AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lights go on again; ft. Hasegawa Mitsuko。

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Lights go on again; ft. Hasegawa Mitsuko。   Mer 8 Déc - 21:39


Morpions ou morveux, telle est la question.
Comment l’aînée d’une famille de trois enfants pourrait-elle considérer ses deux jeunes frères ; à votre avis ? Morpions ou morveux ? Ces deux noms leurs iraient plutôt bien ; mais pourtant, il faut bien faire un choix. La vie impose tant de chose : questions, réponses, choix. Et pour tout accompagner, n’oublions surtout pas l’avenir, le boulot : sans quoi personne ne vivra correctement. Avez-vous, ne serait-ce qu’un bon exemple d’une personne infortunée qui vive sans gros soucis ? J’en doute, tout le monde en doute. Néanmoins, pourquoi ne reviendrait-on pas sur le sujet principal, tout du moins, sur ce beau dilemme. Avez-vous une réponse ? Jomei et Kaemon doivent être un peu trop âgés pour être appelés morveux, mais ça reste un style. J’opterai plutôt pour morpion, des gamins juste un peu sur-excités et qui risquent à tout moment de briser n’importe quel objet dans la maison. Parler de leur vie ? Oh, sans problème ; mais je laisse cela pour un autre jour : faisons durer le plaisir, he.

Sans ordinateur, sans feuille, comment aurais-je pu m’exercer à rédiger un article ? Mes idées y étaient, mon pouvoir de rédaction aussi ; mais je n’étais pas vraiment tentée par le fait d’écrire sur mon bureau, sur mon corps ou encore sur mes murs. C’est sans aucun doute maintenant que vous comprendrez la raison pour laquelle j’ai introduit mes deux frères au début du récit : ils avaient eu la fâcheuse idée de me voler tous mes instruments de travail ; autant dire que mieux valait qu’ils ne puissent pas encore me voler mes idées, qu’aurais-je fais autrement ? Pour tout vous avouer, comme je n’avais rien eu sous la main à ce moment-là, j’avais fini par sortir : rien de mieux que de faire les boutiques, dépenser l’argent des parents.

La soirée était arrivée bien vite et, pour ne pas changer de mes soirées durant les week-end, j’avais décidé d’aller m’abandonner dans une boîte de nuit. Je commençais à être habituée à ce style de vie : étudier, s’amuser, dormir. Dormir, oui, mais la durée n’était pas des plus étendues, il fallait l’avouer tout de même.
Sortir dans les nightclub, c’est un certain art. Tout d’abord, il faut bien s’habiller, mais tout en restant très classe et à l’aise : les uniformes, une mauvaise, très mauvaise idée. Ensuite, il faut bien marquer son arrivée : quelque chose de grandiose, mais pas une arrivée de célébrité non plus, mieux vaut ne pas attirer les mauvaise âmes. Une belle voiture, rien de mieux ; ou peut-être même son chauffeur personnel, pourquoi pas ? Pour faire bien plus court, il ne faut que quelques mots : avoir du mérite, de la classe – comme je vous l’ai déjà dit un peu plus haut.
Pour sortir, je ne mets jamais quelque chose de vraiment spécial : un sweat-shirt ; un jean moulant, mais pas trop tout de même, histoire de ne pas ressembler à une bimbo, ce n’est pas mon style et ça ne le sera jamais : je préfère bien mieux mes vêtements masculins ; puis des baskets blanches, assez simples mais bien plaisantes. Une arrivée en belle voiture de sport, eh oui.

Poursuivons ainsi : une fois à l’entrée du club, je décide d’aller m’installer dans l’un des canapés, je doute bien que je resterai seule toute la soirée, quelqu’un viendra bien. Une commande ? Oh, oui, un verre de vodka ; accroc, oui, j’aime ça plus que n’importe quoi d’autre. Let’s drink all the night !
Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Lights go on again; ft. Hasegawa Mitsuko。   Ven 10 Déc - 23:36

Tenue :
 

Est-ce que vous savez ce qu'aime Mitsuko plus que tout au monde, mis à part elle ? La photographie, sa passion depuis un très long moment. Surtout aux moments, elle doit faire des photos en extérieur quand il ne fait pas si chaud que ça. Vous l'aurez bien compris la phrase précédente présentait un ton assez ironique. C'est armé de son appareil photo, de ses gants & de son manteau que la jeune fille sortit de la maison familiale pour partir en direction du parc. Une demie heure plus tard, Mitsuko était en train d'attendre la personne qui avait promit de poser pour elle pour son devoir. Pendant ces séances photos en extérieur, elle a toujours peur qu'on lui pose un lapin même si cela n'est pas vraiment un rendez-vous officiel. Et puis, figurez vous ce n'est pas tout les jours que vous avez la possibilité de passer une heure, voir deux avec elle. Enfin, Mitsuko ne choisit pas la première personne qui se présente, non plus. Peut-être qu'elle a l'air bête avec son look qu'on pourrait qualifier de « bimbo », mais non, elle sait quand elle risque de se faire avoir.

« Excuse moi du retard, Mitsuko »

La jeune japonaise se retourna dés qu’elle entendit son prénom.

« Oh c’est bon, ça va! Arrête de t’excuser j’ai déjà perdu du temps en t’attendant tout à l’heure. Tu poses ton sac sur ce banc là, après tu vas juste en dessous de cet arbre là bas, tu prends la pose & surtout… tu souris. »

Bah oui ! Quel est l’intérêt de prendre en photo une personne qui tire une gueule de trois mètres de long ? A part d’enlaidir le portrait ? Aucun.

« Tu pourrais quand même faire un effort, non ? La vie est parfois moche mais il faut savoir sourire pour une simple & petite photo ! » dit Mitsuko sur un ton assez froid pour ne pas changer.

« Tu sais quoi ? Je m’en vais, j’en ai plus que marre de tes remarques ! Débrouilles toi pour trouver quelqu’un d’autre, j’ai des choses à faire au lieu de faire le patin pour une fille qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez! »

Après ces quelques mésaventures, nous retrouvons notre héroïne préférée dans un night club, seule. Quand sa journée ne se passe pas comme elle l'aurait souhaité, Mitsuko choisit un night club au hasard pour pouvoir boire à volonté & peut-être même s'amuser. La jeune japonaise regardait le niveau de l'alcool baisser progressivement dans son verre à force de boire.

« Encore un verre de la même chose ou voir quelque chose de beaucoup plus fort, ça serait sympa ! »

A peine arrivée, elle commençait déjà à ne plus voir clairement & avoir tout ses esprits. Heureusement que pour l'instant, elle n'a pas encore croisé quelqu'un qu'elle connait ou un de ses admirateurs. Tout peut arriver dans ce monde. Mitsuko n'aurait pas dû parler trop vite... En effet, en regardant autour d'elle, la jeune femme avait remarqué que son ex était là, tranquillement en train de boire dans les canapés. Puisqu'elle est là, autant en profiter pour aller lui parler, non? De toute façon, demain, elle n'en aura plus aucun souvenir.Elle prit son courage à deux mains & se leva de son siège.

« Qu’est-ce que tu fais là ? Enfin, les deux autres t’ont aussi laissé tomber? »
Revenir en haut Aller en bas
 

Lights go on again; ft. Hasegawa Mitsuko。

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in Japan :: 
HAVE A BEER
 :: Les anciens tomes
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit