AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]   Dim 19 Déc - 14:42

Tenue ;;

Des boules de noël, des guirlandes, un sapin en plastique. Quoi de mieux pour fêter noël que de décorer son appartement presque vide ? Mon appartement n’est pas surchargé de meuble, j’ai tout l’espace que je désir pour y mettre mon sapin. Je sais qu’en occident ils font ce qu’ils appellent des crèches mais je n’en vois pas l’utilité pour moi qui ne m’intéresse pas à leur religion. La naissance du christ, c’est qui lui d’abord hein ? Je ne suis pas Japonais pour rien, ne ? Fin bref ! là n’est pas la question ! Pour l’instant, je m’enquiquinais à bien mettre le sapin droit sur un tabouret parce que monsieur était trop petit pour rester au sol. J’avais en l’occurrence, trop la flemme d’aller en acheter un autre plus grand. En même temps, c’est mon second noël que je passe dans cet appartement mais cette fois, je ne le fête pas chez ma famille. Si seulement j’avais une petite copine à invité manger, lui faire un bon repas. Et ouais Mr.Matsuyuki est un pro des gâteaux et autres plats ~ Mais bon, je ferais mieux de ne pas trop penser à tout ça parce que à part Lucifer, je ne vois pas avec qui je pourrais le faire. YAH ! Ce n’est pas comme si je n’avais aucun ami hein ! Mais je ne sais pas pourquoi, je voudrais le passer avec une personne que j’aime bien. Bref oublions ça ! Retour à mon magnifique sapin enfin droit –ou pas- Juste à côté de moi se trouvait un énorme carton que j’ouvris délicatement pour y jeter un coup d’œil. Je savais pertinemment ce qu’il y avait dedans mais fallait pas chercher le pourquoi du comment. D’autres petites boites se trouvaient à l’intérieure, des boules, des guirlandes et tout le toutim pour mettre sur ce magnifique sapin. Pour commencer, je défis une guirlande après l’autre en prenant soin de bien la mettre sur l’arbre en plastique. Ça faisait un drôle de dégradé argenté bleu mauve (ou violet). Un truc bizarre que je n’avais pas envie de changer d’ailleurs et laissa ainsi. Doucement, je pris une guirlande électrique que j’enroulai autours du sapin, les ampoules étaient censé être blanche … Il ne me fallait pas trois heures pour faire ça mais bien une petite dizaine de minutes. Je croyais pouvoir faire ma décoration tranquille mais en allant chercher les boules, je me rendis compte qu’il n’y avait qu’une seule boite. A moins que je n’ai utilisé que cinq ou dix boules l’année dernière, il est sur que j’en avais pas assez pour maintenant. Un soupire franchit mes lèvres tandis que je me redressais en faisant craquer mon dos. Mon chien à côté de moi gémit en voyant ma mine déconcertée puis il jappa en remuant la queue. Cette boule de poils avait compris le message, on allait devoir sortir en racheter. Pour une fois, il n’était pas déçu du week-end car il pouvait enfin faire une promenade tranquille dans les rues de Tokyo en faisant les magasins.

Prenant mon temps, je du faire un détour par ma chambre pour enfiler un second tee-shirt puis je retournais dans l’entrée pour me saisir de mes vestes pendu au porte manteau. Instinctivement, Lucifer trottina vers moi avec sa laisse dans la gueule, la queue fouettant l’air. Un sourire étira mes lèvres alors que je m’emparais de la laisse et l’accrocha à la boucle de son collier en cuire (bonjour les détails). Retirant les clés sur la serrure, j’ouvris la porte et quitta mon appartement, mon chien me suivant de près. La porte fermée à clé, je ne pris pas la peine d’aller chercher l’ascenseur et descendit les escaliers deux par deux avec mon fidèle compagnon. Une chance, je ne suis qu’au troisième étage ! Une fois dehors, j’inhalais l’air en respirant un bon coup, Lucifer faisant de même avant d’éternuer, m’arrachant un rire hilarant. Faut l’avouer, nous sommes très complices mon chien et moi, je l’ai élevé et éduqué depuis qu’il est né donc bon ~ Mon objectif en tête, je dévalai les quelques marches devant l’immeuble et m’engagea dans la rue à la recherche d’une boutique où il vendrait des boules de noël. Sans compter que mon animal devait rester avec moi car jamais je ne le laisserais seul dehors dans le froid. Bref ! Après quelques longues minutes tourner et virer, je trouvais enfin the magasin qui m’aiderait ! Et ils n’interdisaient pas les chiens. Franchissant la porte avec un « Ding » retentissant, je cru bien que Lucifer allait se mettre sur ses gardes mais au contraire, il semblait fort à l’aise ici. Jugeant pas nécessaire de raccourcir sa laisse, je fouillai à droite et à gauche pour trouver mon bonheur. J’allais enfin prendre la boite qui s’offrait à moi mais mes doigts ne touchèrent même pas la boite que je sentis mon corps partir d’un coup sur le côté. Lucifer venait de voir une personne qu’il lui semblait familière et m’avait tiré d’un coup pour aller sauter de joie vers la belle demoiselle. Si j’avais su que cette personne serait là, j’aurais fait un effort pour avoir une tenue plus classe. Avec la capuche sur la tête, ça passe moins bien hein ? Sans compter que j’étais à moitié étalé sur le sol par la faute de ce cabot ! (j’aime mon toutou hein) Mais bon, j’essayais tant bien que mal de me redresser en tirant sur la laisse de mon molosse qui sautillait sur place pour saluer la jeune fille.

Hinata ;; Lucifer couché !

Automatiquement, l’akita inu posa son derrière sur le carrelage en remuant juste la queue, ne quittant pas la demoiselle des yeux. Je fis un effort surhumain pour me remettre droit et m’excusa auprès d’elle, les joues virant légèrement aux rouges. Du coup, j’avais pas pu prendre ma boite de boules pour mon sapin …


Dernière édition par Matsuyuki Hinata le Ven 14 Jan - 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]   Lun 20 Déc - 0:18

Tenue

Journée qui ne fait que débuter. J’ai décidé que mon fils et moi allions décorer l’appartement pour noël, un peu tard, certes, mais mieux vaut tard que jamais. Seule chose, je n’ai jamais décoré chez moi, vu que je vais toujours passer les fêtes chez mes « parents » mais, cette année, j’ai décidé de le passer chez moi, avec mon fils. Je me lève alors tôt, la tête dans les chaussettes, du fait que je me suis couchée tard pour le boulot, et je pars m’habiller. J’enfile un slim, une blouse brillante et j’attache mes cheveux en une jolie queue de cheval, puis, je mets un trait de maquillage. Maintenant que ça, c’est fait, je sors de mon appartement, en ayant enfilé ma veste et mes chaussures.

Me voilà en bas du bâtiment, je grimpe dans la voiture et je pars chercher mon fils. Après un thé et quelques biscuits, je récupère mon fils, qui a passé une bonne nuit, vu son état d’excitation intense.

« Mon cœur, on va aller faire les magasins pour décorer l’appartement de maman, d’accord ? »
« Oui ! Comme ça, papa noël il va me donner beaucoup de cadeaux =D »
« Oui, si c’est joli, papa noël sera généreux. »


Je souriais, mon fils était heureux, et je l’étais aussi, en sa présence. Je partais alors pour la ville. Arrivée là-bas, j’allais garer la voiture dans un parking sous terrain, et puis, je sortais de l’auto. Je prenais soin de faire mettre un bonnet, une écharpe et des gants à mon petit bout, puis, je le prenais par la main et nous partîmes à la recherche DU magasin qui fera notre bonheur à tous les deux. Et nous avancions… Impossible de trouver quoique ce soit qui ne soit pas trop encombré, ou trop chiant pour mon petit… Mais avec de la persévérance, on arrive à tout, n’est-ce pas ? Et comme de juste, il y avait une boutique, avec un espace jeu pour les enfants, et les chiens étaient même acceptés. Nous entrâmes là.

C’était vaste, Ichirô avait la bouche en cul de poule, ce qui me fit bien rire, puis, je l’amenais dans l’espace jeu avant de me retourner et d’avancer un peu. A peine eussé-je avancé un peu qu’un animal me sauta dessus. Je poussais un petit cri de surprise, avant de voir que ce chien, qui m’avait sauté violemment dessus, était le fameux Lucifer. Le maître ne devait pas être bien loin, d’ailleurs. Et comme de juste, il me suffit de lever la tête, et je le vis. Hinata.

« Tient. Ca pour une surprise ! » Disais-je, l’air étonné, ou peut-être un peu faussement étonné.


Je m’abaissais au niveau du chien et j’allais lui faire des gratouilles derrière les oreilles, le chien en question s’allongea sur le sol et mit ses quatre fers en l’air. Je grattais son ventre avant de me relever et de m’incliner en face du jeune homme.

« Comment vas-tu ? »

Un petit sourire orna mon visage, alors que mon fils venait tirer sur ma veste. Je me retournais et m’abaissais à son niveau.

« Oui ? »
« Regarde ! »


Il me montrait une boite qu’il tenait entre ses petites mimines. Une boite avec toutes des boules, blanches et argentées. Elles étaient belles. Il avait l’œil, il n’était pas mon fils pour rien. Je lui caressais la joue, et me relevais, je lui prenais la boite des mains.

« Trouve encore plein de jolies choses comme celle-ci, et l’appartement sera magnifique. »

Il hocha de la tête, puis s’en alla en courant. Mon visage portais un sourire béat. Je prenais un panier pour mettre la boite dedans et quand ce fut fait, je me tournai vers Hinata.

« Tu fais des achats de noël toi aussi ? »

Je n’avais pas souvenir de lui avoir dit que j’avais un fils, et je n’étais d’ailleurs pas prête à lui dire quoique ce soit. J’avais appris à mon fils à ne pas m’appeler « maman » quand je suis en présence de personnes autres que ses grands-parents, et ce n’était pas plus mal.
Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]   Mer 22 Déc - 20:33

Quelle belle journée qui ne fait que commencer, hein ? D’abord par les préparatif de noël alors que c’était dans pas longtemps, la rupture de boules et maintenant mon chien qui saute encore sur les gens. L’ai-je mal éduqué pour qu’il se comporte ainsi ou il prend juste des moments de folie ? Déjà la jeune fille bourrée de l’autre soir qui ne savait même plus où elle habitait et maintenant elle … Elle … La fameuse Makino que je trouve vraiment belle. Moi amoureux d’elle ? Est-ce possible d’abord ? Comment un gars comme moi qui n’a pas été foutue de finir le lycée peut être amoureux d’une fille aussi magnifique et parfaite ? Bon d’accord, je ne connais pas grand-chose sur cette demoiselle mais je suis sur que son passé est meilleur que le miens. Ça ne tenait qu’à moi d’avoir le mieux mais je n’ai pas écouté les parents, un cas fréquent chez les adolescents qui se croient abusés par l’école et tout. Ce qu’on peut être bête quand nous sommes jeunes. Je le suis toujours, jeune évidemment ! Fin bref, ne dérivons pas du sujet ! Lucifer lui faisant la fête et moi à moitié avachit au sol, je fis un effort pour me redresser et ordonné à mon chien de se couché. Obéissant comme il était, il ne fallut pas le redire une deuxième fois pour qu’il se calme et laisse Makino tranquille. C’est vrai qu’il n’était pas méchant. Le molosse avait juste reconnu un visage qu’il aimait bien, comme son maître quoi ! Sur le coup, je n’avais même pas capté l’enfant avec elle, trop occupé à l’observer elle en premier plutôt que les autres. Une fois debout, je posais mon regard sur elle avec un sourire gêné, quelque peu mal à l’aise. Pour une surprise, c’était une surprise ! La jeune fille câlinait gentiment Lucifer qui roula sur le dos pour profiter de la douceur de la jeune fille qu’il ne devait pas avoir avec moi. Désolé d’être un homme … Cette dernière se releva puis s’inclina devant moi. Mon sang ne fit qu’un tour et je l’imita aussi vite que possible. Heureusement que j’avais la tête baissée, mes joues m’auraient trahit.

« Comment vas-tu ? »

Hinata ;; B-Bien ! Très bien même ! Et toi ?

Reprenant mon calme, je redressai la tête en ravalant discrètement ma salive. Je sentais mon cœur battre à tout rompre dans ma poitrine tandis que j’essayais de la regarder sans me faire remarquer. A moins qu’elle soit aveugle, la demoiselle capterait vite que je la zieute … Peut-être pas ! Une étrange créature débarqua près d’elle en tirant sur sa veste. Un enfant ? Son frère ? Son neveux, filleule, cousin ? Quelque chose dans le genre ne ? Impossible pour moi de voir cet enfant autrement, à moins que mon cœur décide de s’arrêter soudainement … Tout deux se mirent à parler sans vraiment que je les écoutes mais je vis la boite de boule bleu et argenté. Zut ! Fallait aussi que j’en prenne pour finir mon satané sapin de noël ! J’ai jamais eu le courage de le faire par le passé, c’était toujours ma mère qui s’éclatait à le faire mais pas cette année. Dommage. Ma bouche se tordit légèrement dans une moue indéchiffrable. L’appartement ? Ils vivaient ensemble ? Drôle de famille s’il n’était pas son frère. Le temps qu’elle prenne la boite, un panier et que le gosse se carapate, mon doigt suivit son trajet sans vraiment comprendre pourquoi. La bouche ouverte, je la fermis une fois que je vis Makino se tourner vers moi.

« Tu fais des achats de noël toi aussi ? »

Hinata ;; Euh … Oui! Je fais le sapin un peu tard mais … Il me manquait des boules pour finir la deco et … Fin bref! Et toi ? Tu es aussi en manque de boule ? Euh je veux dire ! ‘Fin tu es là pour acheter des achats ? Et puis mince !

Je virais soudainement au cramoisie alors que j’essayais de lui parler. Bon d’accord, j’en avais trop dit mais je m’étais subitement emmêler les pinceaux. Franchement, j’allais soit passé pour un pervers, soit la faire passer pour ce qu’elle n’est pas. Me tapant le front en faisant claquer ma langue contre mon palais, j’entendis mon chien japper en cachant son museau sous sa patte. Il se foutait de moi ou il ne voulait pas voir le carnage que je faisais ? Pour changer de sujet, je regardais la jeune fille et l’enfant à tour de rôle avant de lui demander, penaud.

Hinata ;; C’est ton frère ? Il te ressemble beaucoup! C’est cool de lui faire faire les courses avec toi.

Erreur de jugement ? Je devais passer pour un magnifique idiot en lui demandant cela. Mais je n’étais en aucun cas au courant de sa situation et cela me semblait fort étrange qu’ils vivent ensemble. Je sais, je ne devrais pas me mêler de ce qui ne me regarde pas mais je suis vraiment très curieux ! De plus, cette fille est quelqu’un de particulier pour moi … Si seulement tout était plus simple, je ne serais pas aussi bourrin avec elle. Pour faire genre, je tournai ma tête vers l’étagère pour regarder ce qu’il y avait et prit ma fameuse boite de boule que je n’avais pu saisir auparavant à cause de Lucifer. Un dégradé de bleu argent mauve, comme les guirlandes sur mon sapin. Je trouvais ça franchement jolie et puis, je n’avais aucune envie de m’enquiquiner à chercher partout pour quelques boules de noël quand même !
Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]   Jeu 23 Déc - 21:13

J’avoue, il était tard pour faire les achats de noël, mais je n’avais pas su le faire avant, alors je rattrapais le coup aujourd’hui, mon fils n’en n’était que plus heureux, et il préférait m’aider à chercher après des boules et autre décoration pour rendre notre petit chez nous accueillant. Enfin, je pensais que ça allait aller très rapidement, et qu’en rentrant à la maison, on aurait décoré puis fait des petits Cupcake ensemble, mais c’était sans compter sur ce bel étalon visiblement gêné qui me faisait face. Un petit sourire mignon s’était tapé l’incruste sur mon visage, je le trouvais attendrissant, et ça changeais de tous ces gars qui me prenait pour un jouet. Je jouais un peu avec son chien, avant de me relever et d’entamer une conversation.

Hinata ;; B-Bien ! Très bien même ! Et toi ?
« Je vais bien. »


Je m’occupais de mon fils, et l’envoya chercher après d’autres boules et décoration à croquer. Je prenais à panier et revenais près de mon interlocuteur.

« Tu fais des achats de noël toi aussi ? »

Hinata ;; Euh … Oui! Je fais le sapin un peu tard mais … Il me manquait des boules pour finir la deco et … Fin bref! Et toi ? Tu es aussi en manque de boule ? Euh je veux dire ! ‘Fin tu es là pour acheter des achats ? Et puis mince !

Je laissais un rire échapper la barrière de mes lèvres, il était vraiment trop mignon, il semblait gêné, il semblait confus, et ses joues étaient… Presque brulées tellement il rougissait, c’était mignon.

« Je suis en manque de tout. »

Je lui adressais un clin d’œil, toujours souriante. Un peu taquine aujourd’hui, j’avoue.

« C’est la première fois que je décore mon appartement, je dois donc tout acheter. »

En voyant la réaction du chien, je dû m’empêcher d’exploser de rire. A croire qu’il comprenait son maitre et qu’il était mort de rire. C’était vraiment quelque chose à voir. Mon fils d’ailleurs, revenait de son petit tour d’horizon, ses petits bras chargés de choses diverses. Je m’abaissais à nouveau à son niveau et le débarrassait, en regardant ce qu’il avait pris. Tout était de bon gout, c’était bien mon fils. Je lui faisais un bisou sur le front avant de me relever.

Hinata ;; C’est ton frère ? Il te ressemble beaucoup! C’est cool de lui faire faire les courses avec toi.

Moment d’angoisse, je n’aime pas cette question, car que je ne sais jamais comment y répondre, je préférais sincèrement qu’il ne soit au courant de rien, je n’avais pas envie de lui avouer quoique ce soit maintenant…

« Ce n’est pas tout à fait ça, mais oui, c’est cool, il a bon goût, et ça me facilite un peu la tâche qu’il choisisse tout à ma place. »

Le petit garçon adressa un large sourire à Hinata avant de s’en aller en courant, car, ne l’oublions pas, mon fils a légèrement peur des animaux, il faut dire, la seule fois où il en voit, c’est quand on va au zoo, et donc, ils sont en cage.

« Tu es seul pour noël ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]   Lun 27 Déc - 19:37

C’est vrai que je m’y prenais aussi tard pour faire ma décoration de mon appartement mais avec l’armée, mes parents et tout le toutim, je n’ai pas trop le temps pour moi … On peut dire que c’est quelque jours de vacance vont pouvoir m’être bénéfique, autant pour moi que pour Lucifer. Le pauvre chien passe son temps à courir, chercher des gens en danger ou des trucs encore plus nuisible. Je suis juste là pour le dresser et le guider. Fin bref ! Pour l’instant j’étais dans cette boutique à chercher des boules pour mon sapin quand mon chien se jeta sur quelqu’un. Ça aurait pu être une simple personne, un visage qui ne me serait pas revenu ou un inconnu mais non … C’était une personne que je connaissais bien, ou que je croyais connaitre parce que mon cœur battait trop fort en sa présence. Suis-je fou ? Être autant mal à l’aise face à elle, une demoiselle aussi belle et sexy. Faut l’avouer, elle a un corps de rêve ! Mais ce n’est pas ça qui me plait chez elle, il y a tant d’autre chose que j’aime chez elle. Son sourire, sa façon d’être. Secouant discrètement la tête, je chassai toutes ses idées de ma tête pour reporter mon attention sur Makino qui se redressait pour parler avec moi. J’avais un peu de mal à causer mais je faisais de mon mieux pour ne pas dire n’importe quoi.

« Je vais bien. »

Si ça n’avait pas été le cas, j’aurais été triste pour elle. Une personne si … Génial à mes yeux ! Sans m’en rendre compte, un sourire s’immisça sur mon visage tandis que je la regardais, le rouge toujours présent sur mes joues. J’avais chaud, une soudaine chaleur qui envahissait tout mon corps, créant des frissons glacés dans mon dos. Pourtant rien de spécial ne se passait. Un petit garçon était venu la voir, lui parler, lui donner quelque chose puis était repartit à la chasse au trésor, la demoiselle s’autorisant alors à prendre un panier. J’étais abasourdi, qui était cet enfant ? Sur le coup, toute les possibilités était possible mais peut-être pas la plus évidente, hélas. La conversation reprit et ma langue fourcha, créant différent quiproquos que j’aurais préféré taire. Malheureusement elle avait tout entendu et j’étais gêné. On aurait dit un idiot fini comme ça, à moins qu’elle me considère ainsi depuis le début ? J’ai rarement été un gars vaillant et fort avec elle, juste un abrutit qui rougie vite. Quel crétin, j’aurais tant voulu me terrer dans un trou de souris, moi et mes pensées tordus.

« Je suis en manque de tout. »

Paf ! Mon sang ne fit qu’un tour et mon visage se figea dans une expression surprise que je brisa bien vite avec un sourire. Un léger rire s’échappa de mes lèvres, un rire plutôt faux et forcé mais je n’allais pas rester ébahit devant sa remarque quand même ! Surtout avec son petit clin d’œil qui fit accélérer mon rythme cardiaque. Savait-elle que je pouvais mourir par sa faute ? Faut croire que non …

« C’est la première fois que je décore mon appartement, je dois donc tout acheter. »

Hinata ;; Je vois ! C’est la deuxième fois pour moi.

Elle ne devait surement pas s’intéresser à ma vie mais c’était toujours bon à dire non ? Puis Lucifer fit des siennes, montrant qu’il savait ce que je pouvais ressentir et que lui aussi devait me prendre pour un abruti. Au moins, il a eu le mérite de la faire rire, n’est-ce pas ? Un rire qui me remit d’aplomb. Mes lèvres s’étirèrent en un léger sourire quand je vis le petit garçon revenir les bras charger. Il mit le tout dans le panier de Makino qui lui fit un bisou sur le front. Elle était vraiment adorable, tout pour me rendre dingue. Mais j’essayais de rester stoïque, un peu sérieux malgré que mon chien se mette à couiner, le museau à présent contre ma chaussure. Avait-il compris quelque chose que j’ignorais ? Ça me rendait fou de ne pas savoir, de voir cet enfant sans même comprendre qui il était pour elle alors je lui demandai directement. Quoi de mieux hein ? C’est comme ça que l’on se retrouve seul … N’aurais-je pas du ? Je sais bien qu’il faut parfois fermer sa bouche et l’ouvrir dans d’autre occasion mais ce fut plus fort que moi …

« Ce n’est pas tout à fait ça, mais oui, c’est cool, il a bon goût, et ça me facilite un peu la tâche qu’il choisisse tout à ma place. »

Hinata ;; Tu as bien de la chance, j’ai pas grand monde qui m’aide à décorer mon appartement. Je suis fils unique et on ne peut pas dire que mes parents soient très dispo …

Pourquoi je lui racontais ça encore ? Manquait plus que je parle de ma famille. Ils n’avaient rien de bien important … C’était juste des parents quoi … Voyant le sourire du bambin, je lui rendis gentiment avant de le revoir partir. Dis donc, il aimait bien partir en courant pour aller chercher tout et n’importe quoi ? Ou Lucifer lui faisait peur ? Pourtant c’est un chien doux et très obéissant. Bah, il finira par l’aimer, un jour ou l’autre … Si un jour j’ai la chance de les revoir. Je ne suis pas fan des enfants mais lui à l’air aussi gentil que Makino.

« Tu es seul pour noël ? »

Hinata ;; On peut dire ça, oui. Je ne sais pas vraiment qui inviter chez moi … Et toi ? Tu fais noël avec ce petit garçon ?

Je posais mon regard sur elle, attendant une réponse. Ma main se perdit dans mes cheveux avant de descendre lentement sur ma nuque, gommant la gêne. Je croyais vraiment que cet enfant était un simple membre de sa famille mais pas qu’il était son fils. Mieux valait que je l’ignore et reste dans le faux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]   Lun 27 Déc - 20:38

Mieux valait pour moi, et ma vie amoureuse et sociale qu’il n’apprenne pas maintenant que Ichirô, ce petit garçon, n’est autre que mon fils. J’ai pas eu une vie facile, et jusqu’à maintenant, je ne fais que bosser dans cette boite de striptease où je suis presque exploitée. Un peu de bonheur et de tendresse, autre que par mon fils, serait la bienvenue. Je n’étais pas méchante, je n’étais pas une salope, mais je savais jouer de mes atouts pour arriver à mes fins, et ça, je le savais. Sauf qu’avec lui, je n’en trouvais pas le courage, je ne trouvais pas utile de devoir faire la chaudasse, il était tellement simple ce gars, tellement mignon, tellement différent que je ne pouvais que me montrer sous mon bon jour. Mon fils faisait des allers retours entre les rayons et mon panier, en y déposant de plus en plus de chose, et d’ailleurs, celui-ci commençait déjà à déborder. Après avoir vu la réaction du chien, je n’ai pu m’empêcher de rire. C’était tellement drôle. Puis, je ne peux pas savoir que je risque de le faire mourir, rien que par mes paroles, il n’y a pas de quoi. J’ai une répartie en mélasse, et une mentalité en sucre, alors bon, pas de quoi le tuer quand même ! Il m’avoua que c’était la deuxième fois qu’il décorait son chez lui, et un sourire se décrocha sur mon visage. Il est vrai que si j’avais été à sa place, je me serais posée des questions sur un petit enfant qui venait interpeler une madame et qui lui parle pour lui demander si la décoration va. Il pensait que ça pouvait être mon frère, ou quelque chose comme ça, c’était mon fils, mais je ne le lui dirais pas. Après tout, nier, ce n’est pas mentir, alors je n’ai rien à me reprocher. Je souriais à mon fils quand il venait apporter des choses, et il repartait, après avoir adressé un grand sourire à Hinata. Je pense qu’il l’aime bien, c’est la première fois qu’il sourit à quelqu’un de cette manière, c’était mignon.

Hinata ;; Tu as bien de la chance, j’ai pas grand monde qui m’aide à décorer mon appartement. Je suis fils unique et on ne peut pas dire que mes parents soient très dispo …
« Je suis fille unique aussi. Et je n’ai jamais connu mes parents. Ceux qui m’élèvent sont mes parents adoptifs. »


C’était une phrase un peu piège pour moi, oui, car je pouvais très rapidement me faire démasquer avec mon fils, mais il pouvait toujours croire que c’était le fils de mes parents adoptifs, et ce n’était pas plus mal comme ça. Je lui demandais alors sans attendre s’il faisait noël seul. Une idée trottait dans ma tête, ce n’était pas faux.


Hinata ;; On peut dire ça, oui. Je ne sais pas vraiment qui inviter chez moi … Et toi ? Tu fais noël avec ce petit garçon ?
« Oui, après tout, j’ai été le chercher chez mes parents adoptif tout à l’heure, alors, je ne vais pas aller le ramener après avoir décoré et acheté toute la nourriture… D’ailleurs… Au lieu de faire noël seul, avec ton toutou, ça te dirait de passer la soirée avec nous ? »


Mon fils ayant tout entendu arriva en sautant et en frappant dans les mains.

« Oui ! Oui ! Venez ! »


Un sourire plus que doux sortit de mes lèvres alors que j’ébouriffais les cheveux de mon fils, qui se mit à rire, en repoussant gentiment ma main pour pouvoir se recoiffer.

« Je pense qu’il t’aime bien. »

Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]   Lun 27 Déc - 22:47

« Je suis fille unique aussi. Et je n’ai jamais connu mes parents. Ceux qui m’élèvent sont mes parents adoptifs. »

Fille unique ? Plus de parents ? J’ai surement du faire une gourde en lui parlant de ça. J’ignorais vraiment qu’elle vivait dans une famille adoptifs et cela m’embarrassais. Je n’arrivais même pas à m’excuser, mon regard fuyant soudainement le siens. Si j’aurais su, je ne lui aurais jamais dit tout cela. Le pire c’est que je compris après ce que tout cela voulait dire. Plus de famille, fille unique, dont pas de frère ? Alors qui était ce petit qui restait avec elle ? Mon cerveau commençait vraiment à s’embrouiller mais je n’étais pas assez perspicace pour comprendre le plus évident. Ne croyez pas que je sois idiot, au connaitre ! Mais on va dire que je suis intelligent seulement pour ce qui m’intéresse le plus et me semble le plus simple aussi. Donc là, ça devient franchement compliqué comme histoire. Il me fallut un temps fou pour reprendre consistance et abandonner cette histoire de parents adoptifs et de fille unique qui, au final, n’était pas vraiment mes affaires. Soudainement, Makino me demanda si j’étais seul pour noël et je du bien lui dire la vérité. Bon d’accord, elle n’avait rien d’extraordinaire la vérité mais bon, pour un jeune homme de mon âge …. Faire noël seul … Ce n’est pas trop ça quoi. Et bien évidemment, je mis ma grande intelligence en profit en voulant savoir si ce petit bonhomme aller faire noël avec elle. Question bête.

« Oui, après tout, j’ai été le chercher chez mes parents adoptif tout à l’heure, alors, je ne vais pas aller le ramener après avoir décoré et acheté toute la nourriture… D’ailleurs… Au lieu de faire noël seul, avec ton toutou, ça te dirait de passer la soirée avec nous ? »

Hinata ;; Oui évidemment, ce serait idiot quand même, haha … Oh tu sais, mon toutou il prend la place de … Pardon ? C’est … Assez soudain comme demande …

Comment cacher ma joie ? Mon sourire s’élargie à la simple pensée de faire noël avec elle et son … Demi-frère ou je ne sais quoi ? J’aurais presque sauté sur place si cela ne m’aurait pas fait passer pour un sombre crétin mais je restai droit comme un piquet, contenant ma bonne humeur grandissante. A dire vrai, ma réaction enfantine fut utiliser par d’autre qui, à ma grande surprise, sortit de je ne sais où en sautant et tapant des mains. Mon cœur fit un bond dans ma poitrine, mon regard s’abaissant à son niveau. C’était le petit garçon dont j’ignorais sont nom. Faut vraiment que je lui demande …

« Oui ! Oui ! Venez ! »

Hinata ;; C’est … C’est d’accord

Je souris en me grattant la nuque, gêné. Jamais un enfant avait réagit de la sorte pour que je vienne faire noël chez lui avec sa … Demi-sœur ? Makino lui ébouriffa les cheveux avec un sourire tendre tandis que le petit retirait délicatement la main de la jeune fille. C’était vraiment attendrissant à voir.

« Je pense qu’il t’aime bien. »

Hinata ;; Moi aussi je l’aime bien ce petit mais dis moi, comment tu t’appel ?

Je m’abaissai à son niveau, mes genoux touchant le sol pour avoir mon visage en face du siens. Un sourire se peignit sur mes lèvres alors que je le regardais doucement. Il avait vraiment quelque chose en commun avec Makino mais soit j’étais fou, soit aveugle ? Fin bref ! Attendant à peine une réponse, je jetai un coup à la demoiselle avant de reposer mon attention sur lui, tout sourire.

Hinata ;; Au faites? Qu’a tu demandé au père noël comme cadeau ?

J’haussai un sourcil en le zieutant, m’attendant à toute sorte de réponse. Des playmobile, des voitures, des lego ou je ne sais quoi encore. D’ailleurs, avaient-ils fini avec les achats de noël ? Pour ma part, j’avais ma boite de boule pour mon sapin, donc bon, je pense que c’est bon pour moi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]   Mar 28 Déc - 14:24

Je savais que le passage de la fille unique l’avait déstabilisé, ça se voyait, il était presque livide. Il aurait pu se fondre dans le décor, si je n’avais pas ouvert une nouvelle conversation. Donc, je m’étais contentée de faire une impasse sur ce moment de ma vie. Qui sais, peut être qu’un jour je lui raconterai le reste… Un jour ! Je l’invitais alors à venir passer noël chez moi. D’ailleurs, je voyais qu’il contenait une joie que moi-même j’aurais trouvé insupportable de contenir, mon fils, lui, il ne se cacha pas de montrer sa joie. Un joli sourire s’était inscrit sur ma face, et un rire perça la barrière de mes lèvres.

Hinata ;; Oui évidemment, ce serait idiot quand même, haha … Oh tu sais, mon toutou il prend la place de … Pardon ? C’est … Assez soudain comme demande …

Je le vis alors s’abaisser au niveau de mon fils, quand il vit qu’il tapait dans ses mains pour lui dire de venir. Je le regardais, sans pour autant rien faire. Après tout, s’il l’acceptait, c’était déjà ça de fait ! J’ai la chance d’avoir un fils plus que mignon.

Hinata ;; Moi aussi je l’aime bien ce petit mais dis moi, comment tu t’appel ?

Ichirô se tortilla sur place, avant de lui sauter au cou. (Héhé) Eh bien, même à moi, il me le faisait rarement, il devait l’avoir plus qu’accepté mon petit chou.

Ichirô « Je m’appelle Ichirô ! »
« Ichi, descend du cou d’Hinata. »


J’étais morte de rire, voir ça était plus que mignon. Mais à défaut de m’écouter, il partit blottir son visage dans le cou du jeune homme. Puis, quand il lui demanda pour le père Noël, il bondit sur ses jambes et commença à énumérer le peu de chose qu’il avait demandé.

« Un chat, des croquettes pour chat, des jouets pour chat et noël avec Ma… Han ! Charrive pas à le dire. Mak… »
« Makino »


J’ai eu la frousse de ma vie, qu’il lâche le mot « maman » devant lui, mais il s’était repris, ce gamin était malin. Je souris malicieusement, avant de l’attraper par la main et d’aider Hinata à se relever.

« Finissons ces courses. »


Le petit garçon se mit à sauter sur place et on finissait les courses. D’ailleurs, j’ai même dû prendre un petit sapin, parce qu’on en avait pas encore.

Voilà, maintenant tout était fait, il n’y avait plus qu’à rentrer à la maison, avec tous ces paquets, ça allait être drôle. On allait jusqu’à la voiture et on tentait de tout rentrer dedans. Bon, voilà qui était fait.

« Ouf ! Bon, j’ai une idée. Je te donne mon adresse, et tu viens chez moi pour… Disons… 19 heures ? C’est-à-dire dans trois heures ? Le temps que je prépare la maison et que je fasse à manger, et que je me fasse belle. »


En même temps, je fis entrer mon fils dans la voiture et je l’attachais correctement. Sans attendre la réaction d’Hinata je lui fit un bisous tout doux sur la joue, je m’inclinais et je grimpais dans l’auto, et je démarrais pour aller chez moi. Mon cœur battait à mille à l’heure, et Ichirô avait l’air tout aussi heureux que moi.

« J’aime bien monsieur. »
« Moi aussi mon cœur. »
« Il va venir ce choir alors monsieur ? »
« Oui Ichi. »
« Et il va dormir à la maison ? »
« Peut-être mon ange. »
J’espère, tout du moins.

Le petit garçon arborait un joli sourire, presque malicieux, et nous arrivâmes à l’appartement. En moins de dix minutes, j’avais réussi à tout monter à l’appartement, et ni une, ni deux, on déballait tout ce qui avait dans les cartons. Le petit se faisait plaisir à faire péter les bubulles. Moi, pendant ce temps-là, je montais le sapin, et je décorais la maison, assez sobrement, mais très joliment. Les couleurs argentées et bleues donnaient un aspect très design à l’appartement, et c’était magnifique. Il m’avait quand même fallut deux heures pour faire ça. J’étais épuisée, mais le petit m’avait bien aidé.

« Aller, à la douche mon loulou. »


Je lui souriais et il se mit à courir vers la salle de bain. Je lui mis l’eau à couler, il savait se laver seul, et c’était pour lui une fierté. Alors je le laissais faire. J’attendais qu’il eut terminé, et un petit dix minutes après, il était sorti de la douche. Je l’enroulais dans une serviette, et frottais ses cheveux avec une autre plus petite. Il était maintenant tout sec, je lui tendais ses vêtements, et je pris une douche. Cinq minutes après j’étais lavée et essuyée. J’enfilais alors une très jolie robe.

Tenue

Voilà, j’étais presque prête. J’attachais mes cheveux en une jolie queue de cheval, je mettais un trait de crayon aux yeux, un peu de parfum et un ou deux bijoux. J’étais prête. Enfin, tout était prêt, même la table d’ailleurs, sauf… La nourriture ! Bien sûr ! Et il était presque 19h… Je courais alors à la cuisine, en disant à mon amour de fils de ne pas être dans mes jambes, mais que s’il voulait il pouvait m’aider. Il m’aida à sortir les bouteilles de boisson. Soju, Champomy et d’autres petits trucs du frigo. Je servais les verres et préparait deux ou trois toast. Je faisais avec quelques traditions occidentales cette année. Ca allait faire plaisir à mon fils, lui qui en avait marre de manger des nouilles tous les jours. J’avais prévu une petite dinde, ainsi que des pommes duchesses et des confits de fruits, histoire de rendre le gout de la dinde meilleure, et moins sèche. Dinde que je me dépêchais de préparer et de mettre au four, car il faut un temps fou pour que ça cuise. Au moment où je refermais le frigo, la sonnette retentit. Je frottais sur le bas de ma robe, et j’allais ouvrir. En voyant la personne, un grand sourire élargit mes lèvres et je le laissais entrer.

« Fais comme chez toi. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]   Mer 29 Déc - 16:49

Ichirô « Je m’appelle Ichirô ! »
« Ichi, descend du cou d’Hinata. »


Je m’étais abaissé à son niveau pour lui demander son prénom, tout souriant. Je ne m’étais pas attendu à se qu’il me saute dessus d’un seul coup pour me répondre qu’il se nommait Ichirô. J’en fus étonné même plus que surpris et je du faire un effort pour garder mon équilibre et ne pas tomber sur les fesses. Quant à Makino, elle s’était mise à rire en voyant la scène et je ne pu m’empêcher de sourire comme un bien heureux. Cet enfant est adorable mais celle qui s’en occupe est encore plus charmante. Bousculant mes pensées, la jeune fille lui avait demandée de descendre de mon cou mais à défaut de l’avoir écouté, il enfouit son petit visage dans mon cou. Un frisson parcourra mon échine et je tremblai légèrement avant de rire. Comme pour le rassurer, je frotta doucement son dos en lui disant qu’il avait un jolie prénom. Je le pensais vraiment ! Pour ne pas changer, je lui demandai ce qu’il avait commandé au père noël et le bambin sauta sur mes jambes pour me répondre. Sursautant une seconde fois, je respirai tranquillement en l’écoutant, me demandant s’il comptait me sauter dessus à chaque fois ?

« Un chat, des croquettes pour chat, des jouets pour chat et noël avec Ma… Han ! Charrive pas à le dire. Mak… »
« Makino »


Hinata ;; Tu aime les chats ?? C’est mignon

Je leur fis un sourire en les regardant l’un après l’autre. Ichirô avait du mal à prononcer le nom de la jeune fille et ça me faisait rire. Devais-je soupçonner quelque chose ? Ou suis-je trop idiot pour remarquer le plus gros ? Même un dinosaure dans mon jardin ne me surprendrait pas, faut croire. Enfin bref ! Makino récupéra son fils et m’aida à me relever, mon dos craquant au passage. Je fis la grimace en sentant mes genoux craquer à leurs tours. Ce n’est pas tout d’être dans l’armée mais on souffre là-bas, alors quand on me saute dessus pour m’étaler à moitié au sol … Bref ! Je remerciai gentiment la demoiselle en me redressant puis cette dernière reprit son occupation. Lucifer s’étira tranquillement avant de se relever et de me suivre, car je suivais aussi les deux … Aller savoir pourquoi. J’avais juste à prendre une boite de boule pour mon sapin, maintenant que c’était fait, je pouvais faire ce que bon me semblait. Makino et Ichirô terminèrent leurs courses puis ils allèrent jusqu’à leur voiture pour ranger leurs affaires.

« Ouf ! Bon, j’ai une idée. Je te donne mon adresse, et tu viens chez moi pour… Disons… 19 heures ? C’est-à-dire dans trois heures ? Le temps que je prépare la maison et que je fasse à manger, et que je me fasse belle. »

Hinata ;; D’accord, c’est parfait ! J’aurais aussi le temps de finir deux ou trois trucs.

Tout allait pour le mieux. J’étais content de faire noël avec eux et mon chien était du même avis. Regardant Makino, cette dernière s’occupait du petit garçon avant de venir vers moie t me faire un bisou sur la joue. Je virai au rouge et je du baisser la tête en faisant mine de tousser pour cacher mon visage puis je m’inclina à mon tour. La demoiselle monta dans sa voiture puis démarra et rentra chez elle. Me redressant, je posai ma main sur mon torse, mon cœur tambourinant contre ma cage thoracique. Soudainement, mon chien aboya pour me sortir de ma rêverie et je m’en excusai platement. Les gens autours de moi ricanaient en voyant la scène mais passèrent quand même leur chemin. Heureux, je fis un dernier petit tour des boutiques pour prendre des achats de dernière minute, certains plus fragile que d’autres. Je ne savais encore ce que je comptais faire de mon molosse, l’amener avec moi ou le laisser à la maison ? Le pauvre allait s’ennuyer tout seul mais j’ignore si sa présence serait bénéfique chez Makino. Cruel dilemme ! Le chien du comprendre ce que je pensais car il renifla puis éternua bruyant. Je fis la moue en haussant les épaules et rentra dans mon chez moi. C’était toujours aussi vide et bien ranger, chose qui ne me dérangeait même plus. Posa mes cadeaux et achats sur la table, je pris les boules et les accrocha au sapin. Au moins la déco était fini, bâclé mais fini ! Pour ne pas faire dans la nouveauté, je traînai des pieds jusqu’à la salle de bain et en profita pour prendre un bon bain chaud, le temps de décompresser un peu avant ce soir. Je stressais, passer noël avec Makino était une chose que je n’avais pas envisagé. Ce n’est pas pour dire mais la porte de salle d’eau était ouverte et Lucifer se ramena avec son jouet sur le tapis de la baignoire. Encore un peu et je lui marchais dessus, ce fainéant voulant rester à sa place. L’enjambant, je pris une serviette et me sécha avant d’aller dans ma chambre chercher des vêtements approprié pour plus tard. Un jean noir, un tee-shirt noir et un autre gris avec un gilet de la même couleur que j’enfilai à la quatrième vitesse. Un petit coup de parfum pour l’allure et voila qui était fait ! Je ne m’encombrai pas de chose superficielle comme un tas de bijoux, juste des boucles d’oreilles.

Tenue

Une fois prêt, je pris les cadeaux pour Makino et Ichirô, attacha mon chien qui ne restera pas seul tout compte fait et quitta mon appartement. Il était assez tôt et je décidai de faire un détour par une pâtisserie pour prendre des gâteaux. C’est sur, je n’allais pas chez eux les mains vide hein ? D’ailleurs, mon chien s’occupa de transporter la boite de gâteaux mise dans un sachet entre ses crocs. Dernier détour pour le plus important ce soir puis je suivis les instructions à la lettre pour me rendre chez la belle demoiselle. Devant la porte, je me torturai un moment les mains en hésitant avant d’appuyer sur la sonnette, mon cœur se remettant à battre la chamade. Ce fut Makino qui m’ouvrit et je la saluai aimablement, remarquant qu’elle était encore plus belle. J’entrai avec sa permission.

« Fais comme chez toi. »

Hinata ;; Merci.

Un sourire se peignit sur mes lèvres tandis que je la regardais doucement puis un « ah » quitta mes lèvres et je tendis une grande boite rectangulaire avec deux autres boites plus petites vers Makino. Les deux dernières étaient pour le petit Ichirô, une était plus grosse et l’autre légèrement plus petite.

Hinata ;; Ce n’est pas grand chose mais ça me fait plaisir.


Dernière édition par Matsuyuki Hinata le Mer 29 Déc - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]   Mer 29 Déc - 18:28

Ichirô « Oui ! J’adore les chats. Ils sont trooooop beau ! »

Je rigolais, il était vraiment trop mignon ce gosse. Enfin, mis à part ça, on finissait les courses et puis on regagnait la voiture. Je lui donnais rendez-vous pour le soir, et je n’avais pas précisé pour son chien, donc, c’était comme bon lui semble. Je lui faisais un bisou sur la joue, et sa réaction me fit bien rire. Il allait me faire craquer avec ses réactions de bébé. C’était tout chou. J’aimais ça, en fait. Bref, là n’est plus la question, j’étais dans ma voiture et j’allais chez moi. Tout fut prêt en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, ou pour l’écrire. Enfin, trois heures quand même hein… J’étais prête, tout de même et mon invité était arrivé. En le voyant, je me suis empêchée de baver autant d’eau que quand on fait couler un bain, et si mes yeux étaient des mangas, vous pouvez être sûr qu’ils auraient brillés avec des petits cœurs. Mes joues se rosèrent quand je reçu les cadeaux. Je le remerciai d’un bisou supplémentaire tandis qu’Ichirô venait en courant.

Ichi – « Monsieur Hinata =D J’ai un cadeau ? »

Je lui tendis les deux boites que le jeune homme m’avait données, il partit en courant, après avoir embrassé la joue du jeune homme, s’installer dans le sofa. Seulement, il hésitait à ouvrir les cadeaux qu’il lui avait offerts. Moi de même. J’étais gênée (et j’avoue que sans savoir ce que c’est bah je ne sais pas comment l’ouvrir !). Je lui prenais la main et je le trainais avec moi jusqu’à la cuisine. Je devais lui dire un truc en vitesse, et ce, avant qu’Ichi ne nous entende. Isolés dans la cuisine, je m’approchais de lui, et lui parlait tout bas.

« J’ai engagé un père noël pour venir lui apporter son chat. Il sera là normalement assez tôt, car, noël ou pas noël, le petit doit se coucher pour maximum 22h. »

C’est sur ça que je lui fit un clin d’œil complice, et que je servais l’apéro, ainsi que le champomy pour Ichi.

« Ichi, vient boire. »

Le petit arrivait en courant, avec les paquets en main, toujours emballés. On fit claquer les verres ensemble et je bus du cocktail que j’avais préparé. Le rouge me monta vite aux joues. Il faut dire que l’alcool ça donne chaud. Je souriais bêtement avant de proposer à mon invité des toasts en tout genre. Le petit grimpa sur une chaise et commença à s’empiffrer. Je me mis à rire, avant d’aller près de la chaine stéréo et passer de la Kpop douce et festive en son de fond. Soudainement, on entendit frapper à la porte. Je me retournais, faussement surprise.

« On a un invité de plus ? »
Ichirô « Maki, tu as invité quelqu’un ? »
« Hum.. Je ne pense pas ! »


J’allais alors vers la porte, mon fils sur les talons et on entendit soudainement des cloches sonner. Je m’avançais alors vers la porte et l’ouvrit.

« Papa Noël ! »

Mon fils se mit à courir vers Hinata et se cacha derrière ses jambes. Bon, ok, le papa noël faisait peur. Il était grand… Gros… Et j’en passe !

Papa Nowel « Oh, Oh, Oh! J’ai appris qu’un enfant sage était ici! Et j’ai… ici… Une petite liste qui m’est adressée. »

Alors là, on vit Ichirô sortir de sa planque et aller près du papa Noël, tout sourire. En effet, il avait remarqué qu’il avait une grosse boite, et une autre grosse boite qui se trouvaient derrière lui. Il avait aussi deux autres petites boites avec lui, mais ça, ce n’était pas pour Ichi, Ichi avait toujours des grosses boites. Alors, je fis entrer le bonhomme rouge dans la maison et il alla s’installer dans le salon, après avoir dit que la décoration était époustouflante. Je le remerciais. En tant qu’hôtesse de maison, j’étais contente qu’on complimente mon habitat. Bref, le temps n’est pas là. Le père Noël pris mon fils sur ses genoux. Puis il lui parla un petit peu, et le gamin lui répondait. Puis, arrivait le moment des cadeaux. Un cadeau peu lourd mais assez gros lui fut tendu, ainsi qu’un autre, un peu plus lourd. Il déballa une des boites. La boite était remplie de truc pour chat et chaton. Le petit avait des étoiles dans les yeux. C’était un pur bonheur de le voir comme ça. Il ouvrit alors l’autre boite, et un miaulement se fit entendre. Un joli petit chat blanc se présentait maintenant à nous. Le petit se mit à pleurer, tellement il était content. Il partit embrasser la joue du papa Noël avant de venir me faire un câlin et à Hinata aussi. Il nous donna aussi nos cadeaux. Moi c’était un bracelet adaptable, je pouvais y rajouter ce que je voulais. Bon, ok, c’était moi qui l’avais payé, mais bon, il me fallait un cadeau alors… Pour Hinata, j’avais eu du mal à choisir, il fallait un truc pas trop personnel, et quelque chose qui pouvait lui être utile. Surtout que je ne le connais pas encore correctement… Alors, je m’étais contentée de choisir un vêtement.

Le vêtement

J’avoue, je ne suis pas fort inspirée, mais bon… Le père Noël s’en alla, et nous revoilà tous les cinq. Oui, cinq : Ichiro, Hinata, moi, le chien et le chaton. Je pris mon cadeau, celui qu’il m’avait acheté, et mon fils fit de même, il commença à déballer son cadeau et moi de même. Qu’est-ce que c’était ?

[Tu as le droit, si tu veux, de faire interagir le petit ^^]


Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]   Jeu 30 Déc - 0:45

Ichirô « Oui ! J’adore les chats. Ils sont trooooop beau ! »

Sa phrase me fit sourire, un large sourire qui dévoila mes dents blanches. Moi aussi j’aimais beaucoup les chats mais je préfèrais ne pas en avoir chez moi. Pas que Lucifer risque de s’en faire un repas, il ne maltraite pas les chats, loin de là. Fin bref ! M’embrassant doucement sur la joue –en m’embarrassant- Makino monta dans sa voiture et démarra pour rentrer chez elle préparé pour ce soir. J’étais aux anges, dans les nuages, ailleurs. Mon chien aurait pu me mordre que même pas je n’aurai réagis. En faite non, il lui suffit d’aboyer pour que je bouge et retourne aussi chez moi me préparer. Prenant mon temps, donc plus d’une heure à glander dans mon appartement. Je pris le reste du temps pour faire les boutiques et acheter des cadeaux à la jeune fille et au petit garçon que j’allais revoir dans pas longtemps. Des trucs banales, simple, peut-être pas modeste je l’avoue mais je m’en moquais parce que je l’aimais cette fille. Mon chien m’aidait même à porter les gâteaux acheté à la boulangerie du coin. Fin bref ! Une fois toute en main, je pris le chemin de chez Makino et sonna à sa porte. Ce fut une belle créature qui m’ouvrit et je cru que mon cœur allait m’abandonner, partir, me faire mourir. Comment la décrire ? Même moi je ne trouvais pas les mots à sa beauté. Reprenant mes esprits je lui confiai ses cadeaux –Lucifer gardant les gâteaux- et la vis rougir mais je n’eu pas le temps de faire quoique se soit d’autre qu’elle me fit un autre bisou. Je rougis à mon tour en me grattant le cou, gêné. Ce n’était rien … Vraiment rien. Puis Ichi débarqua tout content.

Ichi – « Monsieur Hinata =D J’ai un cadeau ? »

Hinata ;; Bien évidemment ! Même deux

Sur ces mots, Makino lui donna les boites que je lui avais confié juste avant au petit qui partit en courant avec, sans oublier de me remercier avant. Un sourire se peignit sur mes lèvres, j’étais content de le voir si heureux même si j’ignorais toujours leurs liens mais au fond, je m’en moquais un peu. Soudainement, la demoiselle me prit la main pour m’entrainer à sa suite vers la cuisine, et je pris le sachet que tenais mon chien au passage pour le déposer dans la cuisine. Tout d’un coup, j’étais encore plus gêné qu’auparavant, me savoir seul avec elle ici alors que le petit était juste à côté … Pourquoi je pensais à cela ? Me faisais-je à présent des films ? Il n’y avait pas lieu d’être pourtant. Elle s’approcha de moi pour me parler tout bas et je sentis mon cœur s’emballer comme une locomotive.

« J’ai engagé un père noël pour venir lui apporter son chat. Il sera là normalement assez tôt, car, noël ou pas noël, le petit doit se coucher pour maximum 22h. »

J’hochai la tête pour acquiescer, ayant trop peur de l’ouvrir pour je ne sais quel raison valable. Makino me fit un clin d’œil et je repris sur moi avant de lui sourire. Servant l’apéro, j’en profita pour retourner avec elle dans le salon. Tranquillement installés, elle servit du champogny à Ichirô en lui disant de venir boire puis s’occupa des cocktail pour nous. Nous trinquions puis buvions sans rien dire, le petit venant se mettre sur une chaise pour manger des toasts . Makino m’en proposa et je ne refusa pas son offre, papotant en même temps avec le garçonnet. A dire vrai, je commentais les toasts comme quoi ils étaient bon et tout. Et puis, voir le petit manger comme deux, ça me faisait autant rire que la jeune fille. Cette dernière se leva pour aller mettre un peu de musique que j’appréciais énormément, c’était calme, une atmosphère des meilleurs. Jusqu’à que l’on tape à la porte. Par réflexe, je tourna ma tête en direction de l’entrée avant de me lever .

« On a un invité de plus ? »
Ichirô « Maki, tu as invité quelqu’un ? »
« Hum.. Je ne pense pas ! »


Voyant Makino se diriger vers la porte, suivit de près par le petit garçon, je fis de même en gardant une distance raisonnable. J’ignorais qui ça pouvait être et aller savoir si je dérangeais ? J’entendis alors des clochettes et je me demanda si l’alcool n’avait pas atteint mon cerveau entre temps, pourtant les mots « papa noël » parvient jusqu’à mes oreilles, ainsi qu’un petit bonhomme qui se cacha derrière moi. Le pauvre, je le comprend. Ça fait toujours flipper la première fois … Quoique moi, le père noël je ne l’ai jamais vu en vrai. Fin bref ! Une fois que Santa adressa la parole à Ichiro, ce dernier quitta sa cachette pour aller voir le monsieur. Je restais à ma place, me contentant de regarder comme si j’étais son père et cette pensée me fit froid dans le dos. Ça faisait trop « esprit de famille » d’un seul coup … Makino invita le bonhomme rouge à venir dans le salon et celui-ci s’installa pour parler avec l’enfant, lui donner ses cadeaux et nous, nous regardâmes. Je me sentais heureux pour lui, avoir des cadeaux aussi géniaux que cela et j’en eu les larmes aux yeux en le voyant pleurer pour le chat. C’était mignon, adorable, émouvant et j’essuyai en vitesse mes yeux avant qu’ils puissent le remarquer. Le bambin heureux, nous fîmes des câlins à chacun avant qu’à notre tour, nous ayons des cadeaux. Un sourire se colla à mon visage en voyant celui de Maki mais je fus surpris en voyant le mieux. Je m’étais pas douté que j’en aurais un et en l’ouvrant, j’étais tout bonnement content. Remerciant chaleureusement le père noël, ainsi que Makino tandis que le bonhomme s’en alla. Je regardai le vêtement sous toute ses coutures, il était génial, à mon gout et je l’aimais beaucoup ! à présent tranquille, les deux prirent les cadeaux que je leurs ai offert. La grande boite rectangulaire comportait une robe rouge avec des chaussures à talons noirs (x), les plus petites étaient un parfum et une parure de bijoux (x). Quant aux cadeaux de Ichirô. Je ne savais vraiment ce qu’il pouvait aimer comme jouet alors je lui avais pris les derniers trucs à la mode. Un avion télécommandé et un circuit de voiture avec des voitures, évidemment. Ce n’était rien comme j’avais dis et ça me faisais vraiment plaisir de leurs faire plaisirs.
Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]   Jeu 30 Déc - 2:27

Santa était maintenant parti, il avait quitté les lieux, et c’était l’ouverture des cadeaux d’Hinata. Je laissais le petit ouvrir les siens, et il se mit à sauter dans tous les sens. Il n’aimait pas beaucoup les jouets, mais ceux-là valaient de l’or, à ses yeux. Il s’agrippa à Hinata, duquel il réclama un câlin. Un bisou sur la joue plus tard, j’ouvris mon cadeau. Enfin. Mes cadeaux. Je trouvais qu’à côté, ce que je lui avais offert était minable. Mes yeux étaient embués de larmes, j’étais… Heureuse ! Je ne pus qu’exprimer ma joie, sans retenue, tant pis s’il mourrait dans mes bras, j’allais alors faire comme mon fils, je l’entourais de mes bras, et je lui dis un « merci » je ne recevais jamais de cadeau, je n’en n’avais reçu que quand j’étais toute petite, et ça faisait une éternité que je n’avais plus rien reçu. Ses cadeaux m’allaient droit au cœur. D’ailleurs, n’ayant pas mis de boucles d’oreilles ni de collier, je les mis, fière.

Un peu plus tard, on entamait la Dinde de Noël, et je lui expliquais que je n’aimais que les traditions occidentales pour les fêtes comme celle-là, et donc, on mangeait notre excellente dinde. Vint ensuite le dessert et il était déjà 22h. On mangeait, à notre aise, et puis je pris Ichi à bras, qui somnolait avec le chaton dans ses bras. J’allais jusqu’à la chambre de petit enfant et je l’allongeais dans son lit, après lui avoir ôté ses vêtements et lui avoir fait enfiler un pyjama. Je posais le panier du chaton au sol, et le chaton dans le panier. Je déposais un baisé sur la joue de mon fils avant de sortir et de fermer la porte. Ensuite, je me retrouvais avec un bel étalon sur les bras. On avait un peu bu, mais pas au point d’être soul.

« Merci d’être venu… Merci pour les cadeaux… Ils sont… Magnifique. »

Un sourire plus qu’heureux était inscrit sur mon visage. J’étais toujours debout, alors que j’entendais qu’un slow Kpop était lancé sur la chaine hifi. Je lui prenais alors la main et l’invitais à danser. Qu’il aime ou pas, c’était juste pour le moment… Je me collais alors à lui, innocemment, et posais mon visage contre son épaule, et nous voilà, enlacés l’un à l’autre, occupés à tourner doucement, sous le rythme de la mélodie… Une sorte d’euphorie s’emparait de mon corps, tandis que je relevais le visage vers lui.

« Seulement, il y a un problème… »

Je plantais mes prunelles dans les siennes, ses prunelles foncées, profondes… Je le regardais avec sérieux, comme s’il y avait vraiment quelque chose qui clochait. Pourtant, un petit sourire se dessina sur mes lèvres, avant d’aller lui chuchoter doucement à l’oreille :

« Je ne veux pas que tu t’en aille. »


Alors, doucement, je me mettais sur la pointe des pieds, et j’allais écraser doucement mes lèvres contre les siennes, avant de me reculer. Je ne savais pas comment il allait réagir à ça, je ne savais même pas s’il ressentait la même chose pour moi, au pire, il me giflerait et s’en irai rapidement… Au mieux… Il restait près de moi.

Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]   Dim 2 Jan - 19:59

Sur le coup, je n’avais pas pensé que mes cadeaux pouvaient être superflus à cause du prix et de l’allure. Je n’étais pas du genre à être radin, surtout quand j’aimais des personnes. Donc bon, je dépense sans compter. Est-ce la bonne solution à adopter avec eux ? Vais-je seulement passer pour un idiot riche et trop sur de lui ? Faut pas croire que je sois pleins de fric, je gagne juste bien ma vie à l’armée, après tout, mon père est un haut gradé. Fin bref ! J’étais bien content de voir le petit Ichi ouvrir ses cadeaux et en ayant sourire, moi qui pensais en faire toujours trop. Surtout pour Makino, autant de chose de valeur alors que j’ignorais complètement ses gouts. Je me sentais minable. La belle m’avait offert quelque chose de pas personnel, jolie et dans les gouts de tout homme. Avais-je laissé parler ma tête plutôt que mon cœur sur ce coup-ci ? Je me le demande bien. En tout cas, voir ses yeux embués de larmes me serra le cœur. A un point, que je sentis moi aussi les larmes me monter aux yeux mais je ne contiens malgré moi. Jusqu’à que Makino fasse comme le petit garçon et entours ma taille de ses bras. Mon cœur s’envola, je sentais le rouge me monter aux joues alors je lui dis que ce n’était rien. J’étais complet, heureux, bien.

Quelques minutes plus tard, nous étions à table pour entamer la dinde de noël et elle m’expliqua alors qu’elle aimait les traditions occidentales pour les fêter comme cela. J’approuvai avec un sourire, je ne connaissais pas grand-chose à leurs traditions mais j’aimais bien découvrir de nouvelle chose. C’est ainsi que nous festoyâmes tranquillement en papotant de chose d’autre puis vient le dessert que nous savourâmes à notre aise sans vraiment se presser mais c’était aussi l’heure pour Ichirô d’aller dormir. Makino le prit dans ses bras avec le chaton et l’emmena jusqu’à sa chambre où elle le déposa sur son lit. Par instinct, j’avais aussi quitté la table pour la suivre et la regardai simplement faire. C’était adorable, l’avait l’étoffe d’une mère et mon cœur battait encore plus vite en pensant à cela. Voyant qu’elle s’occupait de lui, je décidai de retourner en silence dans le salon l’attendre, retournant à ma place. Je jugeai que c’était mieux ainsi, peut-être voulait-elle être seule avec son fils avant qu’il n’aille rejoindre Morphée. Punaise, j’ai l’impression qu’elle ne va plus le revoir en pensant comme cela. Secouant ma tête, je lâchai un soupire à fendre l’âme, pensant être seul dans le salon mais Maki venait de me rejoindre.

« Merci d’être venu… Merci pour les cadeaux… Ils sont… Magnifique. »

Hinata ;; Merci à toi de m’avoir invité et merci pour le cadeau aussi, ça me fait tellement plaisir.

Je lui souris délicatement en la regardant, tourné dans sa direction. La demoiselle fit de même avant de me prendre la main sur un air de slow. Je me levai doucement et me rapprocha d’elle dans l’intention de danser avec elle. Que j’aime ou pas, de toute façon je ne pense pas qu’elle me lâche la main de si tôt. Mais j’étais content de pouvoir danser avec elle, même sur une mélodie aussi douce et lente. Soudainement, Makino se colla contre moi en posant sa tête sur mon épaule et je sentis mon cœur s’emballer, faire des dératés. J’étais perdu, comme prit dans un mauvais jeu que je n’arriverais à gagner. Mais à ce moment, j’avais plus envie de perdre contre elle que de gagner. Mon sourire s’élargie tandis que je l’enlaçais un peu plus pour danser avec elle sur cette jolie mélodie. Je ne me doutais pas de ce qui allait se passer, j’étais tellement bien contre elle-même le temps d’une danse. Comprenant qu’elle relevait le visage, je baissai le miens pour croiser son regard et sourire timidement.

« Seulement, il y a un problème… »

Un problème ? J’haussai les sourcils en la regardant dans les yeux. Elle avait un regard magnifique, un regard qui me séduisait tellement. Mais je ne disais rien, me contentant juste de me perdre dans ses yeux, prunelles noires et brillantes. Remarquant son sérieux, je cru bien que mon cœur allait exploser dans ma poitrine, je sentais un semblant d’angoisse m’envahir comme si je n’avais plus ma place ici mais son sourire balaya tout mes mauvais sentiments. Je n’avais pas à me sentir en trop, j’étais même trop bien placé, non ? Se rapprochant de mon oreille, Makino me chuchota quelque chose qui me fit tressaillir.

« Je ne veux pas que tu t’en aille. »

Que faire ? Comment réagir ? Mes joues étaient-elles encore rouge pivoine ? Je ne pouvais savoir. J’entendais juste mon cœur battre contre mes tempes, le sang me montant vite au visage. Que faire ? Lui répondre ? J’étais paumé, sidéré. J’avais tellement attendu qu’elle me dise un truc du genre que maintenant … j’ignorais que faire. Moi non plus je ne voulais pas partir, je voulais rester un peu plus longtemps avec elle. Profiter de ses moments comme si ça pouvait être les derniers. Tout ce passa très vite. Ses lèvres s’écrasant doucement contre les miennes. Ma vie qui défilait devant mes yeux. Mon cœur qui n’en faisait qu’à sa tête. Mes yeux qui s’écarquillèrent sous son geste si soudain. Non, je n’avais pas peur de ce qui pouvait arriver, j’étais même impatient que cela puisse se passer un jour. Délicatement, je remontai ma main le long de son dos pour la poser sur son visage, rapprochant considérablement le miens du siens pour aller l’embrasser. J’y prenais mon temps, laissant quelques secondes passer avant d’approfondir mon baisé. Je ne faisais pas dans la dentelle, j’allais jouer avec sa langue, sans retenue, sans prévenir. J’en avais tellement eu envie que je rangeai ma part de timidité en moi. Subitement, je brisai le baisé et recouvra une distance raisonnable entre nous. Mon regard s’encra dans le siens comme elle l’avait fait auparavant avec moi.

Hinata ;; Makino … Je t’aime.
Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]   Lun 3 Jan - 2:03

Je venais mettre mon enfant au lit, je venais de nous créer une intimité. C’était ce que j’attendais. Pour une fois, j’avais eu hâte de l’heure du couché de mon fils. J’étais une mère indigne… Puis, faire subir ça à mon fils, il ne pouvait pas m’appeler maman, sauf quand je lui disais… Enfin… L’ambiance était créée. Je lui demandais de danser, enfin, tout dans les gestes hein. Alors, il se levait et venait avec moi, et la danse commença. J’étais bien là. Je sentais son cœur battre la chamade, et le mien suivait ce rythme. Je devenais folle, je me consommais. Je voulais l’embrasser, et je faisais durer l’attente, je faisais durer le moment, je voulais pourtant… Alors, j’allais lui chuchoter quelque chose dans l’oreille, je le regardais avec sérieux, puis, je lui souriais. Il paniquait. Je le voyais. Et c’était amusant, mais, assez de suspense. J’allais écraser mes lèvres contre les siennes, tout doucement, tendrement presque. Puis, je reculais, attendant une quelconque réaction. Je sentis alors sa main remonter doucement le long de mon dos, et puis, elle se posa sur mon visage. J’étais parcourue de frissons qui me déchiraient l’échine, mais j’appréciais. Alors, je sentis ses lèvres se poser sur les miennes, et m’embrasser, sans aucune retenue. Il me montrait un visage que je ne connaissais pas. Il me montrait un visage franc, et plus timide du tout. Je trouvais ça… Excitant. J’acceptais alors de faire rencontrer nos langues, pour un baisé franc et sans bavures. Alors que je profitais de ce baisé, il se recula, mettant une distance raisonnable entre nous. Distance que je trouvais superflue, entre vous et moi.

Hinata ;; Makino … Je t’aime.

Il me regardait dans les yeux, et je le regardais dans les yeux. Il était sincère. Ce n’était pas le « je t’aime, on va baiser ? » Nan. C’était sincère, mon cœur allait exploser dans ma poitrine. Alors, après avoir enroulé mes mains derrière son cou, je lui sautais dessus, m’accrochant à lui comme un koala à son arbre. Je me serrais fortement contre lui, j’étais heureuse.

« Je t’aime… Aussi. »


J’embrassais alors sa joue, puis, je descendais vers sa mâchoire, puis, je passais mes lèvres contre sa clavicule, avant d’aller blottir mon visage dans son cou, et sentir son odeur. Car il sentait bon, je ne devais pas me leurrer… J’étais vraiment bien, là, dans ses bras. Je mourrais d’envie de lui raconter qui j’étais, de lui raconter qui était Ichirô… Mais je m’en abstenais pour ce soir, du moins.

Je relevais alors la tête et le regardais, droit dans les yeux.

« On rangera demain. »

Je n’avais pas envie de me casser la binette à ranger cet appartement, à faire la vaisselle et j’en passe. Je pense que j’avais quelque chose de plus important à m’occuper, là, tout de suite. Alors, je déposais une nouvelle fois mes lèvres contre les siennes, tout doucement, avant d’aller faire jouer ma langue sur ses lèvres, pour avoir accès à la sienne.
Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]   Ven 7 Jan - 18:20

Nous étions partis sur des boules de noël et autres décorations pour nos appartement mais jamais je me serais douter que ce soir, je passerais le réveillon avec elle, avec cette femme qui occupe beaucoup de mes pensées. Je dois être sot pour avoir dit oui, pour avoir laisser mon cœur prendre le dessus mais je n’en suis pas déçu. Certes, j’ignore beaucoup d’elle, cet enfant qu’elle dit être l’enfant de ses parents adoptifs mais en la regardant le mettre au lit, je me suis posé des questions. Qui est-il vraiment pour elle ? Ils se ressemble, c’est une évidence mais elle s’occupe de lui comme le ferait une mère avec son propre fils. Ça me turlupine, me perturbe, j’ai peur de me faire trop d’idées sur leurs comptes alors je préfère retourner dans la salle à manger, les laisser tout les deux. Je laissais mes doutes en arrière, j’essayais de me réjouir d’être ici avec eux mais cela changea légèrement quand je la vis revenir. Sa présence me rendait encore mal à l’aise parfois, comme si au fond de moi, j’avais cette crainte qu’elle me rejette. C’est idiot, puéril mais je ne suis pas un adulte pour autant. Un sourire se peignit sur mes lèvres tandis que je me levais pour la rejoindre et danser avec elle. Il n’y avait pas de mot, pas de bruit autre que cette douce mélodie. J’étais bien, j’avais chaud et mon cœur protestait sa présence. J’ai bien cru qu’il allait exploser, me laisser sur le carreaux mais je sentis celui de Makino se caler sur le miens. Le monde reprenait des couleurs, le décor tournait autours de moi, j’étais euphorique, rêveur et ambitieux. Ce petit manège aurait perdurer encore un moment si la jeune fille n’était pas venu me chuchoter quelque chose à l’oreille. Perturbé, troublé, je ne savais que dire à part la regarder dans les yeux, lui rendre son regard. Puis elle m’embrassa, à ma grande surprise, elle m’embrassa enfin et là, je sentais mon cœur se rompre dans ma poitrine. Le temps semblait s’arrêter, la musique se changea en silence dans ma tête, j’étais seule avec elle. Mon monde n’avait plus besoin d’être embelli, il était suffisamment magnifique comme cela. Sans retenue, sans gêne, je lui rendis son baisé avec tendresse et franchise à la fois. Mais je ne m’arrêtais pas en si bon chemin et approfondis le baisé avec légèreté, avant de prendre un peu de distance. Fallait que je lui dise, fallait qu’elle le sache et les mots se formèrent dans mon esprit. « Je t’aime », Je ne veux que toi et personne d’autre.

« Je t’aime… Aussi. »

Mes yeux s’écarquillèrent, mes mains se crispèrent et un frisson glaciale parcourra mon dos et mes bras en me donnant la chair de poule. Elle m’aimait ? Était-ce vrai, avais-je bien entendu ? Je la fixais comme si c’était un rêve, une illusion et je sentis le rouge me monter aux joues aussi vite le vent souffle. Doucement, ses lèvres se posèrent sur ma joue brulante pour descendre sur ma mâchoire puis passer contre ma clavicule. Je frémissais, me sentais bruler de l’intérieure et cela n’était pas vraiment agréable quand on se voulait doux et calme. Makino blottit son visage dans mon cou en me faisant frissonner à nouveau, mes épaules tremblantes légèrement. Au bout de quelques minutes, elle releva son visage et nos regards se croisèrent. Le coin de ma lèvre s’étirait en un sourire tendre.

« On rangera demain. »

Oui, on s’occupera de tout ça demain car je ne pourrais attendre plus longtemps. Le père noël pouvait bien m’offrir cela pour noël, non ? La femme de mes pensées, de mes rêves, dans mes bras, contre moi. Quel magnifique cadeau cela peut être ~ Makino déposait à nouveau ses lèvres contre les miennes, me laissant un temps de réaction avant de passer délicatement sa langue sur mes lèvres pour pouvoir aller chercher ma langue. J’ouvris la bouche et prolongea son baisé en la laissant faire, laissant sa langue rencontrer la mienne. Mes mains remontèrent sur ses épaules puis glissa dans son dos pour aller trouver la fermeture de sa robe. Je mourrais d’envie de la retirer mais j’avais peur d’aller trop vite alors je décidai de poser mes mains à plat dans son dos en continuant de l’embrasser. Mes dents emprisonnèrent parfois sa lèvre sans la mordre, je faisais juste une légère pression dessus avant de l’embrasser à nouveau, plus sauvagement. Les mots n’avaient plus leur place entre nous, je voulais juste laisser parler mon cœur et mon corps dans une communication plus ardente.

[désolé c'est court T___T]
Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]   Ven 7 Jan - 22:09

Que mes sentiments soient forts ou pas, tout ce que je sais, c’est qu’il m’attirait et que je l’aimais. J’avais mis mon fils au lit, et le fait qu’il pouvait se poser des questions sur l’identité de l’enfant ne m’intéressait pas plus que ça. Je lui dirais qui il était, mais ce, en temps venu et voulu. Là, ce n’était pas vraiment le bon moment. J’étais revenue vers lui, avait profité de l’instant, de la musique qui passait à la chaine hifi, pour entamer un slow des plus sensuels. J’aimais ce moment, énormément. Alors, j’allais l’embrasser, doucement, sans forcer la barrière de ses lèvres, après lui avoir dit que je voulais qu’il reste ici. Il me répondit affirmativement, et ensuite, m’avais avoué ses sentiments. Mon cœur s’était emballé, et je lui avais dit que je l’aimais aussi, chose qui était vraie, mon cœur battait quand j’étais près de lui, je me sentais plus que bien à ces côtés, et je voulais que ça dure… Qu’il soit timide ou pas, plus jeune que moi ou pas. J’allais blottir mon visage dans son cou, et je pus sentir quelques tremblements. Je grimpais alors sur lui, comme un koala, lui disait qu’on rangera plus tard. Un sourire s’étira sur ses lèvres, un sourire qui me réchauffa le cœur. Alors, je l’embrassais de nouveau, allant chercher sa langue, et plus ce baisé durait, plus il devenait sauvage, passionné. Bref, nous y étions presque. Je descendis alors de ses hanches, et je rompais le baisé par la même occasion. Je le regardais, droit dans les yeux, c’était comme si un brasier s’était faufilé dans mon regard. J’attrapais sa main et l’entrainais avec moi, dans un endroit plus approprié et là où on sera le moins surpris, surtout. Arrivés dans ma chambre, je fermais la porte, à clé. Je le poussais alors jusqu’à mon lit, le faisant basculer dedans. Je montais au-dessus de lui, à califourchon, et ce, en toute finesse.

Je fis alors glisser mes doigts sur son haut, le déboutonnant, puis, je le lui enlevais. C’était un pur spectacle pour les yeux. Ce corps, cet homme que j’avais sous les doigts. Je faisais durer les choses, je m’en sentais frustrée, autant que lui, surement. Je fis glisser mes lèvres à partir de son nombril, et je les remontais en embrassant sa peau, jusqu’à arriver à son cou, que j’embrassais avec envie, sans y laisser de trace. Je continuais l’ascension de mes lèvres pour aller rejoindre les siennes, que je mordillais, sans douleur. Mes mains étaient parties en balade, passant de ses joues à son cou, puis, elles descendaient toujours, passant sur ses épaules, et le long de ses bras. Puis, je venais poser une main à côté de son visage, l’autre continuait son voyage. Alors, celle toujours en balade s’en alla jouer avec sa ceinture, avant de la lui enlever, sans pour autant enlever plus. Je me relevais alors, restant assise sur lui. D’une manière assez sexy, il faut le dire, je fis descendre ma fermeture éclair, ouvrant ma robe, puis, je la fis glisser le long de mes épaules, puis, de mes bras, avant de me relever, me mettant debout au-dessus de lui, puis, j’enlevais cette robe, devenue superflue. Je me retrouvais alors topless. Le rouge me montait aux joues, certes, j’avais vraiment très chaud. Je redescendais alors, collant mon buste contre le sien, frissonnant de toutes part.
Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]   Ven 14 Jan - 17:12

Son baisé m’avait redonné des forces, de l’espoir. Je savais à présent que mes sentiments étaient sincère, franc envers elle. Je ne voulais qu’elle, j’aurais tout fait pour qu’elle le comprenne mais à présent que nos lèvres sont les unes contre les autres, je sais que je n’ai plus la nécessité de lui avouer. Le slow, la musique, tout m’avait donné envie d’aller plus loin, d’ouvrir ma bouche pour tout lui dire mais elle me devança. Si c’était un rêve alors jamais je ne voulais me réveiller, ouvrir les yeux ou voir la vérité. J’étais bien dans ce petit monde, dans cette petite bulle, juste avec elle. Comment contrôler mon cœur, mes pensées ? Je ne pouvais tout garder pour moi et ce simple baisé enflamma tout mes désirs. Les mots quittèrent tout seul la barrière de mes lèvres, allant lui dire ce que je ressentais pour elle, même si je sentais la gêne me tordre les boyaux. Je pouvais passer pour un fou, un abrutis ou je ne sais quoi encore, cela n’empêcherai mon cœur de battre pour elle et mes yeux de voir qu’elle aussi. Comme dans un conte de fée, Makino dissipa mes doutes en me disant qu’elle m’aimait aussi, ce qui me fit chavirer. J’étais dans un paradis merveilleux, spacieux et tellement délicat que je ne voudrais le quitter pour rien au monde. Blottissant son visage dans mon cou, je sentis un frisson parcourir mon corps en le faisant légèrement trembler. Je n’arrivais plus à me contrôler, tout en moi s’emballait comme une mer déchainée. Ranger ne me venait pas à l’esprit pour l’instant, je n’avais pas envie de faire la vaisselle dans un moment pareil alors que la belle demoiselle m’embrassait de nouveau en allant chercher ma langue. Je la laissais faire en appréciait chaque instant auprès d’elle, ce doux baisé passionné qui faisait un peu plus bruler cette petite flamme au creux de mon être, ma passion s’enflammant aussi rapidement qu’une feuille de papier. Ce fut comme si elle pouvait lire mes pensées, mes désirs. Elle s’arrêta de m’embrasser pour me regarder dans les yeux, me faisant comprendre que l’on serait mieux ailleurs qu’ici, parmi la table et les meubles. Un sourire discret s’infiltra sur mon visage tandis que je la laissais me guider jusqu’à sa chambre où elle ferma la porte à clé. J’avais eu peut jusqu’à maintenant que le petit bonhomme se réveille et nous surprenne mais à présent, ce n’était plus un problème. En moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire, je me retrouvais allongé sur le lit de la jeune fille, cette dernière prenant place, à califourchon, sur moi.

Me mordillant la lèvre, je regardais son visage dans son intégralité, ses lèvres, son nez puis ses yeux, où je restais bloqué dessus avec un sourire collé aux lèvres. Mon était focalisé sur le siens, pas moyen de le lâcher malgré que je sente ses doigts se balader sur mon haut, le déboutonnant tranquillement avant de le retirer complètement. Un nouveau frisson m’ébranla alors je plissais les yeux comme pour retrouver mes esprits. Je n’étais pas là pour la regarder dans le blanc des yeux mais faut dire, c’est elle qui prenait les rennes pour l’instant. Au contact de ses lèvres, je me crispa soudainement en lâchant un soupire, c’était assez étrange comme sensation mais franchement pas désagréable. Au fur et à mesure que ses baisés monte de plus en plus vers mon cou, je sentais mon corps se réveiller. Je n’avais aucune patience, cela finirait par ce remarquer d’une minute à l’autre. Rejoignant mes lèvres, sa main s’en allait parcourir mon corps, se baladant sur mon visage puis mes épaules pour finir par descendre encore plus bas. Je contractais mes abdos en sentant ses mimines jouer avec la boucle de ma ceinture, je n’allais pas rester immobile bien longtemps. Retirant ma ceinture, elle n’en fit pas plus avant de se redresser pour se mettre assise, mon regard parcourra à nouveau sa silhouette avec envie. Mes yeux s’écarquillèrent un peu plus quand je vis qu’elle défaisait la fermeture de sa robe. Je me permis de me redresser, m’appuyant sur un coude pour ne pas rester en suspend, mon dos risquait d’en prendre un coup. Sa robe glissa le long de son corps, tombant à ses pieds avant qu’elle la retire complètement et l’abandonne pour revenir se collé à moi. Son buste contre le miens, j’appréciais ce contact chaud et sensuel. Délicatement, je déposais mes mains dans son dos avant d’aller l’embrasser, mes lèvres déviant sur le coin de sa bouche avant d’aller dévorer sa mâchoire puis son cou de baisé. Sans attendre, mes paluches explorèrent sa fine taille, se perdant dans le creux de ses reins avant d’aller se placer sur ses fesses. J’avais la net impression d’avoir perdu ma timidité, envolé comme le papa noël ~ Dans un geste précis, je la fis pivoter pour me retrouver sur elle, mes bras de part et d’autre de son visage. Mes lèvres n’avaient quittés les siennes qu’un bref instant, le temps que je me retrouve au dessus d’elle pour lui facilité la tâche.
Revenir en haut Aller en bas

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]   Sam 22 Jan - 0:27

L’espace nous entourant ne devenais plus qu’éphémère, partit en fumée, il n’y avait plus que lui et moi qui avaient de l’importance, son corps, le mien, nos respiration, le bruit de tam tam que produisait nos cœur respectifs, et nos excitation commune. En fait, tout ce que nous avions en commun était réuni dans cette pièce minuscule qu’était ma chambre. J’aimais notre contact, plus que sensuel, plus que passionné, j’en étais déjà folle, fan, dépendante. D’abord, j’avais le dessus, dévorant chaque partie de peau que je pouvais toucher de mes lèvres, puis, je décidais de passer à la vitesse supérieure. Je me contentais de me lever et d’enlever la fermeture éclair de ma robe, la faisant glisser gracieusement le long de mon corps, en épousant mes courbes. Après, je venais me reposer contre lui, ma poitrine nue contre son torse musclé, et nu également. Ses mains dans mon dos me firent frissonner, ça sonnait en moi comme une caresse, tellement agréable… Rien de sauvage. Ses lèvres se posèrent contre les miennes, pour m’embrasser, et puis, il dévia, passant sur ma joue, ma mâchoire, mon cou, recouvrant le tout de baisés sensuels, et qui réussirent à m’arracher quelques soupirs de plaisir. Ses mains glissaient encore, passant le long de mon dos, jusqu’à mes reins, et pour finir, elles atterrirent sur mes fesses. Sans que je puisse dire quoique ce soit, je me retrouvais en dessous de lui, comme une bien heureuse.

Notre baisé s’était arrêté un instant, le temps qu’il se mette correctement, je glissais une main dans sa nuque pour donner de l’intensité à ce baisé déjà délicieux, j’allais chercher sa langue avec volupté, je la caressais sensuellement et avec envie, prenant parfois plaisir à mordiller ses lèvres charnues. Mon autre main allait caresser ses côtes, avant de descendre et de passer mes doigts contre son ventre. Descendant encore plus, j’allais enlever sa ceinture avec dextérité, et très rapidement. On pouvait sentir mon impatience… J’arrivais rapidement à bout de cette ceinture, avant de déboutonner son pantalon, toujours à une main, puis, de descendre la fermeture éclair. Je fis glisser son pantalon à l’aide de mes pieds, et il se retrouvait alors en sous vêtement. Ma main ne s’arrêta pas là dans son escapade gourmande et perverse, allons dire ça comme ça. Elle glissa tout doucement sur le tissu du boxer, pour aller caresser du bout des doigts cette bosse déjà bien formée. En touchant ça, une bouffée de chaleur me surpris, plus violente que les autres, j’arrêtais alors le baisé en lui mordant les lèvres, doucement certes. Je le regardais droit dans les yeux, et ma main se glissa dans ce tissu bien trop étroit pour lui, à ce stade la situation. Je caressais tout de même cette partie sensible qui faisait partie de lui, tout en le regardant droit dans les yeux, une main toujours posée dans sa nuque. Je faisais de doux mouvement de vas et viens avec ma main, puis, en ayant marre d’être autant à l’étroit, je repoussais ce bout de tissus rapidement, le libérant en même temps. J’allais poser mes deux mains à plat contre son torse, puis, je le poussais, pour qu’il soit assis dans le lit. Lentement, je me relevais, puis, me penchait vers son mini lui. D’une main je le saisis, et puis, je m’activai à lui faire quelques gâterie à l’aide de mes lèvres et de ma langue. En espérant que ça lui plaise ~
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le hasard fait bien les choses ;; HOT [Makino]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in Japan :: 
HAVE A BEER
 :: Les anciens tomes
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com