant encore ses caresses sur la main du rouquin, déposant de temps à autre de doux baisés au creux de son cou, il se redressa légèrement de façon à ce qu'il soit face à lui ..

    -Masao ça te dérange si je t'abandonne le temps de prendre une douche ? Ou viens avec moi si tu veux :)

    Le jeune homme attendit sa réponse, il n'allait pas aller à la douche si Masao ne voulait pas qu'il l'empreinte, il était chez lui après tout..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 28
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Mer 26 Jan - 15:09

Il garda son regard planté dans le sien durant son extase, les fermant quand il accéléra pour penser à son propre plaisir. Il le pouvait, maintenant qu’il avait donné à Masao ce qu’il fallait, normal il était qu’il s’occupe de lui. Il lâcha un gémissement qui se transforma en soupire quand il vint en lui. Hum oublie du préservatif, ce n’était pas la première fois et certainement pas la dernière non plus, mais il faudrait qu’il pense à lui rappeler à l’avenir. D’ailleurs, le fait qu’il l’essuie le fit sourire, il venait de le remplir la quand même quoi XD Enfin, il garda cela pour lui.
Il répondit à son baiser, avec la même tendresse que Shohei, appréciant également la douceur juste après l’avoir fait.

- Hm, ce n’est pas faux, mais tu as bien vu que j’ai aimé, non ? Tu t’es rattrapé, ne t’inquiète pas pour cela ^.~

Il entrelaça ses doigts aux siens d’une main, continuant à caresser ses cheveux de l’autre. Il alla par moment sur sa nuque, restant à reprendre son souffle, son calme, redescendre tranquillement, sans se presser, se redemandant ce qu’il ressentait pour le jeune homme dont la tête était contre son torse. Déjà… Pour ressentir vraiment de l’amour, ne faudrait-il pas que déjà, il le connaisse ? Que savait-il de lui ? Qu’il était professeur de danse, héritier d’établissement, qu’apparemment entre lui et son père, ce n’était pas l’amour fou et… Et rien. Cet homme lui était inconnu… Pouvait-il donc l’aimer sans rien savoir à moins que ce ne soit de l’attachement parce qu’ils se voyaient, qu’ils couchaient ensemble et… Pff il n’en savait rien en fait, il était perdu. Il avait peur d’avoir à nouveau mal, alors aimé… Il n’y était pas totalement prêt, cependant, comme le dit le proverbe, le Cœur a ses raisons et que la Raison ignore.

Il se reconnecta à la réalité en le sentant déposer des baisers dans son cou. Hum la douche ? Oui, ça serait bien. Il l’attira pour un nouveau baiser avant de reposer sa tête contre le coussin :

- Oui, allons nous doucher ^^

Il le fit retourner contre le matelas, un sourire aux lèvres et sortit du lit en rigolant :

- Allez suis-moi XD

Il se rendit dans la salle de bain, alla ouvrir l’arrivée d’eau, histoire que l’eau soit à la bonne température avant qu’il n’aille reprendre les mains de Shohei dans les siennes l’entrainant sous la douche. Il s’occupa de le laver… Non il ne resta pas très sage, laissant un peu trop trainer ses mains, ses caresses… Juste un petit jeu sensuel, rien de plus ^-^
Il se lava à son tour, sortit de la douche pour aller passer un peignoir. Malheureusement pour le professeur de danse, le Sucre de canne n’en avait pas à sa taille, aussi il posa des serviettes sur le petit meuble :

- Je t’attend dans la chambre ^^

Il sortit, alla ramasser les vêtements dans la chambre les posant mieux, enfila un boxer propre au passage et s’allongea à nouveau… Demain matin… Il ne pourrait pas s’enfuir, ils étaient chez lui…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

avatar
Avatar : Choi Dong Wook ♥.♥
DC : Noppe!
Posts : 32
Age : 30
Situation : Parce qu'il y a toujours un espoir..
Ambition : Inclure les danses de la rue dans les écoles qu'il héritera because c'est le bien è.é!
Études : Diplomé, Todaï, Administration (a)
Profession : Professeur de danse.
Agenda : UNDER.CONSTRUCTION :)
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Dim 30 Jan - 22:49

    L'attachement ? Hm, le plus souvent cause de blessure, vous est-il déjà arrivé de vous attacher tellement vite à une personne que vous vous demandiez si vous n'étiez pas devenu fou ou bien si vous ne preniez pas trop de risque en vous lançant dans une relation amicale ou amoureuse avec cette personne ? Cette sensation qui vous envahit, qui vous empêche de penser à autre chose cas lui, le coeur lourd s'en voulant de donner plus d'importance à cette personne presque inconnue pour vous plutôt qu'à vos amis ? C'est dans ce genre de situation qu'on se remet très vite en question allant se demander plusieurs fois dans la journée ce qu'il se passe dans notre tête, pourquoi vous lui donner tant d'importance, pourquoi rien que le fait de le voir sourire vous donne chaud au coeur ou bien en vous réveillant un matin, ouvrir son téléphone et avoir un long message de lui vous rend de bonne humeur pour le reste de la journée, toutes ces choses semble si simple aux yeux de vos proches, mais pour vous cela semble si compliqué, il faut choisir et ce n'est jamais facile, renoncer ou bien continuer ? Quelque part ça peut lui faire mal d’avouer que ces sentiments ne changeront peut-être pas, qu'il ne le considérera jamais comme quelqu'un d'important dans sa vie. Peut-être parce que cette situation, qu'il voit actuellement, est similaire à celle de son passé. Tout se répète encore et encore ? Il n’a pas envie d’imposer quoique ce soit, il n’a pas envie de rabâcher n’importe quoi, mais si un jour il advenait qu'il plonge à un niveau beaucoup plus bas, dis lui s'il doit te le montrer ? Dis-lui si cela t’importe… ou pas, au final. Il devrait peut-être commencer par arrêter de se poser tant de questions et laisser faire les choses, avec le temps qui sait, les choses évoluerons probablement.. Masao ..

    La tête posée contre le torse du jeune homme, les doigts entrelacés entre les siens, il se sentait agréablement bien comme ça, fermant les yeux quelques instants avant de retourner à la réalité.. "Oui, allons nous doucher ^^" Shohei reporta son regard vers lui, acquiesçant par un sourire avant de savourer le baiser qu'il lui donna, eeh pourquoi il rigolait ? Il n'y avait rien de marrant dans le fait de vouloir prendre une douche, si ? Hm, il fronça les sourcils faisant la moue avant de se lever du lit et de suivre le rouquin jusqu'à la salle de bain. Leurs mains ne tardèrent pas à se retrouver, Shohei se laissa guider et entra dans la douche. Il se retrouva face à son partenaire, il lui adressa un simple sourire en sentant ses caresses quand il le savonnait, se mordant la lèvre de temps à autre, allant à la recherche de ses lèvres.. Le danseur s'empara de la douchette en attendant que Masao finisse à son tour de se laver, restant encore proche de lui il laissa l'eau couler le long de son corps afin qu'il puisse sortir de la douche. Shohei le regarda sortir de la salle de bain avant de lever les yeux vers le plafond, un petit soupire s'échappa de ses lèvres avant qu'il n'éteigne l'eau et sorte à son tour de la douche. Il prit la serviette que lui avait laissé Masao et se sécha autant qu'il le pouvait avant de l'enrouler autour de sa taille et de retourner dans la chambre où il retrouva le rouquin en boxer allongé sur le lit, Shohei attrapa son boxer et l'enfila avant de plier la serviette et de la poser sur un des meubles qui se trouvait dans la chambre du jeune homme. Il ferma la porte avant de venir s'allonger aux côtés de Masao, il tourna la tête en sa direction avant de briser le silence..

    -Quelque chose ne va pas ? Tu as l'air pensif tout d'un coup ..

    Hm, simple impression peut-être, mais il préférait lui demander. Shohei était un peu gêné d'être ici, enfin chez Masao, ce n'était pas dans leurs habitudes, en général ils se contentaient d'aller à l'hôtel, dans un endroit inconnu .. mais la c'était différent, Shohei ne se sentait pas comme d'habitude, disons qu'il était moins à l'aise que les autres soirs, puis demain matin Masao n'allait pas pouvoir s'enfuir comme il avait pris l'habitude de le faire auparavant, Shohei allait probablement agir comme lui le faisait en général, ne pas s'attarder ? On verra le moment voulu pour le moment il pouvait encore profiter d'une nuit en sa compagnie avant de devoir le quitter .. Le danseur parcouru la pièce du regard, combien de personnes s'étaient déjà trouvés dans la même situation que Shohei, ici dans la chambre de Masao ? Quel genre de personne était-il dans une relation ? Etait-il proche de sa famille ? Avait-il des frères et soeurs ? .. Shohei ne savait rien de lui, enfin si il savait certaines choses, mais les choses que tout le monde c'est déjà sur Masao sans même le connaitre plus que sa .. Il n'avait pas tort, "Pour ressentir vraiment de l’amour, ne faudrait-il pas que déjà, qu'il le connaisse ?" .. L'attachement voilà tout, il s'était attaché bien trop rapidement à Masao et était tombé amoureux bien trop facilement sans même le connaître véritablement ..

    -Dit Masao, quand tu t'attaches trop vite à une personne comment tu fais pour éviter que ton coeur ne s'accroche pas de trop à lui ? Est-ce que si cette personne compte beaucoup pour toi ça veut systématiquement dire que l'on est .. amoureux ?

    Shohei tourna la tête vers le mûr, pourquoi avait-il dit ça franchement arff ..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 28
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Ven 4 Fév - 0:29

Maintenant qu’il était de nouveau dans sa chambre, allongé sur son lit, il se demandait comment se passerait le lendemain matin… Comment devait-il se comporter vis-à-vis de son professeur de danse préféré ? Hum, à dire cela, il allait rendre Lee JaeWon jaloux, c’était lui son prof de danse =p Ho, peut-être qu’il devrait les présenter tous les deux ? Un professeur de danse, héritier de plusieurs écoles de danse et veut y faire entrer celles de la rue et un chorégraphe… Du même milieu après tout, ça pourrait coller entre eux ^^ Hn… Commencer à présenter ses amis… Pff, il ne savait vraiment plus sur quel pied danser, c’était le cas de le dire, avec Shohei.
Il devait l’inviter à petit déjeuné, lui demander de partir, faire écourter ? Il n’avait même pas l’excuse du boulot pour presser les choses et ainsi s’enfuir. Fuir… Normalement, quand on décampe, c’est qu’on a peur. Le Sucre de canne aurait-il peur alors ? C’était effectivement le cas. Il n’avait pas peur à proprement parler du beau brun, ce n’était pas cela, mais plutôt de s’y attacher, de s’habituer à lui plus qu’il ne l’était déjà. Il le savait qu’il n’aurait pas dû prendre un régulier, il le savait mais… Il avait cédé avec plaisir à la tentation, pourtant, pourtant…

Masao tourna les yeux vers le jeune homme qui occupait toutes ses pensées, se demandant ce qu’il avait lui en tête en ce moment même. Qu’est-ce qu’il pensait lui, de tout ça ? Est-ce qu’il se prenait le ciboulot, comme lui, sur leur situation ? Il ne savait pas… Par contre, il était au courant que lui, il réfléchissait trop à des choses qui parfois étaient totalement évidentes. Il s’en souvenait très bien avec Takeshi par exemple, voir avec Aki aussi. Enfin avec le journaliste, c’était autre chose, il fallait qu’il combatte son éducation et son formatage, c’était différent. Trop de penser, il allait se créer une migraine à force et il serait bien dans la cata.

- Hm ? Non, non, tout va bien, ne t’inquiète pas.

Ho le menteur, non tout n’allait pas bien, puisqu’il se posait tellement de question qu’il allait avoir une rupture du cerveau XD
Ses paroles lui firent rater quelques battements de cœur. Non mais que disait-il là ? Il était assez apeuré par ses propres sentiments, ses propres méandres pour qu’il ne rajoute les siens >w<
Il garda un temps le silence, histoire de reprendre contenance avant de répondre :

- Je pense que… Ce n’est peut-être pas obligatoirement être amoureux, mais de l’attachement. Des amis comptent beaucoup, c’est de l’attachement et on ne parle pas d’amour…

Il se mordit le bout de la langue et vint passer sa main dans ses cheveux, avec douceur avant de continuer :

- On devrait éviter de trop penser, tu ne crois pas ? Enfin, je présume que c’est bien de moi dont tu parles, à moins que je ne me monte le bourrichon, mais je ne pense pas me tromper.

Il remit les draps sur eux et ferma les yeux en posant la tête sur le coussin après avoir éteint les lumières en frappant deux fois dans les mains, petit gadget qu’il s’était offert pour ne pas avoir à se lever pour devoir aller l’éteindre vu qu’il n’y avait pas interrupteur au dessus de son lit.
Cependant, c’était totalement impossible pour lui de dormir, d’avoir pris une douche l’avait que trop bien réveillé… Aussi, il se rapprocha de Shohei et commença à caresser sa joue, sa mâchoire de ses lèvres. Il avait besoin de s’épuiser, de s’abrutir, de ne plus penser et il ne savait pas le faire autrement que… Il lâcha un petit soupire et déposa un baiser au coin de ses lèvres.

- J’avoue être un peu perdu… Tu me vides la tête ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

avatar
Avatar : Choi Dong Wook ♥.♥
DC : Noppe!
Posts : 32
Age : 30
Situation : Parce qu'il y a toujours un espoir..
Ambition : Inclure les danses de la rue dans les écoles qu'il héritera because c'est le bien è.é!
Études : Diplomé, Todaï, Administration (a)
Profession : Professeur de danse.
Agenda : UNDER.CONSTRUCTION :)
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Lun 7 Fév - 23:38

    Et il était une fois … Une petite histoire de cœur. A l’intituler « Lui et lui ». C’était étrange comme relation, c’était … Probablement impossible ?. Mais l’amoureux transit ne peut ignorer l’appel de la tentation, de l’espoir, de la chaleur de son corps … Et de par ses attentes, contourne l’impossible, le niant carrément. L’amoureux est souvent idiot, aveuglé par ce … « Et si » ? Car tout être humain rêve, veut rêver et veut réaliser ses rêves. L’être humain ne se rend pas compte vers quelle souffrance il court. Il était la source de son obsession depuis un temps, commençant à remarquer cet étrange sentiment naître et faire battre son cœur un peu plus vite, rythme calculé au moindre de ses sourires. Il influençait son humeur, Il l’influençait lui … Et quand il comprit qu’un changement se produisait, il s’était quelque peu éloigné. Résultat ? De la frustration et sent véritable succès. Il était piégé entre deux états … Mais rester près de lui ne lui suffisait plus. Jour fatidique où il laissa échapper un flot de paroles, que seul un idiot n’en comprendrait pas la traduction, il aurait pu se mettre une claque. Mais, il était déterminé à venir chambouler son cœur. Copain ou pas. Amoureux de lui ou pas. « Tu as besoin d’un Shohei dans ta vie ! » Compliqué, tu es compliqué Masao et tu ne peux pas savoir comme ça l’énerve même si … C’est toi. Ce qui te fait toi et ne veut en aucun cas que tu changes. Reste comme tu es et … Appartiens-lui. Copain ou pas ? Oui, c’était une question qu’il pouvait se poser après tout, il ne savait pas si le rouquin avait un copain ou pas actuellement, mais vue la relation qu’il entretenait actuellement avec Shohei cela ne devrait pas être le cas.. Normalement. Quoi qu’il en soit, continuer à faire semblant devenait de plus en plus dur pour le jeune homme, cela faisait bien longtemps que ce sentiment ne l’avait pas parcouru le long du corps..

    Shohei n’en pouvait vraiment plus de cacher ses sentiments, de venir retrouver Masao en boîte en fin de semaine, de se rendre à l’hôtel et de finir la soirée en sa compagnie pour finalement se retrouver sans personne à ses côtés le lendemain matin, c’était une chose qui devenait de plus en plus dur à supporter, il était amoureux d’une personne dont il ignorait le moindre sentiment, dont il ne connaissait même pas la véritable personnalité.. N’allait-il pas risquer de se brûler à un jeu devenu bien trop dangereux au fil du temps ? Il en était arrivé à un point ou devoir tout garder pour lui n’était plus possible, ce pourquoi il ne tarda pas à lui faire comprendre ce qu’il ressentait, du moins une partie. Le danseur avait besoin de plus.. « Dit Masao, quand tu t’attaches trop vite à une personne comment tu fais pour éviter que ton cœur ne s’accroche pas de trop à lui ? Est-ce que si cette personne compte beaucoup pour toi ça veut systématiquement dire que l’on est.. Amoureux ? » Shohei fronça les sourcils, tournant la tête vers le mûr, ses pensées n’arrêtaient pas de naviguer, allait-elle finir par se perdre à un endroit une bonne fois pour toute et le laisser tranquille pour ce soir. Masao avait raison, ils devraient éviter de trop penser.. Encore une fois il le sentait, un flot de parole allait à nouveau s’échapper de ses lèvres qu’il le veuille ou non..

    -Masao mais tu ne vois donc pas que c’est devenu trop dur de faire semblant ! Combien de temps maintenant qu’on a ce genre de relation hein ? Vraiment j’aime les moments qu’on passe ensemble, j’aime tout simplement être avec toi, je ne voulais vraiment pas en arriver là, m’attacher si fort à toi pour finalement tomber amoureux.. Quelque part, je ressens comme un manque, un manque que seul toi arrive à combler.. Pardon Masao, tout est arrivé si vite mais sache le.. J’ai besoin de toi..

    Shohei enveloppa son visage dans ses mains, avait-il perdu la tête ? Comment pouvait-il lui sortir tout ça aussi simplement ? Il n’aurait sans doute pas du prendre de douche, ça l’avait bien trop réveillé, lui ainsi que ses pensées.. Le jeune homme reporta son regard vers Masao, les lumières désormais éteintes il ne pouvait que le toucher pour disons le « voir », il sentit peu à peu le corps de son partenaire se rapprocher de lui, la chaleur de son corps le fit frissonner, qu’il aimait le sentir prêt de lui. « J’avoue être un peu perdu … Tu me vides la tête ? » Lui aussi l’était et il voulait véritablement penser à autre chose, se vider la tête.. Il ferma les yeux, allant à la recherche des lèvres du jeune homme, après ce qu’il lui avait dit quelques instants plus tôt allait-il le laisser être aussi proche de lui.. Le laisser l’embrasser ? Hésitant, il caressa lentement son visage rapprochant son corps du sien, il frôlât le bout de son nez avant de déposer ses lèvres sur celles du rouquin, un échange quelque peu timide, il recula légèrement avant de s’en emparer à nouveau pour un échange bien plus sensuel, le danseur fit glisser l’une de ses mains sous le drap allant caresser le torse du jeune homme.. Leurs lèvres se décollèrent lentement..

    -Oublie ce que j’ai dit ce soir s’il te plaît.. On en parlera plus tard si tu veux bien, d’accord ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 28
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Sam 12 Fév - 0:13

Sa question le gêna, le laissa un peu perplexe, comprenant également aussi qu’il n’était pas le seul entre eux deux à être perdu, paumé dans ce qu’il ressentait envers lui, parce qu’il était bien certain qu’il parlait de lui, forcément… Peut-être qu’ils ne savaient pas différencier leurs sentiments peut être que… C’était tellement prise de tête tout cela, tout se mélanger dans sa tête et il sentait la migraine pointer le bout de son nez, ce qu’il voulait nullement. De plus, non, il n’était tout bonnement pas près à aimer à nouveau, à se laisser aller dans des bras, complètement, à s’investir. Par deux fois déjà, consécutives, il avait été dépité, il s’était lui-même déçu la première fois en allant voir ailleurs. C’était justement pour cela qu’il avait mis un terme à sa relation suivante, malgré qu’il fût encore amoureux de Takeshi. Il savait qu’il allait le tromper à un moment ou à un autre, et lui aussi, s’était obligé alors… Il avait préféré rompre.
Alors non pas encore, il avait trop peur pour consentir à aimer à nouveau même si son cœur lui en avait décidé autrement.

Malheureusement Shohei ne resta pas sans mot dire et balança ce qu’il avait sur le cœur, qu’il avait besoin de lui, qu’il ressentait un manque et que ce manque ce n’était d’autre que lui et il parla d’amour, il avoua être tombé amoureux de lui et voilà, le mot était lâché, ce qu’il lui faisait peur, l’effrayé… Non, pourquoi l’avait-il dit ? Pourquoi ne l’avait-il pas gardé pour lui ? N’était-ce pas trop tôt ?

Il voulait mettre tout sur pause, il s’approcha, caressa le coin de ses lèvres et lui demanda tout simplement, après avoir avoué qu’il était perdu et s’il voulait bien l’aider à se vider la tête. Un instant d’hésitation, même lui hésiter après ce qu’il lui avait confessé, se demandant s’il ne ferait pas bien mieux de… De quoi ? Il ne pouvait pas fuir, si ce n’était sortir du lit pour se rendre au salon, il ne pourrait pas aller loin, vu qu’ils étaient légèrement chez lui. Lui demander de quitter les lieux ? Non, il n’en avait pas l’envie, il avait peur qu’il le quitte. L’idée de se retrouver seul là juste après sa confession et puis que lui le soit… Après tout, il en fallait du courage pour dire cela.

Un baiser timide au début, c’était mignon finalement, c’était bon. Un nouvel échange s’en suit, plus sensuel, plus conventionnel entre eux. Il glissa l’une de ses mains dans ses cheveux, passant sur lui, sur ses hanches, sans lâcher ses lèvres jusqu’à ce qu’il n’eut plus le choix.
Oublier… Mais comment le pouvait-il ? Le croyait-il donc capable qu’un homme venait de lui avouer ses sentiments ? Ce n’était pas comme s’il pouvait oublier ce genre de chose, c’était impossible pour lui.

- Désolé, je ne crois pas que je pourrai… Tout ce que je peux t’accorder, c’est d’essayer de le mettre de côté un temps… Mais Shohei… Ano, on devrait peut-être faire connaissance avant de dire ce genre de phrase, non ? Après tout, oui de corps on se connait, certainement par cœur mais pour le reste… Apprenons à nous connaître ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

avatar
Avatar : Choi Dong Wook ♥.♥
DC : Noppe!
Posts : 32
Age : 30
Situation : Parce qu'il y a toujours un espoir..
Ambition : Inclure les danses de la rue dans les écoles qu'il héritera because c'est le bien è.é!
Études : Diplomé, Todaï, Administration (a)
Profession : Professeur de danse.
Agenda : UNDER.CONSTRUCTION :)
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   Sam 12 Fév - 22:49

    Tout commence par quelques mots. Et quelques gestes viennent à nous mettre dans le confort le plus total. Un peaufinement presque complet. Puis un jour, l'impossible arrive, laissant la confusion, la perte de repères prendre le dessus sur tout. On perd le contrôle de la situation. On laisse dominer ses émotions à sa raison. On devient faible... On se dit que ce n'est rien, que c'est juste éphémère. Alors on se tait. On ne se dit plus rien. On laisse le silence s'installer. On pense. On réfléchit à quoi faire. Mais on reste inerte. Pourtant... on se dit qu'il vaudrait mieux faire quelque chose. Et soudainement, quelque chose se joue. On voit défiler les événements. On ne comprend plus rien. On décide de faire un pas en arrière en se disant que tout se tiendra quand même. On prend tout de même peur... Alors tout s'enchaîne. On a le coeur serré. Tout se fige. On laisse l'interrogation prendre place dans notre esprit. On regarde comment les choses se déroule. On se sent de mieux en mieux au fil du temps, on s'accroche.. On s'accroche tellement que ça fait peur, puis on craque, ces choses qu'on avait tant de mal à garder pour soit qui surgisse tout d'un coup, sans qu'on le veuille, mais malgré tout c'est un soulagement, un poids en moins sur le coeur.. Comment vont se passer les choses désormais ? Shohei se le demandait..

    Il avait conscience d'avoir avoué ses sentiments, sans doute bien trop vite, il n'avait aucune envie de perdre Masao suite à ce qu'il venait de dire et c'était de loin la plus grande peur qu'il avait à cet instant. Ils avaient pris l'habitude de se voir régulièrement dans un but sexuel uniquement qui aurait bien pu penser que Shohei en arriverait à lui ouvrir son coeur ? Il avait vécu des histoires dans le passé certes mais aucune semblable à celle-ci, avec Masao tout était différent, il ne le connaissait pas, mais pourtant il tenait à lui, voulait passer du temps avec lui.. Au fil du temps les sentiments qu'il avait pour lui avaient évolués et finalement il était tombé dans le piège.. Dans le piège de l'amour, ne sachant véritablement ce qu'il devait faire ou comment réagir face à cette personne dont il était amoureux. A ce moment il n'avait qu'une seule envie rester à ses côtés, se blottir contre lui et rester comme ça jusqu'au lendemain, mais il fallait être réaliste il ne pourrait pas rester comme ça, du moins pas ce soir.. Il voulait penser à autre chose, faire un retour en arrière, oublier ce qu'il venait de dire.. Leurs lèvres se retrouvèrent à nouveau, sentant les mains de Masao se glisser dans ses cheveux, il se rapprocha de lui prolongeant quelque peu l'échange avant que le baiser ne cesse, " Désolé, je ne crois pas que je pourrai... Tout ce que je peux t'accorder, c'est d'essayer de le mettre de côté un temps... Mais Shohei... Ano, on devrait peut-être faire connaissance avant de dire ce genre de phrase, non ? Après tout, oui de corps on se connaît, certainement par coeur mais pour le reste... Apprenons à nous connaître ? "

    Shohei recula légèrement, le cœur serré il plongea son regard dans celui de Masao, il resta un temps sans rien dire ne sachant plus quoi penser, tout ce mélangeait dans sa tête.. Il faut s’activer pour que les choses changent. Mettre en route la machine. Il faut se débrouiller pour qu’elle reste en état. Ne pas dire qu’on va mal car quoiqu’il arrive, ce n’est qu’un passage. Et tout passe. Le temps passe, la vie passe, les gens, les oiseaux passent. Rien ne s’arrête, rien n’attend et rien ne se rattrape vraiment. Ni le temps perdu, ni les erreurs commises, ni les regrets. Surtout pas les regrets. Toutes les choses, bonnes ou mauvaises, se font en avançant. Et on fait plus de bonnes si on a le bon sens de regarder vers l’avant, vers l’avenir. Et comme l’homme est génial et génialement fait, tout en fixant un point devant, il voit sur le côté. Il ne distingue pas tout mais il voit. Le côté c’est le présent, les choses qui sont à notre hauteur, dans lesquelles on vit. On ne les distingue pas vraiment car on est en plein dedans, on a aucun recul, aussi parce qu’elles sont en mouvement, c’est le temps qui passe. Il faut avoir le réflexe du coup d’œil pour rendre ces choses nettes. Il faut parfois tourner la tête pour tout vivre pleinement, ne pas passer à côté des choses sans y avoir prêté attention. Le jeune homme ne savait quoi répondre, il glissa sa main dans ses cheveux portant son regard au plafond, il voulait tout oublier, effacer ce qu'il venait de se passer, mais c'était impossible..

    « J'ai peur, peur de te perdre Masao. Je ne voulais pas t'avouer mes sentiments de cette façon surtout maintenant, c'est bien trop tôt j'en suis conscient.. Hm, tu as raison apprenons à nous connaître puis on verra bien ce qui se passera, après tout on a le temps..

    Shohei reporta son regard vers Masao, allant caresser ça joue du bout des doigts, il ne savait pas ce qu'il devait faire ou dire pour détendre l'ambiance, partir et se cacher dans le plus petit trou qu'il pourrait trouver était la meilleure des solutions sans doute, non ? Il ne voulait pas partir, du moins pas maintenant, il quitterait Masao avant qu'il ne se réveille demain matin.. Le danseur déposa un baiser sur les lèvres du jeune homme avant de se retirer lentement.. Il n'arrivait décidément pas à penser à autre chose, Shohei se redressa, se retrouvant assis avant de finalement se lever..

    « Excuse moi, mais j'y arrive pas, je ne peux pas faire comme si rien ne c'était passé.. Je reviens..

    Shohei quitta la pièce fermant la porte derrière lui, il s'adossa contre celle-ci fermant les yeux essayant de ne plus penser à rien.. Il se dirigea dans la salle de bain et se passa un peu d'eau sur le visage, il ne voulait pas laisser Masao seul, pas après ce qui avait pu se passer ce soir. Le jeune homme retourna dans la chambre, il entra doucement dans le lit attrapant le rouquin par les hanches, il déposa de doux baisés dans son cou allant entrelacé ses doigts dans les siens..

    « Masao dis moi si tu préfères que je te laisse seul, je comprendrais..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: Rattrapons le retard / Shohei   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rattrapons le retard / Shohei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in Japan :: 
COME TO WRITE YOUR STORY
 :: Home sweet home :: Appartements
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com