AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Yamamoto Keiji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Cookie, eatable admin'
Avatar : Yamashita Tomohisa by Reirei <3
DC : Sainte Miho
Posts : 107
Age : 29
Situation : Free for you baby <3
Ambition : Devenir Mister Tokyo... mais attention, le seul et l'unique !
Études : Todai: 3ème année, finances
À l'école : Président de: Si tu aimes Keiji tapes dans tes mains
Profession : Etudiant
Agenda : * Entraîner la Junko à une soirée digne de ce nom et sans engagements !
* Voir avec Hiroto pour cette exposition, il doit aimer l'art.
* Découvrir si un mini Keiji existe réellement.
* Eviter les chambres SM en compagnie de la potentielle mère du gamin
* Placer le Kiki en pension pour femmes, ça lui fera le plus grand bien
MessageSujet: Yamamoto Keiji   Mer 24 Nov - 13:18

►YAMAMOTO KEIJI ;;
by Yamashita Tomohisa


►CARTE D'IDENTITÉ ;;
Âge : 21 ans
Né à : Tokyo
Orientation : Hétéro
Profession : Etudiant
Scolarité : A Todai, en 3ème année Finances
Situation : Toujours libre pour les plus belles. Pour les moches, il se nomme Diego, a 48 ans, est père de 6 enfants, et vit toujours chez sa mère.
Milieu social : Riche
Ambition : Si à la base il pensait devenir président des Etats-Unis d'Amérique pour narguer Masao, il a finalement agit avec amitié quand il a décidé de se rabattre vers le rôle de Mister Tokyo. Il avoue également avoir eu sa période médecin pour prouver à Akira que les bouquins compliqués ne faisaient pas tout. Mais soyons sérieux, les crises cardiaques des patientes auraient augmenté. Pensons d'abord au monde !

►VOYAGE AU CENTRE DU CERVEAU ;;
Si Keiji avait le choix et pouvait faire son caractère, le tout ressemblerait probablement à ça:
"Jeune homme séduisant de 21 ans, sait lire, écrire et compter. Mais il sait surtout faire de vos nuits un moment inoubliable".
De la vantardise ? Mais non voyons, Keiji préfère sans aucun doute appelait ça du réalisme. Après tout, pourquoi dire qu'on est moche et pas compétent pour rendre une nuit magique, quand on est un véritable Dieu dans le domaine ? Oui, Keiji n'aime pas mentir à la populace. Bon, certains diront simplement qu'il est con, mais à chacun sa manière de penser. Et si vous voulez celle de Keikei, ce ne sont que des jaloux. Aaaaah, il a l'habitude de la déclencher la jalousie. On aimerait bien lui dire que ce n'est pas, comme il le dit si bien, parce que son reflet est tout simplement éblouissant et qu'il a un corps de rêve. Nous, on lui avouerait bien que draguer des femmes déjà casées, voir parfois mariées, ça a de quoi attirer la jalousie =.=. Mais bon, il ne voit pas pourquoi il devrait faire une différence entre une femme casée et une célibataire... les injustices, ça le révolte ! Et oui, il pourrait faire avocat du droit des femmes à tromper leurs hommes avec lui. La générosité même, ne l'oublions jamais !
Bref, on l'aura compris, Mister Tokyo est un dragueur, et un dragueur talentueux s'il vous plait. Il est clair que quand on entre dans le domaine de la séduction, on ne peut nier qu'il en soit passé maître. Il a sans doute bon nombre de techniques pour charmer une femme, mais admet ne pas avoir besoin de se fouler la plupart du temps. Quand on est riche et beau, et qu'on veut passer du beau temps... ce n'est pas toujours nécéssaire de sortir qu'elle a les plus beaux yeux du monde... surtout qu'avec les siens en face, elle risque de pas trop y croire =/.

Et oui, en plus d'être un séducteur, monsieur est un vantard, mais attention, un vantard avec de l'humour. Un vantard seul serait évidemment beaucoup moins chiant qu'un Keiji. Et ça, il le reconnaît bien volontiers qu'il a son côté chieur. Pour sa défense, emmerder les autres est simplement un moyen de plus de profiter de la vie. C'est une manière comme une autre de voir les choses, mais quand on y réfléchit, si embêter les autres l'amusent, ça a du sens.
Flemmard, n'aimant pas bosser sans être obligatoirement con, Keiji est plutôt du genre à rattraper ses nuits pendant les cours qu'à prendre des notes. Il ne le niera pas, il n'est pas très sérieux. Mais il préfère cent fois sa manière de vivre, que celle d'un premier de la classe. Au moins, lui, il ne s'est pas emmerdé devant un bouquin pendant toute une soirée ! Faisant ce qu'il lui plait, comme ça lui plait, inutile de lui parler de responsabilités ou encore de devoirs envers sa famille, notre jeune homme y est particulièrement allergique. Et non, fallait pas rêver, il n'est en général pas très sympa. On pourrait même le définir comme un égoïste, ça ne le blesserait même pas. Profiter de la vie, c'est d'abord penser à soi non ? Il a sans doute de bonnes raisons d'être comme ça, mais pensez pas qu'il va se confier. Même avec un verre de trop.

Soyez certain d'une chose, les personnes importantes pour Keiji ne sont que cinq, et il les connaît depuis trop longtemps pour les laisser tomber. Sincèrement, qui irait piquer dans leurs plats hein ? Qui irait simplement les agacer pour le plaisir ? S'il n'était pas là pour eux, Peipei serait déjà papa de 6 morveux, Masao aurait déjà terminé en prison pour usage de faux (nous aussi on sait pas pourquoi), Hirobuta se serait lancé dans une carrière de sumotori, Naoki serait rentré dans un couvent, et Akira serait devenu sa mère supérieure. Alors oui, il est obligé de rester avec eux pour les surveiller. Les gamins... on peut jamais les laisser sans surveillance ! Même pas cinq minutes oui ! Et non, on n'essaie pas de vous faire croire qu'il les fait chier pour les sauver d'un gouffre sans fond... ou peut être un peu =.=.

►IL ÉTAIT UNE FOIS ;;
C'est sûr que s'il avait pu choisir, il aurait préféré un père taulard. Why ? Parce qu'un père qui sort de prison, c'est tellement plus classe quand on y pense ! Et sa mère ? Chanteuse d'opéra ? Non, trop niais. Entraîneuse de boxe. Voilà ça c'était plutôt pas mal. En fait, pour être tout à fait franc avec vous, un Keiji enfant était tout à fait du genre à raconter ce genre de conneries. Assez stupide, on vous l'accorde, quand on sait que son père est le PDG de la plus grosse entreprise de télécommunication du Japon. Mais bon, un gamin n'a pas obligatoirement inventé l'eau chaude. En particulier un gamin qui a honte d'un père qu'il ne peut déjà plus voir, et d'avoir été abandonné par sa propre mère. On vous rassure, si les premières années son père passe d'escroc, à chasseur de tigres puis à interné dans un hôpital psychiatrique, Keiji finit par abandonner cette stratégie bien stupide pour... ben devenir Keiji tout connement.

Ah ça non, il ne lui faudra pas beaucoup de temps pour se proclamer roi de la séduction et emmerder son petit monde. En fait, pour ce qui est de la deuxième chose, on peut dire qu'il a du commencer à le faire alors qu'il portait encore des couches. Mais passons. Si les rapports avec son père ne seront jamais très brillants, on ne peut pas non plus dire que ceux avec la gente féminine le sont. Evidemment, les femmes sont à ses pieds, ou plutôt dans son lit. Mais leur accorder une quelconque confiance, même aussi infime soit elle, hors de question ! Profitant de la vie comme il l'entend, et n'écoutant que ses propres choix, il n'accordera jamais réellement d'importance à l'opinion de son père. Ce débile qui passe son temps à se marier ? Ouais, faudra lui expliquer comment il peut descendre de lui ? A la limite du singe, il veut bien mais bon =.=.

Heureusement, même si son père vient de se remarier, une nouvelle fois, et que l'autre moche ramène une fanatique en demi-soeur, il peut toujours compter sur la présence des assiettes des copains. Ne cherchez pas à comprendre ! Pour que ce soit plus clair, on pourrait tout simplement vous le traduire par un: ses cinq amis d'enfance restent les rares personnes à qu'il accorde de l'importance. Il faut dire que c'était un peu un coup de foudre non ? Que voulez-vous ? Quand vous voyez un Peipei complètement gaga devant une naine, un Kiki qui vous sort des mots compliqués, un Nao qui a besoin d'exprimer sa perversité, un Hirobuta qui a trop à manger et un roux qui abandonne la gente féminine... ouais, il peut pas les larguer comme ça =/. Genre indispensable ? Ok, peut être qu'ils lui sont indispensables aussi, mais ne gachons pas sa virilité en révélant le tout.

►À BAS LES MASQUES ;;
Pseudo : P'tit Biscuit
Âge : 24 ans
Double-compte : Nakamaru Miho. Et non c'est pas de la faiblesse è.é
Connexion : 7/7 jours
Un dernier mot : Don't worry Peipei, jvais te sauver è.é




Junko after the wedding:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Yamamoto Keiji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in Japan :: 
THE FIRST WORDS OF YOUR STORY
 :: Génie, fais de moi un Prince :: Héros en circulation
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Art, Culture et Loisirs | Autres Mangas