AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 forget you ▬ ft ryu'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Avatar : lee chi hoon by sayuri kim.
Posts : 28
Age : 29
Situation : célibataire.
Ambition : éviter de devoir reprendre le flambeau familial;; c'est bien parti de ce côté-là.
Études : troisième année en science de l'éducation.
Profession : étudiant à todai.
Agenda : to remember;;

▬ faire chier mes parents autant que possible!
▬ réviser, ça ne peut jamais faire de mal.
▬ discuter avec le vieux de ryu & lui faire comprendre que la situation n'est pas sii pire que ça malgré tout.
▬ hm, parler à ryu; tant qu'à être peut-être que m'excuser pourrait être une bonne chose -ou pas.
▬ m'assurer que kazue prend bien la chose.

... c'est moi ou je m'occupe plus d'eux que de moi-même ? e-e
MessageSujet: forget you ▬ ft ryu'   Mar 28 Déc - 0:34

Quoi de mieux à faire un beau dimanche après-midi qu’aller voir son meilleur ami qui était gravement -ou pas en fait- malade ? Eh bien rien du tout, du moins pas selon Akio qui se prépara dès le lever du soleil -peut-être un peu après en fait- pour aller voir Ryuji. Allez savoir pourquoi cet idiot était malade d’ailleurs, habituellement c’était l’inverse. Après tout sportif comme son ami était, ça allait bien souvent avec une santé de fer tandis que l’intellectuel qu’il était n’avait pas ça du tout. Enfin, il demanderait à son ami une fois qu’il l’aurait vu. Bref s’assurant de prendre une bonne douche, question de ne pas ramener d’autres microbes, il enfila des vêtements plus propres. Heureusement, il se retint d’exagérer en mettant des gants et un masque. Ryuji pourrait mal le prendre, enfin ça ne l’empêcha pas de prendre des trucs pour les poignets et un foulard, bah oui hors de question qu’il attrape ses microbes quand même. Après quoi il avertit ses parents comme quoi il allait chez son ami avant de sortir. Heureusement l’ami en question n’habitait pas trop loin et il n’aurait pas à endurer la neige trop longtemps. Une fois dans la résidence du grand-papa de Ryu, il commença à discuter avec le grand-père en question, qui était bien loin d’être de bonne humeur. C’était étonnant, après tout ce vieux était bien le seul qui n’avait pas réalisé à quel point son petit-fils était un idiot finit, donc habituellement il aimait bien cet idiot. Évidemment, étant un habitué de la maison, Akio put s’arranger sans problème pour avoir une petite discussion avec le vieux. « Qu’est-ce qu’il a fait cette fois ? » Mauvaise question, surtout vu l’humeur du grand père. « Il s’est promené en caleçon dans Tokyo avec une fille ! » Fille ? Qu’est-ce que Ryu pouvait bien faire avec une fille ? Tâchant de résonner le grand-père comme quoi c’était tout bonnement impossible, il n’eut pas le temps d’ouvrir la bouche que le vieux continuait, visiblement en colère. « Mon petit fils, prêter son pantalon à une fille ! Je l’ai mieux élevé que ça ! » Quoi ? C’était vraiment de plus en plus bizarre cette histoire. Soupirant légèrement, Akio finit par lâcher « Bon si ça ne vous dérange pas, je vais essayer d’éclaircir ça et je vous en reparle plus tard. »

Oui parce que bon c’était un peu étrange d’imaginer Ryuji à moitié nu dans les rues de Tokyo, surtout avec une fille. Se dirigeant machinalement vers la chambre de son meilleur ami, il y entra de la manière la moins subtile dont il était capable c’est à dire en ouvrant les deux portes en même temps tout en s’exclamant ; « Hey Romeo ! » Quoi de mieux pour énerver un malade, genre ‘je t’aide pas à guérir fois mille’ puis bon c’était approprié maintenant que monsieur trainait avec des filles~ Si seulement il savait qui était la fille en question... Là il trouverait ça beaucoup moins marrant. Cela dit, cette appellation ne risquait pas de plaire à Ryu, mais depuis quand il s’en préoccupait ? Il se rapprocha de son ami, s’assurant de refermer la porte derrière lui. Après tout s’il voulait avoir une discussion sérieuse avec son pote. Oui bon discussion était un bien grand mot considérant ce qui risquait d’arriver, mais bon c’était pour plus tard ça. Il se tira une buche question de s‘assoir près de Ryuji pour finalement demander : « J’ai entendu dire que tu te la jouais bourreau des coeurs maintenant... Qui est l’heureuse élue ? » Ça serait peut-être bien de ne pas trop en rajouter, il pourrait s’énerver. Akio était pour l’instant tout souriant, content de voir que ce n’était pas si pire que ça comme maladie -enfin c’est ce qu’il avait jugé- c’est probablement pour cela qu’il plaisantait autant. Cela dit il finit par lâcher, nettement plus sérieux tout à coup. « Puis, euh... qu’est-ce que tu as au fait ? » Genre, il était temps qu’il soit un peu plus sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/a-hero-lies-in-you-sakurazaki-akio-t78.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/cause-i-m-bluffing-with-my-muffin-sakurazaki-akio-t101.htm

avatar
Avatar : lee junho (2pm).
DC : kojima sanaki.
Posts : 39
Age : 28
Situation : célibataire.
Études : 3è année; facultés d'arts et sciences (relations internationales).
Profession : étudiant à todai.
Agenda : ...
MessageSujet: Re: forget you ▬ ft ryu'   Mar 28 Déc - 16:02

Cloué au lit depuis environ deux jour, Ryuji expérimentait la joie d’être malade. Très sérieusement s’il restait dans le lit ce n’était pas uniquement parce qu’il était malade, mais bien parce qu’il savait que son grand-père lui tomberait dessus dès qu’il en aurait l’occasion. S’il ne le faisait pas maintenant, c’était uniquement parce que Ryu était ‘malade’ alors autant le rester encore un peu. Bon il y avait aussi le fait qu’il faisait encore un peu de fièvre et que c’était probablement mieux qu’il ne prenne pas le risque d’empirer son état. Évidemment, il ne fallait pas comprendre par là qu’il faisait particulièrement attention à sa santé, mais bien qu’il n’avait pas envie d’être coincé bien plus longtemps dans son lit. Mine de rien, c’était plutôt ennuyeux que de rester dans ce stupide lit à ne rien faire. Donc voilà, il avait bien envie de se changer les idées, mais ce qu’il se trouvait à faire finissait soit par l’ennuyer aussi ou encore lui rappeler de la raison de sa ‘maladie’ qui était probablement un gros rhume ou une grippe quelconque. Ça n’avait rien de plaisant, il ne regrettait pas vraiment ce qui s’était passé, mais visiblement il était mieux de ne pas y penser. Parce que le pire dans tout ça, c’était quand il se rappelait ce que Kazue avait dit et c’était vraiment pénible. Le jeune homme soupira en y repensant d’ailleurs. Ça le démangeait surtout parce qu’il n’avait pas plus réagit que ça sur le coup. Il n’avait pas été capable d’hausser le ton, capable de lui faire comprendre que c’était déplaisant, quoi qu’elle devait s’en douter quand même. Il soupira à nouveau, question de s’enlever tout ça de la tête, avant d’essayer de trouver le sommeil, ce qui serait probablement la seule chose à faire.

La tête en dessous de l’oreiller, Ryuji était presque endormi lorsqu’il entendit les portes de sa chambre s’ouvrir violemment avant de laisser place à une voix on ne peut moins plaisante; celle d’Akio. Pour ceux qui se demanderait pourquoi il n’était pas content de voir que son meilleur ami venait le voir, détrompez-vous il était bien content de lui voir la bouille à celui-là. C’était bien la personne qui lui fallait -ou pas si ça se trouve- pour réfléchir sur la situation. Le problème n’était pas là, eh non c’était plutôt l'appellation que son meilleur ami avait utilisé qui l’embêtait énormément. C’était quoi ce surnom complètement moche à la base ? è-é Il connaissait le penchant de son ami pour les surnoms nuls, mais là il faisait fort. Ryuji s’apprêtait à répliquer en lui lançant une taie d’oreiller, mais une quinte de toux l’en empêcha, laissant la chance à Akio de continuer à dire n’importe quoi. « J’ai entendu dire que tu te la jouais bourreau des coeurs maintenant... Qui est l’heureuse élue ? » Gné ? Bourreau des coeurs ? Mais d’où pouvait-il bien sortir ça celui-là ? Fronçant les sourcils, cherchant à comprendre, il mit un bon moment avant de réaliser que ce que voulait dire son ami; c’était ce qui s’était passé avec Kazue, ou quelque chose qui s’y rattachait. Mécontent qu’on lui rappelle cette soirée et par conséquent le réveil, Ryuji prit un des oreillers avant de le balancer sur Akio, en disant; « La ferme. » Moui, c’était qu’il était poli en ce moment. Après tout, s’il voulait les conseils de son ami il était mieux de l’être simplement parce que bon, c’était juste mieux ainsi. Ensuite vint la partie moins sérieuse de la discussion, parce que si Akio devenait plus sérieux ce n’était pas le cas de Ryu qui lâcha simplement; « Mah, un rhume ou une grippe, on s’en fiche je vais être sur pied dans une journée, maximum. Puis tu sais si je reste au lit c’est plus pour éviter mon grand-père. » Parce que s’il y avait bien une personne qui savait à quel point il avait peur de son grand-père, peur de le décevoir en tout cas, c’était bien Akio. S’il y avait une personne pour le comprendre, c’était lui.

Tout ça pour dire qu’il allait être terriblement déçu. Il finit par se relever question de ne pas à devoir lever la tête pour parler, c’était très franchement déplaisant. Après quoi il reprit un certain sérieux avant de dire. « Il n’y a pas d’heureuse élue, on était saoul et bon le réveil montre qu’elle ne l’aurait pas fait dans d’autre moment. » Genre l’art de ne pas nommer de noms. Parfaitement ! Il préférait jauger les réactions de son ami, parce que oui il lui avait déjà parlé de Kazue, mais pas dans ce sens là, valait mieux éviter de trop lui donner d’information rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/genie-fais-de-moi-un-prince-f4/i-ll-be-the-light-to-guide-you-maeda-ryuji-t73.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/i-ll-never-let-go-never-say-goodbye-maeda-ryuji-t92.htm

avatar
Avatar : lee chi hoon by sayuri kim.
Posts : 28
Age : 29
Situation : célibataire.
Ambition : éviter de devoir reprendre le flambeau familial;; c'est bien parti de ce côté-là.
Études : troisième année en science de l'éducation.
Profession : étudiant à todai.
Agenda : to remember;;

▬ faire chier mes parents autant que possible!
▬ réviser, ça ne peut jamais faire de mal.
▬ discuter avec le vieux de ryu & lui faire comprendre que la situation n'est pas sii pire que ça malgré tout.
▬ hm, parler à ryu; tant qu'à être peut-être que m'excuser pourrait être une bonne chose -ou pas.
▬ m'assurer que kazue prend bien la chose.

... c'est moi ou je m'occupe plus d'eux que de moi-même ? e-e
MessageSujet: Re: forget you ▬ ft ryu'   Jeu 30 Déc - 4:18

|| je blâme la cheeziness de disney pour la nullité de ce post eOe ||

Tout sourire, Akio s’amusait bien à se moquer de son meilleur ami. C’était principalement parce qu’il ne savait totalement ce qui s’était passé. Puis bon il fallait dire que pour le moment, il ne savait que la version du grand-père comme quoi son fils était devenu un débauché et blablabla, donc il ne pouvait que trouver cela marrant. N’empêche que Ryuji était drôlement grognon pour quelqu’un qui avait passé ‘une bonne nuit’ allez savoir pourquoi. C’était évident que Akio ne le lâcherait pas avant de savoir exactement ce qui s’était passé, ou du moins on oublie certains détails qu’il ne tenait pas du tout à savoir. Simplement l’identité de la fille et le pourquoi du comment lui suffirait amplement. Bien concentré sur ce qu’il voulait savoir, il manqua de se faire assommer par l’oreiller que son ami lui balança. Il lui lança un regard qui montrait qu’il n’aimait pas du tout se faire balancer des oreillers dessus, quoi de plus logique en fait. De toute façon, il ne pouvait qu’être idiot en présence de son meilleur ami, même s’il y avait un certain sérieux derrière tout ça. Si la discussion de base comme quoi Ryuji était enfin devenu un bourreau des coeurs, était complètement stupide, Akio faisait un effort quant au fait qu’il était malade. Ça ne pouvait pas vraiment être grave considérant que cet idiot avait une santé de fer malgré tout. Enfin, la meilleure personne placée pour lui dire ce qu’il avait c’était bel et bien le principal concerné. Il le lui demanda d’ailleurs, question de savoir s’il devait mettre un masque immédiatement. Soupirant légèrement en entendant son ami lui dire si gentiment de se la fermer, il eut presque envie de faire semblant de partir, c’est que le Ryuji grognon était peut-être une espèce rare, mais c’était si énervant. Il venait quand même pour le voir, grognon ou pas, ce pourquoi il resta sur place sans rien dire. Il écouta simplement ce qu’était la maladie de son ami sans broncher, jusqu’à ce qu’il entende le commentaire sur le grand-père. Notez quand même que pour que Ryu ait peur à ce point là du vieux, c’était qu’il y avait une connerie derrière tout ça et pas dans le sens d’un petit truc tout marrant. « À ce point ? Si tu veux je te trouve un billet qui te colle au lit pour une bonne semaine. » Sérieusement ? Il ne ferait pas ça, rien que parce que si le vieux était autant en colère, c’était pour une raison sans doute très valable. De toute façon, un sportif comme son ami ne serait tout simplement pas capable de rester coincer au lit pendant autant de temps.

Attendant presque patiemment que son ami déballe ce qui s’était passé, Akio prit une bonne position d’écoute soit en indien -genre il était bien le seul à trouver ça confortable. C’est que sa curiosité demandait à être satisfaite voyez-vous. Et la curiosité fut cruellement déçue par ce qu’il entendit. Pas plus de détail que ça, pas même de nom ? Il finit simplement par arquer un sourcil sans trop savoir quoi réagir. Déjà, c’était étonnant de voir que Ryu avait bu, ce n’était pas vraiment son genre. Il fut presque tenté de plaisanter avec le fait que la fille ne l’aurait pas fait en temps normal, mais il se retint pour dire à la place : « Chouette, je suis bien content pour toi, mais je pourrais savoir qui est la fille en question ? » Oui parce que c’était plus ça qui l’intéressait. Enfin il eut un moment de réflexion avant de lâcher, pour détendre son ami. « Parce que c’est bien une fille, t’es pas en train de me dire elle simplement pour me cacher que c’est un mec en fin de compte ? » Lui, tordu ? À peine, mais il était surtout fatigué et nettement plus imbécile en présence de Ryuji. Que voulez-vous, il n’avait pas cette attitude de blasé devant son meilleur ami. « Puis bon, ce n’est pas parce qu’elle a été dure au réveil qu’elle n’a pas aimé tu sais. Elle est peut-être juste troublée de l’avoir fait avec toi. Tu es proche d’elle dans la vie de tous les jours ? » Si c’était le cas, ça expliquait peut-être pour quoi elle avait agit d’une manière à faire comprendre Ryuji qu’elle ne l’aurait pas fait avec lui sans être saoule. Quelqu’un qui ne le connaissait pas n’aurait surement pas vu d’inconvénient à le faire avec cet idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/a-hero-lies-in-you-sakurazaki-akio-t78.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/cause-i-m-bluffing-with-my-muffin-sakurazaki-akio-t101.htm

avatar
Avatar : lee junho (2pm).
DC : kojima sanaki.
Posts : 39
Age : 28
Situation : célibataire.
Études : 3è année; facultés d'arts et sciences (relations internationales).
Profession : étudiant à todai.
Agenda : ...
MessageSujet: Re: forget you ▬ ft ryu'   Jeu 27 Jan - 2:26

Visiblement, contrairement à Ryuji, Akio s’amusait bien, mais bon il ne fallait pas en faire un cas non plus. Il fallait comprendre le fait qu’il avait quelque chose sur la conscience et que son meilleur ami ne l’avait pas ce quelque chose. Il n’était même pas au courant de ce qui s’était passé, même si ça n’allait pas tarder puisque le jeune homme comptait bien en faire part à son meilleur ami. Ce n’était probablement pas la meilleure idée qu’il avait eu, mais en même temps, il ne pouvait pas encore le savoir. D’accord, il brisait la promesse qu’il avait fait à Kazue de ne pas en parler, mais il n’avait pas envie de cacher ça à Akio, surtout en sachant que le jeune homme serait un bon conseiller ou du moins c’était ce qu’il espérait. Parce que là, il devait avouer être totalement perdu, simplement parce que c’était avec Kazue qu’il l’avait fait. Ça compliquait un peu le tout et très franchement ça l’embêtait. Il ne reniait pas du tout l’attirance qu’il avait pour elle, après tout elle était mignonne, jolie et même attirante physiquement, pas très féminine, mais ça ne changeait pas grand chose; il l’aimait bien. Sauf qu’il ne s’était pas attendu à ce que ça aille aussi loin. Taisant ces pensées en entendant la voix d’Akio, Ryuji arqua un sourcil lorsqu’il écouta avec plus d’attention ce qu’il disait. Hors de question de rester dans ce lit bien longtemps, c’était une torture en soit ! « Je présume que tu l’as vu en arrivant, il est hors de lui. Puis non merci pour le billet, c’est déjà une torture comme ça. » Oui bon Akio ne pouvait pas avoir manqué le vieux en passant, surtout qu’il était probablement la première personne vers qui le grand-père se tournerait pour avoir des informations. Cela dit, seuls les deux principaux concernés étaient au courant ce qui s’était passé, pour l’instant.

Enfin après quoi la conversation se dirigea automatiquement vers le coeur du sujet. Qui était la fille. Bon idéalement il préférait ne pas trop s’avancer de ce côté-là. Il attendait de voir les réactions de son ami pour savoir quel était le meilleur moyen d’annoncer l’identité de la miss. Il n’était pas particulièrement au courant des relations qu’il y avait entre ces deux-là, mais rien que comme ça, il avait l’impression que dire ‘j’ai couché avec Kazue’ n’était pas la bonne chose à dire. Enfin alors qu’il essayait vaguement de changer un peu le sujet de conversation afin de ne pas devoir dire le nom immédiatement, Ryuji se fit couper dans cette tactique lorsque son meilleur ami lui redemanda le nom, ce à quoi il ne put répondre qu’un vague « Ça change vraiment quelque chose que tu le sache ou non ? » Ben en fait si, mais ça Akio n’était pas obligé de le savoir. Naturellement en entendant la connerie que son ami lui sortait, Ryu ne put s’empêcher de rire nerveusement, pas parce que c’était la vérité, mais simplement parce que finalement il n’était pas à l’aise avec ce sujet de conversation. « N’importe quoi, tu sais très bien que je suis aux femmes. Même si ça te déçoit, accepte la vérité. » » Oui bon heureusement qu’il était encore très capable de déblatérer n’importe quoi au besoin. Sauf qu’il se fit rappeler à l’ordre par Akio qui redevenait sérieux. Proche d’elle... ? Il devait répondre quoi à ça ? Il ne s’était jamais arrêté pour penser sur sa relation avec Kazue, ça ne lui avait jamais semblé important de le faire. Maintenant, c’était probablement la question qui lui venait le plus en tête. Sans pour autant avoir de réponse. « Proche ? Oui je crois qu’on pourrait dire ça... » Comment ne pas être précis en fait... Mais que voulez-vous, il ne savait pas lui-même les réponses qu’il devrait... Enfin après un moment de silence, il lâcha simplement. « C’est Kazue. » Voilà, il l’avait dit, restait plus qu’à voir la réaction d’Akio tiens x-x À quelque part, il savait qu’il faisait une connerie; il suffisait que la miss apprenne qu’il l’ait dit pour que sa vie ne tienne qu’à un fil, mais bon passons par dessus cette inquiétude inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/genie-fais-de-moi-un-prince-f4/i-ll-be-the-light-to-guide-you-maeda-ryuji-t73.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/i-ll-never-let-go-never-say-goodbye-maeda-ryuji-t92.htm

Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: forget you ▬ ft ryu'   

Revenir en haut Aller en bas
 

forget you ▬ ft ryu'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in Japan :: 
COME TO WRITE YOUR STORY
 :: Home sweet home :: Résidences
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit