AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 after all, we're only human. always fighting what we're feeling. akichou' ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Avatar : jung nicole (KARA)
DC : shimizu jin.
Posts : 38
Age : 26
Situation : seule comme ce caillou sur le trottoir.
Études : todai. 1ère année. psychologie, socio.
Profession : vendeuse de gaufres/crêpes.
Agenda : one. réduire sa consommation d'alcool à... zéro ?
two. fuir ryuji, si nécessaire prendre un billet pour mars.
three. penser à ranger ma chambre.
four. réviser au lieu de jouer la groupie !
MessageSujet: after all, we're only human. always fighting what we're feeling. akichou' ♥   Ven 7 Jan - 2:17

Aujourd’hui était définitivement une bonne journée ! Pourquoi ? Parce qu’il n’y avait pas à s’inquiéter de l’heure de lever ou bien se presser pour arriver à l’heure au boulot : rien de tout ça ! Sur le calendrier cette journée était entourée d’un rouge pétant, impossible à rater ! Autant dire que Kazue se mit à sourire une fois ses paupière ouvertes, avant de s’étirer tel un félin et de zieuter l’heure qu’affichait son réveil avec un petit sourire malicieux. Il n’était pas loin de onze heures du matin, cela pouvait paraître tôt pour un jour de congé pourtant, pour Kazue, habituée à abandonner ses draps aux aurores, cela avait des airs de bénédiction ! Guillerette comme jamais, elle se mit à chantonner l’air qui lui trottait dans la tête. Sa propre mère semblait étonner par cette attitude si joyeuse, sa fille avait tendance à ronchonner et avoir être dans le gaz, que lui arrivait t il de si bon matin ? Rien de très compliqué à vrai dire, de simple retrouvailles, pourtant… pourtant l’idée même la remplissait d’une joie immense ! Ils ne s’étaient pas revus depuis… bien trop longtemps. Pour tout dire, Kazue n’avait revu aucun de ses proches -mis à parts ses parts ou amis d’université- depuis trois semaines, mais après tout elle ne pouvait pas fuir le monde éternellement, et surtout pas lui : Akio.

Ils se connaissaient depuis plusieurs années maintenant, assez pour qu’elle le considère comme un membre à part entière de sa liste d’ami. Il tenait le rôle de grand frère, d’emmerdeur, etc, néanmoins la nipponne appréciait ce coté protecteur autant que l’autre, parce que l’un sans l’autre il ne pouvait plus s’agir d’Akio. Considérant cela, elle pouvait très se servir de lui comme confident, après tout elle adorait se plaindre à lui, se déchainer à ses cotés, seulement cette fois ci elle avait préféré s’enfermer dans son propre martyre, ne rencontrer personne qui risquerait de lui faire avouer, ce qu’elle considérait comme, une faute. Elle avait honte, terriblement, parce qu’elle savait qu’elle aurait été incapable de le cacher alors qu’elle avait demander à l’autre de se taire. Dire qu’elle venait passer trois semaines de sa vie à se morfondre inutilement, pour cette raison elle avait décidé de se changer les idées en compagnie d’Akio, elle se sentait à prête à rester bouche cousue et se trouver une excuse plus ou moins valable sur son silence -presque- radio ! Kazue se préparait, depuis très exactement, une semaine sur le sujet, sur comment dévier un sujet qui pouvait mener au pire, elle prenait tout cela très au sérieux, tel un problème d’état qui était bien loin d’en être un ! Elle avait peur, et elle n’arrivait pas à l’admettre.

Ma foi, aujourd’hui elle mettait tous ces petits soucies de coté ! Oh bien sûr elle ne se doutait pas que cette histoire, qu’elle tentait d’oublier, serait le sujet principal de cette journée ! Au contraire, elle s’était pomponnée, avait empruntée son plus beau sourire et tout bonnement, rayonnait ! Kazue quitta la maison souriante, inspirant profondément l’air frais et humide qui s’offrait à elle. Pour une journée d’hiver, il faisait plutôt doux, les rayons du soleil caressaient même le visage de la belle ! Elle se dirigeait tout droit vers l’aquarium, le lieu de rendez vous prévu. Tandis qu’elle vérifiait le contenu de son porte monnaie pour être sûre que le total du prix d’entré y soit, elle observait les visages qui attendaient avec elle, peut être qu’un d’entre eux portaient le nom de : Sakurazaki Akio. Apparemment pas, tant pis elle commencerait la visite sans lui. Certes, elle avait visité ce lieu plusieurs fois déjà pourtant elle ne laissait pas de rencontre pour la énième fois poissons, mammifères marins et autres genre venus tout droit du fin fond de l’océan ! Avant de commencer la visite, la brunette s’était payé de quoi boire, ce qu’elle avait fait aussi pour Akio, bouteilles qu’elle avait enfoncé dans sa bandoulière. Un petit pot de m&m’s en mains, et elle était fin prête. Elle filait à travers les couloirs où la teinte des poissons suffisait à colorer les locaux, avant de s’arrêter devant le coin otarie. Ses bestioles étaient vraiment adorables, à se dandiner de la sortes, Kazue ne pouvait s’empêche de sourire et rire bêtement, elle aurait rêvé se dandiner si librement, bien que le terme « libre » ne soit pas des plus approprié, elle ne pouvait s’empêcher de jalouser ses amies !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Avatar : lee chi hoon by sayuri kim.
Posts : 28
Age : 29
Situation : célibataire.
Ambition : éviter de devoir reprendre le flambeau familial;; c'est bien parti de ce côté-là.
Études : troisième année en science de l'éducation.
Profession : étudiant à todai.
Agenda : to remember;;

▬ faire chier mes parents autant que possible!
▬ réviser, ça ne peut jamais faire de mal.
▬ discuter avec le vieux de ryu & lui faire comprendre que la situation n'est pas sii pire que ça malgré tout.
▬ hm, parler à ryu; tant qu'à être peut-être que m'excuser pourrait être une bonne chose -ou pas.
▬ m'assurer que kazue prend bien la chose.

... c'est moi ou je m'occupe plus d'eux que de moi-même ? e-e
MessageSujet: Re: after all, we're only human. always fighting what we're feeling. akichou' ♥   Ven 7 Jan - 20:03

Si Kazue voyait la journée avec un optimisme tout particulier, Akio lui avait une petite réserve. Il se sentait presque mal de l’inviter innocemment tout en sachant que ce dont il voulait discuter avec elle ne lui ferait pas plaisir. Cela dit, il ne fallait quand même pas nier à quel point il était content de la revoir. C’est juste que bon, ça gâchait un peu les retrouvailles. Surtout qu’il y avait une très bonne chance qu’il fasse preuve d’aucune retenue ou de tact, parce que ça restait lui et que pour ce genre de chose du tact permettrait simplement à Kazue d’éviter la question et ce n’était pas du tout le but de la chose. Enfin, écartant ces pensées pour le moment, il se tira du lit avant de se diriger vers la douche, simplement pour se réveiller. Après quoi il enfila des vêtements plus appropriés pour sortir avec sa petite soeur, si on oublie le fait que même sa grand-mère pourrait en avoir honte. Il ne faisait pas particulièrement froid dehors, mais il préférait nettement porter un pull plus chaud question de ne pas paraître frileux, c’était un point d’honneur qu’il tenait à tout prix devant une fille même si cette fille était Kazue, ou au cas où cette dernière aurait froid. C’est qu’il était prévenant quand même ! Ou pas, mais bon autant ne pas en faire un cas, le fait qu’il adorait ce pull était très probablement la seule raison qui l’avait motivé à le porter, le reste c’était simplement des excuses qu’il se donnait à lui-même en voyant la tête de tous les employés de la maison. Au moins il ne tomba pas nez à nez avec ses parents ça aurait été assez terrible quand même.

Sans même se soucier de l’heure, ce qui aurait été une bonne idée en fait, Akio obliqua vers les cuisines question d’avoir un petit déjeuner convenable ou du moins quelque chose qui se rapprochait de ça. Il s’installa confortablement sur un tabouret qu’il utilisait depuis qu’il était gamin, surtout pour les faims nocturnes et attendit presque patiemment qu’on lui amène un petit déjeuner. Cette fois, c’était des pâtisseries; amandines, croissants, etc. Rien de mieux pour débuter une bonne journée. C’est ce qu’il se disait jusqu’à temps qu’il voit l’heure sur le four un peu plus loin. Il était... en retard ? Enfin pas exactement, il savait combien de temps ça lui prenait pour se rendre jusqu’à l’aquarium, le point de rendez-vous, et s’il partait tout de suite il arriverait en retard. À moins qu’il prenne un chauffeur ce qui lui permettrait d’arriver plus rapidement... mais Akio étant ce qu’il était, il écarta cette idée aussi vite qu’elle était venue. Il n’aurait qu’à courir pour prendre le bus qui passait avant et le tour était joué.

Sauf que naturellement, ça ne se passa pas comme ça. Il manqua l’autobus en question et dut donc courir sa vie pour ne pas être trop en retard. Certes, il était idiot de refuser un transport fiable et surtout gratuit -pour lui du moins, ce n’était pas vraiment gratuit à proprement parlé- mais il était ce qu’il était. Il finit par rattraper un autre bus qui menait à l’aquarium et il arriva donc là-bas avec quelques minutes de retard, comme quoi il restait quand même chanceux. Restait plus qu’à trouver Kazue dans l’aquarium puisqu’elle n’était pas à l’entrée. Il paya son entrée avant de commencer la visite sans pour autant y prêter attention. Au nombre de fois qu’il avait visité cette endroit, il ne s’en lassait pas vraiment, mais disons que ça ne le dérangeait pas de manquer une partie de la visite pour rattraper Kazue. Ce qu’il fit plus rapidement, manquant de bousculer quelques personnes au passage, avant de finalement se trouver près des otaries et de la miss par la même occasion. Il regarda les animaux pendant un moment avant de s’excuser : « Pardon pour le retard... je me suis arrêté pour acheter des pâtisseries. » Mensonge et c’était évident, mais il fallait bien sortir une excuse bidon. « Enfin ça et le fait que j’ai manqué mon autobus. » Il devait se retenir de rentrer dans le coeur du sujet tout de suite, autant profiter du temps qu’il pouvait passer avec Kazue avant. Un mince sourire sur les lèvres il s’appuya sur la barrière des otaries avant de lui demander; « Je peux savoir pourquoi tu as disparu de la surface de la Terre ces dernières semaines ? » Ce n’était pas tant un reproche et le ton relativement doux qu’il utilisait le prouvait, mais bon il s’était inquiéter voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/a-hero-lies-in-you-sakurazaki-akio-t78.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/cause-i-m-bluffing-with-my-muffin-sakurazaki-akio-t101.htm

avatar
Avatar : jung nicole (KARA)
DC : shimizu jin.
Posts : 38
Age : 26
Situation : seule comme ce caillou sur le trottoir.
Études : todai. 1ère année. psychologie, socio.
Profession : vendeuse de gaufres/crêpes.
Agenda : one. réduire sa consommation d'alcool à... zéro ?
two. fuir ryuji, si nécessaire prendre un billet pour mars.
three. penser à ranger ma chambre.
four. réviser au lieu de jouer la groupie !
MessageSujet: Re: after all, we're only human. always fighting what we're feeling. akichou' ♥   Lun 10 Jan - 21:07

Ses otaries étaient d’une grâce infinie lorsqu’elle se mouvait ainsi, le regard de Kazue en était comme ensorcelé, et son sourire enfantin montrait bien à quel point cela était divertissant ! Mais il fallait bien une fin à tout, il fallait bien remettre les pieds sur terre, et retourner à la réalité ! Réalité qui, pour le moment, la réjouissait grandement ! La douce voix de son grand frère la bouscula dans ses pensées, avant de la faire sourire de plus belle ! Peu importe qu’il soit en retard, du moment qu’il se pointait au lieu de rendez vous, elle lui pardonnerait tout enfin… presque tout ! Bien heureuse de retrouver Akio après plusieurs semaines, il fallait bie qu’elle lui montre une marque d’affection, à sa manière.. Un simple poing sur l’épaule tout en l’écoutant déblatérer ses excuses inutiles ainsi que le petit mensonge qui la fit rire de plus belle, avant de lâcher un gentil « crétin ! » ! Après tout qu’il soit à la bourre ne l’étonnait pas plus que ça, Kazue n’était pas le genre de fille à se pointer à l’avance, même au travail elle avait la mauvaise habitude de ne jamais arriver à l’heure, par chance son patron l’appréciait assez pour ne pas punir ces petits écarts !

Elle le fixait, gênée et joyeuse, elle ne savait trop quoi lui dire, elle ne paraissait pas bien naturelle comparée aux autres moments qu’ils avaient passé ensemble, mais il fallait que les choses se fassent, peut être qu’au bout de quelques minutes son appréhension s’évaporerait… toutefois il fallait en douter. Kazue farfouillait à l’intérieure de sa bandoulière afin de trouver la petite bouteille qu’elle avait gentiment acheté à l’entrée de l’aquarium, quand soudain une bombe lui arriva aux oreilles… Après tout Akio était bien en droit de s’inquiéter pour elle, elle lui en était fort reconnaissante, seulement c’était bien l’une des questions qu’elle avait espéré éviter aujourd’hui. « Hm. Bien j’étais… plutôt fatiguée, les journées étaient particulièrement longues et j’ai eu un coup de froid ! » c’était tout à fait plausible et crédible, elle était bonne actrice bien que lui mentir droit dans les yeux lui auraient paru impossible. Puis il ne serait pas vu lui rétorquer : j’ai couché avec ton meilleur ami et je ne savais pas comment réagir… pensée totalement inutile. Les yeux toujours baissés vers son sac, pour en sortir la boisson et lui tendre avec un sourire timide ! Pour ne pas laisser l’ambiance s’alourdir s’avantage, la brunette tira son frérot à travers le couloir pour commencer la vraie ballade ! « Et toi, comment tu vas depuis le temps ? » comme ça, le sujet était redirigé vers lui, elle restait à sa droite tout en observant les bais vitrés derrière lesquelles se trouvaient d’innombrables animaux marins, certains avaient de sympathiques têtes, d’autres faisaient plutôt peur, puis ils restaient les beautés !

Elle restait silencieuse, croquait inlassablement et nerveusement ses m&m’s, pas une seule fois elle n’avait planté sans prunelles dans les siennes. Kazue n’était pas très bavarde non plus, elle semblait plus préoccupée par la vie sous marine qu’autre chose. « Il n’est pas mignon ce poisson là ? » ce devait être la cinquième fois qu’elle lui disait ça ! Elle ne pouvait s’empêcher de redouter certaine question, après tout Akio était le meilleur ami de Ryuji, étant donné qu’ils s’étaient quittés sur une mauvaise note, et vraiment la nipponne n’avait aucune envie d’en parler aujourd’hui… malheureusement pour elle, son grand frère en avait décidé tout autrement. Non préparée mentalement cela serait sûrement une discussion difficile. « Tu veux des m&m’s ? » tout en lui tendant le pot au trois quart vide, elle lui montrait qu’elle ne l’oubliait pas, juste que… voilà, elle n’avait pas vraiment d’excuses pour son silence. « Ca me fait plaisir de te revoir tu sais ! C’est juste le travail qui me chiffonne… » elle mentait comme elle respirait, bien évidemment il était au courant, et elle n’aidait pas avec ses mensonges ridicules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Avatar : lee chi hoon by sayuri kim.
Posts : 28
Age : 29
Situation : célibataire.
Ambition : éviter de devoir reprendre le flambeau familial;; c'est bien parti de ce côté-là.
Études : troisième année en science de l'éducation.
Profession : étudiant à todai.
Agenda : to remember;;

▬ faire chier mes parents autant que possible!
▬ réviser, ça ne peut jamais faire de mal.
▬ discuter avec le vieux de ryu & lui faire comprendre que la situation n'est pas sii pire que ça malgré tout.
▬ hm, parler à ryu; tant qu'à être peut-être que m'excuser pourrait être une bonne chose -ou pas.
▬ m'assurer que kazue prend bien la chose.

... c'est moi ou je m'occupe plus d'eux que de moi-même ? e-e
MessageSujet: Re: after all, we're only human. always fighting what we're feeling. akichou' ♥   Sam 15 Jan - 19:38

Les façons d’exprimer l’affection de Kazue n’était certainement pas les plus conventionnelles, mais il savait quand même que s’en était une. Il ne put donc que sourire franchement, ce qui en général il évitait de faire, que voulez-vous la miss était probablement une des seules personnes avec qui il agissait plus gentiment. En même temps quoi de plus normal considérant le fait qu’elle était comme une petite soeur pour lui. Tout content de la voir, il finit par lui ébouriffer un peu les cheveux en guise de réponse au petit coup de poing. C’était une marque d’affection, évidemment. Après quoi il sourit simplement lorsqu’il entendit ce qu’elle lui disait. Résistant ou du moins essayant de résister de tout son coeur à l’idée de tout de suite lui demander ce qui s’était passé avec Ryuji, il lui demanda simplement ce qu’elle avait fait au cours des dernières semaines puisque ça n’avait pas adonné qu’ils se voient. Ce qui était dommage selon lui, même s’il en savait la raison. C’était d’ailleurs pour cela qu’il attendait impatiemment de voir si elle allait lui dire ou pas. Elle aurait eu l’occasion de le faire avant si elle avait voulu le faire, donc il jugeait qu’elle éviterait le sujet. Ce qui ne l’empêcherait pas spécialement d’en parler. C’était en grande partie le but de la journée alors bon elle ne s’en sauverait pas. Elle ne le savait peut-être pas encore, mais Akio lui le savait. Donc voilà, il jouerait la carte de l’ignorance jusqu’à ce qu’elle n’ait plus le choix de lui dire. Bon c’était limite méchant, mais il ne faisait pas du tout ça en ce sens. Il ne put se retenir d’avoir un petit sourire en entendant ce qu’elle lui disait plutôt fatiguée et un coup de froid... C’était plausible et il aurait pu y croire s’il n’avait pas su de quoi il en retournait. « Un coup froid ? Comme Ryu’ alors... » Oui bon il voulait savoir comment elle allait réagir à ça, parce que oui il préférait vraiment qu’elle lui dise plutôt qu’il sorte qu’il le savait déjà.

Bref, il se laissa tirer pour commencer la visite sans opposer de résistance. C’est que malgré tout il avait envie de voir l’aquarium. Elle détourna la conversation vers lui, mais le problème c’était qu’en dehors de sa bagarre avec Ryu, il n’y avait pas grand chose de nouveau dans sa vie, mais ça il préférait éviter d’en parler. Se battre avec son meilleur ami n’avait pas été la chose la plus intelligente qu’il avait fait, même si c’était parce qu’il était en colère à propos de ce qui s’était passé. Enfin heureusement la question était plutôt si ça allait, donc il pouvait répondre relativement facilement. « Ça va, mes parents se sont mis dans l’idée de me trouver une fiancée, mais à part ça tout va bien. » Ou presque. Il lui sourit pour montrer que tout allait bien et continua la visite en commentant sur quelques poissons même si Kazue le faisait la plupart du temps. C’est bien rendu à la cinquième fois, si ce n’est plus, qu’il se décida à réagir. « Oui comme tous les autres avant faut croire. » Il la taquinait bien sur, mais il ne fallait pas laisser l’atmosphère s’alourdir plus qu’elle ne l’était déjà. Akio savait bien que ça n’allait pas être une conversation des plus plaisantes, mais bon il voulait mettre les choses au clair. Enfin pour le moment il se contentait de sous-entendre les choses sans pour autant dire clairement qu’il le savait, tout dépendait de Kazue alors. Il hocha la tête en souriant lorsqu’elle lui proposa des m&m’s et se servit tout en laissant le silence en place. Il cherchait la bonne chose à dire, mais ce fut la miss qui prit la parole la première au final. Il soupira légèrement, le travail, bien sur. « Je suis content de te voir aussi, mais t’es sure que c’est simplement le travail ? Je veux dire, ça ne t’a jamais empêché de me voir avant. Y’aurait pas autre chose ? » Oui bon il se faisait quand même insistant, mais un moment donné elle serait bien obligée de cracher le morceau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/a-hero-lies-in-you-sakurazaki-akio-t78.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/cause-i-m-bluffing-with-my-muffin-sakurazaki-akio-t101.htm

avatar
Avatar : jung nicole (KARA)
DC : shimizu jin.
Posts : 38
Age : 26
Situation : seule comme ce caillou sur le trottoir.
Études : todai. 1ère année. psychologie, socio.
Profession : vendeuse de gaufres/crêpes.
Agenda : one. réduire sa consommation d'alcool à... zéro ?
two. fuir ryuji, si nécessaire prendre un billet pour mars.
three. penser à ranger ma chambre.
four. réviser au lieu de jouer la groupie !
MessageSujet: Re: after all, we're only human. always fighting what we're feeling. akichou' ♥   Lun 24 Jan - 19:13

«  Un coup de froid ? Comme Ryu’ alors… » Kazue venait d’échapper à l’étouffement de m&m’s de justesse, il lui avait sorti cette phrase alors qu’elle croquait rageusement ses cacahouètes enrobées, alors qu’elle ne s’attendait absolument pas à attendre un semblant de « Ryuji » aussi tôt, ou plutôt elle ne voulait pas en entendre parler. De plus, son rhume était un mensonge pur et dur, puisque contrairement à Ryuji, elle n’avait pas fini torse nu et sans pantalon dans la rue… mais elle se retiendrait bien de faire part de cela à Akio. Elle toussotait, espérant que les quelques miettes, qui lui grattaient présentement la gorge, disparaîtraient ! Après tout, s’angoisser pour ça était des plus suspect, il n’y avait pas de quoi en faire une montagne, c’était… ridicule et elle en était bien consciente qu’elle ne s’aidait pas. « Ha oui, il a été malade ? » venait elle de bredouiller. Cette simple question avait demandé un effort considérable à la japonaise qui faisait son possible pour cacher sa gêne et son stress soudain. Elle tentait de paraître naturelle, seulement son regard était son plus grand ennemi, elle se devait de baisser les yeux, d’admirer le plafond pour ne pas se trahir. Ses joues étaient, de plus, devenues rosées par l’émotion qui la submergée maintenant, il fallait impérativement qu’elle se reprenne, ce qu’elle avait plutôt bien pris en main !

Chance la discussion avait pris une direction totalement différente, elle espérait par ailleurs qu’Akio ne reviendrait pas sur le sujet Ryuji, peu importe le point il fallait juste éviter d’y revenir… mission, malheureusement qui se solderait d’un échec cuisant sachant les intentions du nippon, après tout l’espoir fait vivre. Kazue tentait de se concentrer sur les paroles de son ami, avec difficultés mais elle tenait le fil et ne le lâcherait pas ! « Oh vraiment ? Tu as le temps encore, pourtant ! Puis tu devras passer par moi avant tout ! » elle venait de plaisanter, tout en souriant joyeusement, du moins aussi naturellement que possible. Après tout, il lui était impossible d’avoir un copain sans passer par la case Akio, enfin avouons que jusque là il n’avait pas eu beaucoup de boulot à ce niveau là. Cette fois ci ce fut au tour de son grand frère de la taquiner sur sa soudaine passion à complimenter chaque poisson qui croisait son regard, elle ne put s’empêcher de le frapper gentiment, elle avait beau être violente la brunette se contrôlait lorsqu’il s’agissait de son ami, juste de quoi lui faire comprendre sa frustration. S’en suivit une moue boudeuse des plus adorable, elle était pour ça, bouder, sûrement un domaine dans lequel elle excellait malgré elle !

Le silence. Aujourd’hui ce mot prenait beaucoup de son sens, malgré les efforts des deux jeunes la discussion ne prenait pas réellement, ils ne faisaient que tourner autour du pot inutilement, Kazue mentait comme elle respirait et autant dire qu’elle détestait cela. Mentir à Akio, c’était idiot, mais elle avait bien demandé à l’autre de se taire, elle n’allait pas enfreindre elle-même cette demande, bien qu’après tout il ne s’était pas gêné pour l’ouvrir… ce qu’elle ne savait pas encore ! Alors une fois de plus, elle se fit surprendre par les questions du nippon, elle qui pensait pouvoir s’échapper de ses questions suspectes se retrouvaient une fois de plus nez à nez à la réalité. Une nouvelle fois, elle allait lui mentir ouvertement, ses hontes ou presque. Juste le temps de se racler la gorge avant qu’elle ne prenne la parole. « Pourquoi est-ce qu’il y aurait quelque chose voyons ? » parce que c’est le cas peut être ? « J'étais un peu surchargée avec les cours, puis avec la période des fêtes avec le boulot ! Non vraiment, rien de bien important. » elle ne devait pas se rendre compte qu’elle venait juste de sortir de vacances, que sa version ne tenait absolument pas la route, que sa voix venait de trembler légèrement. Cette fois ci, elle n’était absolument pas crédible et… elle l’avait bien compris au final. « Si…si… on allait voir les dauphins ? Ils sont par là les dauphins non ? » Sans plus attendre elle pris la direction d’un couloir au hasard, peu importe si les mammifères marins se trouvaient de ce coté là, du moment qu’elle puisse se sauver juste quelques secondes, juste de quoi respirer un bon coup. Elle était bête, bête, bête, idiote et j’en passe, elle s’était vendue malgré elle, un peu mais pas trop mais suffisamment pour qu’il se pose des questions.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Avatar : lee chi hoon by sayuri kim.
Posts : 28
Age : 29
Situation : célibataire.
Ambition : éviter de devoir reprendre le flambeau familial;; c'est bien parti de ce côté-là.
Études : troisième année en science de l'éducation.
Profession : étudiant à todai.
Agenda : to remember;;

▬ faire chier mes parents autant que possible!
▬ réviser, ça ne peut jamais faire de mal.
▬ discuter avec le vieux de ryu & lui faire comprendre que la situation n'est pas sii pire que ça malgré tout.
▬ hm, parler à ryu; tant qu'à être peut-être que m'excuser pourrait être une bonne chose -ou pas.
▬ m'assurer que kazue prend bien la chose.

... c'est moi ou je m'occupe plus d'eux que de moi-même ? e-e
MessageSujet: Re: after all, we're only human. always fighting what we're feeling. akichou' ♥   Ven 28 Jan - 20:27

Bon d’accord c’était méchant, mais c’était tout de même moins pire que de lui arriver en déclarant qu’il savait ce qui s’était passé... non ? Enfin, ça aurait été plus simple si Kazue avait voulu lui en parler à la base, mais que voulez-vous ça ne semblait pas être dans ses intentions alors Akio se devait d’amener le sujet lui-même. Pas très difficile, mais il espérait toujours un peu qu’elle le ferait à sa place, cela dit il n’attendrait pas pour ça. « Ha oui, il a été malade ? » Il se tourna vers elle en arquant un sourcil. Bon il savait peut-être la vérité, mais même en étant ignorant il n’aurait certainement pas pu se dire qu’il n’y avait absolument rien de bizarre chez elle. Il haussa les épaules avant de lâcher : « Euh ouais. Il a attrapé un coup de froid en se promenant dans Tokyo... » Mais bon il ne lui apprenait rien en disant ça. Un mince sourire sur les lèvres, il n’insista pas sur la partie du grand-père totalement hors de lui, parce que ça elle ne le savait peut-être pas et ce n’était pas nécessaire qu’elle le sache. C’était comme la partie bagarre qu’il comptait bien lui cacher. Préférant ne pas insister sur les joues rosées de la miss, il la laissa simplement changer de sujet même si en soit il n’y avait pas particulièrement beaucoup de sujet intéressant par rapport à lui. Mais si ça pouvait bien lui faire plaisir de changer le sujet de conversation, pour un petit moment puisqu’il ne la laisserait pas partir sans qu’il ait atteint le but de la journée, autant parler de lui. « Passer par toi ? Je n’oserais pas faire autrement voyons. » Et il embarquait dans la plaisanterie, même si dans le fond, le jour où ses parents décideraient de qui il devait fiancer, il n’aurait pas trop le choix. Enfin, c’était loin d’être décidé pour le moment alors autant ne pas trop s’en préoccuper.

La remarque de Kazue sur l’énième beau poisson qu’elle voulait le fit sourire et il ne put s’empêcher de lui faire remarquer. Il sourit un peu plus en sentant le petit coup et en la voyant bouder. Elle était adorable, mais ça ne l’empêcherait pas d’amener le sujet dont il voulait parler, même s’il savait que ça ne plairait pas à la miss. Il ne le ferait pas tout de suite, mais ça ne saurait tarder. Il n’aimait pas particulièrement faire semblant qu’il ne savait rien, surtout considérant qu’il savait la version de Ryuji ainsi que celle du grand père, qui ne se résumait qu’à la photo en fait, mais il ne pouvait pas non plus lui dire qu’il savait tout alors bon. Ce serait plus simple si elle se confiait à lui, mais visiblement elle ne le ferait pas. Pour l’instant elle se contentait seulement de lui mentir et de changer le sujet de la conversation. En soit ce n’était pas grave, le contraire l’aurait étonné. Il haussa les épaules à nouveau lorsqu’elle lui demanda pourquoi est-ce qu’il y aurait quelque chose. Certes, il n’aurait peut-être pas été aussi suspicieux s’il ne l’avait pas su à la base, mais quand même elle n’était pas particulièrement subtile. « Si…si… on allait voir les dauphins ? Ils sont par là les dauphins non ? » Akio resta sur place un instant en la voyant prendre une direction qui selon le plan n’était pas celle des dauphins. Il passa une main dans ses cheveux avant de la suivre rapidement en disant : « Les dauphins sont de l’autre côté tu sais... » Il ne pensa pas vraiment à pourquoi elle avait eu une soudaine envie de vouloir aller voir les mammifères marins tout à coup, surtout qu’elle s’était un peu vendue avec la voix tremblante et ça permettait au jeune homme de forcer un peu le sujet de conversation qui l’intéressait. « Pour répondre à ta question, il y aurait quelque chose parce que tu évite mon regard depuis que je suis arrivée, que tu as manqué de t’étouffer quand j’ai parlé de Ryu et j’en passe. » Finalement, il aurait peut-être pu attendre encore un peu avant de lui sortir le tout. Il finit par ajouter en essayant de se montrer plus compréhensif. « Tu sais que peu importe ce que c’est tu peux m’en parler, n’est-ce pas ? » Surtout que le n’importe quoi en question n’était pas une nouveauté, enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/a-hero-lies-in-you-sakurazaki-akio-t78.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/cause-i-m-bluffing-with-my-muffin-sakurazaki-akio-t101.htm

avatar
Avatar : jung nicole (KARA)
DC : shimizu jin.
Posts : 38
Age : 26
Situation : seule comme ce caillou sur le trottoir.
Études : todai. 1ère année. psychologie, socio.
Profession : vendeuse de gaufres/crêpes.
Agenda : one. réduire sa consommation d'alcool à... zéro ?
two. fuir ryuji, si nécessaire prendre un billet pour mars.
three. penser à ranger ma chambre.
four. réviser au lieu de jouer la groupie !
MessageSujet: Re: after all, we're only human. always fighting what we're feeling. akichou' ♥   Mer 2 Fév - 19:01

La situation tournait à son désavantage totale, elle perdait tout simplement le contrôle, se vendait elle-même inconsciemment ! Kazue avait passé tant de temps à réfléchir, programmer ses mots pour une rencontre telle que celle-ci, bien qu’à l’évidence elle n’ait fait que fuir la réalité. Elle se retrouvait dorénavant face à un mur, elle avait beau eu tenter de le détourner, elle s’était prise au piège elle-même. Elle se sentait totalement ridicule, avoir passé les dernières semaines à tenter de se préparer pour ça et pouf : elle chamboulait tout ! Vraiment elle se détestait dernièrement. S’évaporer tout de suite maintenant aurait été préférable que se confronter à Akio. A vrai dire, elle avait s’être enfoncer dans le crâne qu’elle avait accepté tout ce qui s’était produit entre elle et Ryuji, ce n’était aucunement le cas ! Une fois de plus elle refoulait ses émotions, ses sentiments, ce qu’elle pensait avoir si bien scellé n’était que pur illusion ! Evidemment que Kazue se faisait du mal, mais elle pensait que là était la meilleure solution, toutefois elle n’était pas sûre de pouvoir garder tout cela secret encore longtemps. Elle avait bien du mal à cacher tout cela à son grand frère, par honte certainement. Douter de lui était pathétique, après tout, il ne l’avait jamais jugé, malgré tout elle se sentait réticente à confesser son égarement.

Evidemment qu’elle était au courant, elle était même la principale fautive de son coup de froid, bien qu’elle n’était pas dans son état à ce moment là des faits. Cette fois ci, elle n’eut aucune réaction, elle croqua une nouvelle fois ses m&m’s sans porter la moindre attention à son ami. Elle devenait de moins en moins crédible et le plus simple était de se murer dans un silence. Kazue n’avait même plus la tête à plaisanter, lâchement elle réfléchissait à une échappatoire : feinter un appel, se souvenir d’un faux événement, ce genre de futilité qui ne l’aiderait en rien puisqu’elle devrait, de toute façon, lui refaire un jour ou l’autre. Elle se taisait, quelle meilleure solution que le silence ; tout du moins cela ne dura que peu de temps, puisqu’une de ces paroles avait fait envoler ses espoirs de fuite en éclat ! Elle paniquait, inutilement bien évidemment, elle aurait pu faire comme si de rien n’était, que sa langue avait malencontreusement fourché et lui avait fait raconté un peu n’importe quoi, cela aurait été d’autant plus simple ! Pour l’instant tout ses gestes, paroles la trahissait chaque fois un peu plus jusqu’au moment où elle allait peut être enfin lâcher ce qui était coincer au niveau de sa gorge. Pour le moment elle cherchait une porte de sortie, peu importe laquelle, elle l’emprunterait sans hésitation.

Akio l’avait, par ailleurs rattrapé, ce qui au fond était une bonne chose. Il parlait, elle écoutait, du moins il semblait qu’elle y prêtait attention, pour tout dire elle se concentrait aussi sur ce foutu paquet de m&m’s qui refusait tout bonnement de s’enfoncer dans son sac. Evidemment, Akio n’était pas assez bête pour ne pas identifier tous ces petites choses qui n’étaient pas habituelles, penser pouvoir le leurrer avait été une stupide réflexion ! Il était aussi au courant, ce qui devait lui être d’une grande aide. Maintenant elle le regardait, le fixait pour la première fois, prête à exploser. Il avait touché un point sensible en lui rappelant qu’elle pouvait tout lui dire, seulement c’était comme en demander plus qu’elle n’en était capable. Kazue se mordait la lèvre inférieure dans l’espoir de contenir ses paroles, mais cela devenait trop dur. « Je.. Je.. » j’ai couché avec lui. « JE NE SAIS PAS! » retournement de situation… une fois de plus son inconscient avait pris possession de ses propres paroles, elle le refusait et lui avouer aurait été une sorte d’acception. Malheureusement, elle avait crié comme pour se rassurer qu’elle ne savait effectivement pas, des yeux mécontents de ce rafus la fusillèrent. « Tu vois je ne sais pas, je ne sais pas. Mais toi tu le sais, n’est-ce pas ? Alors ne m’en demande pas plus. » elle le regardait telle une petite fille qui semblait avoir fait une bêtise, elle avait bien compris qu’il savait il suffisait de voir ce qu’il lui avait précédemment dit. Non, ça ne la rassurait pas, puisqu’il ne laisserait pas tomber mais elle essayait, pourquoi pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Avatar : lee chi hoon by sayuri kim.
Posts : 28
Age : 29
Situation : célibataire.
Ambition : éviter de devoir reprendre le flambeau familial;; c'est bien parti de ce côté-là.
Études : troisième année en science de l'éducation.
Profession : étudiant à todai.
Agenda : to remember;;

▬ faire chier mes parents autant que possible!
▬ réviser, ça ne peut jamais faire de mal.
▬ discuter avec le vieux de ryu & lui faire comprendre que la situation n'est pas sii pire que ça malgré tout.
▬ hm, parler à ryu; tant qu'à être peut-être que m'excuser pourrait être une bonne chose -ou pas.
▬ m'assurer que kazue prend bien la chose.

... c'est moi ou je m'occupe plus d'eux que de moi-même ? e-e
MessageSujet: Re: after all, we're only human. always fighting what we're feeling. akichou' ♥   Mer 9 Fév - 15:43

Eh oui, la situation allait lentement entre les mains d’Akio qui en fait savait depuis le début que ça allait terminer comme ça. Après tout, il savait ce qui s’était passé et c’était probablement sans vraiment raison valable qu’il voulait la pousser à lui dire ce qui s’était passé. Non il savait bien Que Ryuji lui avait dit la vérité, comme quoi c’était vraiment ce qui s’était passé, mais bon l’entendre de Kazue prouverait qu’il n’avait pas battu son meilleur ami sans raison. Enfin, façon de parler parce qu’en soit il avait beau avoir agi comme un véritable grand frère l’aurait fait, il s’était sans doute trop énervé. Sauf que c’était très sadique de sa part de sous-entendre tout ce qui pouvait se rattacher à ce qui s’était passé jusqu’à ce qu’elle le lui dise. Il était quand même ‘blessé’ de voir qu’elle ne lui ‘faisait pas assez confiance’ pour le lui avouer, mais il en savait suffisamment sur Kazue pour savoir que ce n’était pas uniquement une question de confiance. Quoi qu’il en soit, il faisait ce petit jeu quand même. C’était idiot en soit, mais que voulez-vous. Ça restait quand même un peu méchant de faire ça, mais il voulait aider Kazue dans le fond. Il avait juste une drôle de manière de le faire. Tout d’abord la forcer à avouer le tout semblait la meilleure chose à faire, sans trop y penser en fait, peut-être parce que de cette façon elle arriverait à l’accepter. Bon l’acceptation était une toute autre chose et ce n’était probablement pas en l’avouant à Akio qu’elle arriverait à accepter le tout, mais bon il fallait le laisser être un peu naïf. Cela étant dit, il devrait peut-être la lâcher un peu, parce que ça ne devait franchement pas être très agréable et ce n’était pas en faisant le grand-frère trop protecteur qui voulait s’assurer que sa ‘petite soeur’ n’était pas trop troublé par ce qui s’était passé qu’il l’aidait vraiment.

Alors qu’il lui demandait si ça allait vraiment, comme quoi d’habitude elle n’était pas autant affectée par son boulot, elle décida d’aller voir les dauphins... en allant dans la mauvaise direction. Ce qu’il lui fit remarquer, évidemment, mais le plus important c’est qu’il réalisa qu’il était temps de lui faire comprendre qu’il savait tout. Possiblement qu’elle avait déjà compris d’elle-même, mais là il lui dirait plus directement si jamais elle ne lui faisait pas comprendre qu’elle avait compris. Lui faisant remarquer toutes les petites choses qui l’avaient trahi, en plus de lui rappeler qu’elle pouvait tout lui dire, peu importe ce que c’était. Bon d’accord si elle avait été la première à lui dire, il aurait certainement eu un grand problème à être compréhensif, mais là elle pouvait clairement tout lui dire, il était préparé mentalement à ça. Sauf qu’il ne s’était pas vraiment attendu à ce qu’elle réagisse comme ça. « JE NE SAIS PAS! » Sur le coup, il ne put s’empêcher que de la regarder sans rien dire, surpris. Après quoi il se retourna légèrement pour s’incliner à l’intention des personnes qui avaient été dérangé par le soudain rafus, que voulez-vous il ne pouvait pas vraiment réagir autrement, d’autant plus qu’elle reprenait la parole. Il se sentit presque mal en entendant ce qu’elle disait, oui presque, après tout ce n’était pas en niant ce qui s’était passé qu’elle s’aidait vraiment. Pour le presque c’était plutôt parce qu’il faisait ça pour son bien, enfin c’était son intention. « D’accord, j’avoue, je sais ce qui s’est passé entre toi et Ryu’ » Mais ne crois pas que ça va l’empêcher de continuer sur sa lancée, bien au contraire. Il soupira légèrement en lui prenant la main pour l’entrainer un peu plus loin, quelque part où il n’y aurait pas autant de personne pour les regarder de travers et les écouter. « Je sais que ce n’est pas facile pour toi, mais tu ne devrais pas le nier comme ça. » D’accord, maintenant qu’ils étaient dans le creux du sujet, il ne savait plus trop quoi dire. C’était moins facile qu’il ne se l’était imaginé. Avec Ryuji ça avait été plus simple, parce que c’était facile de le blâmer lui dans un sens, mais avouons-le il n’agirait pas du tout comme ça avec Kazue. Il voulait surtout que ces deux-là se reparlent, parce que l’alcool c’est bien beau pour porter le blâme, mais ce n’était pas miraculeux. Elle avait du vouloir ce qui s’était passé à quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/a-hero-lies-in-you-sakurazaki-akio-t78.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/cause-i-m-bluffing-with-my-muffin-sakurazaki-akio-t101.htm

Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: after all, we're only human. always fighting what we're feeling. akichou' ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

after all, we're only human. always fighting what we're feeling. akichou' ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in Japan :: 
COME TO WRITE YOUR STORY
 :: Heroes just wanna have fun :: Aquariums
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit