AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand maman parle, tu exécutes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Casper, the ghostfonda'
Avatar : Shige ♥.♥
Posts : 458
Age : 28
Situation : Mon coeur est fiancé à une démone au visage d'ange ♥
Ambition : Reprendre la direction de la compagnie familiale! Sans ouliber d'apprendre à marcher sur les mains, pouvoir retenir son souffle pendant 2 minutes, tester une fois pour toute les jumelles déshabillantes, devenir plus grand que Masao, savoir résister à Miho, voir lorsqu'Hiroki se fout de moi, sevrer Naoki de sa dépendance au sucre, faire grogner Akira toujours plus et assister au mariage de Keiji!
Études : 3e année ;; Économie & Finance
À l'école : Vice-président du conseil étudiants
Profession : Étudiant à Todaï
Agenda :
À FAIRE DE TOUTE URGENCE ;;
Trouver une meilleure cachette pour mes clés de voiture
Planquer des playboy sous le matelas de Ma-chan
Hypnotiser Miho pour qu'elle arrête de la ramener avec Shige!
Mettre le feu au calendrier de Shige ♥️
Changer la serrure de ma chambre au plus vite pour se protéger de El Diablo
MessageSujet: Quand maman parle, tu exécutes   Dim 23 Jan - 16:49

« Quand maman parle, tu exécutes »


Vous savez, il y a des moments dans la vie où on se pose une question toute simple. Pourquoi? Pourquoi le ciel est bleu? Pourquoi la pelouse est verte? Pourquoi Keiji essaie de nous faire avaler que ce n’est pas lui qui a péter alors que tout le monde sait très bien que s’est lui? Aujourd’hui, notre pourquoi est plutôt tourné vers un certain ténébreux. Pourquoi, dans sa propre maison, est-il du genre à évoluer le long des murs en mode super soldat comme si toute sa vie en dépendait? Pourquoi se mettre à plat contre un mur alors que ce cher Matsumoto passe avec la pile de vêtements propres de Noriko? Se mettre à plat contre le mur ne changera rien au fait que Matsumoto peut très bien le voir.

▬ Monsieur, vous allez bien?
▬ Si j’allais bien, est-ce que j’aurais l’air de ça, franchement?

Il était vrai que Junpei avait habitué son entourage de maison à mieux que des chaussettes relevées jusqu’aux mollets, à un boxer à carreaux et à un t-shirt blanc. Pour ce qui était de longer les murs avec une tête d’abruti, ça… ouais bon y’a une petite part d’habitude là-dans on le concède.

▬ Puis-je faire quelque chose pour que vous vous sentiez mieux monsieur?
▬ Je ne pense pas.
▬ Pourrais-je tout de même savoir ce qui vous rend ainsi monsieur? Peut-être sous-estimez vous l’aide que je pourrais vous apporter.
▬ MAYUKO JUNPEI REVIENT ICI, NE ME FORCE PAS À TE CHERCHER!
▬ Tu peux me sauver du diable Bobby?
▬ Hélas non monsieur.
▬ Alors nha, tu peux rien pour moi.

Qui était donc ce diable qui forçait Junpei à s’enfuir aussi vite que sa technique de camouflage le lui permettait? Nous ne dirons qu’un seul mot. Un mot qui résume, pour Peipei, tous les maux de la terre, passés comme à venir… Maman x__x
Atteignant enfin sa chambre, le ténébreux verrouilla la porte derrière lui, se planquant contre le bois un instant, reprenant son souffle. Il s’en était fallu de peu! S’éloignant de quelques pas, il revint à la charge, collant son oreille contre la porte lorsqu’il entendit des pas dans le couloir. Des pas en talons, des pas lents et d’un rythme parfaitement égal d’une enjambée à l’autre.

▬ El Diablo…

Peut-être n’aurait-il pas dû murmurer, peut-être aussi qu’il était assez stupide, pour ne pas dire totalement ridicule, d’aller se planquer derrière le canapé du petit salon qui se trouvait dans ses appartements. Mais la terreur était trop présente pour ne pas seulement écouter son instinct de survie. Le prédateur de Peipei joua avec la poignée verrouillée quelques secondes avant que le bruit d’une clé dans la serrure ne s’élève dans la pièce.
Prendre note, faire à nouveau changer le verrou de cette fichue porte et s’arranger pour envoyer des pots de vin à tous les serruriers en ville.
Mais en attendant, notre ténébreux préféré était fait comme un rat…

▬ Junpei s’il te plait, sort de ta cachette et arrête de faire l’enfant!

Intima sa mère en entrant dans sa chambre. Jun se garda de répondre. Faire le mort, c’était la technique employée contre les ours, peut-être que ça marchait aussi avec les mamans.

▬ Tiens, étrange cette nouvelle décoration, très artistique.

Poursuivait la mère en voyant l’art de Miho qui datait de quelques semaines maintenant.

▬ C’est pas de l’art, c’est Mi-chan qu’y a fait ces cochonneries.

Et bam! Il était cuit. Il avait suffit de la bonne vieille méthode, diviser pour mieux régner et il s’était levé d’un bon de sa cachette pour rétablir la vérité.

▬ Ah bien, te voilà enfin! Nous allons être en retard si tu continues, dépêche toi de t’habiller!
▬ Je ne mettrai pas cette HORREUR!

Pour ceux qui se souviendrait d’un certain costume de clochard qui gratte beaucoup trop… Nous pouvons vous dire que ce que maman pointe et qui se trouve sur le lit, c’est son petit frère =.=

▬ Il a été fait spécialement pour toi. Quand Raymondo a appris pour tes fiançailles, il a voulu te faire une œuvre unique!
▬ Unique ayant ici le sens de très très moche et ça gratte è.é
▬ Junpei, ne me force pas à me fâcher! Et tu ne veux quand même pas faire attendre les Nakamaru alors que nous avons une réservation dans le restaurant le plus chic en ville!
▬ Tu sais, c’est pas si grave pour le resto, figures-toi que je suis très pote avec le fils du proprio.

Évidemment quoi de plus chic que la crème de la crème des restaurants Nagasawa pour fêter les fiançailles du couple? Mais sincèrement. Est-ce que Junpei pouvait argumenter face à celle qu’il surnommait depuis sa plus tendre enfance « El Diablo » ? Elle n’avait pas droit à ce surnom pour tes cacahuètes la maman Mayuko! Lorsqu’elle décidait quelque chose…

Il était impossible de ne pas la contre dire. C’était d’une évidence lorsqu’on voyait Junpei assit à cette table de restaurant, à se gratter d’un peu partout à cause de ce maudit costume horrible qu’on ne pouvait même pas décrire avec des mots.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-junpei-t28.htm#52 http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/mayuko-junpei-t29.htm#53

avatar
Cookie, eatable admin'
Avatar : Tanaka Reina
DC : Yamamoto Keiji, el Kamisama de ton kokoro
Posts : 266
Age : 26
Situation : Fiancée à un genre de Shige guide parano pour les jours les plus démoniaques. Ou d'un kakkoii Peipei <3
Ambition : Régner sur le monde ? Commençons par le Japon et le déguisement de Shige pour Peipei, ce sera déjà pas mal !
Études : Deuxième année dans une école d'Arts, spécialitée théâtre
À l'école : Présidente du club: Comment faire le muahahaha parfait au bon moment ?
Profession : Etudiante
Agenda : * Faire des choco en tête de Peipei pour la St-Valentin
* Annoncer à Big Sista qu'elle va devoir la partager officiellement
* Trouver ces maudites clés de voiture et prouver au Shige Poney qu'on a rien d'un danger public au volant
* Trouver un feutre de la même couleur que la voiture de Junpei en cas de rayures ... mieux vaut prévenir que guérir
* S'entraîner à la moue 134
* Enquêter sur le cas de Reina et trouver pourquoi elle jure à voix basse ces derniers temps
MessageSujet: Re: Quand maman parle, tu exécutes   Dim 23 Jan - 19:04

- Miho ? Miho ? Darling, tu sais où se trouve Miho ?
- Il y a dix minutes, elle était sous la table à parler de concentration d'un grand maître du yoga. Je crois qu'elle a aussi parler de s'excercer à nouveau au nom de son amour. Je pense qu'elle devait parler de Junpei, mais demande pas pourquoi elle s'est mise au yoga.
- ... bon ... alors darling, je mets la rose ou la bleue ?

Si Miho venait d'échapper au rôle de conseiller sa mère pour la tenue à mettre, elle tenait actuellement un rôle beaucoup plus important. Non, nous ne parlerons pas du fait que les occupations d'une fille ne choquent pas une mère. Sa mère était une américaine libérée dans l'âme qui plaçait des mots anglais à chaque phrase et parlait souvent d'aller à l'institut. Pour résumer, sa mère qui passait les trois quart de son temps aux Etats-Unis semblait trouver normal que sa fille se soit mise brusquement au yoga pour x raisons. Quand à son père, il avait sans doute pensé que Miho avait toujours l'âge de jouer en dessous la table comme elle avait celui de se fiancer avec le fils Mayuko. En résumé, on ne voyait aucune utilité à développer ce débat et nous préférons directement en venir à l'occupation de la plus haute importance que Miho avait choisit en attendant de se rendre au restaurant.
Si de son côté, elle n'avait pas passé son temps à fuir sa maman pour éviter de porter une robe ridicule, elle l'avait passé à faire les chocolats parfaits de Saint-Valentin pour son Junpei. Oui, vous allez lui dire qu'elle a le temps, mais rien n'était trop beau pour un ténébreux. Et bien évidemment, il était interdit de dire au ténébreux en question qu'elle avait passé tant de temps et qu'elle avait réalisé tant de fournées pour arriver à la perfection. Oui, même si l'image d'une Miho avec du chocolat sur le front aurait pu le faire sourire et lui faire oublier les démangésons quelques temps.

- Alors ?
- Le numéro trois ...
- Edwige, il est évident que le numéro trois est trop sucré !

Edwige ?
Oui, plus jeune, ses parents n'avaient pas voulu lui offrir la chouette d'Harry Potter. A la place, elle avait eu le domestique parfait ... déception oblige, elle avait été obligé de lui filer ce surnom. Poussant un soupir, elle avait dévisagé la chouette qui n'en n'était pas une pour pousser la plaquette numéro deux vers lui. Bien évidemment, il avait finit par dire que cette marque de chocolat était meilleure et qu'elle devrait faire sa recette avec celle-ci, mais Miho avait soupiré. Vraiment, Edwige n'était pas doué pour le mensonge. La prochaine fois, elle demanderait un Voldemort, ça lui irait tellement mieux.
S'accoudant dans un air blasé, elle n'avait même pas râlé lorsqu'une servante avait fait son apparition pour se plaindre de l'état de Miho à une heure à peine du repas. Elle n'avait même pas prêté attention quand la domestique lui avait demandé son âge, elle avait simplement finit par s'executer pour filer sous la douche.
Plus tard, elle redescendait vêtue d'une robe qui se nouait dans le dos et coiffée de manière impecable. Lançant un regard désaprobateur à Edwige, elle avait suivit ses parents pour se rendre au restaurant Nagasawa où ...

- ...

Oui, on sait. Vous êtes en train de vous demander par quel miracle Miho est devenue silencieuse. Est-ce la fin du monde ? Si elle a tout de même salué ses futurs beaux parents avec politesse, si elle a fait semblant d'écouter les premiers phrases échangés entre adultes, il faut dire que son attention s'est malheureusement tout de suite portée ailleurs.
Aaaah l'amour ...
Oui l'amour ... et quel costume !
Inutile de le dire, même Junpei devait bien s'en douter que sa promise était en train de jubiler intérieurement. Oui, il n'y avait pas à dire, elle appréciait davantage sa belle-maman depuis qu'elle avait compris que cette dernière était la principale responsable. Si la sienne n'avait presque rien en commun avec elle, elle était ravie que celle par alliance ait un esprit si démoniaque. Lui lançant d'ailleurs un regard, on pouvait juger au sourire qu'elle avait ensuite adressé à son mâle qu'elle venait de témoigner de toute l'admiration qu'elle ressentait pour la femme qui l'avait mis au monde.

- Tu es très beau mon amour.

Faisant mine de ne pas remarquer le regard suspicieux que venait de lui lancer son père, elle n'avait pas non plus relevé le tapotement sur l'épaule qu'il lui avait ensuite filé avant de se faire réquisitionner par sa femme qui lui demandait de raconter comment allait les affaires. Conversation à mourir d'ennui pour Miho qui avait préféré concentrer toute son attention sur son cher et tendre.

- T'as pas l'air à l'aise ...
- Si tu savais la comédie qu'il a fait pour ne pas l'enfiler ! J'ai eu l'impression d'avoir de nouveau un enfant en bas âge.
- Ah bon ? ça m'étonne ... il a l'air pourtant très confortable ce costume.

Oui, vraiment, elle appréciait énormément sa future belle-maman.



My private stripper:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/t30-nakamaru-miho http://madeinjapan.forum-canada.com/t31-nakamaru-miho

avatar
Casper, the ghostfonda'
Avatar : Shige ♥.♥
Posts : 458
Age : 28
Situation : Mon coeur est fiancé à une démone au visage d'ange ♥
Ambition : Reprendre la direction de la compagnie familiale! Sans ouliber d'apprendre à marcher sur les mains, pouvoir retenir son souffle pendant 2 minutes, tester une fois pour toute les jumelles déshabillantes, devenir plus grand que Masao, savoir résister à Miho, voir lorsqu'Hiroki se fout de moi, sevrer Naoki de sa dépendance au sucre, faire grogner Akira toujours plus et assister au mariage de Keiji!
Études : 3e année ;; Économie & Finance
À l'école : Vice-président du conseil étudiants
Profession : Étudiant à Todaï
Agenda :
À FAIRE DE TOUTE URGENCE ;;
Trouver une meilleure cachette pour mes clés de voiture
Planquer des playboy sous le matelas de Ma-chan
Hypnotiser Miho pour qu'elle arrête de la ramener avec Shige!
Mettre le feu au calendrier de Shige ♥️
Changer la serrure de ma chambre au plus vite pour se protéger de El Diablo
MessageSujet: Re: Quand maman parle, tu exécutes   Lun 24 Jan - 22:38

C’est marrant comme la tête que tirait Junpei à ce moment là aurait très bien passé pour la tête d’un type qui vient de se fiancer, version Keiji et sans même la présence du costume hideux! Hélas pour le soldat lama, l’idée d’être fiancé ne déplaisait pas du tout au ténébreux, loin de là même, tout était seulement et uniquement de la faute du fichu costard d’un Raymondo futurement mort! Jun n’avait encore aucun nom en tête, sinon ce cher et fidèle Diego <3, mais un tueur à gage, ça devait forcément se trouver avec les ressources et les moyens qu’il avait è.é

▬ Ouais, il parait.

Parce que soyons franc, avec cette horreur sur le dos, Junpei avait l’impression que son charme effectuait une descente en chute libre sans parachute ni trampoline en bas pour amortir le choc. Et cette impression lui donnait l’air bougon connu et reconnu du cochon boudeur!

▬ Ce n’est pas une façon de parler à ta fiancée, jeune homme!

El Diablo était-il de mèche avec la diabolique Miho? Sans doute oui, difficile de ne pas y voir un air de parenté. Surtout lorsque les deux femmes en rajoutaient une couche. Ce truc? Confortable? Et une crise d’enfant? Depuis quand la survie était considérée comme une crise de gamin? è.é

▬ Eh bha non, il ne l’est pas.

Comme si se remettre à se gratter comme un singe appuyait ses dires, Jun ne s’efforçait même pas d’être discret dans ses gratouilles. Il faut dire qu’il s’en fichait bien de la vieille d’à côté qui l’observait d’un œil choqué. Qu’elle ait payée son assiette à un prix exorbitait n’enlevait pas à Junpei son supplice, tant pis pour ses yeux de vieille dame sensible.

▬ Junpei, tiens-toi un peu, nous sommes dans un grand restaurant.
▬ Je te l’ai déjà dit m’man, je connais bien le futur proprio.

Comme si ça allait changer quelque chose pour ta mère =.=
Ouais bha ça, il en avait rien à foutre > < Ce n’était pas elle qui portait une immondice qui gratte!

▬ Junpei, s’il te plait, ne fais pas honte à ta mère.

Et le papa qui s’y mettait aussi. Junpei ne lui jeta qu’un regard exprimant toute sa pensée, soit : « j’aimerais bien t’y voir moi! » Mais sans doute que papa avait mieux à faire en commandant un apéritif maintenant qu’un serveur s’occupait de leur table. Peipei, lui, il savait que ce n’était qu’un prétexte pour échapper au regard accusateur de son fils. Il n’avait pas le droit de prendre partie alors qu’il était lui-même l’ex Ken préféré de sa femme. La seule différence entre eux était que le père pouvait dire à la mère « va plutôt demander à Junpei ». Peipei avait déjà essayé de dire à sa mère de plutôt aller emmerder son père, mais la tentative se révéla assez infructueuse, pour ne pas dire catastrophique.
Le ténébreux demanda également un apéritif lorsque le serveur posa les yeux sur lui et se retint de chercher à le soudoyer pour qu’ils échangent leurs habits. Pourquoi un aussi beau repas devait être gâché par un hideux costard fait par un italien sans le moindre goût pratique?

▬ Dire que Raymondo lui a fait cette création spécialement pour lui et pour cette occasion.
▬ On peut pas changer de sujet?

Et vite s’il vous plait =.= Déjà que le ténébreux devait supporter la création, il n’avait pas réellment envie que sa mère chante les louages de son créateur à Miho durant toute la soirée.

▬Tu devrais plutôt montrer ta bague à maman, hein chérie, elle m’en a presque voulu de ne pas lui en avoir parlé avant de faire ma demande.

Et touché coulé! Si on en venait au sujet de la bague, sa grande fleur bleue de mère allait obligatoirement laissé Raymondo le terrible de côté pour au moins une heure. Remercions Kami-sama mes frères pour l’âme romantique qu’il a octroyé à El Diablo.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-junpei-t28.htm#52 http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/mayuko-junpei-t29.htm#53

avatar
Cookie, eatable admin'
Avatar : Tanaka Reina
DC : Yamamoto Keiji, el Kamisama de ton kokoro
Posts : 266
Age : 26
Situation : Fiancée à un genre de Shige guide parano pour les jours les plus démoniaques. Ou d'un kakkoii Peipei <3
Ambition : Régner sur le monde ? Commençons par le Japon et le déguisement de Shige pour Peipei, ce sera déjà pas mal !
Études : Deuxième année dans une école d'Arts, spécialitée théâtre
À l'école : Présidente du club: Comment faire le muahahaha parfait au bon moment ?
Profession : Etudiante
Agenda : * Faire des choco en tête de Peipei pour la St-Valentin
* Annoncer à Big Sista qu'elle va devoir la partager officiellement
* Trouver ces maudites clés de voiture et prouver au Shige Poney qu'on a rien d'un danger public au volant
* Trouver un feutre de la même couleur que la voiture de Junpei en cas de rayures ... mieux vaut prévenir que guérir
* S'entraîner à la moue 134
* Enquêter sur le cas de Reina et trouver pourquoi elle jure à voix basse ces derniers temps
MessageSujet: Re: Quand maman parle, tu exécutes   Mar 25 Jan - 19:03

Fermement, Miho avait hoché la tête aux dires de la mère de son cher et tendre. C'est vrai ça, ce n'était pas une manière de parler à sa fiancée et Junpei devrait avoir honte.
Oui, bon, ce n'était pas non plus une manière de s'habiller et Raymondo aurait déjà du mourir sous le poids du remord, mais la vie était injuste, sachez le bien. Oui, bien souvent, la vie semblait s'acharner sur les Junpei de ce monde. Et que le Junpei ici présent le sache, tout ceci ne serait pas arrivé s'il avait écouté le Keiji de son monde.
Mais voyons le côté positif à la non-écoute d'un lama playboy. Le lama playboy jamais ne se serait dévoué en fin de soirée pour retirer le costume maudit du ténébreux. Oui, si Miho pouvait avoir la parole sur la question, elle vous dirait probablement que Junpei avait fait le bon choix. Pour le moment, elle était trop occupée à montrer tout son soutien à sa future belle maman. Et aussi trop occupée à ...

- Tu le remettras dis ?
- J'ignorais que tu aimais à ce point le travail de Raymondo.
- Oh si, il me faudra absolument ce numéro pour commander des costumes à Junpei quand on sera mariés <3

Non, ce n'était pas une illusion, quelque part dans l'air, un accord venait de se faire. Et les étoiles dans les yeux de deux complices n'étaient sans doute pas une pure invention.
Et si Junpei venait de répondre cash que son costume n'avait rien de confortable tout en se grattant, Miho avait pensé en son fort intérieur qu'une terrible malédiction avait du s'abattre un jour sur son ténébreux. Alors oui, c'était promis, après l'avoir embêté un peu, elle lui témoignerait son soutien.
Et après correspondait à combien de temps ?
Excellente question, mais ce après viendrait bien prochainement. Après tout, c'était son homme, et voir la torture qu'il subissait actuellement était une véritable torture pour elle aussi et ...

- Tu veux une mini quiche ?

...
Fourbe femme qui était bien contente de porter une robe qui ne provoquait pas des démangeaisons !
Oui bon, au moins, elle lui proposait à manger. Et ce pic sur lequel était planté une mini-quiche était tendu avec un air kawaii, sachez-le. Ils étaient un couple après tout, il était normal qu'elle le nourrisse !
Tout comme il était normal de prendre son parti quand belle-maman lui inflingeait mille souffrances tout en vantant les mérites de ce Raymondo.
Bah ... elle serait probablement une héroïne plus tard en lui retirant, et puis ... oui, et puis il semblerait qu'un ténébreux intello possède des facultés à être un manipulateur talentueux. Vous en doutez ?
En doutez vous toujours en voyant Miho tendre sa main vers belle-maman dans un air plus que joyeux:

- Elle est jolie n'est-ce pas ? Mais sa demande était encore plus belle <3

Euh ... Miho venait-elle de rougir ?

- Il a très bon goût, toutes mes amies en sont jalouses !

Et visiblement, le plan parfait du Junpei avait également marché sur une belle maman qui regardait la bague avant de s'extasier à son tour.
Ce n'est que là que Miho l'avait vu ... tournant les yeux vers Junpei, elle avait levé un sourcil suspicieux. Ne venait-il pas de détourner la conversation avec brio et ainsi se sauver de la "Raymondo éloge" ?
Il était doué, très doué.
Lui gâcher sa peine en changeant de nouveau de sujet ? Ben non, le Junpei avait eu le droit à un sourire complice et une main libre tendue pour serrer la sienne doucement, avant que Miho ne reporte son attention sur future belle maman.
Oui, il était vraiment doué.

- Ahahahaha quand je pense que petite, elle passait ses week-end à imaginer comment elle allait le mettre hors de lui le lundi !
- Oui, je m'en souviens aussi ! Je me souviens aussi de tout le cirque qu'elle nous a fait pour revenir au Japon. Qu'est-ce qu'elle disait déjà ?
- Si vous ne me laissez pas partir, je me fais adopter.
- J'ai jamais dis ça !
- Si, si, tu nous as même menacé de faire une grêve de la faim. Elle est grande, et avec des personnes à la maison, ça ne pose pas de problèmes. Mais vous connaissez Miho ne ? Toujours obligée de tourner ça à la fin du monde !

Minute ... pourquoi on en venait de Raymondo à ça en passant par la bague ?
C'était un coup monté, un attentat contre sa personne. Qu'on donne un costume de Raymondo à ses parents pour les punir è.é.



My private stripper:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/t30-nakamaru-miho http://madeinjapan.forum-canada.com/t31-nakamaru-miho

avatar
Casper, the ghostfonda'
Avatar : Shige ♥.♥
Posts : 458
Age : 28
Situation : Mon coeur est fiancé à une démone au visage d'ange ♥
Ambition : Reprendre la direction de la compagnie familiale! Sans ouliber d'apprendre à marcher sur les mains, pouvoir retenir son souffle pendant 2 minutes, tester une fois pour toute les jumelles déshabillantes, devenir plus grand que Masao, savoir résister à Miho, voir lorsqu'Hiroki se fout de moi, sevrer Naoki de sa dépendance au sucre, faire grogner Akira toujours plus et assister au mariage de Keiji!
Études : 3e année ;; Économie & Finance
À l'école : Vice-président du conseil étudiants
Profession : Étudiant à Todaï
Agenda :
À FAIRE DE TOUTE URGENCE ;;
Trouver une meilleure cachette pour mes clés de voiture
Planquer des playboy sous le matelas de Ma-chan
Hypnotiser Miho pour qu'elle arrête de la ramener avec Shige!
Mettre le feu au calendrier de Shige ♥️
Changer la serrure de ma chambre au plus vite pour se protéger de El Diablo
MessageSujet: Re: Quand maman parle, tu exécutes   Mar 25 Jan - 22:20

Si un regard pouvait tué. On le dit souvent et bien malheureusement, ça n’arrive jamais. Cependant, cette fois-ci, alors que Jun était en train de gratifier sa chère fiancée de ce regard qu’il était inutile de décrire davantage, on peut dire qu’il est fort heureux pour Miho qu’un regard ne puisse pas tuer!
Et pourquoi en venait-il à ce regard, hélas non meurtrier? Tout simplement parce que la brunette demandait s’il allait reporter cette horreur de costard. Également parce qu’elle voulait ses coordonnées pour en commander d’autres plus tard, mais de ce côté-là, ça ne faisait que renforcer l’idée de Peipei. Soit fouiller les pages jaunes à la recherche d’un tueur à gage. Oui bon, on se doute bien que les tueurs ne laissent pas leur numéro dans les pages jaunes, mais allez donc le lui dire, vous =.=

M’enfin, il n’est pas difficile de constater que Jun n’avait pas pris la peine de répondre à la question. Le regard disant tout ce qu’il y avait à savoir de l’opinion du ténébreux sur le costume.
Roulant les yeux devant sa mère qui semblait toute heureuse de pouvoir élargir la clientèle de son ami italien, le jeune homme arqua plutôt un sourcil devant la mini quiche qui lui était présentée.
Était-ce là une ruse de diablesse horriblement mignonne pour se faire plus ou moins pardonnée d’avoir glissé un instant du côté d’El Diablo? Probable que oui. Mais Junpei n’était pas stupide hein, il n’allait pas se faire avoir aussi facilement alors qu’il connaissait tous les tours de sa future épouse…

▬ Ouiiiiiii!

… Eh bha, faut croire que oui, il était assez stupide pour se faire avoir aussi facilement =.= Du moins, la balance tanguait en faveur de Miho lorsqu’on voyait l’autre se pencher un peu en avant pour aller chercher la mini quiche avec ses dents.
N’allez pas croire, cependant, que Jun se retrouvait désarmé dans ce petit combat qui était devenu, il faut bien le dire, une habitude. Il lui avait suffit de prononcer le mot bague pour que toute l’attention des deux femmes se détourne de Raymondo et de son fichu costard pour se tourner vers le bijou.
Même lui, il se retrouvait à moins penser aux démangeaisons de ce maudit costume, souriant en retour à sa belle, caressant la main tendue du pouce. Le ténébreux opta également pour ne rien dire, parler de la réaction de ses amis ne ferait sans doute pas aussi joli que ce que Miho en disait. À ce sujet, il pensait surtout à Keiji qui s’efforçait, depuis qu’il avait appris la nouvelle, à dresser une liste, qui se voulait convaincante, de tous les désavantages du mariage. Pas super super pour un dîner qui devait fêter les fiançailles du couple.

▬ Junpei était pareil. Il doit son talent en mathématique à Miho. Il passait son temps à élaborer des formules pour mettre au point ses plans de vengeance.
▬ Papa =.=

Grincher ne t’en sauvera pas mon beau. Avec un long historique comme le vôtre, il ne faut pas se surprendre à ce que les parents débitent vos débuts pour le moins rocambolesques.

▬ Oh et si vous aviez vu Junpei lorsque vous êtes déménagés, une vraie loque, ça lui a pris des mois avant de recommencer à juste manger et se lever sans qu’on ne l’arrache de son lit.
▬ Maman!

Halala, pauvre Peipei. C’est qu’il était un homme hein, sa fierté et son orgueil en prenaient un coup avec maman qui raconte que leur séparation lui avait été très difficile =/
Lorsque les cocktails arrivèrent enfin, le ténébreux prit une bonne rasade du sien. Pourquoi ils étaient là déjà? Ah oui, pour fêter leurs fiançailles! Alors pourquoi il fallait que pleins de trucs chiants viennent se fourrer là-dans?
Parce que t’es maudit mon vieux, inutile de chercher plus loin.
Merci, sympa =.=

▬ Et lorsqu’il a revu Miho, je m’en souviens encore. Il faisait son indifférent un peu, mais c’était si évident qu’il n’avait jamais été aussi heureux!

On va y avoir droit encore longtemps?
Probablement. Ta mère, elle adore ces histoires, alors que son fils soit la personnification de l’une d’elles, attention les yeux!
M’enfin, la dernière remarque était mieux que la précédente. Et Junpei avait jeté un regard vers son adorée. Il était vrai que son retour à Tokyo restait parmi les plus grands moments de sa courte vie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-junpei-t28.htm#52 http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/mayuko-junpei-t29.htm#53

avatar
Cookie, eatable admin'
Avatar : Tanaka Reina
DC : Yamamoto Keiji, el Kamisama de ton kokoro
Posts : 266
Age : 26
Situation : Fiancée à un genre de Shige guide parano pour les jours les plus démoniaques. Ou d'un kakkoii Peipei <3
Ambition : Régner sur le monde ? Commençons par le Japon et le déguisement de Shige pour Peipei, ce sera déjà pas mal !
Études : Deuxième année dans une école d'Arts, spécialitée théâtre
À l'école : Présidente du club: Comment faire le muahahaha parfait au bon moment ?
Profession : Etudiante
Agenda : * Faire des choco en tête de Peipei pour la St-Valentin
* Annoncer à Big Sista qu'elle va devoir la partager officiellement
* Trouver ces maudites clés de voiture et prouver au Shige Poney qu'on a rien d'un danger public au volant
* Trouver un feutre de la même couleur que la voiture de Junpei en cas de rayures ... mieux vaut prévenir que guérir
* S'entraîner à la moue 134
* Enquêter sur le cas de Reina et trouver pourquoi elle jure à voix basse ces derniers temps
MessageSujet: Re: Quand maman parle, tu exécutes   Lun 31 Jan - 18:12

Tendant davantage la mini quiche pour la mettre dans la bouche de son amoureux, Miho avait affiché un clair sourire kawaii quand il l'avait avalé. Allez, on va dire que si c'était fait pour détourner l'attention de sa fourberie, elle ne pouvait pas nier ne pas être une addict de ce genre de petites scènes de couple. Oui, fort probable qu'un Keiji dans le coin aurait fait une tête écoeurée, à la limite du vomissement, devant tant de niaiseries. L'ennui, c'est que le Keiji de ce monde ne comprenaient rien à la niaiserie, et si Junpei lui avait demandé conseil sur le cas de son ami récalcitrant à l'engagment, elle lui aurait conseillé de lui trouver une fille capable de faire fondre le kokoro du tombeur.
Sérieusement ?
Oui, elle l'aurait même inscrit sur meetic muahahaha. Elle voyait déjà les cinglées harcelaient le golden boy et le temps libre en plus qu'elle aurait avec son Junpei ...
Non Miho, penser à le faire réellement, c'était mal. Un Keikei souffre déjà assez de voir son Peipei s'apprêter à s'engager pour la vie, inutile de le torturer davantage.
Bref, de toute manière l'attention de Miho était à présent figée sur la fameuse bague et sur les remarques admiratives de sa future belle-maman. Pour l'heure, le moment était à la célébration, il y aurait bien assez de détails à régler plus tard. Keiji pour Junpei, et elle avait Reina de son côté ... à chacun son cas à convaincre. Le sien, elle devrait l'emmener au mariage ... ce qui voulait dire avouer la vérité à son père sans provoquer la troisième guerre mondiale.

Pour une fois, Miho n'en n'avait pas rajouté quand le tour de Junpei était venu. Oui, à l'heure actuelle, il y avait une réelle solidarité de couple. Encore quelques minutes dans le genre, et elle lui proposait de fonder une alliance démoniaque. Lançant un regard de reproches à sa mère qui s'était mise à rire à la mention des mathématiques, elle avait regretté de ne pas lui avoir mis une mini quiche dans la bouche à elle aussi.
Et puis, parler du temps où ils s'étaient retrouvés l'un sans l'autre ne l'enchantait pas particulièrement non plus. Ils avaient beau le faire à la rigolade, ils en parlaient toujours comme une simple amourette de jeunesse à l'époque. En attendant, qui étaient fiancés hein è.é ?
Dans leur prochaine vie, ses parents y réfléchiraient à deux fois avant de l'embarquer aux Etats-Unis. D'ailleurs, dans leur prochaine vie, malgré son jeune âge, elle resterait è.é. L'avantage aujourd'hui, c'est que ça ne risquait pas franchement de se reproduire. Ses parents qui étaient plus souvent aux Etats-Unis qu'au Japon n'insistaient plus pour qu'elle vienne y vivre avec eux. Normal, elle était une femme sage et mature et ..
Ahem ...
Oui, ben elle était débrouillarde !

- Ce qui est sûr, c'est que vous avez été cruels et sans coeur.
- Ahahahahaha, voyez, elle exagère toujours !
- Moi j'irai plus sans mon Junpei aux Etats-Unis.

Inutile de croiser les bras et de gonffler les joues Miho, tu es majeure maintenant .... Et alors ? On avait tout de même le droit de bouder non.
Heureusement, sa future belle maman était un peu une héroïne à sa façon pour en venir directement au moment des retrouvailles. Soulagée, elle avait sourit au regard de son Junpei alors que sa mère demandait à celle de ce dernier comment elle avait rencontré son époux.
Ouais, qu'ils parlent un peu de leurs histoires de couples avant de s'intéresser à la leur. De toute manière, on avait beau la penser gamin à l'époque, elle était convaincue que s'ils étaient restés, Junpei et elle ne se seraient pas séparés une seule fois. Elle n'aurait pas eu à se la jouer fière qui revenait simplement parce que le Japon lui manquait, et elle n'aurait pas eu à le sauver des griffes de Kana truc.
Mais puisque le sujet semblait avoir dévié une nouvelle fois, Miho avait poussé un soupir avant de se concentrer sur la décoration de table, jouant plusieurs secondes avec une étoile en plastique, elle avait fait signe à Junpei de se rapprocher ensuite pour lui mettre sur le front.
Ben quoi ? Oui, on sait, on pourrait en tuer un Keiji à voir Miho s'en coller une sur le front ensuite et tâcher de la faire tenir par la simple pression de son doigt.
...
On avait quand même le droit de jouer pour passer le temps non è.é ?



My private stripper:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/t30-nakamaru-miho http://madeinjapan.forum-canada.com/t31-nakamaru-miho

avatar
Casper, the ghostfonda'
Avatar : Shige ♥.♥
Posts : 458
Age : 28
Situation : Mon coeur est fiancé à une démone au visage d'ange ♥
Ambition : Reprendre la direction de la compagnie familiale! Sans ouliber d'apprendre à marcher sur les mains, pouvoir retenir son souffle pendant 2 minutes, tester une fois pour toute les jumelles déshabillantes, devenir plus grand que Masao, savoir résister à Miho, voir lorsqu'Hiroki se fout de moi, sevrer Naoki de sa dépendance au sucre, faire grogner Akira toujours plus et assister au mariage de Keiji!
Études : 3e année ;; Économie & Finance
À l'école : Vice-président du conseil étudiants
Profession : Étudiant à Todaï
Agenda :
À FAIRE DE TOUTE URGENCE ;;
Trouver une meilleure cachette pour mes clés de voiture
Planquer des playboy sous le matelas de Ma-chan
Hypnotiser Miho pour qu'elle arrête de la ramener avec Shige!
Mettre le feu au calendrier de Shige ♥️
Changer la serrure de ma chambre au plus vite pour se protéger de El Diablo
MessageSujet: Re: Quand maman parle, tu exécutes   Mar 1 Fév - 4:14

Les parents. On ne sait pas pourquoi, mais en plus d’avoir le super pouvoir de toujours savoir lorsque vous mentez ou d’arriver à prévoir le moindre de vos coups lorsque vous étiez gamins, ils ont aussi le pouvoir d’être énormément chiant lorsqu’ils sont victimes d’une crise de nostalgie. Ou plutôt d’une crise de nostalgie vous concernant. Parce que soyons franc, Peipei ne voyait aucune objection à ce que sa mère raconte qu’elle avait en tout premier lieu aborder son père pour s’écrier à la catastrophe de goût vestimentaire. Et oui, vingt-cinq ans plus tard, elle obligeait son fils à porter une horreur juste pour faire plaisir à un styliste italien qui n’est même pas là pour voir sa création… trouvez l’erreur =.=

Enfin bref, le ténébreux n’écoutait le récit que d’une oreille distraite, connaissant déjà cette histoire par cœur, et ses yeux se baladèrent un moment dans la salle à manger. La vieille dame qui n’aimait pas ses manières semblait l’avoir délaissé pour se concentrer sur son assiette. Dommage, il aurait bien aimé pouvoir lui sortir une moue grimaçante ou un truc du genre juste pour faire encore plus mauvaise impression. (Si vous vous posez la question, oui il passe beaucoup trop de temps avec sa fiancée et oui elle est en train de diaboliquement déteindre sur lui!)
Il remarqua ensuite une jeune famille et un sourire niait vint s’emparer de son visage. Dans quelques années, ce sera probablement lui, assit à cette table avec Miho et un enfant, si ce n’est deux. Ouais Peipei avait le rêve secret de pouvoir fonder sa propre équipe de foot! … Ahem n’exagérons rien… quoi que *0*

M’oui bon, on laisse de repopulation mondiale pour plutôt tourner la tête vers la brunette. Le ténébreux fronça les sourcils lorsqu’elle lui fit signe de s’approcher, mais s’il y avait une chose à laquelle Miho l’avait bien dressé, c’était l’obéissance, que kami-sama nous pardonne de l’avoir ainsi révélé! Peipei se pencha donc un peu dans sa direction, ses yeux se fermant sans qu’il ne puisse le contrôler, tout comme son crâne qui recula de quelques centimètres, alors que la demoiselle venait de lui presser il ne savait quoi sur le front.

▬ Hum… Mon ange… Je peux savoir ce que tu fais?

Et on admire le fait qu’il n’ait même pas tendu les doigts pour au moins aller toucher cette chose qu’il avait sur le front!
Une telle confiance en sa chérie, aaawww, vraiment poignant e.e
Oui soyez admiratif, tous les jours on peut déceler des preuves d’amour infini dans les agissements de Junpei! Que ce soit maintenant ou alors lorsqu’il refuse de laisser sa voiture entre les mains de Miho! On le sait, du point de vue de sa future femme, cela pourrait ne pas être perçu de cette façon, mais croyez-nous. Peipei pense à son bien à elle aussi, y’a pas que la voiture! **out**

▬ Oh Junpei je t’en pris, tu n’es plus un enfant.
▬ Quoi? Mais j’ai rien fait =.=

… Faut croire que certaines choses ne changent jamais. Il y a la recette originale du poulet du colonel, le soleil qui se lève tous les matins, qu’après la pluie le beau temps et que Junpei continue même après tant d’années à être accusé à tord et à travers par sa mère pour des bêtises qui viennent d’une certaine naine!
On y peut rien, même à quarante ans, il sera encore persécuté. Oui, pleurez, car vous pouvez constater que même les petits génis les plus riches de cette planète sont voués à être des souffres douleurs!
Ouais pas juste è.é
La vie est injuste mon grand, endure, vue ta situation, ça pourrait être pire…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-junpei-t28.htm#52 http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/mayuko-junpei-t29.htm#53

avatar
Cookie, eatable admin'
Avatar : Tanaka Reina
DC : Yamamoto Keiji, el Kamisama de ton kokoro
Posts : 266
Age : 26
Situation : Fiancée à un genre de Shige guide parano pour les jours les plus démoniaques. Ou d'un kakkoii Peipei <3
Ambition : Régner sur le monde ? Commençons par le Japon et le déguisement de Shige pour Peipei, ce sera déjà pas mal !
Études : Deuxième année dans une école d'Arts, spécialitée théâtre
À l'école : Présidente du club: Comment faire le muahahaha parfait au bon moment ?
Profession : Etudiante
Agenda : * Faire des choco en tête de Peipei pour la St-Valentin
* Annoncer à Big Sista qu'elle va devoir la partager officiellement
* Trouver ces maudites clés de voiture et prouver au Shige Poney qu'on a rien d'un danger public au volant
* Trouver un feutre de la même couleur que la voiture de Junpei en cas de rayures ... mieux vaut prévenir que guérir
* S'entraîner à la moue 134
* Enquêter sur le cas de Reina et trouver pourquoi elle jure à voix basse ces derniers temps
MessageSujet: Re: Quand maman parle, tu exécutes   Mer 2 Fév - 18:40

Estimation probable de durée de soirée ?
Voyons, ils en avaient encore pour deux, trois heures, avant de pouvoir partir sans que ça ne fasse grossier. Et oui, Miho avait beau jouer les innocentes et les sages jeunes femmes à la table, elle avait déjà le plan secret d'enlever le Junpei plus tard. Mais chut. Tout ceci devait être connu du peu de personnes possibles. C'était un plan de haute sécurité, la réussite pourrait libérer un Peipei d'une camisole de torture. Oui, même un Keiji qui se serait proposé de lui filer quelque chose de plus classe pour aller draguer n'aurait pu le sauver mieux qu'une Miho.
Quoiqu'il en soit, elle avait lancé un regard discret à son téléphone pour se renseigner de l'heure alors qu'on leur apportait les entrées. Elle avait probablement encore une heure, deux tout au plus, à torturer son petit ami alors qu'il portait déjà quelque chose pour le faire. Après ça, il faudrait faire preuve d'ingéniosité. Parce qu'elle était beaucoup plus maligne qu'un soldat lama, elle n'avait pas prévu un plan qui comportait des ventouses.
...
Ben quoi ? Une Miho avait le droit de jalouser les conneries de son mâle préféré avec son lama préféré.
Non. Normalement, une femme devrait soupirer devant tant de débilité.
Ouais, ben elle le faisait tout haut histoire de. Et tout bas, elle enviait la manière dont ils occupaient parfois leurs journées.
Ne révélons jamais ce fait, et concentrons nous sur ceux du présent.
Collant donc l'étoile sur le front du Junpei, elle l'avait pris en photo pour en faire son nouveau fond d'écran. Et alors que le ténébreux lui demandait ce qu'elle faisait, elle avait pour toute réponse, montré son téléphone dans un:

- L'ancien commençait à dater.

Si tu colles une étoile sur le front de Junpei, c'est parce que la photo du mur de Junpei redecoré commence à dater ?
Ouais.
Et ça pouvait pas attendre d'être ailleurs qu'au restaurant ?
Il n'y avait pas des étoiles décoratives partout è.é
Ok, la naine marquait un point, même si ce point n'était pas suffisant pour justifier le tout. Et puis, ce point était facilement retirable par le sourire qu'elle avait eu à la remarque de maman Mayuko. Que voulez-vous ? Les naines de ce monde étaient cruelles en toute occasion.
Notons tout de même qu'elle avait fermé sa bouche plutôt que d'en rajouter une couche (oui Cookie aime la rime après le réveil).
Pianotant rapidement sur son téléphone, le message suivant avait été envoyé dans la plus grande discrétion à son homme:

Citation :
Hey Peter Pan ! Dans une heure, trente huit minutes, et quatorze secondes, je te kidnappe <3. Et je tâcherai de te sauver de ce costume de la mort.
La mystérieuse inconnue en face de toi.

Quoi ? On peut très bien signer ces messages quand c'est pour être stupide.
Rangeant son téléphone dans son sac, Miho s'était saisie de ses couverts dans le plus innocent "bon appêtit" qui soit. Personne ne devait se douter qu'elle était une grande kidnappeuse de Junpei en série.
...
Ben quoi ? Faut bien s'occuper pendant les repas de ce genre non ? Remarquons que cette fois, elle était plus ou moins sage. Ce n'était pas elle qui avait fait du pied sous la table à un certain ténébreux au dernier repas alors qu'il tentait de parler très sérieusement de ses projets futurs ?
En tout cas, c'était une naine qui lui ressemblait.



My private stripper:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/t30-nakamaru-miho http://madeinjapan.forum-canada.com/t31-nakamaru-miho

avatar
Casper, the ghostfonda'
Avatar : Shige ♥.♥
Posts : 458
Age : 28
Situation : Mon coeur est fiancé à une démone au visage d'ange ♥
Ambition : Reprendre la direction de la compagnie familiale! Sans ouliber d'apprendre à marcher sur les mains, pouvoir retenir son souffle pendant 2 minutes, tester une fois pour toute les jumelles déshabillantes, devenir plus grand que Masao, savoir résister à Miho, voir lorsqu'Hiroki se fout de moi, sevrer Naoki de sa dépendance au sucre, faire grogner Akira toujours plus et assister au mariage de Keiji!
Études : 3e année ;; Économie & Finance
À l'école : Vice-président du conseil étudiants
Profession : Étudiant à Todaï
Agenda :
À FAIRE DE TOUTE URGENCE ;;
Trouver une meilleure cachette pour mes clés de voiture
Planquer des playboy sous le matelas de Ma-chan
Hypnotiser Miho pour qu'elle arrête de la ramener avec Shige!
Mettre le feu au calendrier de Shige ♥️
Changer la serrure de ma chambre au plus vite pour se protéger de El Diablo
MessageSujet: Re: Quand maman parle, tu exécutes   Dim 6 Fév - 7:14

Si Miho comptait avec soin le temps qu’ils leur restaient à passer en compagnie de leurs parents avant de s’éclipser sans paraître grossiers, Junpei quant à lui… était occupé à se gratter! Il n’en finissait plus d’être inconfortable ce fichu costume =.= Peut-être que le ténébreux était allergique à ce tissu particulier, ou alors à son créateur! Mais dans un cas comme dans l’autre, le pauvre homme était coincé dans cette chose pour encore… Ouais, finalement, lui aussi était en train de compter.
Non pas qu’un repas avec parents et beaux-parents était une si détestable chose, mais nous dirons simplement que, si déjà le couple avait des façons bien plus intéressantes de fêter, les circonstances, du moins pour Junpei, n’étaient pas en faveur des parents! Son esprit n’était hanté que par une chose depuis qu’ils étaient assis, que ce repas ce termine pour qu’il puisse courir se réfugier n’importe où et retirer ce costard avant de le brûler è.é

Mais notre homme en oublia ses démangeaisons l’espace de quelques minutes pendant lesquels les parents s’amusaient à torturer leurs enfants avec leurs souvenirs avant de passer au récit de leurs propres rencontres amoureuses. Dieu merci, le côté gênant d’actes s’étaient produits des années au par avant était maintenant passé. Peipei pouvait se concentrer sur autre chose, comme sur ce truc encore non identifier que Miho venait de lui coller sur le front.
Son questionnement à ce sujet n’eut pas vraiment de réponse, sinon un portable tendu devant son nez. Le ténébreux plissa légèrement les yeux, n’ayant pas ses lunettes de lecture à portée. Lorsqu’il distingua enfin ce qu’elle venait de lui faire, il secoua légèrement la tête. Désespoir ou alors la brunette venait-elle une fois de plus de lui montrer pourquoi il l’aimait autant? Mah… Probablement les deux! Mais ça, ne lui posez pas la question, il niera probablement le deuxième aspect rien que par principe. Et puis c’était sans compter sa mère qui le traitait joliment de gamin en ayant remarqué l’étoile qu’il avait de coller sur le front.

▬ Bien sûr et tu t’es retrouvé avec ça sur la tête comme par magie?
▬ Non, mais c’est pas comme si ce genre d’idées venait de moi en général.


Marmonner contre el diablo ne changerait probablement rien. Ça ne changerait même strictement et assurément rien. Le tortionnaire répondant au doux nom de maman s’empara de l’étoile en tirant dessus. L’effet « sparadrap » de la chose fit en sorte que Junpei serra les dents et ferma les yeux. Il n’eut pourtant pas le loisir de pouvoir se plaindre d’une petite voix pleurnicheuse qu’il avait habituellement en réserve pour ce genre d’occasions, son téléphone vibrant dans sa poche.
Laissant les parents reprendre leur conversation, le jeune homme se contorsionna légèrement afin de pouvoir extirper son portable de sa poche de pantalon. Le texto qu’il venait de recevoir le fit sourire, inutile de dire pourquoi, et il s’empressa d’y répondre.

Citation :
Il me tarde déjà d’être à dans une heure trente sept minutes et trente-trois secondes dans ce cas <3

Une heure et des poussières qui sembla bien longue aux yeux de notre ténébreux. Le repas était bon, la compagnie agréable, mais songer que son adorable future femme allait bientôt se charger de régler son inconfort haut en démangeaisons rendait le temps encore plus long qu’il ne le semblait.
Ce pourquoi, lorsque le dessert fut enfin servi, Junpei y plongea à pleine dents. Il s’agissait de sucre, déjà une excellente raison pour s’empiffrer. Mais le dessert sonnait toujours la fin du repas, alléluia *0*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-junpei-t28.htm#52 http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/mayuko-junpei-t29.htm#53

Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: Quand maman parle, tu exécutes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand maman parle, tu exécutes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in Japan :: 
COME TO WRITE YOUR STORY
 :: Heroes just wanna have fun :: Restaurants
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit