AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une patisserie pour deux. La guerre est déclarée ! PV Reina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Une patisserie pour deux. La guerre est déclarée ! PV Reina   Mar 4 Jan - 22:24

Une fin de matinée, un détour par le self avant de pouvoir partir vers la ville pendant deux heures. Il faut dire que le trou dans le planning qu'il avait, lui permettait d'aller faire le pleins en friandises et autres bonnes choses pour tenir le coup dans le reste des études qui l'attendait. La cuisine, c'était bien, mais la pratiquer sans manger, ça, c'est une véritable torture. Il s'était souvent fait gronder pour goûter ses plats, mais comment saurait-il si c'est bon, s'il ne goûte pas à chaque mouvement de cuillère ? Il était maudit, ou pire, il y avait une force surnaturelle au dessus de lui qui avait décidé de faire de lui, une tête de turc de la cuisine. C'est ça ! Les aliments se mettaient à la rebellions pour avoir souvent été mangé pour le buta et ainsi, ils prenaient leur revanche. C'est avec des pensées toutes plus étranges les unes que les autres qu'Hiro quitta l'école de cuisine pour se rendre en ville qui n'était pas si loin que ça, qu'il soit dit en passant, il avait largement le temps pour faire l'allée et retour, et manger deux ou trois bonnes petites choses trouvés dans la meilleure des pâtisseries !

Il enfila son blouson, attrapa son porte-feuille qu'il glissa dans la poche de sa veste et sortit enfin. Il faisait toujours encore un peu froid, aussi réajusta t-il son écharpe autour de son cou. S'il venait à tomber malade, ça serait une véritable catastrophe. Il laissa par contre, ses gants de côtés, sillonnant dans les rues pour trouver enfin la si merveilleuse boulangerie qui servait toujours de bonnes choses bien crémeuse. Il la trouva enfin et accéléra le pas, comme si l'appel du gâteau était soudainement devenue trop forte. Et il entra, poussant la porte vitrée et faisant tinter la petite clochette accroché au dessus de l'entrée.

Ohayo !

Il salua la vieille dame qui, depuis le temps et depuis les nombreuses visites du buta, avait eut tout le temps de le connaître. Ils se saluèrent donc d'un large sourire, se souhaitèrent les convenances habituelles, parlèrent un moment de la pluie et du beau temps et venait le temps que Hiroki favorisait. La découverte des vitrines. Aujourd'hui, il y avait de nombreuses richesses aux fruits, et il hésita longuement entre une tartelette à la fraise et le bon gâteau au trois chocolat. Là, son ventre et sa gourmandise eurent vite fait de réfléchir. Il désigna la vitrine du doigt.

Celui-ci s'il vous plait !

Malheureusement, il n'eut pas le temps de montrer précisément lequel s'était car la sonnette venait de retentir à nouveau, la porte s'ouvrait, laissant entrer une petite brise fraiche et attirant l'attention et d'Hiroki et de la vieille dame. Horreur ! ELLE ! Comment ELLE pouvait être là ? Il grogna, fit la moue, ne lui souhaita ni la bonjour ni rien du tout et tapota son doigt sur la vitre, comme pour attirer à nouveau l'attention de la vieille dame. Faudrait pas que l'autre lui vole ce merveilleux gâteau dont il n'en restait qu'un, avec ces allures de gentille fille, pour sûr sa si vieille amie pourrait lui faire un crêve coeur et lui demander d'être galant et de le lui offrir et quand la vieille dame agissait ainsi, pour sûr qu'il ne pouvait pas refuser et se laissait totalement berner et c'est ELLE qui serait servit avant lui. PAAAH nan, il ne fallait surtout pas qu'un tel scénario arrive. Il agita la main devant les yeux de la vieille boulangère pour enfin réavoir toute son attention.


[ C'est court, mais je me rattraperais au prochain o/ ]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Avatar : Ebihara Yuri
Posts : 95
Age : 38
Situation : C'est marrant... Plus qu'en âge d'être mariée mais le sort s'acharne contre moi il semblerait ~ célibataire.
Ambition : Gouverner le monde et faire de ma petite soeur une reine. Bon, la seconde option reste la plus réalisable ~
Profession : J'ai beau avoir un parcours douteux, je suis bel et bien enseignante de Marketing à l'université de Todai. Beware étudiants d'administration ohoh!
Agenda :
MY OWN TO DO LIST ;;
Enquêter sur le mioche que fréquente ma soeur adorée
Trouver une façon de tuer un Lama sans laisser de trace.
Éviter de trop mater les jeunes hommes ~ surtout les lycéens.
Conserver mon emploi à Todai ! Yeah ♥️
Songer à me marier ~ j'ai des cheveux blancs !!
MessageSujet: Re: Une patisserie pour deux. La guerre est déclarée ! PV Reina   Mar 4 Jan - 22:50

Une journée horrible s’annonçait, elle devait assurer trois cours et la nervosité était à son comble. Elle adorait enseigner notre demoiselle seulement, c’était différent à l’université, il y avait toujours un abruti qui levait la mais pour poser une question stupide ou pour faire un commentaire déplacé sur son type d’enseignement. Oui vraiment, c’était éprouvant. Et comme toute femme dont la vie tourne au vinaigre, il n’y avait qu’une solution : une pâtisserie. Elle comptait bien manger un délicieux gâteau au chocolat pour se remonter le moral. D’ailleurs, elle avait tendance à beaucoup user le sucre comme un remonte moral et on remercie ses gênes parce qu’à l’heure qu’il est, elle devrait déjà souffrir d’obésité morbide. Enfin. Sac sous le bras, sourire aux lèvres, elle entrait dans sa pâtisserie préférée avec l’idée d’oublier un moment ses tourments en dégustant un dessert digne de ce nom… Mais ceux qui ont cru un moment que sa vie de merde pourrait changer du tout au tout, vous avez eu tord. Dieu, il la déteste personnellement et il se fait un plaisir de toujours tout ruiner pour elle, de faire de son univers un cauchemar et elle a préféré arrêté de lutter depuis le temps. Aussi, elle eut un air blasé en le voyant là, lui, le mioche à qui elle avait enseigné, le malpoli qui avait toujours les joues remplies comme un hamster… Au comptoir, sans doute prêt à user d’une nouvelle ruse pour faire de son existence un enfer! Mais NOES, elle serait plus rapide, plus démoniaque cette fois. Les Reirei sont des créatures fourbes, il ne faut jamais l’oublier. Keikei aurait du te mettre en garde mon garçon.

Une fois entrée dans la pâtisserie, elle se fit un plaisir d’observer les gens autour… Et c’est là qu’elle le vit, debout devant le comptoir, l’estomac sur patte, le gros mangeur à qui elle a un jour enseigné. Et c’était un élève détestable, elle se souviens encore lui avoir filé des coups de livres derrière le crane pour le ramener sur terre quand il observait ses pâtisseries… Bah en même temps, elle aurait presque pu être sympa, le fait qu’elle lui pique ses collations à l’époque ça impliquait quand même qu’elle n’avait pas à se soucier de s’en amener elle-même…Un mal pour un bien? Ouai… mais elle avait toujours adoré l’emmerder et ce n’est pas aujourd’hui que ça allait arrêter hein. L’atmosphère était tendue alors qu’elle faisait son entrée comme un gros vilain au Far West. Un peu plus et on voyait la petite boule de foin rouler… Elle posa son regard sur le Buta et, tout ce qu’elle trouva de brillant à dire, comme salut fut :

« OI TOI èwé »

Reina… t’as vraiment développé une mauvaise habitude de t’adresser à tous les hommes de façon aussi directe. Un peu plus et on serait certain que Keiji te file des cours de politesse…parce que tu te rétrograde pas mal dans ce domaine là. Mais il fallait ruser, user de tous ses charmes si elle voulait l’emmerder de si bon matin. Jamais elle n’avait oublié la façon dont il l’emmerdait en classe – et dont elle lui piquait sans arrêt ses friandises… Approchant du comptoir où le garçon tapait toujours furieusement, elle se glissa entre lui et la vieille dame qui n’y vu qu’un geste noble et galant du Buta. Ah les vieilles, bah on le les changerait pas, et puis Reina comptait bien avoir cette part. Le pire, on se demande si elle n’avait pas spécialement choisis le triple chocolat pour emmerder son ancien étudiant…Qui sait. Féline, elle avait délicatement posé son ongle verni sur la vitrine en désignant le gâteau au chocolat, tout sourire pour le garçon derrière elle désormais.

« Je prendrai bien celui là. Il a l’air tellement délicieux avec les étages de chocolat et le coulis à la vanille… j’en salive déjà…»


Peste un jour, peste toujours. Mais tu ne crois pas qu’il va te tuer le petit? Un peu plus et elle sentait les yeux du jeune homme lui brûler la peau. Eh! Ce n’était pas sa faute, les amis du Lama méritaient de périr et elle n’avait pas les gênes de Nakamaru Miho pour rien. Entre demi-sœurs, agir comme des pestes c’est de famille!

« Oh … à moins que je ne dérange hein… il a été si galant de me laisser passer… je ne voudrais surtout pas…»

La vieille dame lui fit un sourire en expliquant qu’elle n’était en rien fautive et que Hiroki se ferait probablement un plaisir d’être un homme courtois, elle le connaissait bien. HEHEHE. Un peu plus et elle aurait laissé échapper un rire démoniaque, on tien à la préciser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/t305-tokizawa-reina-beware-little-boys-little-toys-finito http://madeinjapan.forum-canada.com/t306-tokizawa-reina-link-link-link

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Une patisserie pour deux. La guerre est déclarée ! PV Reina   Mar 4 Jan - 23:37

Au MOMENT où elle posa UN pied dans la pâtisserie et où il la vit, il sut que ça serait le pire début d'après-midi de sa vie. Non mais vraiment, quel horreur il avait commise aujourd'hui ou dans ses années passée pour subir pareil traitement ? C'était à se le demander. Pris d'un violent coup de poing dans le ventre sans que personne ne l'ai touché, il se mit à tapoter plus franchement sur la vitrine. Un peu comme s'il essayait de la briser pour attraper lui-même le gâteau et le manger avant même qu'elle n'ai pu avancé jusqu'à lui. « OI TOI èwé » BIM. Son doigt venait de s'écraser lamentablement sur la vitre. Il ne ressentit aucune douleur, mais une boule dans sa gorge, prêt à pleurer et à supplier la vieille dame de vite se dépêcher, son gâteau allait filer, ça, c'est sûr. Il grinça des dents, rentrant sa tête dans ses épaules et se mit à prier. Prier qu'en fait, ça ne soit pas elle mais pourquoi pas une soeur jumelle. Qui sait, elle en avait peut-être une. Bon, ça, c'était une chance sur...... dix millions. Il ne lui répondait même pas. Pourquoi il lui répondrait en fait ? Il soupira et s'écarta quand elle s'avança si... gentiment devant lui, lui volant la place ni plus ni moins. « Je prendrai bien celui là. Il a l’air tellement délicieux avec les étages de chocolat et le coulis à la vanille… j’en salive déjà…»

QUOI ?! Il écarquilla les yeux comme deux soucoupes et manqua de s'étrangler, voir de frôler la syncope. Il se pencha sur le côté, se tenant en équilibre sur un pied pour voir le gâteau qu'elle désignait et oui... c'était bien celui que LUI-MÊME avait choisie. La peste, vraiment ! Elle était sa sempai et elle agissait comme... comme une gamine ! Il fulminait réellement et c'est un peu comme s'il s'apprêtait à se concentrer vraiment fort pour que ses yeux se transforme en véritable mitraillette. Elle méritait la pire des sentences ! « Oh … à moins que je ne dérange hein… il a été si galant de me laisser passer… je ne voudrais surtout pas…» MAIS SI ! MAIS SI QUE TU... Voilà ce qu'il aurait aimé lui hurler en la poussant, quitte à ce qu'elle tombe, se cogne, et tombe dans le coma ! Bon, là, c'était vraiment poussé et méchant mais... c'était une bonne cause, vous ne trouvez pas ? Ho, je connais Nagasawa-kun. C'est un gentil garçon, je suis sûr qu'il vous le laissera. De..... DE QUOI ?! Ça y est, tout le monde se liguait contre lui ? Il allait ouvrir la bouche, prêt à se défendre et à dénier tout ça mais... une soudaine illumination le fit taire et dire le contraire de ses pensées.

Bien entendu. Je lui laisse. Je ne voudrais pas être malpoli.

La vieille dame souris, tout comme Hiroki qui attendit sagement sur le côté. La boulangère attrapa le gâteau et le posa sur le comptoir, le temps d'aller chercher une boite et hop, à peine le temps de se retourner qu'Hiroki se jeta sur le gâteau, le prenant victorieusement dans sa main.

Plutôt tuer ce gâteau que de te voir le voir finir dans ton estomac sale peste !

BLAAAAAM la main d'Hiroki se leva et le gâteau se projeta sur la jolie tête de la jeune fille, souillant ses cheveux de coulis, de chocolat, de crème, bref. Et comme sa main restait pleine de gâteau, il lui offrit un maquillage express en faisant glisser sa main de sa tête à son visage. Au passage, il lui pinça franchement le nez. Une fois fait, il croisa les bras, souriant fièrement alors que la boulangère restait muette de surprise concernant la réaction du buta.

Fois d'HiroButa, ça s'appelle l'arroseur arrosé.

Il regarda plus sérieusement la jeune femme et alors là, il ne put s'empêcher d'éclater de rire. Il ne savait pas qu'elle aurait pu être si risible une fois recouverte de gâteau à la crème.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Avatar : Ebihara Yuri
Posts : 95
Age : 38
Situation : C'est marrant... Plus qu'en âge d'être mariée mais le sort s'acharne contre moi il semblerait ~ célibataire.
Ambition : Gouverner le monde et faire de ma petite soeur une reine. Bon, la seconde option reste la plus réalisable ~
Profession : J'ai beau avoir un parcours douteux, je suis bel et bien enseignante de Marketing à l'université de Todai. Beware étudiants d'administration ohoh!
Agenda :
MY OWN TO DO LIST ;;
Enquêter sur le mioche que fréquente ma soeur adorée
Trouver une façon de tuer un Lama sans laisser de trace.
Éviter de trop mater les jeunes hommes ~ surtout les lycéens.
Conserver mon emploi à Todai ! Yeah ♥️
Songer à me marier ~ j'ai des cheveux blancs !!
MessageSujet: Re: Une patisserie pour deux. La guerre est déclarée ! PV Reina   Mer 5 Jan - 19:42

« Bien entendu. Je lui laisse. Je ne voudrais pas être malpoli.» Vigilance constance! C’était douteux, à tout instant, que ce type OSE lui laisser les devants. Bon, normalement on pourrait poser ce geste sur le compte de la galanterie mais elle était bien placée pour savoir que le Buta qui se tenait désormais derrière elle avait été dépourvu de cette qualité dès l’enfance. Ou de toutes qualités pour être plus précise. C’est qu’elle ne l’aimait pas que pouvions nous y faire! Elle haussait donc un sourcils en attendant sa délicieuse part de gâteau. Ça ne serait que plus savoureux en sachant qu’elle venait probablement d’être la cause du malheur d’un crétin. Oui, ne lui en voulons pas, elle avait toutes les raisons de vouloir se venger de lui, et encore, elle ignorait qu’il était le gourmand responsable de sa « rupture » avec Keiji. Parce que ça, elle n’aurait pas pu lui pardonner! Briser ainsi une complicité comment avait-il osé! M’enfin, nous n’en sommes pas là, nous sommes à une Reina sur ses gardes qui attend le coup dans une tension palpable. On se serait cru au far west, ça ne l’aurait même pas étonné que le jeune homme demande un combat à mort avec un fusil pour savoir qui aurait le luxe de planter sa fourchette dans le dessert chocolaté! Ah mais enfin, la vieille dame sortait le gâteau, le précieux gâteau et elle le déposait sur le comptoir. *Q* Qu’il avait l’air bon… tellement qu’elle arrêta de surveiller le gamin. «Plutôt tuer ce gâteau que de te voir le voir finir dans ton estomac sale peste ! » Grave erreur. Avant qu’elle n’ait pu réagir pour lui dire que ce n’était pas une façon de s’adresser à une femme, elle se retrouva avec un gâteau écrasé sur la tête et en plein visage. Et elle avait un cours à donner dans quelques heures! O.O MAMAMIA!!! Panique quand tu nous tiens…….Elle était en proie à une terrible angoisse là… ou presque?

« T’as pas osé? Espèce de mioche mal élevé je vais te faire regretter le jour où t’as OSÉ mettre les pieds ici! »

Ok respire Reina, c’est toi l’adulte responsable ici, fait preuve de maturité et contente toi d’une bonne claque. Oui voilà, elle était sérieuse elle, terre à terre et elle ne s’abaisserait jamais à entrer dans son jeu! Jamais elle ne tendrait la main vers un bol de mousse au chocolat sur le comptoir, vous avez du mal voir… Elle cherchait la serviette pour se nettoyer voyons, et ses doigts avaient malencontreusement décidé de se serrer autour de l’espèce de bol-coupe pour la soulever…Une erreur de débutante. Pas une connerie de femme sage qui s’apprête à retomber en enfance non? èwé Mais le Buta avait déclaré la guerre! Elle ne pouvait quand même pas rester de marbre et ne pas répondre à son attaque non? Reina…repose cette coupe… pourquoi tu la soulèves… Ok trop tard, elle venait de répandre le contenu sur la tête du garçon, sous le regard choqué et les cris, avouons le, de la pâtissière. Heureusement, il n’y avait pas grand monde pour voir ça mais reste que, son égo …

« AHAHA èwé C’est ce qu’on appel avoir l’air d’un crétin. Oh mais j’oubliais, tu n’as pas du tout besoin de moi pour ça, t’y arrives très bien au naturel… Bah vois ça comme un masque pour la peau, avec un peu de chance, tu seras moins moche è.é »

… Quel égo ?
Rendue là elle avait largement franchit les limites… Non? NEVER! Sortant de sa transe uniquement pour un petit moment de lucidité, histoire de calmer la vieille peut-être, elle lui pointa à peu près tous les gâteaux dans la vitrine. Bon, elle avait un peu d’argent et emmerder ce crétin valait bien qu’elle dépense sa paye entièrement en sucre? Non. Ce n’était ni responsable ni raisonnable mais…

« Je vais prendre celui là, celui là, et aussi lui, lui, lui et lui. »

Sous le choc, la vieille obéissait et sortait ce qui serait des munitions pour noter peste. Elle attrapait son plateau de gâteau, laissait plusieurs billets sur le comptoir et, en grande maturité, allait se planquer derrière une table, avec un plateau comme bouclier, lançant une attaque à distance sur le Buta. Que la guerre débute.

« WAAAAAAAAAAAAA»

Pourquoi le cri? C’est sa faute èwé Il la met hors d’elle bon!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/t305-tokizawa-reina-beware-little-boys-little-toys-finito http://madeinjapan.forum-canada.com/t306-tokizawa-reina-link-link-link

Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: Une patisserie pour deux. La guerre est déclarée ! PV Reina   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une patisserie pour deux. La guerre est déclarée ! PV Reina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in Japan :: 
HAVE A BEER
 :: Les anciens tomes
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com