AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Visite inattendue / Aki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 29
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Visite inattendue / Aki   Sam 22 Jan - 0:25

Masao était dans son bureau, venant de finir de mettre la petite cravate autour de son cou, la laissant volontairement desserrée pour se donner un côté jeune, tranché avec les côtés guindés des politiciens qui avaient pour la plupart le double de son âge, voir même le triple. Il sortit le briquet que son premier ex-petit-ami avait oublié lors de l’entrevue d’il y a quelques temps…
Depuis qu’il l’avait revu, il n’avait pas cessé de penser à lui, oh pas tout le temps non plus, mais à certains moments, quand son esprit s’égarait, se remémorant des moments qu’ils avaient passés ensemble, pff… Franchement, le revoir ne lui avait pas vraiment fait du bien. Cela l’avait plongé dans un état de nostalgie et de mélancolie dont il avait du mal à s’en sortir. Heureusement qu’il arrivait à contrôler ses sentiments et à mettre des choses de côté, à faire le vide pour se concentrer sur ses obligations autant du point de vue de son boulot que pour ses études.

Il regarda l’heure à nouveau et se leva, prenant sa mallette avant de descendre prendre sa voiture de fonction, toujours avec son propre chauffeur, il était content ce dernier avait presque en faisant cela une paye de plus XD
Il le conduisit jusqu’au siège de NHK où il avait rendez-vous sur un plateau pour, bien évidemment politique. Depuis quelques temps, il avait la côte dis donc o.o Tant mieux, enfin il ne fallait pas non plus qu’il ne soit pas trop exposé, la surexposition, ce n’était pas bon. Trop, c’était comme pas assez et pouvait justement nuire à son image. Il ne fallait pas qu’on le prenne pour un gars qui n’aimait que la télévision =w=

Il en profiterait pour lui rendre son briquet, non ce n’était absolument pas un prétexte pour le revoir, mais ainsi, il n’aurait vraiment plus rien de lui à nouveau et cela serait bien mieux. Etre dans cet état ne lui plaisant pas, aussi autant lui rendre et qu’on en finisse à nouveau.
Il passa par son service et demanda si le journaliste Kurosawa Aki était présent. Le gars lui répondit que malheureusement non, le jeune homme avait eu un accident de la route et était en ce moment à l’hôpital… Est-ce que c’était grave ? L’hésitation de la réponse du type ne lui plut pas le moins du monde alors quand ce dernier répondit que ça l’était pas mal, le rouquin eu un pincement au cœur. Non il ne l’aimait plus depuis longtemps, mais savoir qu’il était gravement touché, ne le laissait pas de marbre. Il demanda le nom de l’hôpital et garda cette information dans un coin de sa tête, ayant bien l’intention d’aller lui rendre visite.

Il alla faire son émission, mais ce type lui avait fait peur… Dans quel état se trouvait vraiment son premier amour ? Il s’inquiétait… Il prévint à la moitié de l’émission qu’il devait partir pour une urgence et sans attendre, il partit en courant direction l’hôpital.

Une fois arrivé, il demanda la chambre de Kurosawa Aki, qui il était ? Il était Tanaka Masao, Conseiller d’arrondissement et le fils du Gouverneur èOé En fait, on lui demandait qui il était pour le patient, mais il n’était pas de sa famille alors s’il était gravement atteint, on ne le laisserait pas passer, aussi se servit-il de son poids social. Il eut bien fait parce que la secrétaire lui donna le numéro de la chambre.
Il s’y rendit, s’appuya contre la porte le temps de reprendre son souffle. Han, mais que faisait-il là, cet idiot ?! Comme s’il voulait le voir lui… Mais il était se faisait du souci et le type ne l’avait absolument rassuré. Il ne resterait pas, il voulait juste être sûr qu’il allait bien, un tant soit peu et il repartirait aussi vite qu’il était venu. Il ouvrit la porte, inquiet de savoir, de voir comment il allait retrouver le journaliste…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

avatar
Avatar : Akanishi Jin
Posts : 77
Age : 29
Situation : Célibataire. Etre au fond du gouffre me permet de réaliser que notre histoire est encore possible... J'ai mis deux ans à le chasser de mon coeur, et voilà qu'il revient de nouveau. Masao...
Ambition : Présentateur du JT sur NHK
Profession : Assistant Journaliste
Agenda : DON'T FORGET :

- Aller vite fait à l'annexe de la Mairie, je crois bien que j'ai oublié mon briquet dans le bureau de Masao !
- Faire réparer ma moto =_=

MessageSujet: Re: Visite inattendue / Aki   Lun 24 Jan - 21:13

Une petite semaine était déjà passée depuis que Kurosawa avait été chargé de faire l'interview du Conseiller d'Arrondissement. Cela lui avait vraiment fait bizarre de le revoir, surtout de façon aussi subite. Mais étrangement, une fois qu'il avait traversé la porte de son bureau pour de bon, il n'avait plus vraiment pensé au rouquin. Ses excuses ? Il lui avait limite rit au nez, à quoi bon s'excuser après de deux années ? Même si sa rancune était toujours présente, Aki savait très bien que de toutes façons, rien ne pourrait redevenir comme avant. Mais même s'il ne voulait pas se l'avouer, les excuses de Masao l'avaient un peu soulagées. Comme si c'était le point final d'une longue histoire mal terminée.

Les derniers jours passés avaient été rudes pour lui. Comme d'habitude, il s'était transformé en bourreau de travail, sautant des repas et dormant peu, ce qui donnait pour résultat, un Aki somnoleur et pas très efficace au boulot. Mais il ne se rendait pas compte de l'handicap qu'il se donnait... Le stress montait de jours en jours, c'était officiel, la première diffusion de son émission passerait ce week-end même, et on était déjà mercredi. Il n'y avait aucun retard, aucun problème, mais il tenait tellement à ce que tout soit parfait !

Ce matin même, le jeune homme avait quitté son appartement, tout en baillant à plusieurs reprises. Est-ce qu'il tiendrait debout aujourd'hui ? Cette fois-ci, il avait quelques doutes ! Il prit l'ascenseur puis quitta le bâtiment, avant de prendre sa moto et de grimper dessus. Fronçant les sourcils, il chercha son casque du regard. Bon, où était-il passé celui-ci... Ah, il l'avait emmené chez lui le soir même question de faire quelques retouches à sa sauce dessus -c'est qu'il était content de l'avoir sa moto, il avait économisé pour l'acheter !-.

-Pffff... Hors de question de remonter.

Eh oui, notre apprenti journaliste était bien trop fatigué, alors il venait de décider de prendre la route sans casque !
Nombreuses sont les fois où le jeune homme se frottait les yeux, pendant les feux rouges. La fatigue était bien trop présente. Malgré son amour pour le travail, qu'est-ce qu'il donnerait pour se jeter sous une couette et faire un somme... Il faudrait qu'il pense à s'enfermer dans les toilettes question de dormir un peu, une fois arrivé au taf ! Quelques minutes plus tard, il ne restait plus que quelques mètres de trajet au châtain. Son attention fut portée par une jeune fille qui se faisait engueuler par son chien, eh oui, elle tirait sur la laisse, mais le toutou lui voyait les choses autrement. Tiens donc, ça lui donnait des idées ça... Et s'il s'achetait un chien ? Cependant, le châtain ne vit pas qu'il était grand temps de freiner, car en face de lui se trouvait un magnifique poteau, mais qu'il aperçut bien trop tard. Il fonça dessus de plein fouet, alors que sa tête percuta fortement le poteau. Et après ça... Plus rien.

...

Aki était allongé dans un lit d'hôpital. Il ne bougeait plus et ses yeux étaient clos. Sur sa tête, se trouvait un grand bandage, qui était légèrement tâché de sang. Et son bras droit était bandé également, une belle fracture. Une perfusion qu'une infirmière était en train de remplir à nouveau, de produits afin de calmer la douleur.
Puis la porte s'ouvrit sur le rouquin... La jeune dame leva son regard vers lui. Elle le salua avec une courbette, puis prit des documents qui étaient au chevet du patient.

-Il ne s'est pas encore réveillé. Commotion cérébrale plus fracture du bras droit. Le médecin a dit qu'il aura peut-être des séquelles, mais ne vous inquiétez pas, le coup n'a pas été très violent alors elles ne seront que temporaires.

Elle salua le fils du gouverneur avec un sourire puis s'en alla en fermant la porte derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/t340-the-sexiest-journalist-finish http://madeinjapan.forum-canada.com/t349-sexiest-journalist-links

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 29
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: Visite inattendue / Aki   Mar 25 Jan - 18:24

Une fois arrivé à l’hôpital, il demanda la chambre de Kurosawa, précisant qui il était, socialement parlant et non pour le patient… Bah quoi ? Il n’allait pas dire qu’il était son ex =.= Il ouvrit la porte de la chambre et vit Aki allongé dans un lit, un bandage (il n’y a pas de pub ici è.é) sur la tête, un plâtre sur le bras et une infirmière en train de changer la poche de perfusion… Mon dieu, c’était grave ?
La femme répondit à sa question muette, une commotion cérébrale, pas mal et un bras droit cassé, super… Mais elle ne lui dit pas comment il avait fait pour en arriver là. Il reposa ses yeux sur le journaliste, s’approcha du lit et remarqua le dossier accroché aux pieds… Il le prit pour vraiment tout savoir, se moquant mais alors comme de sa première chemise du secret médicale. Il farfouilla à l’intérieur, dommage qu’Akira ne soit pas là, il l’aurait aidé à comprendre ce charabia de médecin =.= Bon ah voilà, accident de la circulation o.o Non port du casque en moto… Non mais ce qu’il était con ce mec ! Même pas foutu de faire un tant soit peu attention à lui !

Il reposa le dossier puis alla s’asseoir sur le fauteuil à côté du lit… Putain mais qu’est-ce qu’il foutait là… Il était parti dans la précipitation, inquiet comme pas permis et le voilà maintenant à côté de son premier amour, masculin, qui le détestait en prime =.= Mais le voir ainsi ne le laissait pas indifférent, il avait l’air si fragile… Quelle horreur, qu’il se réveille vite et qu’il l’engueule d’être présent pour qu’il s’en aille aussi rapidement qu’il était venu.
Pff, il avait vraiment eu peur, très peur quand il avait appris qu’il était à l’hôpital, heureusement que cela n’avait pas l’air trop grave. Ce qui lui faisait se faire du souci était la commotion cérébrale, les séquelles de cette dernière peuvent être terrible et bien trop nombreuses pour être toute cité : La cécité, la paralysie, une perte de mémoire, et encore bien d’autres… Ah le stress qu’il ouvre les yeux et vite !

- T’es vraiment qu’un crétin… Tu n’aurais pas pu le mettre ton casque, même si ça te décoiffait franchement, hein ? Tu te souviens que tu n’es pas immortel, qu’il y a des gens qui s’inquiètent pour toi ? Même ceux que tu pensais qu’ils s’en ficheraient, la preuve, je suis là =.= Ne me demande pas trop la raison du pourquoi du comment, j’ai juste réagi à mon instinct et ce dernier me disait que je devais venir, être auprès de toi, donc je suis présent… Réveille-toi bordel, t’as assez pioncé là non ? Je sais que tu aimes dormir, mais il serait grand temps que tu ouvres les yeux…

Un souvenir vint se rappeler à lui, et oui, le châtain aimait dormir, beaucoup trop au gout du rouquin qui lui, le week-end avait envie de sortir, quand il le pouvait, de prendre l’air avec lui plutôt que de rester enfermer à faire la marmotte. Un sujet de dispute comme un autre en fait… Il n’hésitait d’ailleurs pas à le chahuter quelque peu pour le faire sortir de son lit, quitte à l’embêter, enlever sa couette, lui dire qu’il allait mettre de l’acide sur ses plantes tout ça ~

- Allez, Aki…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

avatar
Avatar : Akanishi Jin
Posts : 77
Age : 29
Situation : Célibataire. Etre au fond du gouffre me permet de réaliser que notre histoire est encore possible... J'ai mis deux ans à le chasser de mon coeur, et voilà qu'il revient de nouveau. Masao...
Ambition : Présentateur du JT sur NHK
Profession : Assistant Journaliste
Agenda : DON'T FORGET :

- Aller vite fait à l'annexe de la Mairie, je crois bien que j'ai oublié mon briquet dans le bureau de Masao !
- Faire réparer ma moto =_=

MessageSujet: Re: Visite inattendue / Aki   Mar 25 Jan - 19:08

Si on avait dit un jour au journaliste qu'il aurait un accident pareil, sachez qu'il ne l'aurait certainement pas cru. Il a toujours été persuadé d'être unique, soi-disant qu'il ne tombait jamais malade, qu'il ne se casserait jamais rien, qu'une voiture ne lui passerait jamais dessus... Ces choses là n'arrivaient qu'aux autres voyons, et pas à un jeune homme tel que lui, beau et affirmé ! Mais ce jour a finit par arriver, il fallait bien que Dieu rappelle à notre bonhomme que lui aussi était un humain, comme tout le monde ! Le voilà sur ce lit d'hôpital alors qu'il comptait démarrer une bonne journée de travail -avec une petite heure en train de dormir dans les toilettes quand même-...

Petit à petit, le châtain reprenait ses esprits. Il ne se réveillait pas, restait toujours immobile, mais sa conscience commençait à revenir peu à peu. Pour preuve, il avait le sentiment d'entendre quelque chose tout près de lui, un drôle de son, qu'il n'arrivait pas vraiment à percevoir. Qu'est-ce que c'était ? Une abeille ? Une mouche ? Et puis où était-il ? Ses doigts commençaient à bouger peu à peu, il sentait également quelque chose de serré sur son bras droit. Tellement serré que ça lui faisait mal. Et sa tête... Elle était lourde, lourde, comme si elle avait grossit de 10 kilos. Mais que lui arrivait-il ? Doucement sa bouche s'entrouvrit, pour laisser sortir un son pas vraiment distinct.

-Itai...

Oui, il était couché, il le sentait, mais l'odeur qui régnait dans la pièce lui était méconnaissable. Ce n'était pas comme ça que ça sentait chez lui. Chez lui, ça sentait les plantes è.é Sa main... Sa main, quelque chose l gênait sur son poignet, comme si un truc lui avait été rentré dedans. Mais quoi ? Et pourquoi ? Pourquoi ne parvenait-il pas à réfléchir ? C'était tout embrouillé dans sa tête, il n'arrivait même pas à placer un mot, une phrase. Doucement, il ouvrit les yeux, ça y'est, il reprenait connaissance. Mais... Tout était noir... Il cligna de nouveau des yeux, et regarda tout autour de lui, bizarre, il ne voyait rien. Mais où était-il donc ? Mort peut-être ?

-Eeh ?

La panique commençait à l'envahir, il sentait son cœur battre de plus en plus fort. Il voulait voir son bras droit, voir ce qui lui faisait si mal, il tenta donc de le bouger mais impossible, même en tournant la tête, en regardant bien, il ne le voyait pas. Mais il n'arrivait pas à parler, il ne parvenait pas à faire des phrases censées dans sa tête pour les imprimer ensuite, tout se mélangeait, il ne savait même plus quels mots utiliser pour dire ceci ou cela.

-Qu'est-ce que... Noir... Tout noir... Où ??

Pourquoi sa tête était-elle si lourde ? Levant sa main gauche, il voulut atteindre son front mais il sentit quelque chose tirer carrément sur son poignet, ce truc qui lui était introduit.

-Itai...!

Subjugué par la peur et l'incompréhension, il sentit les larmes lui monter peu à peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/t340-the-sexiest-journalist-finish http://madeinjapan.forum-canada.com/t349-sexiest-journalist-links

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 29
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: Visite inattendue / Aki   Mer 26 Jan - 15:53

Masao était tellement dans ses pensées, à parler à Aki, qui était endormit, en fait non il se parlait à soi-même mais tout en faisant style de parler au comateux. Enfin bref, vous avez compris =w= Donc, le rouquin était tellement concentrer sur lui-même, pour faire simple, qu’il ne remarqua nullement les petits mouvements de son ex qui était en train de se réveiller. Il ne s’en rendit compte qu’au moment où ce dernier n’était plus endormit quand il émit une plainte.
Il le regarda, soulagé, appuyant sur un bouton pour prévenir le personnel de santé qu’il se passait quelque chose. Hm ? Un mauvais pressentiment le prit, ça n’allait pas, ses yeux étaient fixes… Non par pitié pas ça, il devait se tromper, c’était juste parce qu’il sortait du coma rien de plus, n’est-ce pas que ce n’était rien de plus ? Ce qu’il craignait se fit, Aki ne voyait rien, tout était noir, il venait de le baragouiner. Kami-sama…

Il appuya comme un fou sur le bouton qui prévenait les infirmières, mais ne put rester sans rien faire. Il se leva du fauteuil et vint prendre ses mains dans les siennes, déjà il en força doucement une à retourner contre le matelas, celle où se trouvait le cathéter en fait.
Il se dit aussi qu’il ferait mieux de l’informer de sa présence, histoire qu’il sache qui était en train de le tenir quand même. A moins qu’il ne s’en doute ? Le fils du Gouverneur n’avait pas changé de parfum depuis le temps, mais là, dans le feu de l’action, aurait-il pu s’en rendre compte ? Il ne le sait guère…

- Shh c'est Masao, calme-toi, respire, les médecins arrivent, calme-toi Aki…

Comme si le fait d’entendre la voix de son ex aurait des vertus apaisantes =.= Bah il ne pouvait pas faire autre chose pour lui, là franchement !

- Tu es à l’hôpital centrale de Tokyo, les docteurs s’occupent de toi, ne t’en fais pas, ça va s’arranger…

C’est là qu’entra plusieurs personnes en blouse blanche, le rouquin se recula, les laissant faire les examens d’usage au jeune homme, regardant ses pupilles, ses réflexes, lui posant des questions comme pour savoir si niveau mémoire tout allait bien, son nom, prénom, âge, la date, l’année qu’on était… Ils le piquèrent aussi, voulant qu’il se repose et surtout éviter son trop plein de stress, tentant de l’apaiser comme ils le pouvaient.
Pauvre Aki, le voir ainsi, c’était un véritable calvaire…
Comme s’il était de la famille, ils dirent à Masao qu’ils repasseraient pour lui parler quand ils auront les analyses… Analyses de quoi ? Il le saura plus tard…

Il s’approcha à nouveau et posa avec douceur ses doigts sur les siens, tout lentement, comme pour ne pas lui faire peur, le temps que le produit agisse :

- Aki… Tu vas te reposer, ça va te faire du bien. Tu… Tu veux que je fasse quelque chose pour toi ? Que je prévienne ta mère peut-être, elle doit se faire du souci pour toi, non ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

avatar
Avatar : Akanishi Jin
Posts : 77
Age : 29
Situation : Célibataire. Etre au fond du gouffre me permet de réaliser que notre histoire est encore possible... J'ai mis deux ans à le chasser de mon coeur, et voilà qu'il revient de nouveau. Masao...
Ambition : Présentateur du JT sur NHK
Profession : Assistant Journaliste
Agenda : DON'T FORGET :

- Aller vite fait à l'annexe de la Mairie, je crois bien que j'ai oublié mon briquet dans le bureau de Masao !
- Faire réparer ma moto =_=

MessageSujet: Re: Visite inattendue / Aki   Mer 26 Jan - 23:00

Alors que le châtain était en train de frôler la crise de panique, il sentit des mains recouvrir les siennes, il y'avait une présence, une chaleur, quelqu'un était là et semblait essayer de le calmer. "Shh c'est Masao, calme-toi, respire, les médecins arrivent, calme-toi Aki…" Masao ? Masao, celui qu'il connaissait ? Le roux ? (xD) Que faisait-il ici ? Pourquoi ? Tout s'embrouillait dans son esprit, il essayait de comprendre, pourquoi parlait-il donc de médecin ? Les souvenirs commencèrent à refaire surface, oui il avait foncé tout droit dans un poteau, sans casque, et ensuite plus rien. Non... Comment une telle chose avait put lui arriver à lui ?? Il ne pouvait s'empêcher de se traiter de triple idiot intérieurement... "Tu es à l’hôpital centrale de Tokyo, les docteurs s’occupent de toi, ne t’en fais pas, ça va s’arranger…" Et Masao était là ! Ça par contre, il ne comprenait pas, mais que diable son ex faisait-il ici ?? S'il ne se trompait pas, c'était bien un jour de travail, alors pourquoi bon sang de bonsoir, le Conseiller se trouvait-il dans cet hôpital au lieu de derrière son bureau ? Que faisait-il ici ?! O.O La question tracassait énormément le journaliste.

Mais réflexion mise à part, la douleur était toujours présente, ce qui l'empêcha de poser la question au rouquin. Soudainement, il entendit du bruit, de l'agitation autour de lui, il y'avait du monde, mais qu'allait-on lui faire, était-il le cobaye d'une dizaine de scientifique complètement givrés ?? Voilà qu'on le tenait de toute part pour qu'il cesse de bouger, on lui disait de rester calme, qu'ils s'occuperaient de tout. Une petite séance de respiration, alors que ses yeux restaient fixés en face de lui, ne voyant toujours pas la moindre once de lumière.

-Ça va ? lui demanda un médecin, maintenant vous allez me dire, comment vous vous appelez, votre âge et où vous travaillez.

Il enregistra bien ce qu'on lui demandait... Puis ouvrit la bouche pour répondre :

-Je... Aki... Kurosawa... de... j'ai... vingt et un... je...

Il fit une petite pause afin de mieux se concentrer sur ses mots, ne pas pouvoir mieux parler le frustrait, il ne pouvait même pas s'exprimer.

-Jour...nal. Mal... Tête... Vois rien.

-Perte de la vue et troubles au niveau du cerveau. On va vous donner quelque chose qui pourra vous soulager. Restez calme, tout va bien, vous alle manger, et quand vous vous sentirez mal, vous appuierez sur ce bouton, dit il en lui donnant quelque chose dans la main.

Après lui avoir mit les produits, les médecins et infirmières quittèrent la pièce, après avoir dit il ne sait quoi, au Conseiller. Mais cette honte... Se trouver dans une telle posture devant lui, il s'en sentait juste gêné jusqu'au bout des ongles. Et à présent ils étaient seuls. Au moins, il n'était pas tout seul lui, une présence avec lui n'était sûrement pas de refus.
Kurosawa sentit des doigts toucher les siens. "Aki… Tu vas te reposer, ça va te faire du bien. Tu… Tu veux que je fasse quelque chose pour toi ? Que je prévienne ta mère peut-être, elle doit se faire du souci pour toi, non ? " Quelques secondes question d'analyser ses phrases et de répondre.

-Maman...? Oui... S'il te plait.

Petit à petit, il serra les doigts que le rouquin avait mit à sa disposition, ce noir étrange que lui offraient ses yeux lui donnait une frousse... Et s'il ne retrouvait pas la vue ? Non, non, ne pas se faire de mauvais films, surtout pas.

-Masao... Je... Idiot... Je suis vraiment qu'un idiot. Toi... Pourquoi ?

Bien évidemment, il essayait de lui demander ce qu'il était venu foutre ici. Heureusement que les produits avaient un effet apaisant... Après tout ce qu'ils lui avaient mis, Aki ne pouvait que planer !

-Faim...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/t340-the-sexiest-journalist-finish http://madeinjapan.forum-canada.com/t349-sexiest-journalist-links

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 29
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: Visite inattendue / Aki   Mer 26 Jan - 23:32

Il avait l’air si perdu entre tous ces médecins qui l’oscultaient, qui lui posaient des questions pour savoir son état… Il n’avait qu’une seule envie, c’était de retourner auprès de lui, reprendre sa main et dire aux docteurs de le laisser lui poser les questions. Lui au moins, il lui parlerait avec un peu plus de délicatesse ! Cela le ferait certainement moins stresser et il pourrait se concentrer un peu plus pour parler légèrement mieux que cela !

Dès que les blouses-blanches partirent, après lui avoir signifiaient qu’ils reviendraient avec les résultats d’il ne savait pas trop quelle analyse, il retourna à ses côtés. Il posa avec délicatesse ses doigts sur les siens, tentant une fois de plus de le rassurer et lui demandant s’il voulait qu’il fasse quelque chose pour lui, comme prévenir sa mère par exemple. Il lui laissa tout le temps qu’il avait besoin pour comprendre ce qu’il venait de lui dire et lui formuler une réponse intelligible. Non, l’entendre parler ainsi… Que cela parte vite, franchement, il en avait mal au cœur. Un bras, une jambe, des côtes, des dents cassées, ce n’était pas grave, c’était des options, on pouvait s’en accommoder. Mais comment faire si on a un bout de cervelle, des neurones en moins ? Encore plus quand cela touchait à l’être directe, la parole, la vue… Il était journaliste, il en avait besoin ! Calme calme…

- Oui, je vais l’appeler, ton portable doit être dans le coin.

En sentant ses doigts se serrer petit à petit autour des siens, il ne put s’empêcher de les serrer un peu plus à son tour. Il était là, il ne savait pas pendant encore combien de temps, mais il était présent, il ne le laisserait pas tout seul dans ce noir qui l’envahissait tout d’un coup, non, il ne le pouvait pas.
Il se tourna pour fouiller dans la table de chevet et en sortit le téléphone portable tout cabossé du châtain, espérant qu’il allait encore marcher =.=

- Hm ? Ah ça oui, tu es un grand idiot pour prendre une moto sans ton casque, je ne te le fais pas dire =w= Néanmoins, ça va s’arranger, cela arrive souvent qu’il y ait des séquelles passagères aux commotions cérébrale.

Il mit un temps d’arrêt, voulant lui laisser le temps d’assimiler ce qu’il venait de dire avant de continuer :

- Pour ce que je fais là… J’ai appris que tu avais eu un accident donc je suis venu. Je n’ai pas cherché le pourquoi du comment et s’il te plait, ne le fais pas non plus. On verra cela plus tard ^^

Il lança l’appel mais tomba sur le répondeur, super… Il retenta de joindre la mère à Aki, mais rien à faire, à nouveau répondeur, la pauvre, quand elle allait avoir le message que lui laissa le Sucre de canne, elle allait se mordre les doigts de ne pas avoir décrochée. En gros, il lui disait que son fils avait eu un accident de la circulation, qu’il était dans la chambre 19, du service des urgences de l’hôpital central de Tokyo.

- Tu as faim euh… Attend…

Il regarda autour de lui et aperçut un plateau qu’une des infirmières avait apportée, super. Il lâcha tout doucement ses doigts pour aller le prendre, le mettant sur la table fait exprès pour les lits d’hôpitaux.

- Tu as, du riz blanc dans le bol avec du poisson haché à l’intérieur, la sauce est dans le petit flacon à côté sur la droite et au dessus du bol il y a… Un gobelet avec du thé.

Il eu une petite boule dans la gorge pendant qu’il lui décrivait ce qui se trouvait sur le plateau-repas, voilà pourquoi il avait eu un petit blanc à un instant, les mots avaient eu du mal à franchir le seuil de ses lèvres. Il réalisait tout d’un coup que son ex-petit-ami était atteint de cécité, qu’il était mal… Un trop plein soudain qu’il tenta de cacher le mieux qu’il pu. Il devait être fort pour lui et ne surtout pas craquer.

- Ah, je vais te mettre assis, excuse-moi.

Il remonta le dossier du lit, grâce à la télécommande et arrangea un peu les coussins dans le dos du journaliste.

- Là, tu es bien comme ça ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

avatar
Avatar : Akanishi Jin
Posts : 77
Age : 29
Situation : Célibataire. Etre au fond du gouffre me permet de réaliser que notre histoire est encore possible... J'ai mis deux ans à le chasser de mon coeur, et voilà qu'il revient de nouveau. Masao...
Ambition : Présentateur du JT sur NHK
Profession : Assistant Journaliste
Agenda : DON'T FORGET :

- Aller vite fait à l'annexe de la Mairie, je crois bien que j'ai oublié mon briquet dans le bureau de Masao !
- Faire réparer ma moto =_=

MessageSujet: Re: Visite inattendue / Aki   Jeu 27 Jan - 18:14

Aki attendait patiemment que Masao prenne son téléphone et appelle sa mère. Il imaginait déjà la réaction de cette dernière, elle claquerait tout et débarquerait en courant. Peut-être lui demanderait-il de lui parler au téléphone, mais avec le manque de vocabulaire soudain du châtain... Voilà qu'il lui laissait un message, cela ne ressemblait pas à sa mère de ne pas répondre à son fils. Peut-être était-elle dans un travail important, mais bon, l'essentiel était que le message soit passé. "Hm ? Ah ça oui, tu es un grand idiot pour prendre une moto sans ton casque, je ne te le fais pas dire =w= Néanmoins, ça va s’arranger, cela arrive souvent qu’il y ait des séquelles passagères aux commotions cérébrale. " Des séquelles passagères hein ? Et si ces dernières n'étaient pas que de passage et décidaient carrément de s'installer pendant des mois, des années, voire l'éternité ?? Aki savait très bien assumer les conséquences de ses actes, mais là, il ne fallait pas non plus déconner. Comment ferait-il pour son travail ? Il avait envie de lui parler de ses craintes, de ne plus pouvoir faire de journalisme, en plus, son émission devait être diffusée ce week-end, et lui était cloué à ce lit, ce qui ne fit qu'augmenter son stress intérieur.

"Pour ce que je fais là… J’ai appris que tu avais eu un accident donc je suis venu. Je n’ai pas cherché le pourquoi du comment et s’il te plait, ne le fais pas non plus. On verra cela plus tard ^^ " Mais, comment l'avait-il apprit ? Et surtout, pourquoi était-il venu ? Bon d'accord, il s'inquiétait alors voilà, mais le châtain avait la certitude que ce n'était pas une journée libre pour le Conseiller, en ce moment même il devait travailler et pourtant il était là. Il était là... Il avait envie de lui demander pourquoi. Après tout, il aurait put attendre la fin de la journée non ?

"Tu as faim euh… Attend… Tu as, du riz blanc dans le bol avec du poisson haché à l’intérieur, la sauce est dans le petit flacon à côté sur la droite et au dessus du bol il y a… Un gobelet avec du thé. " Pff... Aki laissa échapper un soupir entre ses lèvres. Il se sentait si faible devant lui, complètement sans défense, au plus bas de sa capacité physique. En gros, il était handicapé quoi. Aurait-il seulement la force de surmonter ça ? Il ne savait même plus, il ne se reconnaissait plus. "Ah, je vais te mettre assis, excuse-moi. Là, tu es bien comme ça ?" Il ne répondit pas et laissa passer un gros silence. Il se sentait juste ridicule, et avait plus qu'envie de craquer, il ne savait pas, peut-être hurler ou encore exploser en larmes. Mais il fallait tenir. Tenir, tenir, tenir...

-Oui.

Il supposait que le rouquin lui ferait la becquée, après tout comment se débrouillerait-il sans sa vue et un bras en moins. Mais une telle posture lui faisait plus que honte. Peut-être étais-ce un cauchemar, peut-être se réveillerait-il dans bientôt ? Il savait que c’était impossible, mais la seule chose qu’il pouvait faire actuellement, c’était l’espérer. Il posa doucement sa main sur la table, cherchant les baguettes, qu’il finit par saisir. En fin de compte, il voulait le faire tout seul. Il pouvait se débrouiller. Il plongea la baguette dans le bol de riz, ou plutôt dans ce qu’il avait cru que s’en était un, puis se rendit compte après que ses baguettes étaient trempées dans le gobelet de thé. Vexé de sa bêtise, il ferma les yeux, fronça les sourcils, il voyait la réaction de Masao arriver, il voudrait à coup sûr l’aider à manger. Mais avant qu’il ne dise quoi que ce soit, Kurosawa saisit le plateau de sa main gauche et le fracassa contre le mur de sa droite. Le tout tomba par terre dans un bruit assourdissant. Aki passa ensuite sa main sur son visage, tête baissée, ça y’est il craquait.

-Masao… Va t’en. J’ai honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/t340-the-sexiest-journalist-finish http://madeinjapan.forum-canada.com/t349-sexiest-journalist-links

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 29
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: Visite inattendue / Aki   Jeu 27 Jan - 18:57

Il laissa un message à la mère du châtain, prédisant sa réaction quand elle consulterait sa boîte vocale. Bon, en attendant que Madame Kurosawa, enfin ex Madame Kurosawa ne débarque, il devrait tenir bon et s’occuper d’Aki le mieux qu’il le pouvait. Il répondit en premier à ses questions, prenant et lui laissant le temps d’assimiler ce qu’il lui disait, non pas qu’il le prenait pour un demeuré, mais il avait bien compris que certains de ses neurones étaient en cours de rénovation en ce moment.
Il se doutait également que ses réponses n’étaient pas entièrement satisfaisantes et qu’il voudrait plus de précision mais il n’en avait pas à lui fournir, puisque lui-même ne les connaissaient pas dans le fond ou bien il ne voulait pas les connaître, au choix. Hum… Pourquoi ne tout simplement pas reconnaître la vérité ? Il s’était inquiété pour lui, son sang n’avait fait qu’un tour et il avait ressentit qu’à cet instant, sa place était d’être à ses côtés. Il n’avait pas eu besoin de voir plus loin et pour le moment, il n’en avait pas l’envie. Après tout, s’il n’avait pas été présent, l’originaire du Kansai se serait réveillé tout seul, dans le noir de cette chambre d’hôpital. Horrible >-< Non, qu’il soit ici, c’était une bonne chose, point.

Il avait faim, oui… Il avisa le plateau laissé par une infirmière tout à l’heure, n’y ayant pas porté d’attention tantôt, le mit sur la table et l’approcha de lui. Il lui expliqua ce qui se trouvait dessus ainsi que la position des aliments, empêchant de justesse sa gorge de se serrer trop pour laisser sortir les mots qu’il avait à lui dire.
Non, il ne lui donnerait pas la becquée, il était assez grand pour se nourrir tout seul et la fierté du jeune homme ne laisserait certainement pas Masao l’alimenter, même s’il devait en chier un peu, ce qui était le cas puisqu’il venait de mettre les baguettes dans le gobelet remplit de thé.
Quoi que, finalement, peut-être qu’il devrait l’aider un tant soit peu… Il alla pour récupérer les baguettes mais le journaliste envoya tout le plateau par terre…

- Aki…

Il fit le tour du lit et s’accroupit, remettant les objets, les morceaux sur le plateau en faisant attention à ne pas se couper. Les larmes menaçaient de couler, mais il reprit contenance en lâchant un soupire. Il attrapa la serviette et remit le riz et le poisson sur le plateau comme il le put avant d’aller poser le tout sur un meuble.

- Il faut juste un peu de patience et tu ne vas pas te laisser dépérir en attendant que ta vue revienne. Je… Je ne sais pas quoi faire… Tu restes Aki et moi je vais… rester là et attendre que t’es assez de dignité pour que t’acceptes que j’aille te chercher un autre truc à manger.

Un temps d’arrêt, il savait que ses paroles étaient dures et il vint aussitôt prendre sa main dans la sienne, la serrant quelque peu :

- Pardonne-moi… Je voudrais juste que tu sois un peu mieux… Devant moi, tu n’as à avoir honte de rien, je te connais, je ne suis pas un étranger. Bon ok, je te concède que la bouffe d’ici est dégueulasse, j’ai vu un distributeur en bas si tu préfères… Et il y a aussi une boutique, ils doivent sûrement avoir des céréales et du lait et…

Un léger sourire triste passa sur ses lèvres :

- Pour guérir, il faudrait reprendre des forces, hm ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

avatar
Avatar : Akanishi Jin
Posts : 77
Age : 29
Situation : Célibataire. Etre au fond du gouffre me permet de réaliser que notre histoire est encore possible... J'ai mis deux ans à le chasser de mon coeur, et voilà qu'il revient de nouveau. Masao...
Ambition : Présentateur du JT sur NHK
Profession : Assistant Journaliste
Agenda : DON'T FORGET :

- Aller vite fait à l'annexe de la Mairie, je crois bien que j'ai oublié mon briquet dans le bureau de Masao !
- Faire réparer ma moto =_=

MessageSujet: Re: Visite inattendue / Aki   Jeu 27 Jan - 23:41

"Aki… " Il n'en avait rien à faire, cette fois-ci, il n'avait pas la force de supporter cette épreuve. Une chose en tête en ce moment ? Tout laisser tomber. Il avait travaillé dur, si dur pour cette émission, il ne pourrait sûrement pas la faire. Tant de choses qu'il avait prévu... Le châtain n'avait plus qu'à rester cloué dans ce lit d'hôpital, à attendre que miracle s'ensuive. Il ne serait d'ailleurs guère étonné, si on lui apprenait qu'il avait perdu la vue, ou même la capacité de faire des phrases censées à vie. Il finirait alors débile mental, dans un centre spécialisé, à rire tout seul en voyant un oiseau voler, et foncera dans les vieilles mémés avec sa chaise roulante. Voilà.
Il entendit le rouquin se déplacer, ainsi que des sons de débris sur le sol. Il était peut-être en train de ramasser les morceaux...

Puis quelques minutes plus tard, le Conseiller reprit la parole. "Il faut juste un peu de patience et tu ne vas pas te laisser dépérir en attendant que ta vue revienne. Je… Je ne sais pas quoi faire… Tu restes Aki et moi je vais… rester là et attendre que t’es assez de dignité pour que t’acceptes que j’aille te chercher un autre truc à manger. " De dignité ? Mais il le cherchait là ? Aki tourna de suite la tête en direction de sa voix. Cela faisait un petit moment qu'il ne l'avait pas entendu parler de la sorte. Quand le rouquin utilisait de tels mots, c'était parce qu'il voulait vraiment faire comprendre certaines choses aux journalistes. A la fin, il finissait toujours par ne plus s'inquiéter de le vexer ou pas, il lui disait juste les choses telles qu'elles étaient, et Aki réagissait comme il le voulait. Parfois même, ça partait en dispute... Mais il n'eut le temps de dire quoi que ce soit, car Masao venait de l'approcher afin de prendre sa main. "Pardonne-moi… Je voudrais juste que tu sois un peu mieux… Devant moi, tu n’as à avoir honte de rien, je te connais, je ne suis pas un étranger. Bon ok, je te concède que la bouffe d’ici est dégueulasse, j’ai vu un distributeur en bas si tu préfères… Et il y a aussi une boutique, ils doivent sûrement avoir des céréales et du lait et… Pour guérir, il faudrait reprendre des forces, hm ? "

Le journaliste resta muet. Appréciant la main de Masao dans la sienne, elle était toute chaude, et cela faisait si longtemps qu'il voulait la tenir de nouveau. Ses yeux vides d'expression étaient baissés, cette main, il aurait tant voulu la voir. Doucement, il la caressa, repensant à ses mots, il voulait lui prendre des céréales et du lait... Comme avant, il y'avait deux ans, cela faisait peut-être gamin, mais Kurosawa ne pouvait pas quitter son lit sans bol de céréales par la suite, il adorait ça et puis voilà. Et là, même s'il était l'heure du déjeuner, même passé, Masao lui proposait un bol. Pour la simple raison qu'il voulait qu'il mange, c'était tout. Aki frémit légèrement, quand il sentit son cœur faire un boom, un boom particulier, qui l'appelait, cet ex avec qui il avait passé un an. Au fond de lui, naissait cette chaleur, qui n'était guère nouvelle, cette chaleur qu'il avait déjà ressentit il y'a si longtemps.

-Ma...sao... murmura t'il tout en caressant sa main.

Il avait tant envie de le voir, voir l'expression de son visage, ses yeux. La voix que le fils du gouverneur avait quelque chose d'étrange, elle n'était pas naturelle. Aki voulut en avoir le cœur net :

-Tu pleures ?


Il laissa sa main, puis la posa sur son visage. Il toucha ses cheveux, ses paupières, ses joues, son nez, et même ses lèvres du bout des doigts.

-Veux... te voir... Tu... Pas pleurer.

Il était évident qu'il ne voulait pas qu'il pleure...

-Céréales.

Super, il allait avaler quelque chose. Si le journaliste le faisait, c'était en parti pour faire plaisir à l'héritier des Tanaka. Parce qu'il ne voulait pas qu'il s'inquiète. Qu'est-ce qu'il donnerait pour le voir sourire... Alors si un bol de céréales pouvait le soulager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/t340-the-sexiest-journalist-finish http://madeinjapan.forum-canada.com/t349-sexiest-journalist-links

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 29
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: Visite inattendue / Aki   Sam 29 Jan - 0:57

Il savait qu’il lui avait mal parlé, mais il avait sortit ce qu’il avait à dire, effectivement sans se soucier de ce que cela pouvait lui faire, il en réagissait comme il le voulait. Cependant là, Aki n’était pas en position de force, il n’était en état de lui rétorquer ou autre. Ce n’était pas bien alors d’agir de la sorte. Il revint à ses côtés, reprenant sa main dans la sienne, la serrant doucement entre ses doigts, lui expliquant la raison de son emportement. Il voulait juste qu’il se sente mieux, ne serait-ce qu’un peu, à côté de lui et lui, il n’allait pas bouger de ses côtés. Il lui demanda s’il voulait qu’il aille lui chercher de la nourriture, lui rappelant avec plus de diplomatie et de délicatesse qu’il devrait manger pour avoir des forces et ainsi guérir plus rapidement.

L’entendre dire son prénom ainsi avait quelque chose de vraiment touchant, bouleversant. Il avait déjà du mal à retenir son trouble, retenir ses larmes, alors s’il pouvait ne pas en rajouter, cela serait parfait >< Il devait être fort pour lui, son épaule devait être solide pour qu’il puisse s’y appuyer au moins un temps. S’il pouvait apaiser sa souffrance ne serait-ce qu’un instant en lui offrant son giron, il en serait ravi.
Il avait sentit qu’il avait envie de pleurer ? Il semblerait… Il avait mal dissimulé l’émotion, comme d’habitude. Le Sucre de canne avait un côté sensible bien trop important et il tentait de l’amoindrir, mais ce n’était pas vraiment cela. Une musique pouvait l’émouvoir jusqu’aux larmes, alors imaginez en voyant son ex ainsi !
Pff… Le rouquin se rendait bien compte qu’il tenait plus à Aki qu’il ne le croyait. La preuve en était sa présence ici. Il ne lui voulait aucun mal, il voulait qu’il soit heureux, qu’il vive sa vie comme il l’entendait, comme il l’avait toujours fait, qu’il soit libre, qu’il soit…

Il ferma les yeux quand ses mains vinrent sur son visage, passant sur ses cheveux quelques peu, ses yeux, ses joues, frôlant ses lèvres… Encore sa voix, si faible, si hésitante. Il allait vraiment finir par le faire pleurer à la longue.
Il prit ses mains dans les siennes, penchant légèrement la tête sur le côté avant d’éloigner ses mains de son visage.

- Je ne pleurs pas, je suis juste ému… Je vais te chercher cela, je reviens de suite.

Il lui mit la sonnette entre les mains :

- Garde ça, c’est la sonnette, au moindre problème appui dessus, les infirmières viendront rapidement.

Il sortit de la chambre, s’adossant au mur une seconde, le temps de lâcher un soupire histoire de reprendre contenance… Non, il n’y parvint pas, les larmes coulèrent sur ses joues, en silence, sans mot dire, sans trembler. Il avait juste besoin d’évacuer le trop plein, du moment qu’il ne le voyait pas… Enfin qu’il ne l’entendait pas… Bon bref, vous l’avez compris =.=
Il soupira, essuya ses joues et alla chercher les céréales, le lait et bien sûr le bol et la cuillère qui allait avec. Il prit aussi une longue serviette, espérant que le journaliste accepterait de la mettre et remonta. Il vérifia dans une glace qu’il n’avait aucune trace de larme sur ses joues, c’était bon. Ok, il savait qu’il n’allait pas le voir, mais s’il le touchait encore…

- Je suis de retour ^^

Il vint s’asseoir sur le lit et commença à lui préparer son bol :

- J’ai même trouvé tes préférées, c’est super, n’est-ce pas ? ^^

Il posa simplement la serviette sur lui et se tourna vers lui, culière remplie :

- Ah ~ Et je veux rien savoir. Ah ~


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

avatar
Avatar : Akanishi Jin
Posts : 77
Age : 29
Situation : Célibataire. Etre au fond du gouffre me permet de réaliser que notre histoire est encore possible... J'ai mis deux ans à le chasser de mon coeur, et voilà qu'il revient de nouveau. Masao...
Ambition : Présentateur du JT sur NHK
Profession : Assistant Journaliste
Agenda : DON'T FORGET :

- Aller vite fait à l'annexe de la Mairie, je crois bien que j'ai oublié mon briquet dans le bureau de Masao !
- Faire réparer ma moto =_=

MessageSujet: Re: Visite inattendue / Aki   Ven 4 Fév - 19:42

Aki, avait-il seulement vu Masao pleurer une seule fois ? Oh oui, mais cela faisait si longtemps, plus le rouquin grandissait, moins il ne versait de larmes, mais le journaliste se souvenait que lorsqu'ils étaient au Lycée, le fils du gouverneur pleurait quelque fois, parfois même pour pas grand chose, mais bon, ça en devenait mignon. Quand ils étaient devenus un couple, le châtain avait pour horreur de le voir verser une larme ou même de faire une tête d'enterrement. Quand il le faisait, Aki avait toujours les mêmes mots. Du genre, je suis là, je vais tout arranger, tu verras que tout ira bien, chaque fois, il se donnait le défi d'arranger tous les soucis du rouquin, comme s'il était un super héros. Et quand Kurosawa y repensait aujourd'hui... Il avait juste envie de faire pareil à l'heure qu'il était, le protéger de ses propres larmes.
"Je ne pleurs pas, je suis juste ému… Je vais te chercher cela, je reviens de suite. " Ca, il le savait bien que Masao était quelqu'un d'émotif. Aki se souvenait encore de la fois où le roux lui avait raconté qu'au Lycée, il avait quitté une scène en plein spectacle, parce qu'il avait envie de pleurer tellement l'émotion était forte. Bon, Kurosawa l'avait regardé de travers, du genre : =_=. Il lui avait même sortit un truc du genre, t'es idiot, et si ses souvenirs étaient clairs, il s'était reçu une baffe dans la tête. Mais bref !

Décidément, le fils du gouverneur n'avait pas changé depuis le temps, oui, il était bien resté le même. Seul dans sa chambre d'hôpital, le châtain devenait pensif. Il se détestait de penser une telle chose, mais à nouveau, il souhaitait tout recommencer à zéro, tout reprendre, re faire les présentations, revenir à Sakurai et se refoutre à nouveau de sa gueule. Tout cela pour recommencer une nouvelle histoire où ni l'un ni l'autre ne ferait d'erreurs. Il savait bien au fond de lui, que c'était possible, mais en trouverait-il le courage ? Il détestait son cœur qui se mettait à battre un peu plus fort, rien qu'en pensant à tous les bons moments qu'ils avaient passés ensemble.

"Je suis de retour ^^ " Déjà ? Il n'avait vraiment pas mit longtemps. Aki tourna le regard dans la direction de sa voix, tout en esquissant un sourire. Si seulement, si seulement il pouvait revoir son visage, si seulement. Il le sentit s'installer sur le lit... "J’ai même trouvé tes préférées, c’est super, n’est-ce pas ? ^^ " Un autre sourire se dessina sur ses lèvres. Ah ce Ma-chan alors... Il n'avait définitivement pas changé et le journaliste en était plus que heureux. Aki sentit quelque chose lui couvrir le ventre, hein, c'était quoi ça, une serviette ? Non mais génial, il avait qu'à lui acheter un bavoir aussi ! "Ah ~ Et je veux rien savoir. Ah ~ " Automatiquement, le châtain fronça les sourcils et détourna la tête, non mais quand même, fallait pas déconner, le roux n'avait peut-être pas changé, mais lui non plus et puis voilà, il lui restait de la fierté ! è.é Et elle était où la tétine, et la cassette des télétubbies mise en boucle ??
Aaah, mais il le connaissait ce Masao, il le connaissait. Alors doucement, il tourna de nouveau la tête vers lui puis ouvrit la bouche, ravalant toute sa fierté bien au fond de sa gorge. Une fois la première bouchée avalée, il esquissa un autre sourire avant de dire :

-Umai.

Quelques minutes plus tard, on cogna à la porte. Cette dernière s'ouvrit, et le journaliste put entendre des pas dans la pièce. Sûrement les infirmières qui revenaient... Mais seul Tanaka pouvait en avoir la persuasion, car les hommes qui pénétraient dans la pièce ne ressemblaient nullement à des médecins.

Cinq en tout. Quatre étaient vêtus en costumes noirs, avec un chapeau de la même couleur. Le dernier lui avait un air bien plus sérieux, derrière ses lunettes et avec une mallette noire. Un avec un gros bouquet de fleurs, un autre avec une bonne grosse corbeille de citrons... Leurs têtes n'avaient strictement rien de nippons. Comme une pointe, un côté d'italien...
L'un d'entre eux prit la parole, avec un drôle d'accent, tout en regardant Masao.


-Tiens donc, n'est-ce pas le fils du gouverneur ?

-Que fait-il ici ?
-Yé ne sais pas, tou n'a qu'à lui demander.

Kurosawa fronça les sourcils en entendant ces voix.

-Qui...?

-Est-ce qu'on doit le mettre dehors ?
-Non, laissez-le. On ne va quand même pas toucher au fils du gouverneur. Comme il ne verra rien, il ne dira rien. C'est tout.

L'inconnu s'approcha d'Aki, puis regarda le dossier qui était posé juste à son chevet. Il ouvrit sa mallette puis en sortit un flacon où se trouvait un produit de couleur étrange, et un vaccin. Tout en mettant le produit dans ce dernier, il s'adressa à Masao :

-Je ne pensais pas que Hitoshi vous comptait dans vos amis, Tanaka-san. Comme quoi, on en apprend tous les jours... Ceci est un produit bien plus efficace pour calmer la douleur. Vous êtes priés de ne pas me gêner lors du vaccin... Voyez-vous, nous n'avons pas de temps à perdre, et n'avons nullement l'envie de lever la main sur vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/t340-the-sexiest-journalist-finish http://madeinjapan.forum-canada.com/t349-sexiest-journalist-links

avatar
Shunli, el rouquito admin'
Avatar : Koyama Keiichiro
Posts : 198
Age : 29
Situation : Célibataire...
Ambition : Premier Ministre !
Études : 3°année Sciences Po
À l'école : Président du Conseil de Todai
Profession : Conseiller d'arrondissement
Agenda : À FAIRE
Prévoir un new rdv avec NHK
Vérifier que Keiji fasse un bel enterrement à Peipei
Tenter de rendre le dossier sur l'écologie avant la fin du mois prochain...
Passer le permis, il faudrait bien un jour 8D
Aller au temple, prier pour Aki
Chercher et trouver, une femme de bonne famille qui accepterait de passer pour ma petite amie, le temps d'un repas, histoire que mon père me lâche avec ses histoires de fiançailles !
Justement pour cela, appeler Reina...
MessageSujet: Re: Visite inattendue / Aki   Ven 4 Fév - 23:09

Alors déjà, il n’avait pas pleuré lors d’une représentation, enfin cela lui été arrivé, mais il ne lui avait pas raconté ça. En fait, il avait été tellement touché par ce qui arrivait, par ce qu’il disait, le vécu de son personnage lui avait tant pris aux tripes qu’il avait ressenti le besoin de sortir, de fuir dans la salle de repos privée des G-Boys dans leur ancien lycée à Sakurai. Non mais oh, il n’était pas assez débile pour sortir en pleine représentation quand même XD
Mais oui, il était clair que le fils du Gouverneur était un sensible et bien qu’avec le temps il essayait de s’améliorer, il ne pouvait s’empêcher de l’être, après tout, cela faisait partit de lui, de sa personnalité, n’est-ce pas ? Un sucre de canne tout rigide, tout refermé, qui ne sourit pas et qui n’a plus sa petite larme au coin de l’œil lorsqu’il regardait un film triste, ça ne serait pas marrant hein ? >w< Donc, bah il faudra faire avec =p

Il sortit de la chambre et c’est seulement là qu’il se permit de laisser couler ses larmes, même s’il avait bien tenté de garder contenance, mais non il n’avait pas pu. Voir Kurosawa dans cet état lui avait plus mal, vraiment chamboulé, horrible… Pour un journaliste, ne plus avoir des yeux pour voir était comme un politicien la parole pour être entendu… C’était carrément tout son avenir qui était remis en question à présent. Il fallait que ce ne soit que des séquelles passagères, qu’il aille mieux et qu’il puisse continuer sa vie. Après tout, il ne lui voulait aucun mal et il avait encore des sentiments pour lui, enfin plutôt de la tendresse, parce qu’il avait été le premier, parce qu’il l’avait aimé au point de virer de bord… Avec douceur, il voulait revoir la flamme dans ses yeux.

Il revint dans la chambre après avoir été prendre ce qu’il fallait et d’une voix qui se voulait bien plus à l’aise, il lui expliqua ce qu’il avait pris, tout en préparant le bol de céréales. Combien de fois lui en avait-il préparé par le passé ? Ouf, trop pour les compter XD Le rouquin aimait s’occupait de lui faire à manger, que ce soit le petit déjeuner que par le dîner, cela avait presque était son rôle en fait, la nourriture dans leur couple, non ? Bon allez, qu’il ouvre la bouche et qu’il ne fasse aucune objection, elles seraient de toutes les façons toutes refusées è.é Ce n’était pas parce qu’il le prenait pour un gros bébé, ça c’était Naoki, qu’il voulait lui donner la becquée, mais parce qu’il n’y avait pas trop le choix en fait. Ah voilà, il eut un sourire à son tour ^^

- N’est-ce pas ? ^-^

Il continua à lui donner des cuillères, faisant attention à ce que du lait ne tombe pas, mais par moment, la goute faisait sa vie et il était alors obliger de venir l’essuyer en attrapant un bout de la serviette qu’il avait simplement posé sur lui. C’est là qu’entra 4 gaijins, qui étaient-ils ? Il fronça légèrement les sourcils à l’entente de leur accent italien. Mais c’était quoi ce délire ? Et il faisait quoi l’autre à lire le dossier médical de son ex ?

- Ho faites pas de bêtises, vous êtes qui d’abord ? Aki, tu les connais à ces gaijins ? Et votre vaccin, il ressemble à une piqure èwé

Il se pencha et posa sa main sur le cathéter, s’allongeant un tant soit peu sur le journaliste pour pouvoir faire cela.

- Je vous préviens, j’appelle le service immédiatement !

Il tilta alors que celui avec la seringue avait nommé le châtain par son deuxième prénom :

- Hitoshi ? Franchement, dis moi que ces types te disent quelque chose, sinon j'enfonce le bouton direct là...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polaris-tm.forumsactifs.com/ http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/tanaka-masao-t43.htm http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/the-roux-boy-t69.htm#189

Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: Visite inattendue / Aki   

Revenir en haut Aller en bas
 

Visite inattendue / Aki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in Japan :: 
COME TO WRITE YOUR STORY
 :: Heroes just wanna have fun :: Hôpitaux
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit