AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission 63: La fin du monde ... ou presque ||Masasa-chan||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Cookie, eatable admin'
Avatar : Tanaka Reina
DC : Yamamoto Keiji, el Kamisama de ton kokoro
Posts : 266
Age : 26
Situation : Fiancée à un genre de Shige guide parano pour les jours les plus démoniaques. Ou d'un kakkoii Peipei <3
Ambition : Régner sur le monde ? Commençons par le Japon et le déguisement de Shige pour Peipei, ce sera déjà pas mal !
Études : Deuxième année dans une école d'Arts, spécialitée théâtre
À l'école : Présidente du club: Comment faire le muahahaha parfait au bon moment ?
Profession : Etudiante
Agenda : * Faire des choco en tête de Peipei pour la St-Valentin
* Annoncer à Big Sista qu'elle va devoir la partager officiellement
* Trouver ces maudites clés de voiture et prouver au Shige Poney qu'on a rien d'un danger public au volant
* Trouver un feutre de la même couleur que la voiture de Junpei en cas de rayures ... mieux vaut prévenir que guérir
* S'entraîner à la moue 134
* Enquêter sur le cas de Reina et trouver pourquoi elle jure à voix basse ces derniers temps
MessageSujet: Mission 63: La fin du monde ... ou presque ||Masasa-chan||   Ven 24 Déc - 18:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Citation :
    Supa Masasa-chan ! J'ai besoin de toi de toute urgence. Viens vite au point de rendez-vous habituel où tu devras régler les formalités de mes obsèques =(.

    Miho, Miho, Miho.
    Nani ?
    Pourquoi tant de haine ? Envoyer un sms si stressant à une personne alors que rien ne pressait. Oui, oui, on sait. Elle allait nous dire qu'on ne savait rien de la situation critique qu'elle était en train de vivre. Mais, elle oubliait un point. Un narrateur a des yeux pour voir. Et voilà ce qu'on voit aujourd'hui: une naine sur un banc en train de déguster une glace en plein hiver.
    Très bien. Premièrement, il n'était pas interdit de manger de la glace en hiver. En bonne capricieuse, Miho aimait manger ce qui lui plaisait quand celà lui plaisait. Alors si elle voulait des fraises à la mauvaise saison, elle aurait des fraises è.é.
    Deuxièmement, une situation critique exigeait parfois qu'on garde son calme pour pouvoir réagir au mieux. Dans sa grande maturité, elle avait appris à gérer ces situations de crise.
    Troisièmement, et pour finir, ce n'était pas une naine è.é ! On vous l'accorde, elle n'était pas bien grande, mais de là à l'appeler naine !
    Bref, tout ça pour dire que l'heure était grave, et certainement pas à la plaisanterie.

    A en juger par le sac à dos qui se trouvait au pied du banc, et à son volume pour le moins impressionnant, on pouvait comprendre qu'un équipement de guerre avait été prévu. Pourtant, ce matin, la journée avait si bien commencé. Miho s'était rendue en cours, comme à son habitude depuis qu'elle était entrée dans cette école d'arts. Elle avait même rendu ses devoirs en temps et en heure, et elle n'avait pas oublié de bombarder son petit ami de messages inutiles dont le seul but devait être de l'embêter. Quand on demandait à intervalles régulières s'il avait pris son écharpe, avant de lui demander pour ses gants ou encore pour ses chaussettes... ça ne pouvait être que pour l'emmerder alors qu'il tentait de travailler. Et quand celui-ci finit par lui répondre, on lui envoie, accompagné d'un smiley mignon un: "Tu m'aimes plus ?".
    Mais on ne prétendera pas que Miho était une sans coeur. Quand il avait finit par lui répondre qu'il était occupé sans oublier une cute déclaration, elle n'avait pas manqué de lui envoyer un texto de gamine amoureuse un peu débile avant de le laisser tranquille pour trouver une autre cible.
    C'était en fin d'après-midi que le drame s'était produit. Drame qui avait provoqué ce fameux sms à son supa Masasa-chan, le plus grand héros méchant de tout l'univers. Non, inutile de lui dire que si c'était un méchant, il ne pouvait pas être un héros è.é. Masasa-chan, c'était le meilleur !

    Citation :
    Trop tard... avant de partir, je voulais te dire que j'aurai beaucoup aimé t'avoir en grand frère. Peut être dans une prochaine vie =(

    En faire trop ? N'importe quoi ! Il fallait motiver un soldat du mâle à se dépêcher. Oui, mais si son message n'avait rien à voir avec la jeune fille qui mangeait une glace joyeusement en fredonnant un air de Noël.
    N'empêche que dramatiser, ça marchait toujours un peu. Quelques minutes plus tard, Masasa avait finalement débarqué et Miho avait affiché un net sourire qui n'allait sans doute pas avec des sms affolés.
    Hey ho, ça va, elle était simplement contente de le voir son Masasa <3. Et puis, comment lui en vouloir de ne pas être en train de se débattre avec des méchants garçons quand elle vous tendait une glace dans un air kawaii:

    - Masasa-chan <3. Je t'ai pris une glace, noix de coco et chocolat <3.

    Lui tendant donc son cornet, elle avait repris un air beaucoup plus sérieux l'instant d'après pour lui dire:

    - L'heure est grave soldat è.é !

    Quoi ? Son glacier préféré venait de fermer !
    Non, pire è.é


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

My private stripper:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/t30-nakamaru-miho http://madeinjapan.forum-canada.com/t31-nakamaru-miho

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Mission 63: La fin du monde ... ou presque ||Masasa-chan||   Sam 25 Déc - 20:43

Miho & Masahiro



    Citation :
    Supa Masasa-chan ! J'ai besoin de toi de toute urgence. Viens vite au point de rendez-vous habituel où tu devras régler les formalités de mes obsèques =(.

    Je n'ai même pas eu besoin de regarder le destinataire de ce message pour savoir de qui il venait. Rien que le surnom me le disait. Il n'y en avait qu'une pour me donner ce surnom si débile de Masasa-chan. Mon téléphone a vibré alors que je tentais vaguement de classer un dossier sur les auteurs détenteurs de prix littéraires. Je ne sais même pas pourquoi on m'a donné un tel travail. Le patron est en réunion, deux employés sont partis à la journée du manga à Akihabara. Ce qui fait que je me retrouve seul avec la secrétaire du patron et la dernière employée. Une vieille bique approchant la quarantaine, tirée à quatre épingles et toujours derrière moi à faire des remarques désobligeantes sur mon look. C'est décidé, demain, j'arrive en bermuda et débardeur pour qu'elle puisse enfin faire une remarque conséquente sur mes tatouages, les ongles peints en noir et blanc et les cheveux méchés. Bon je pense qu'au point où on en est, ça la tuerait carrément. Tout ça pour dire que le message de Miho-chan, car c'est bien d'elle dont il s'agit, tombe à pique. Il est bientôt l’heure de notre pause de seize heures - j’ai droit à cinq minutes de pause en tant que stagiaire - et je vais peut-être pouvoir sortir. Je me lève alors et me dirige vers le bureau de la secrétaire. Je pense pouvoir dire qu'elle m'aime bien. Parfois si je suis vraiment au bord de la crise de nerfs, elle me couvre pour que je puisse sortir et me détendre une heure ou deux. Quand elle me voit arriver, elle se détourne de son ordinateur dernier cri et m'adresse un sourire doux.

    « Nee, Ishikawa-san… »
    « Si tu viens me voir juste avant la pause, c'est que tu as quelque chose à me demander, n'est-ce pas ? »
    « Ah... Hai. En fait je me demandais si tu pouvais m'inviter une grand-mère à l'article de la mort pour que je puisse m'absenter une petite heure. »
    « Ta grand-mère est morte la semaine dernière apparemment mais ne t’en fais pas, je trouverais quelque chose. File, Koizumi-kun. Ah et … tu as deux heures ! »
    « Arigatou ! »


    Je regagne mon bureau afin de récupérer mon manteau et l’écharpe qui va avec. Il n’a pas encore neigé cet hiver à Tokyo, mais il fait déjà froid. Je suis sûr que Kanmaki est enseveli sous la neige. Dehors, il fait gris, la nuit commence à tomber sur la ville. J’enroule l’écharpe autour de moi jusqu’à couvrir mon nez. Juste au moment où j’arrive dans le métro, je reçois un autre message de Miho.

    Citation :
    Trop tard... avant de partir, je voulais te dire que j'aurai beaucoup aimé t'avoir en grand frère. Peut être dans une prochaine vie =(

    C’est trop mignon ! Je sais que si elle a le temps de m’envoyer un message pour me le dire, c’est qu’il n’y a aucun danger. Je suis sûr qu’elle a encore inventé une mission pour conquérir le monde. Elle me fait courir à l’autre bout de la ville. Heureusement que le métro est rapide. Je ne lui réponds pas. J’arriverais bien assez tôt. Et en effet, c’est à peine dix minutes plus tard que j’arrive dans le parc où elle m’attend. J’arrive en courant d’ailleurs. Je suis peut-être un salaud, mais on ne fait pas attendre une fille dans le froid. Et en arrivant devant elle, je m’arrête net devant son grand sourire et surtout devant ce qu’elle me tend. Une glace. En hiver. Je me gèle et elle veut m’offrir une glace. Noix de coco et chocolat. Je ne lui dis pas que je déteste la noix de coco. Je prends le pot. La glace à presque fondu. Je soupire.

    « Miho-chan, tu sais que j’étais au boulot, là. »

    Je lève les yeux au ciel. En fait, elle m’a sauvé de l’ennui. Mais je ne lui dirais pas. L’heure est grave ? Ah bon. Je trouve pas moi. Je dissimule un sourire en avalant une cuillère de glace. Ouh putain que c’est froid. Je frissonne et incline la tête pour lui montrer que je l’écoute.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cookie, eatable admin'
Avatar : Tanaka Reina
DC : Yamamoto Keiji, el Kamisama de ton kokoro
Posts : 266
Age : 26
Situation : Fiancée à un genre de Shige guide parano pour les jours les plus démoniaques. Ou d'un kakkoii Peipei <3
Ambition : Régner sur le monde ? Commençons par le Japon et le déguisement de Shige pour Peipei, ce sera déjà pas mal !
Études : Deuxième année dans une école d'Arts, spécialitée théâtre
À l'école : Présidente du club: Comment faire le muahahaha parfait au bon moment ?
Profession : Etudiante
Agenda : * Faire des choco en tête de Peipei pour la St-Valentin
* Annoncer à Big Sista qu'elle va devoir la partager officiellement
* Trouver ces maudites clés de voiture et prouver au Shige Poney qu'on a rien d'un danger public au volant
* Trouver un feutre de la même couleur que la voiture de Junpei en cas de rayures ... mieux vaut prévenir que guérir
* S'entraîner à la moue 134
* Enquêter sur le cas de Reina et trouver pourquoi elle jure à voix basse ces derniers temps
MessageSujet: Re: Mission 63: La fin du monde ... ou presque ||Masasa-chan||   Mar 28 Déc - 14:42

    D'accord, elle voulait bien admettre, uniquement à voix basse, que cela ne se faisait pas de déranger quelqu'un dans son travail. Mais à voix haute, il en était tout simplement hors de question ! Oui, ne jamais reconnaître nos torts pour mieux régner devait être la devise de son Royaume. Mais passons, elle avait rangé son portable en décidant qu'un de plus serait celui de trop si elle était sensée être déjà morte. Et puis, elle aurait foutu plein de glace dessus, et ça c'était moche. De toute manière, son super héros à l'air de super bandit avait finit par se ramener et un grand sourire de mome qui voit débarquer le père noël. Serviable, généreuse, angélique, et toutes les qualités qu'on pouvait encore ajouter, elle lui avait tendu sa glace en toute innocence. D'accord, elle était un peu fondue, mais c'était l'attention qui comptait. Elle avait bien pensé à lui acheter une soupe, vu le temps, mais il aurait probablement été dégouté en voyant qu'elle s'était offerte une glace.
    ... ouais, c'est sûr qu'il avait toujours la mentalité de gamin =.=.
    Oublions ça, et concentrons nous plutôt sur les mots qui venaient de sortir de la bouche du grand Masasa-chan. Brusquement, elle avait adopté un air sérieux. Pour un peu, on aurait pu penser qu'elle avait compris son erreur et allait même lui présenter des excuses:

    - Je sais....

    C'était donc possible ? A la voir baisser les yeux dans un air coupable kawaii, on voyait l'âge faire son effet. Enfin, Miho commençait à comprendre que les gens ne pouvaient pas être toujours à sa disposition et qu'il y avait plus important dans la vie qu'une prétendue domination du monde.
    Prétendue ? Hey ho, tout ça était plus que sérieux è.é.
    Bon, la maturité n'était pas pour tout de suite. Et à voir comme elle avait relevé la tête dans un air tout simplement heureux et assurée, on sentait qu'elle venait de nous faire une fausse joie sur ses capacités à raisonner enfin comme une adulte:

    - Mais je sais aussi que tu me préfères à ton travail ^o^

    Evidemment, vu sous cet angle, il devenait facile de voir le chomage augmenter. Mais ne parlons pas de quelque chose qui la dépasse.
    Se relevant joyeusement, elle avait clôturé le sujet de l'appel à l'improviste dans un:

    - Inutile de me remercier Masasa-chan <3.

    Jugeant donc que la conversation pouvait passer à autre chose et qu'il était inutile de se faire expliquer que le travail était important, elle avait pris le mystérieux, plutôt gros, sac qui se trouvait au pied du banc pour lui tendre. Lui laisser manger sa glace, la savourer, la déguster et blabla ? L'heure était grave, il n'y avait pas une seule minute à perdre et comme venait de le prouver la musique militaire que jouait désormais son portable ... il était temps pour Masasa-chan d'accomplir une nouvelle mission. Marchant de gauche à droite en parfait colonel, Miho avait lancé des regards à plusieurs reprises afin de voir si aucun gamin, espion de l'ennemi, n'était pas dans les alentours. Jugeant visiblement le périmètre clair, elle avait parlé sur un ton ferme:

    - Soldat du mal, la mission que je vais vous donner aujourd'hui est de la plus haute importance !

    Miho... si tu tiens tant que ça à jouer au soldat, demande à Junpei de t'incruster dans ses délires avec le Keiji.
    Never, ils jouaient du côté du bien è.é. Dans une vie parallèle, Junpei était son ennemi juré ! Bon... un ennemi juré avec lequel elle allait au zoo, au cinema, prenait sa douche et autres ... mais tout grand Général du Mal avait ses faiblesses.
    Passons, là n'était pas le sujet de toute manière:

    - Nous devons voler une oeuvre d'Art è.é !

    Eeeeh ? Sans rire ? Une vraie ? Dans un musée avec des vigiles et tout ? Pour la donner en tant que devoir à son prof ?
    Mais non imbécile =.=

    - Voici notre cible !

    Est-ce qu'elle venait vraiment de lui donner une photo du nouveau dvd des NEWS ? Oui, mais attention, la version limitée !
    On sait, on sait, vous avez du mal à suivre. Pourquoi se faire chier, ou plutôt faire chier Masasa-chan au boulot pour un simple dvd qu'elle pouvait commander ou acheter elle même. Hey bien, c'est ce qu'elle avait voulu faire à la base. Se rendre chez son vendeur préféré, acheter le dvd qu'elle avait pré-commandé il y a des lustres et le mater tranquillement ce soir, peut être même avec son ennemi juré. Mais voilà ... il y avait foule =.=. Et il n'était pas toujours simple d'entrer dans une boutique pleine à rabords de pouffes hystériques quand il n'était déjà pas certain que notre taille puisse nous permettre d'atteindre le comptoir. Pas de moqueuries camarades ! Elle l'aurait son dvd, par la ruse, mais elle l'aurait ! Il était hors de question qu'elle s'avoue vaincue en venant le chercher plus tard ! Son ennemi, qu'elle ne tarderait pas à lui décrire, plus communément nommer pouffe, se ferait une joie de savoir qu'elle avait triomphé cette année.
    L'an dernier ? Ben l'an dernier, elle avait dit à son père qu'elle ne serait plus sa fille s'il ne trouvait pas le moyen de lui avoir en avant première =.=. Cette année, le couple Nakamaru se trouvait aux States, les fourbes, les traîtes à leur sang.
    Ahem, concentrons nous je vous prie.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

My private stripper:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/t30-nakamaru-miho http://madeinjapan.forum-canada.com/t31-nakamaru-miho

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Mission 63: La fin du monde ... ou presque ||Masasa-chan||   Dim 2 Jan - 22:21

    Quoi que je dise, quoi que je fasse, elle ne reconnaîtra jamais qu’elle a eu tord de me déranger. Jamais. C’est du Miho tout craché ça. Quant à moi, je n’admettrais jamais que j’ai été un tant soit peu soulagé en quittant le bureau avec exactement six minutes d’avance. Manquerait plus que ça. Si je le fais un jour, je me tire une balle ensuite. Et puis sa glace. Fondue malgré la température et la noix de coco est écœurante. Je suppose que je pourrais manger le chocolat et pas la noix de coco sans qu’elle s’en aperçoive. Ou alors jeter le reste dans une plante verte… enfin morte… et enneigée. Tant qu’à faire elle aurait pu prendre une glace au sirop de cerisier. Elle sait que ce sont mes préférées, la naine, là. Enfin, de toute manière je ne mange pas de glace en hiver. Pourquoi me regarde-t-elle d’un air si sérieux ? Mon Dieu, m’écouterait-elle pour une fois ? Je ne peux m’empêcher de hausser un sourcil en la voyant. Et puis arrive le moment de grâce où elle murmure un petit « je sais » d’un air tout penaud. J’esquisse un sourire et me rapproche d’elle dans l’intention de tapoter le haut de son crâne du plat de la main, tout doucement. Je savais qu’elle pouvait se montrer ma-

    « Mais je sais aussi que tu me préfères à ton travail ! »

    Ma main reste en suspens au-dessus de sa tête. Non, il ne faut pas la frapper. Réfrène tes pulsions meurtrières, Masahiro. J’abaisse calmement la main et la laisse retomber contre mon flan. Je n’arrive même pas à dire quoi que ce soit. Un simple soupire échappe mes lèvres. J’abandonne. Je laisse tomber. Je n’essaierais plus jamais de la rendre plus mature. Impossible. Elle mourra sur son lit à 80 ans dans des habits Baby The Stars Shine Bright et sera découverte par le concierge-robot. Il faut que je me sorte ces idées stupides de la tête. Elle se lève enfin de son siège improvisé et saisit le gros sac qui traîne à ses pieds depuis que je suis arrivé. Que cache-t-elle là-dedans. Comme elle le fait toujours quand elle veut me donner une super-mission-de-la-mort-qui-tue, elle se met à marcher devant moi de long en large après que j’ai récupéré le sac. Elle regarde à gauche, à droite, derrière elle. Il n’y a personne par un froid pareil, tu m’étonnes !

    « Soldat du mal, la mission que je vais vous donner aujourd'hui est de la plus haute importance ! »

    J’en jugerais par moi-même quand elle m’aura dit ce qu’elle veut de moi. J’ai vraiment peur de ce qu’elle va me demander. Peut-être d’aller kidnapper le marchand de glace et de lui apporter toute sa cargaison de crème glacée. J’ai laissé tomber l’idée de manger la glace, de toute façon, c’est plus une soupe qu’autre chose au point où on en est. J’incline légèrement la tête.

    « Nous devons voler une œuvre d’Art ! »

    Qu’elle s’écrie, toute fière d’elle. Je cligne des yeux, une fois, deux fois, trois fois. Elle déconne. Pourquoi elle ne se met pas à rire, là ? Pourquoi elle ne reprend pas le sac en criant « Joke ! » ? Elle va peut-être me demander de voler la Joconde. Je devrais me préparer. Ou peut-être la Vénus de Milo. Ou encore la Liberté Guidant le Peuple… Le Radeau de la Méduse. God dammit.

    « Voici notre cible ! »

    Je prends la photo qu’elle me tend, me préparant à voir un tableau de maître. J’ai plutôt du mal à déchiffrer le titre sur la photo foutrement flashy. Je plisse les yeux et fronce les sourcils, la rapprochant pour mieux lire. NEWS. Inconnu au bataillon.

    « Et je trouve ça où ? Au MOMA ? Joke. Hum… En librairie ? Qu’est-ce que c’est encore que ça, Miho-chan ? »

    Je dois avoir l’air un peu excédé et amuse en même temps. Non, je ne suis pas inculte, juste un peu vieux jeu. Je carbure au rockabilly et punk anglais et américain. Pas à… ça. NEWS. Kézako, j’ai envie de dire.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cookie, eatable admin'
Avatar : Tanaka Reina
DC : Yamamoto Keiji, el Kamisama de ton kokoro
Posts : 266
Age : 26
Situation : Fiancée à un genre de Shige guide parano pour les jours les plus démoniaques. Ou d'un kakkoii Peipei <3
Ambition : Régner sur le monde ? Commençons par le Japon et le déguisement de Shige pour Peipei, ce sera déjà pas mal !
Études : Deuxième année dans une école d'Arts, spécialitée théâtre
À l'école : Présidente du club: Comment faire le muahahaha parfait au bon moment ?
Profession : Etudiante
Agenda : * Faire des choco en tête de Peipei pour la St-Valentin
* Annoncer à Big Sista qu'elle va devoir la partager officiellement
* Trouver ces maudites clés de voiture et prouver au Shige Poney qu'on a rien d'un danger public au volant
* Trouver un feutre de la même couleur que la voiture de Junpei en cas de rayures ... mieux vaut prévenir que guérir
* S'entraîner à la moue 134
* Enquêter sur le cas de Reina et trouver pourquoi elle jure à voix basse ces derniers temps
MessageSujet: Re: Mission 63: La fin du monde ... ou presque ||Masasa-chan||   Lun 3 Jan - 0:27

    Ne plaignons pas trop Masahiro, il méritait bien ce qu'il lui arrivait.
    Eeeh why ? Alors qu'elle l'aimait tant ?
    Parce que, dans quelques secondes, il allait commettre l'affront suprême. Êtes vous prêts à assister à l'impardonnable ? 3...2...1... voilà. Voilà quoi ? La question que vous deviez présentement vous poser. A en juger par l'air choqué de Miho, cette bouche grande ouverte, la main sur le coeur comme si elle allait faire une crise cardiaque, on peinait à imaginer tellement la faute devait être énorme. En même temps, il n'y avait qu'une réplique à analyser, alors tachons de savoir là où ça avait buggué. MOMA ? Librairie ?
    Du tout ! La phrase impardonnable, vous la voulez ? La voici: "Qu'est-ce que c'est que ça, Miho-chan ?". Comment ça ce que c'était que ça ? "ça" ? Et oui, l'erreur suprême de son Masasa-chan était d'ignorer que NEWS était un groupe de six dieux vivants parmi les mortels. Certains pourraient sans doute lui pardonner, peut être que toute l'affection qu'elle avait pour lui l'aiderait à se montrer indulgente, mais pour le moment, elle essayait tout simplement de se remettre du choc qu'il venait de lui infliger. Et histoire d'être certaine d'avoir bien compris:

    - Tu plaisantes hein ?

    Non Miho, à voir la tête qu'il tirait, il ne plaisantait pas du tout.
    Enfer et damnations, nous sommes perdues ! Elle devait appeler Riina sur l'heure pour lui dire que quelqu'un sur Terre ignorait ce qu'était les NEWS étaient. Elle devait se confier. Probablement qu'un Junpei dans ce cas aurait été content et aurait cherché du soutien. Mais pas elle, elle ... elle voyait juste un manque cruel de culture:

    - ça va pas du tout ça Masasa-chan, c'est très grave de pas connaître NEWS... va falloir que je refasse toute ton éducation !

    Miho, il est plus vieux que toi !
    Et alors, ça n'empêche pas de l'éduquer correctement ! Sa mère avait complètement foiré le coup à ce niveau là. Poussant un soupir désespéré, Miho avait repris la photo qu'elle lui avait tendu quelques secondes plus tôt pour la coller devant ses yeux. Il était temps de lui filer un petit cours de rattrapage express avant de l'envoyer sur le front:

    - Ceci, mon ami, est un dvd. Mais attention, pas n'importe quel dvd. Ceci est le dvd du dernier concert du groupe le plus merveilleux de tous les temps. Ils sont six, ils sont parfaits, et tu dois les aimer si tu veux que notre belle histoire continue. J'ai pas le temps de t'en apprendre plus, mais sois certain que je te ferai voir tout un tas de videos dès qu'on aura plus le temps. Maintenant, je te pardonne cet écart de conduite qui a manqué de me tuer et je te rends la photo... et sans vouloir te mettre la pression, y'a foule au disquaire... c'est une mission périlleuse ! J'ai moi même essayé de m'en emparer aujourd'hui mais... disons que je n'ai pas ta taille =.=.

    Pour ne pas dire naine ? Pour ne pas dire naine. Mais passons, donnons lui la photo et invitons le d'un signe de la main à ouvrir à présent le fameux sac qui contenait pistolet de paint ball, bouclier, et tout l'armement nécessaire au bon déroulement de cette mission de la plus haute importance. Il était certain qu'elle était dans le top ten des missions les plus délicates qu'elle avait pu lui donner, tout comme il était certain que ...:

    - Masasa-chan ? Ta glace fond.

    Constatation évidente à laquelle on pouvait lui répondre de suite:
    Tout le monde ne mange pas des glaces en hiver =.=.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

My private stripper:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/t30-nakamaru-miho http://madeinjapan.forum-canada.com/t31-nakamaru-miho

Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: Mission 63: La fin du monde ... ou presque ||Masasa-chan||   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission 63: La fin du monde ... ou presque ||Masasa-chan||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in Japan :: 
HAVE A BEER
 :: Les anciens tomes
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit