AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J'ai des choses à te dire... / Masao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: J'ai des choses à te dire... / Masao   Jeu 6 Jan - 13:09

Il était 14 heures, le soleil était déjà bien plus que haut à Tokyo. Après avoir déjeuné tout seul, Naoki s'était isolé dans sa chambre afin de surfer un peu sur le net. Sur msn, il papota un peu avec son ami Hiroki, et en profita pour visiter sa boîte mail. Tiens, un nouveau message... Il leva le sourcil, celui-ci était de son père, étrange, d'habitude il l'appelait. Mais Nao se doutait bien que son cher paternel n'avait jamais de temps à lui accorder u_u Tout en soupirant, il ouvrit le message, c'était le minimum vital. "Bonjour Naoki, j'espère que tu vas bien. Mon voyage à Paris se déroule à merveille. Je suis vraiment très fatigué et je n'ai pas assez de temps pour te donner des nouvelles. Travaille bien à l'université !! Quand je reviendrais je jetterais un oeil sur tes notes."

-Ouille...

"Prend bien soin de toi et surtout, ne fais pas de bêtises !! Ne traine pas trop avec Keiji ! A bientôt. Papa." Bon, super, au retour de Tayama Père, il y'aurait encore des règlements de compte, car Nao avait séché les cours à plusieurs reprises, et avait malgré cela collectionné des notes en dessous de la moyenne.
Il répondit à son Père qu'il se tenait bien et qu'il travaillait de son mieux. Il ne valait mieux pas lui parler de ses dernières impressions en ce moment... Ce sentiment d'être souvent suivit. Il ne manquerait plus que ses parents s'inquiètent et rentrent en courant en lui interdisant de mettre un pied dans le jardin. Et puis, ils avaient déjà assez de stress comme ça... Autant ne pas en rajouter !

L'héritier des Tayama regarda sa montre puis commença à se préparer, cette après-midi, il avait rendez-vous avec Masao, et il avait même le sentiment que ce rdv ne se passerait pas si bien que ça. Le brun avait envoyé un message au roux, en lui disant qu'il passerait demain car il avait besoin de lui parler, et Masao avait répondut de façon brève et froide. Bon, il avait la permission de venir, c'était déjà ça, quoique, il aurait refusé il serait venu quand même... Il fallait que tout cela change.

Il y'a fort longtemps, au moment où Masao avait annoncé à ses amis qu'il était attiré par les hommes, -et en couple avec un mec-, le bout de chou avait été plutôt surpris, choqué par la nouvelle. Masao gay ?? Il y'avait un problème quelque part. Lui qui était si conservateur... Nao-chan était certain qu'il se mattait des pornos hétéros tous les soirs dans sa chambre, et qu'il avait entre ses dossiers d'administration à Sakurai, des magasines pornos hétéros, alors en fait il s'était trompé... Imaginer son ami dans les bras d'un homme, c'était juste horrible, effroyable, dégoutant ! Et le problème c'est qu'il ne s'était absolument pas gêné pour le lui dire.............

Alors imaginez un peu le contact entre les deux. D'accord, ils se parlent encore, mais, rien n'est plus comme avant. Ils ne se voient jamais rien que tous les deux, Masao est devenu plus que distant, et même si Naoki insiste pour que leur relation s'améliore, il n'y a aucun résultat. Et le pire du pire, c'est qu'à Noel, afin de lui faire comprendre à quel point il lui manquait, Nao lui avait offert un biberon. Bon... Tanaka Roux était assez surpris ne comprenant pas trop la chose...

FlashBack

Masao : C'est quoi ça ?
Naoki : Bah, un biberon.
Masao : Tu veux que j'en fasse quoi ??
Naoki : A ton avis, tu pourrais m'en faire non ? =D
Masao : Non mais t'es pas bien, t'as passé l'âge !
Naoki : Mais on s'en fiche, tu es ma mère non ??
Masao : Non je ne suis pas ta mère °°
Naoki : ...

Fin FlashBack

Lui qui l'appelait tout le temps MaMasao... Ce que les choses avaient changés. Mais ce fut d'un pas décidé que Tayama monta dans la voiture direction chez le rouquin.
Une fois arrivé, il prit l'ascenceur et arriva enfin devant la porte du fils du gouverneur.
Après quelques secondes d'hésitation, il finit par sonner... Un sourire forcé aux lèvres, il hurla dans le couloir :

-MA-CHAN C'EST MOI !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 28
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire... / Masao   Jeu 6 Jan - 13:42

Masao était tranquillement chez lui en train de se faire à manger quand il reçu un sms. Oui, ça arrivait de temps en temps quand même XD Il alla se laver les mains et pris son GSM pour le regarder. A sa grande surprise, il s’agissait d’un message de Naoki lui demandant s’il pouvait venir le lendemain pour lui parler Oô De quoi pouvait-il bien avoir envie de lui parler, lui ? Il pouvait le faire à la fac en plus… Bon, ne cherchons pas trop à comprendre le plus jeune des G-boys, il était bien trop compliqué pour cela =p Il lui répondit qu’il pouvait passer, message assez expéditif.
On pouvait s’étonner de la froideur avec laquelle il lui parlait, étant donné la relation qu’ils avaient. C’était bien le cas « avaient ». Depuis que, ayant fait son coming out et en même temps avoué qu’il était avec un homme depuis quelques mois, leur entente s’était détériorée. Pourquoi ? Parce que Naoki avait été immonde =o= Ok, personne ne s’y était attendu, ni lui d’ailleurs, il n’avait pas prévus qu’il allait virer sa coutil, mais ce n’était pas une raison pour que le petit lui crache à la gueule des horreurs concernant son aversion contre les gays…
Autant dire que depuis ce moment, le rouquin est assez froid et distant… Et en colère. Bon cette dernière était passée depuis, n’étant pas du genre rancunier, même si les propos de son ami sont bien restés encrés dans un coin de sa mémoire.

Néanmoins, ils restèrent amis, même si la relation était devenue assez difficile. C’était donc pour cela que le fils du Gouverneur trouvait étrange qu’il veuille venir le voir pour en plus lui dire un truc quoi o.o Il ne pouvait pas lui refuser le droit de lui parler après tout… Il verrait bien ~

Le lendemain, après avoir été à son travail et s’être encore fait victimisé par son supérieur n’ayant qu’une seule envie, c’était de le défenestré èoé Bon on s’égare un peu là…
Chez lui, il se mit à son aise, retirant sa cravate et sa veste qu’il jeta dans le dressing dans l’entrée. Il alla dans la cuisine, côté bar, se pris un verre et alla se choir dans le canapé du salon… Ouah, journée de merde ~ Enfin du silence, ça faisait du bien après avoir passé sa journée dehors à apporter des questionnaires complètement inutiles aux commerçants de l’arrondissement concernant leur consommation d’eau =w= Le truc qui était vachement important quoi et qui ne pouvait pas du tout être envoyé par la poste ! Restons zen, c’était fini \o/

C’est dans ce calme parfait, ce moment de paix intérieur qu’il entendit sonner puis hurler derrière la porte d’entrée de son appartement o.o Naoki =w=
Il lâcha un petit soupire, posa son verre sur la table basse et se leva pour aller lui ouvrir :

- Oui oui, j’arrive une seconde.

Il ouvrit la porte et se poussa pour laisser entrer son ami, qui d’ailleurs ne connaissait pas les lieux, puisqu’il n’y était jamais venu. Bah quoi ? Il n’avait pas fait de pendaison crémaillère et n’avait pas non plus ressentit le besoin d’inviter Naoki à venir chez lui…

- Salut, entre, ne reste pas dehors.

Essayons de ne pas être trop froid, ça ne serait pas du luxe…

- Tu veux boire quelque chose ? J’ai du jus de fruit si tu veux et nan pas de mangue désolé, je n’ai pas eu le temps de passer en prendre au combini.

C’est ça… Il n’y avait même pas pensé oui =o= Enfin, il était doué dans le mensonge ~


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire... / Masao   Jeu 6 Jan - 14:08

"Oui oui, j’arrive une seconde." Bon, ça commençait bien... Nao eut comme une petite montée de stress, d'un coup... Est-ce que c'était une bonne idée au final ? Il avait comme le sentiment que les choses ne se passeraient pas si bien. Se mordant la lèvre, il attendit bien sagement que Masao vienne ouvrir, triturant ses doigts. Une fois chose faîte, il le regarda se pousser question de le laisser passer. Entrer, ne pas entrer ? De toutes façons c'était fait alors il n'allait quand même pas tourner le dos et partir en courant ! "Salut, entre, ne reste pas dehors. " Le brun entra avec un petit sourire forcé puis promena son regard sur l'appartement, en effet il n'était jamais venu ici, il s'était arrêté aux brèves descriptions de Keiji, mais au final ce n'était pas si mal.

Se dirigeant vers le salon, Nao ne dit plus un seul mot, autant laisser les choses se faire toutes seules, là le principal c'était surtout de ne pas prendre ses jambes à son cou. "Tu veux boire quelque chose ? J’ai du jus de fruit si tu veux et nan pas de mangue désolé, je n’ai pas eu le temps de passer en prendre au combini." ... Ouais =.=

-Non c'est bon, je veux rien.

Oh, il aurait bien demandé un bon bibi au lait chaud et sucré mais il avait comme qui dirait un doute que le rouquin l'envoie chez sa mère. En plus, si cela se trouvait, il l'avait jeté ce biberon, qu'est-ce qu'il en ferait... Mais autant ne pas poser la question, il n'était pas venu ici pour se faire dorloter.

-Euuuh...

Il s'assied sur le canapé, se tenant droit comme un I, les yeux toujours en train de relooker la déco. Voyons, par où commencer... Il posa ensuite les yeux sur le conseiller d'arrondissement, puis commença.

-Je voulais juste te dire que je suis vraiment en colère. Parce que... T'es plus comme avant. Bon, je le comprends mais... Oh, jolie ta chemise, tu l'as achetée ou ??

Ce n'était pas comme si Naoki allait être différent aujourd'hui, impossible pour lui de se concentrer sur quelque chose, il faut toujours que ça dérive.

-Enfin non pardon. Autant ne pas passer par quatre chemins... Tu me manques.

Il se leva soudainement avec une tête aussi expressive que jamais :

-Bah oui quoi, tu me parles plus tu me câlines plus tu me chouchoutes plus !! Qu'est-ce que je t'ai fais ?? Tu ne me fais même plus de gâteau, tu sais, celui au chocolat là, le brownie bizarre ! On pourrait sortir plus souvent, je ne sais pas moi, aller au Parc, à Disneyland faire des photos avec Mickey, tu pourrais même venir dormir chez moi !

C'était fou comme les choses sortaient toujours naturellement de la bouche de Tayama. Il s'approcha vivement du rouquin puis s'accroupit en face de lui, les mains sur ses genoux.

-Hein qu'est-ce que t'en dis, on fait ça ??
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 28
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire... / Masao   Jeu 6 Jan - 14:38

Le rouquin voyait bien le sourire forcé sur le visage de son ami, quoi de plus normal après tout ? Bah c’était lui qui avait voulu venir d’un côté, alors qu’il assume, c’est tout =p Il le suivit jusqu’au salon où il lui demanda s’il voulait boire quelque chose, il était assez civilisé pour ne pas le laisser mourir de soif dans son appartement quand même, mentant sur le fait qu’il avait oublié d’acheter la boisson préférée de son invité pas si désiré que cela. Le plus jeune semblait avoir flairé l’embrouille >-> Ho ça va, style lui, il n’avait jamais menti une seule fois dans sa vie èwé Bref, oublions ce petit détail, puisqu’il ne voulait rien, Masao s’assit en face de lui, sur l’autre canapé, reprenant son verre au passage.
Il laissa le silence s’installer, puisqu’il lui avait annoncé qu’il avait un truc à lui dire, qu’il le fasse. Pauvre Naoki, le Sucre de canne ne l’invitait absolument pas à la confidence avec son air pas franchement avenant et son attitude à rester ainsi sans mot dire.

Cela aurait pu durer longtemps comme ça si bout de chou ne s’était pas décidé à ouvrir la bouche. Ho il était en colère, pauvre ange et pourquoi ? Si l’un des deux devait encore ressentir cela, c’était bien lui et non l’inverse, non ? Sans blague, plus comme avant, forcément avec ce qu’il lui avait envoyé dans la tronche, il ne pouvait être autrement. Si cela avait été une toute autre personne que Naoki, ou qu’un G-Boys en général qui lui avait sortit ces insultes, il aurait coupé les ponts de suite, avec certainement un coup de poing dans la figure >->
Le voilà maintenant qu’il parlait de sa chemise… Il roula des yeux avant de les reposer sur le jeune homme, espérant lui faire comprendre qu’il fallait qu’il revienne sur le sujet de la discussion. Heureusement, ce fut ce qu’il fit.

Il lui manquait… Oui, et après ? Lui aussi il lui manquait, le fait de ne pas lui parler comme il en avait toujours eu l’habitude lui faisait se rendre compte à quel point Naoki était important pour lui (Sortez les violons).
Houlà, le voilà maintenant debout, oh il allait faire quoi là ? Ah bah continuer son monologue. Et non, plus de câlin, plus de favoritisme, quoi que, il y avait toujours un peu style quand il se disputait avec Junpei ou quand Keiji ne le lâchait pas depuis un moment, mais rien de plus. Ce qui ne faisait pas grand-chose finalement quand on y pense =w=

… Il était touchant quand même en disant qu’il lui manquait et en énumérant tout ce qu’ils pouvaient faire ensemble… Il ne pouvait rester insensible face à Naoki, mais… Mais il n’obtenait toujours pas ce qu’il attendait depuis deux ans, à savoir des excuses sincères de sa part pour ses paroles méchantes. Non pas qu’il voulait le faire changer d’avis sur ce qu’il pensait des gays, mais juste au moins sur lui. Après tout, Masao ne restait-il pas Masao ?

- Tu te fous de ma gueule, là ? Tu sais très bien pourquoi on est plus comme avant. Tu m’as insulté je te le rappel ! Junpei m’a frappé, mais toi tu as été pire que lui avec tes palabres !

Il avala le contenu de son verre cul sec avant de reporter son regard sur le jeune homme qui était accroupit devant lui. Il lâcha un soupire avant de rajouter, plus calmement cette fois :

- Tu crois que t’es le seul à ressentir de la peine dans tout cela ou quoi ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire... / Masao   Jeu 6 Jan - 15:00

Oui, il voulait à nouveau gouter à ses cakes pourris et ses machins ratés qui malgré tout, étaient quand même bon ! Comme quoi, c'est pas la présentation qui fait le gâteau... Quoiqu'il en soit, le bout de chou avait été direct comme à son habitude, et il espérait vraiment que le rouquin soit de même avec lui. Et à ce niveau là, il allait être servit... "Tu te fous de ma gueule, là ?" Ah... Ça commençait bien ! En espérant qu'à la fin de cette histoire, Nao ne partirait pas en larmes ! "Tu sais très bien pourquoi on est plus comme avant. Tu m’as insulté je te le rappel ! Junpei m’a frappé, mais toi tu as été pire que lui avec tes palabres !" Nao n'en dit pas un seul mot, et se contenta de regarder figé, Masao finir son verre en une traite, heureusement que ce n'était pas du cognac.

Oui c'était bien à cause de tout ce qu'il avait dit à propos de son homosexualité, mais tout de même n'avait-il pas eu raison ? Tout le monde le pensait dans le fond, mais il avait été le seul à le sortir alors dans ce cas autant en vouloir à tous les GBoys ! Nao détourna le regard, tournant sept fois sa langue dans sa bouche avant de sortir des âneries, là, le tout partirait peut-être en grosse dispute, mais au moins les choses seraient sorties.

"Tu crois que t’es le seul à ressentir de la peine dans tout cela ou quoi ? " Nao se leva brusquement et répondit :

-Oui je crois que je suis le seul !! J'en ai même la certitude, ça se voit bien que tu n'en as rien à foutre qu'on redevienne avant ou pas, je pense que tu ne fais aucun effort !!


Au moins c'était dit...

-D'accord, je sais que j'ai pas été très sympa en disant tout ça, mais c'était ce que je pensais vraiment, et ce que je pense toujours si tu veux savoir ! Tu es toujours le même, tu n'as pas changé et j'en suis bien content, mais si tu veux savoir, je ne comprends toujours pas comment est-ce que toi, toi mon ami, tu peux aimer un homme ! Alors puisque je n'ai pas changé d'avis là-dessus, très bien, tu peux encore me bouder.

Non, il y'avait eu un bug là, s'il était venu c'était pour se réconcilier ! Là c'était plutôt parti pour revivre le même moment qui s'était passé auparavant, mais en pire... Alors, le jeune Tayama pointa du doigt le fils du gouverneur question de l'interdire de parler, non, il devait mieux formuler tout ce qu'il venait de dire.

-Bon écoute. Moi je suis pas venu ici pour m'engueuler avec toi, bien au contraire, si je t'ai fais mal avec tout ce que j'ai put dire et que tu m'en veux encore pour ça, eh bien je m'en excuse si c'est ce que tu veux. Je n'avais pas voulut te faire de mal ce jour-là !

Et c'était plus que sincère tout de même... Il baissa le doigt et repris la parole d'un ton plus calme.

-Mais malgré tout... Avoue quand même Masao, qu'un homo... C'est juste dégueulasse !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 28
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire... / Masao   Jeu 6 Jan - 15:54

Comment pouvait-il lui demander ce qu’il lui avait fait pour qu’il réagisse comme cela ? Puisqu’il semblait l’avoir oublié, il se fit un plaisir, si on pouvait nommer ça ainsi, de lui rafraichir la mémoire en lui rappelant qu’il l’avait insulté. Il avait eu très mal d’entendre ce genre de chose de la part de Naoki, il le pensait en fait bien plus ouvert que ça, le plus ouvert des G-boys, mais en fait, il semblait que non. En tout cas, c’était le seul qui avait été tellement dégouté en apprenant la nouvelle qui lui avait balancé ces insanités au visage sans prendre le moindre gant. Il parait que la vérité sort toujours de la bouche des enfants ? La preuve venait d’être faite. Comment lui en vouloir d’avoir ce genre de pensée à l’égard des gays puisque lui aussi les croyaient avant… Ne s’en était-il pas voulu énormément de ressentir de l’amour pour le journaliste ? Combien de jours, de nuits avait-il souffert pour enfouir ses sentiments au plus profond de lui, jusqu’à ce que la douleur, insupportable ne lui fasse faire des conneries ? Ses poignets se souvenaient encore de la violence qu’il leur avait infligée… Mais tout cela, seul Junpei le savait et son premier ex aussi accessoirement. Le plus jeune des G-boys n’était pas au courant et d’un côté, c’était bien mieux ainsi. Aurait-il ressentit de la pitié envers Masao en plus que du dégout ? Cette idée lui était insupportable.

Il osait affirmer qu’il était le seul à avoir mal ? N’avait-il donc pas une seule once de jugeote pour proférer cette ineptie ? Le rouquin faisait l’effort de toujours lui adresser la parole et de ne plus être en colère contre lui pour lui avoir parlé de cette façon, ce n’était pas rien non plus ! Cela lui avait demandé des efforts à lui aussi d’agir ainsi.

Il le savait qu’il pensait ce qu’il lui avait dit, Nao disait toujours ce qu’il pensait, mais le problème n’était pas là, le souci était la façon dont il lui avait balancé ses propos, nuance. Il y avait une différence entre avouer son dégout des homosexuels et lui cracher des paroles blessantes dans la gueule ! Il y avait une manière de dire les choses, encore plus à un ami et d’avantage quand il s’agissait d’un de ses meilleurs amis, merde à la fin !
Le bouder ? Non mais il croyait qu’il avait quel âge ? Si c’était le cas, il ne l’aurait certainement pas accordé le droit de venir chez lui et il ne lui aurait pas adressé la parole en suivant, s’il pouvait réfléchir un tant soit peu avant de déblatérer des conneries, ça lui ferait des vacances.
Il allait prendre la parole quand il lui somma du doigt de se taire, bah tiens =w=

Ho il s’excusait pour le mal qu’il avait pu lui faire ? Super, mais bizarrement, cela ne le calma pas le moins du monde, vu la façon avec laquelle il lui avait présenté. Il pigeait que ce n’était pas ce qu’il pensait qui lui avait fait mal, mais la façon dont il lui avait parlé ?
Quoi dégueulasse ? Il se leva également, ne pouvant rester assit pour continuer cette discussion qui devenait houleuse.

- Tais-toi. Tu ne penses pas un traitre mot de tes excuses bidon, je n’en veux pas ! J’ai reçu presque la même éducation que toi, alors moi aussi je pensais comme toi, tu crois que ça a été facile pour moi quand je me suis rendu compte que j’étais gay ou quoi ?! Et encore pire de vous le dire comme de vous mentir. Je pensais même que les homo avaient un dysfonctionnement du cerveau, tu vois le genre ? Alors ferme ta gueule quand tu dis que je n’ai pas eu mal dans tout ça quand tu m’as craché ton putain de venin au visage. Ok, je sais très bien que les autres pensaient la même chose également, mais eux au moins, par amitié, ils ont eu la bienséance de ne pas me balancer leurs conneries comme toi tu as pu le faire !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire... / Masao   Jeu 6 Jan - 16:29

Le problème avec Naoki, c'est qu'il ne mesurait jamais ce qu'il disait, un très gros défaut qu'on lui reprochait souvent et qui lui attirait bien des déboires. C'était bien de toujours dire la vérité, après tout en effet, elle sortait de la bouche des enfants, mais tout de même, si encore il se mettait de la crème sur les mains ou même des gants pour parler.. Mais non, il ne formulai jamais rien, il se contentait juste d'imprimer ce qui se passait dans son cerveau, au moins avec lui, on pouvait être sûr qu'il ne mentirait pas peu importait la situation...

Nao avait de nouveau sortit tout ce qu'il pensait, il en voulait à Masao de ne pas faire d'efforts -et pourtant il en faisait-, il se sentait seul dans le combat. Ah, les gosses... "Tais-toi. Tu ne penses pas un traitre mot de tes excuses bidon, je n’en veux pas !" C'était vrai, il s'était excusé uniquement parce que le roux le souhaitait, il ne pensait pas du tout un mot de ce qu'il disait, car pour lui, il avait totalement raison et lui tort. " J’ai reçu presque la même éducation que toi, alors moi aussi je pensais comme toi, tu crois que ça a été facile pour moi quand je me suis rendu compte que j’étais gay ou quoi ?! Et encore pire de vous le dire comme de vous mentir. Je pensais même que les homo avaient un dysfonctionnement du cerveau, tu vois le genre ? Alors ferme ta gueule quand tu dis que je n’ai pas eu mal dans tout ça quand tu m’as craché ton putain de venin au visage. Ok, je sais très bien que les autres pensaient la même chose également, mais eux au moins, par amitié, ils ont eu la bienséance de ne pas me balancer leurs conneries comme toi tu as pu le faire !"

Nao reste de nouveau figé, sans voix, sans trop savoir que dire. Ça y'est, Masao était en colère. Et il venait de sortir un enchainement de mot qui était encore plus direct que tout ce que le jeune Tayama venait de dire. Lui qui voulait de la franchise, de la sincérité, il était servit.

En effet, depuis tout ce temps, il n'avait pas imaginé que tout cela était aussi difficile pour le rouquin. Réaliser qu'il était homosexuel, cela n'avait pas dut être une chose très simple. L'avouer à ses amis conservateurs, encore moins, et surtout, après tous ces efforts, supporter les propos de Naoki et lui parler encre à l'heure qu'il est.
Le plus jeune des GB baissa la tête sans rien dire. En fait le con dans l'histoire c'était lui... Et tout en le réalisant, il sentait comme une boule dans la gorge et aussi dans l'estomac. Ce qui le faisait le plus mal dans tout ça ; c'était la première fois que le roux lui criait dessus, la toute première fois depuis leur plus tendre enfance. Il ne lui avait jamais parlé sur ce ton, vu qu'il était son bébé et lui sa maman. Oui, était... A vrai dire, il était même un peu prit par la peur.
Il murmura toujours la tête baissée :

-Ok.

Il n'y avait plus rien à dire. C'était lui qui était en tort, il venait de le comprendre. Il avait réussit à mettre Masao en colère, à tel point qu'il en avait même eu peur. Que demander de plus...

-Je suis désolé pour tout ça.

Il se retourna simplement puis se dirigea vers la porte d'entrée. Bon...
Rentrer, s'enfermer dans sa chambre, manger des bonbons... Voilà le programme.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 28
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire... / Masao   Jeu 6 Jan - 17:00

Et voilà, Masao venait de dire tout ce qu’il avait gardé au fond de lui, tout ce qu’il voulait en fait dire et qu’il aurait dû dire depuis longtemps, depuis le début en réalité à Naoki. Oui, il savait que les autres pensaient exactement la même chose des gays que ne le pensaient le plus jeune d’entre eux, après tout, lui aussi avaient les mêmes idées avant… Cependant, il n’avait pas voulu devenir ce qu’il était, cela s’était imposé à lui et ça ne s’était pas du tout fait en douceur, il avait eu beaucoup de mal à se faire à cette nouvelle facette de sa personnalité, à ce changement si important dans sa vie qui lui avait fait prendre un virage à 180 degrés. Il n’avait pas choisit d’être homo et il voulait bien le faire comprendre à son ami et surtout qu’il pige que ce n’était pas ce qu’il pensait qui lui avait fait mal, ça il pouvait l’entendre, mais la façon dont il lui avait dit ses ressentiments, voilà la différence. Les autres G-Boys pensaient idem, mais par affection, ils s’étaient retenus de dire vraiment ce qu’ils pensaient réellement. Mais lui, son bébé, son petit ange avait été le plus cruel de tous. Il croyait que quoi ? Forcement qu’il lui avait fait mal avec ses propos !
Il l’avait mis en colère à force de ne croire qu’il était le seul dans cette histoire à souffrir de cette situation. Il voulait de la vérité, qu’il soit honnête, et bien il avait été bien servit là !

Voyant son ami baissé la tête, il ne put que se radoucir, encore plus en entendant sa petite voix qu’il était désolé pour tout cela. Avait-il vraiment compris maintenant ? Il l’espérait, parce qu’il ne savait plus comment il pourrait lui expliquer les choses maintenant =w= Il soupira et en le voyant s’éloigné vers la porte d’entrée, il alla à sa poursuite, bien qu’il n’eut que quelques pas à faire pour le rattraper et posa une main sur l’une de ses épaules. Non il ne pouvait décemment pas le laisser partir ainsi.

- Nao, attend… Ecoute, ne pars pas comme cela, s’il te plait…

Il ne savait pas quoi dire exactement, mais il allait bien trouver… Il se mordit l’intérieur de la lèvre tout en cherchant ses mots.

- Bon… Est-ce que tu as bien compris la raison pour laquelle j’avais mis de la distance entre nous, dorénavant ? Je ne boudais pas ou je ne sais quoi encore, je ne suis pas du genre rancunier, tu le sais, n’est-ce pas ? Mais je ne pouvais pas faire comme si rien ne c’était passé alors que j’ai vraiment été blessé par tes propos. J’attendais que tu comprennes ça et puis, je n’avais plus envie d’être comme avant…

Il passa sa main dans ses propres cheveux :

- Tu me manques toi aussi, tu sais. Nos sorties, nos moments à faire la cuisine, tout ça et puis même de te cajoler, mais déjà qu’est-ce que j’en savais moi que t’accepterai encore que je te câline après tout ça ? Il va sûrement falloir du temps, je pense...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

Invité ;;
avatar
Invité
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire... / Masao   Ven 7 Jan - 23:49

Cette montée de stress était assez impressionnante, Nao voulait juste se cacher dans un coin, se faire tout petit et se planquer dans le trou d'une souris par exemple. Doucement et tête basse, il se dirigea vers la porte question de quitter ce lieu et de se retrouver seul avec lui même, chez lui, enfermé dans sa chambre à broyer du noir tout en s'empiffrant. Pourtant, il entendit des pas derrière lui, Masao s'était levé, han ça y'est, il le sentait, il allait se prendre un poing dans la figure par sa maman et il le comprenait complètement. Seulement, ce serait bien assez dur de le supporter psychologiquement... Il sentit une main sur son épaule. Automatiquement, il ferma les yeux bien fort et... "Nao, attend… Ecoute, ne pars pas comme cela, s’il te plait… "

Il les ouvrit de nouveau. Tiens ? Il ne le frappait pas ? "Bon… Est-ce que tu as bien compris la raison pour laquelle j’avais mis de la distance entre nous, dorénavant ?" Ah bah là, on ne pouvait pas être plus clair... "Je ne boudais pas ou je ne sais quoi encore, je ne suis pas du genre rancunier, tu le sais, n’est-ce pas ? Mais je ne pouvais pas faire comme si rien ne c’était passé alors que j’ai vraiment été blessé par tes propos. J’attendais que tu comprennes ça et puis, je n’avais plus envie d’être comme avant… " Ce qu'il avait put être stupide, comment avait-il put ne pas le comprendre depuis tout ce temps. Cette sale habitude de dire ce qu'il pense sans réfléchir... Il ferait mieux de s'en débarrasser. Dans le fond, il s'en voulait vraiment d'avoir autant blessé Masao, et il n'était pas prêt de se le pardonner.

"Tu me manques toi aussi, tu sais. Nos sorties, nos moments à faire la cuisine, tout ça et puis même de te cajoler, mais déjà qu’est-ce que j’en savais moi que t’accepterai encore que je te câline après tout ça ? Il va sûrement falloir du temps, je pense..." Nao sentit comme un gros poids s'envoler, entendre ces mots de la part de sa maman lui faisait vraiment beaucoup de bien, rien que le fait de savoir que lui aussi il lui avait manqué, et qu'il avait toujours autant envie de le cajoler.
Avec un gros sourire, Nao se retourna et regarda son interlocuteur.

-C'est sûr que se faire câliner par un homosexuel... Très peu pour moi !

Ou était passé la tête d'enterrement qu'il faisait tout à l'heure ? C'était avec des yeux pétillants qu'il regarda le rouquin, juste avant de se jeter dans ses bras et de le câliner bien fort.

-Je t'aime Mama-chan, je veux pas attendre, je veux que tout soit comme avant dès maintenant...

Depuis combien de temps ne s'était-il pas jeté sur lui ainsi...
Se pendant à son cou de tout son poids, il le regarda ensuite et lui demanda :

-Ne ne, on peut faire ton brownie bizarre ??


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 28
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire... / Masao   Sam 15 Jan - 1:49

Masao ne pouvait décemment pas le laisser s’en aller ainsi, alors qu’il semblait avoir compris maintenant qu’il n’avait pas le moins du monde était le seul à avoir souffert de la situation. Le Sucre de canne aussi avait eu mal de son absence, de la distance qui s’était créer entre eux et que lui, on parlait toujours du rouquin là, avait gardé, avait cultivé. De plus, le voir partir comme cela l’attristait. Cependant, il ne fallait pas oublier non plus que tout le groupe, tous les G-boys avaient ressentis ce clash et étaient concernés par ce dernier, néanmoins, auraient-ils bien pu faire ? Peut-être raisonner Naoki ? Faire revenir la maman du groupe sur le fait d’attendre que le plus jeune ne comprenne son erreur ? Peut-être…
Bien, puisque l’aîné des Tayama voulait de la franchise, il l’avait eu, était bien servie, il ne pouvait prétendre le contraire. Peut-être un peu, non ? En tout cas, c’était sortie et tant pis si cela lui avait fait un quelconque mal. Au moins, il avait pu se rendre compte, ouvrir les yeux sur les sentiments qu’avaient pu éprouvés le fils du Gouverneur, déjà face à son homosexualité mais aussi et surtout la façon dont il lui avait parlé…
A lui aussi il lui manquait, leurs délires, leurs moments de tendresse, leur complicité et puis tout bonnement, leur amitié, c’était simple. Evidemment, il ne s’attendait aucunement que leur relation redevienne comme avant aussi rapidement qu’elle s’était tendue, mais ils pouvaient tout du moins renouer les liens petit à petit, non ?

Il roula des yeux à la blague quelque peu déplacée du jeune homme, qui même s’il voulait se faire plus grand qu’il ne l’était parfois, restait un enfant. Il n’eut même pas le temps de dire ou de faire quoi que ce soit qu’il se retrouva avec un Naoki dans les bras en train de lui dire qu’il voulait que tout redevienne comme avant immédiatement. Ho il lui faudrait un peu de temps tout de même au Conseillé pour pouvoir se sentir de nouveau totalement à l’aise avec son ami, quoi de plus normal après tout ? Cela faisait un bon moment qu’ils étaient en froid…
Il eut un petit rire quand il lui demanda s’ils pouvaient faire son brownie bizarre. En fait, c’était tout simplement un brownie dont les proportions n’étaient pas les bonnes. Rien de grave en soit, mais le brownie de base n’en avait pas le gout à l’arrivé malgré qu’il en avait la forme en fait =p

- Euh, je ne sais pas si j’ai ce qu’il faut, mais si tu veux oui.

Il alla dans la cuisine, sortit ce qu’il fallait pour le faire et confia l’étape cruciale du cassage de noisette pour les mettre à la fin dans la préparation. Heureusement qu’il lui en restait un petit sachet, une dizaine de noisette environ, cela suffirait, surtout qu’elles seraient broyées pour en mettre un peu partout.

- Fais attention à ne pas te pincer hein, avec le casse-noix…

Le jour où il ne s’inquiéterait pas hein ~


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire... / Masao   

Revenir en haut Aller en bas
 

J'ai des choses à te dire... / Masao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in Japan :: 
HAVE A BEER
 :: Les anciens tomes
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com