AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Cookie, eatable admin'
Avatar : Yamashita Tomohisa by Reirei <3
DC : Sainte Miho
Posts : 107
Age : 29
Situation : Free for you baby <3
Ambition : Devenir Mister Tokyo... mais attention, le seul et l'unique !
Études : Todai: 3ème année, finances
À l'école : Président de: Si tu aimes Keiji tapes dans tes mains
Profession : Etudiant
Agenda : * Entraîner la Junko à une soirée digne de ce nom et sans engagements !
* Voir avec Hiroto pour cette exposition, il doit aimer l'art.
* Découvrir si un mini Keiji existe réellement.
* Eviter les chambres SM en compagnie de la potentielle mère du gamin
* Placer le Kiki en pension pour femmes, ça lui fera le plus grand bien
MessageSujet: Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||   Dim 28 Nov - 18:01

Piggy Carot: Le plan parfait


    - Yosha, Keikei 007 en place !

    Et non, se parler à soi-même n'était pas un signe de débilité. Quand on s'aimait, on n'aimait également avoir des dialogues avec notre propre personne... pourquoi les autres seraient les seuls à en profiter après tout hein è.é ?
    Ouais, bon, passons sur un sujet probablement sensible et revenons plutôt, rapidement, deux jours en arrière. Vous vous souvenez peut être de ces fameux sms envoyés depuis un magasin de bricolage à quelques minutes de la fermeture. Ok, on vous l'accorde, parler échelle ne capte souvent pas l'attention... du moins pour la plupart des personnes. Et pourtant, cet échange multimédia avait une haute importance dans le plan piggy carot. Nous ? Vous parler en chinois ? Simplement en baka man =.=. Mais ne vous faites pas trop de soucis, les choses vous seront expliquées le moment voulu. Tout ce qu'il y a à savoir en ce moment, ou plutôt à voir, c'est cet homme en militaire planqué derrière la grille des Mayuko. Et ouais, ça a de quoi inquiéter quand on connaît la place qu'ils ont au sein de la société. Un cambrioleur ? Quelqu'un qui veut kidnapper le fils héritier pour demander une rançon ? Un déjanté qui va tout faire sauter ? Ou tout simplement ...

    - Monsieur Yamamoto. Entrez.
    - Ah... mais je voulais...
    - Le jeune maître est à l'intérieur.


    Mouais... de toute manière Keiji, si tu lui avais balancé que tu voulais escalader la grille en mode infiltration... il t'aurais probablement pas cru x.x. Ouais, c'est dur, mais les employés, même quand tu te planques en mode bizarre derrière une grille, ils captent pas ce genre de détails.
    Préférant hausser les épaules plutôt que d'insister à la fermeture de la grille pour tout reprendre depuis le début, Keiji avait préféré mettre cette entrée aisée sur le compte de son grand génie. Dans le plan, finalement, le portier était probablement payé par Keiji qui l'avait engagé pour lui faciliter l'entrée chez les Mayuko, raison pour laquelle il venait de lui glisser un billet, où il devait retrouver son camarade de l'armée. Ouais, s'infiltrer chez son camarade de l'armée, c'était drôlement con... mais passons, il s'agissait là d'un entraînement ... probablement.
    S'avançant dans la grande allée centrale, Keiji, en mode plan Piggy Carot de la mort, n'avait pas manqué de se planquer derrière un buisson 3 fois, d'arrêter le portier qui devait désormais se demander si l'héritier Yamamoto ne s'était pas cogné très fortement sur la tête, et de lancer un caillou qu'il avait fait passer pour une grenade fumigène. Ouais, on pouvait être un Golden Boy et se taper une phase agent secret.
    Quoiqu'il en soit, il avait finit par arriver devant la porte où il avait retenu le portier en secouant la tête. Non, il ne lui ouvrirait pas la porte. Il devait montrer au minimum ses capacités à son coéquipier et... lutter pour tacher d'ouvrir une fenêtre ? Non parce que là Keikei, t'as l'air con à forcer sur une fenêtre =.=. Ouais, ben en même temps, il était en charge de la partie escalade du plan ! Pas de celle "ouverture de fenêtres" è.é.

    Oublions ce léger accident dans sa progression classe... et passons à la partie intelligente. Nous vous l'accordons, ouvrir la porte pour rentrer à l'intérieur, ouvrir la fenêtre, ressortir, et entrer par la fenêtre... ça n'avait rien d'intelligent, mais il était entré par la fenêtre, c'était tout ce qui comptait, et le tout en faisant une roulade s'il vous plait. Rapidement, le jeune homme s'était redressé, replaçant le sac à dos plein de mystérieuses affaires qu'il portait depuis le début. Préférant ne pas attendre qu'on n'annonce son arrivée, il s'était dirigé directement vers le salon où il supposait la présence de son ami. Il était inutile de préciser la manière ? Certain ? Bon, c'est bien parce qu'on n'est pas en mode charme qu'on vous confesse qu'il avait frôlé les murs. Mais rassure toi charmante demoiselle dont Keiji fera bientôt le bonheur, cet air sérieux de petit soldat sur le visage le rend incroyablement sexy. Et oui, faire sa pub est essentiel en tout temps. Et puis, quelle femme n'a jamais fantasmé sur l'agent secret kakkoii ? Surtout, qu'on tient à te préciser charmante demoiselle, que l'uniforme militaire lui va à ravir. Keikei est même prêt à le revêtir et ...
    Ouais ouais, on se vendra plus tard !

    - J'ai fais appeler le jeune maître, il descend vous rejoindre ...
    - =.= 'Tain Bobby ! Arrête de bousiller tout mon plan ! Tu vois pas que je suis en mode 007 là ?
    - Excusez moi Monsieur ...
    - La prochaine fois, ferme moi au moins la grille à la gueule, appelle la sécu, mais fais quelque chose !
    - Bien Monsieur.
    - Bosser avec des amateurs, ça me pèse !


    ...
    Oui bon, mettez vous un peu à sa place =.=. Et il était convaincu que Peipei allait être aussi blasé que lui. Bobby, il gâchait toujours tout leur plaisir ! Ouais, même s'il ne s'appelait pas Bobby.
    Se laissant tomber dans un fauteuil du salon, Keikei avait fouillé dans son sac pour en sortir un paquet de haribo piqué honteusement à Nao. Non, on vous le dit, les agents secrets, ils sont vraiment pas aidés de nos jours !




Junko after the wedding:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Casper, the ghostfonda'
Avatar : Shige ♥.♥
Posts : 458
Age : 29
Situation : Mon coeur est fiancé à une démone au visage d'ange ♥
Ambition : Reprendre la direction de la compagnie familiale! Sans ouliber d'apprendre à marcher sur les mains, pouvoir retenir son souffle pendant 2 minutes, tester une fois pour toute les jumelles déshabillantes, devenir plus grand que Masao, savoir résister à Miho, voir lorsqu'Hiroki se fout de moi, sevrer Naoki de sa dépendance au sucre, faire grogner Akira toujours plus et assister au mariage de Keiji!
Études : 3e année ;; Économie & Finance
À l'école : Vice-président du conseil étudiants
Profession : Étudiant à Todaï
Agenda :
À FAIRE DE TOUTE URGENCE ;;
Trouver une meilleure cachette pour mes clés de voiture
Planquer des playboy sous le matelas de Ma-chan
Hypnotiser Miho pour qu'elle arrête de la ramener avec Shige!
Mettre le feu au calendrier de Shige ♥️
Changer la serrure de ma chambre au plus vite pour se protéger de El Diablo
MessageSujet: Re: Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||   Dim 28 Nov - 20:51

Ce soir était le grand soir! L’un des plus importants jamais arrivé. Après ce moment, rien ne sera plus jamais comme avant…
Si vous pensez qu’il s’agit d’une demande en mariage ou un truc du genre, vous pouvez toujours courir x_x Désolé de briser vos espoirs, mais il s’agit de totalement autre chose. Un plan au masculin, plein de testostérone, et rien de tel que d’avoir regarder « The Expendables » une heure au par avant pour vous mettre dans l’ambiance. Et depuis que le film était terminé? Eh bien, pour commencer, il avait textoté lama-man pour lui dire de se rencontrer au point de ralliement Alpha-5791 cadran 12. Et une fois décodé? Tout simplement chez lui! Ensuite ouais, vous nous direz « pourquoi Kei-chan se tape la méga phase infiltration dans ce cas-là? » et nous vous dirons : qu’est-ce qu’on en sait on est pas là pour surveiller tout ses faits et gestes =.=

Une fois son partenaire de mission prévenu de l’état preparing avancé de leur projet, Junpei avait troqué son jeans et sa chemise pour les bottes de soldat, un treillis de camouflage, un débardeur noir et une veste, de camouflage également. Son béret des commandos spécial sur la tête, le ténébreux avait ensuite pris soin de placer ses cheveux en conséquence. Bha oui hein, on ne fait pas fit du sang de styliste qui coule dans ses veines aussi facilement. Et juste pour se mettre un peu plus dans le personnage, il avait son écusson de brigade, soit un cochon boudeur et un lama bras dessus bras dessous de broder sur son béret et la manche de sa veste. Mais insuffisant, il avait aussi la chemise rouge avec le nom de code « Piggy Carot » et la mention « top secret » inscrite dessus.

Maintenant rendu à l’étape cruciale de son apparence, Junpei était en train de se barbouiller la figure de traits noirs et verts. Tout était dans le détail, souvenez-vous en bien. Il en était au cou, lorsque le jeune homme se fit diaboliquement sortir de sa concentration par un raclement de gorge. Surpris, Jun dérapa de la ligne parfaite qui faisait maintenant une sévère déviation vers le bas pour remonter ensuite. Une bavure impardonnable è.é

▬ Matsumoto!
▬ Oh je suis vraiment navré de vous déranger monsieur, mais monsieur Yamamoto est en bas, il attend dans le petit salon.

Sans réellement accorder d’importance à son domestique, Junpei tentait vainement d’arranger la bourde qu’il venait de lui faire commettre.

▬ Ouais ouais c’est bon, dit-lui que j’arrive.

Pauvre domestique. M’enfin, heureusement il est bien payer pour supporter les délires de ces gamins de riches qui ne trouvent rien de mieux à faire un dimanche soir que de s’habiller en commandos et agir très étrangement.
M’enfin, revenons-en plutôt à ce qui est important, c'est-à-dire Junpei et sa préparation! Terminant son maquillage de soldat sans se presser, il devait bien faire gaffe à ce que tout soit parfait. Ensuite, sans même se laver les mains parce que c’est bien connu qu’un soldat à toujours les mains sales, le ténébreux attrapa son dossier de mission, son paquetage (oui il en avait un et après è.é) et quitta ses appartements personnels pour rejoindre soldat Lama au QG… soit le petit salon si vous avez tout suivi =.=

Jetant son sac de super soldat sur le lama vautré, sans même faire gaffe au fait qu’il pourrait le rendre émasculé par ce geste, Junpei se racla la gorge, déposa son dossier sur une table à café et ouvrit son sac carrément sur Keiji.

▬ Soldat Lama, votre béret de commando!

Important, évidemment, un commando n’est pas un commando sans son béret vert. (Ouais on aime les références cinématographiques aujourd’hui.)

▬ Ainsi que votre plaque d’identification. Nous ne savons jamais ce qui peut se produire sur un champ de batail et il faut pouvoir vous identifier quoi qu’il advienne de vous.

Ouais Peipei super caporal de mission n’y était pas allé de main morte. Le béret avec l’écusson de brigade, les plaques avec « Private Lama-man » inscrit dessus. On ne pouvait pas ne pas se prendre pour un GI sekushi et kakkoii avec ça è.é

▬ Ahem, pardonnez-moi monsieur, mais vous et monsieur Yamamoto seriez peut-être intéressés à avoir du thé?
▬ Matsumoto è.é On est au beau milieu d’un meeting là! Il me semble que ça se voit.

Nous sommes d’accord avec Keiji, nous sommes entourés d’amateurs =.=
Mais un thé avant de partir pour une mission importante comme celle-ci… Hum… un regard vers Kei-chan question de voir s’il partage son avis, mais ça serait pas mal d’avoir un thé et des cookies durant le débriefing… Ouais, ça serait top classe. Et pendant que le pauvre Matsumoto faisait marche arrière :

▬ Mais on va prendre du thé quand même… … Et des cookies au chocolat!

Plissant les yeux, attendant que Matsumoto s’en aille pour poursuivre puisqu’il s’agissait d’une mission classée top secret, Jun poursuivit sa distribution. Il sorti des talkies-walkies de son sac, oui des pour enfants et après è.é, et en donna un a son acolyte pour ensuite accroché l’autre à sa ceinture. Parlant de ceinture, c’est une grenade? O.o Oui une grenade jouet, ça fait quoi è.é Et ça c’est un pistolet à eau? … Ouais et? è.é … =.=
Concentrons-nous et regardons plutôt ce document intitulé Opération Piggy Carot que Junpei est en train d’ouvrir…

▬ Soldat Lama, votre mission, si vous l’acceptée, sera de vous introduire par infraction dans l’immeuble à logement ci-présent. Objectif : appartement 682.

Bien sûr, le fait qu’il s’agisse du plan d’un building commerciaux et qu’il soit marqué Mayuko partout ne vient pas du tout briser le speach du caporal… ou si peu!

▬ Mais ce message ne s’autodétruira pas dans cinq secondes… Ouais j’ai voulu patenter un dispositif d’autodestruction hier, mais j’ai pas eu le temps, Mi-chan est arrivée et… e.e

Et on sait tous, Keiji aussi, comment est un Peipei avec sa Mi-chan dans les environs =.=


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-junpei-t28.htm#52 http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/mayuko-junpei-t29.htm#53

avatar
Cookie, eatable admin'
Avatar : Yamashita Tomohisa by Reirei <3
DC : Sainte Miho
Posts : 107
Age : 29
Situation : Free for you baby <3
Ambition : Devenir Mister Tokyo... mais attention, le seul et l'unique !
Études : Todai: 3ème année, finances
À l'école : Président de: Si tu aimes Keiji tapes dans tes mains
Profession : Etudiant
Agenda : * Entraîner la Junko à une soirée digne de ce nom et sans engagements !
* Voir avec Hiroto pour cette exposition, il doit aimer l'art.
* Découvrir si un mini Keiji existe réellement.
* Eviter les chambres SM en compagnie de la potentielle mère du gamin
* Placer le Kiki en pension pour femmes, ça lui fera le plus grand bien
MessageSujet: Re: Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||   Dim 28 Nov - 22:31

    Se gaver de friandises n'était pas une solution pour régler ses problèmes ? Premièrement, Bobby était un sale fourbe qui ne lui avait même pas amené quelque chose à grignoter... quel manquement au règlement des soldats. Parce que maintenant il était dans leur camp et pas celui qui devait lui fermer la grille à la gueule ? Mouais... c'est selon le moment. Deuxièmement, un soldat loin de sa blonde, n'avait d'autres choix que de compenser par le sucre. Troisièmement, laissons à celui qui mangeait de tout et n'importe quoi le plaisir de manger en attendant son caporal. Caporal qui ne s'était pas fait trop désirer et avait jugé bon de lui balancer la moitié de l'équipement. Oui, balancer était un mot tout à fait approprié selon lui. Et s'il n'était pas dans son rôle de parfait petit soldat et qu'il avait été en train de boire du thé... il ne fait aucun doute que le lama aurait été de retour è.é. Mais passons sur les détails et venons en plutôt à un Keiji qui s'était redressé rapidement pour se mettre en position de garde à vous. S'il avait pensé à tenir son béret, le reste était tombé au sol dans sa précipitation à présenter ses civilités à son supérieur au sein du commando trop kakkoii qu'était les ramboïto. Enfilant rapidement le couvre chef sur sa tête:

    - A vos ordres Caporal Junko !

    Tu sais que Caporal Junko ça fait con ?
    Ouais ben soldat lama, c'était pas mieux è.é.
    Ramassant donc son badge qu'il avait épinglé rapidement, il s'était préparé à faire son rapport quand ce crétin de Bobby était intervenu une fois de plus. Crétin de Bobby, il était vraiment con, il coupait toujours les moments les plus classes. Lui lançant un regard de reproches, il avait largement froncé les sourcils. Il allait lui faire la peau à cet incapable et ... cookie *o*.
    Oui... Dieu qu'un homme, aussi viril soit il, pouvait être faible quand on en venait à parler de gâteaux. Aussi, s'il avait d'abord lancé un regard approbateur à son supérieur qui se chargeait de faire entendre raison à cet incapable, il n'avait pas non plus tardé à hocher la tête quand il l'avait concerté du regard. Partir en mission le ventre vide, un soldat ne pouvait pas se le permettre. S'ils avaient à gérer un siège, les cookies ne seraient pas de trop. Et puis Keiji, il voulait pas partager ses haribos volés avec amour è.é
    Accrochant son propre talkie à sa ceinture tout en ajoutant un rapide commentaire:

    - Et le fondant de l'autre jour ? Caporal se l'est enfilé tout seul è.é.

    Keiji, on ne fait pas de reproches à son supérieur. On se tait, et on se contente d'écouter les ordres qu'il a à nous donner.
    Se penchant sur le plan avec un air hautement sérieux, il avait hoché la tête à plusieurs reprises et à rythmes réguliers. Cette mission, c'était l'occasion de montrer au Caporal de quoi il était capable. Il avait toujours rêvé de faire ses preuves et d'obtenir une augmentation pour emmener sa Jeanne à l'étranger.
    ...
    Ouais ça va, on sait qu'ils sont graves et qu'ils vont trop loin dans leurs délires. Mais faut pas les laisser mater des films pour garçons (Note: nous ne parlons pas ici de films pour adultes). Alors qu'il s'apprêtait à repondre façon soldat, la réalité l'avait rattrapé, et il n'avait pas répondu à un Caporal, mais plutôt à un Peipei:

    - Tu vois, tu vois ! Quand je te dis que le célibat c'est le bien è.é ! T'es trop distrait mon vieux jte jure ! Oublier l'auto-destruction... sérieusement =.=.

    Euh Keiji... c'est mieux d'avoir une petite amie, on t'assure.
    Ouais, et l'auto-destruction è.é. C'est quand même le plus important.
    Après avoir secoué la tête dans un air réprobateur, il avait repris plus sérieusement:

    - J'accepte la mission Caporal "je suis qu'un faible de ma copine"

    C'est pas Junko ?

    - Je suis prêt à risquer ma vie s'il le faut. Mais... j'ai quand même une question délicate...

    Pourquoi sommes nous aussi cons ?

    - Qu'en est il des hommes d'Evil Carot ?

    ...
    Dites, Evil Carot, ce serait pas Masao ?
    Tu peux pas tester le nom de code trop infaillible è.é. Ce serait trop évident, ils ne sont quand même pas stupides et ... bon ok c'est Masao, et alors è.é ? Là est toute la ruse ! Prendre un nom de code simple pour tromper l'ennemi qui cherchera trop compliqué en pensant qu'ils n'ont pas pu faire si simple !

    - Voici le thé et ...
    - Mais merde Bobby, arrête de toujours nous interrompre è.é ! Pose les cookies, et laisse nous !
    - Bien Monsieur mais ...
    - Tu sais Peipei, Bobby... j'ai l'impression qu'il veut toujours faire foirer nos plans trop kakkoii ! Tu te rappelles à 7 ans, quand on voulait inventer les jumelles déshabillantes ?


    Non... nous ne voulons pas savoir.




Junko after the wedding:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Casper, the ghostfonda'
Avatar : Shige ♥.♥
Posts : 458
Age : 29
Situation : Mon coeur est fiancé à une démone au visage d'ange ♥
Ambition : Reprendre la direction de la compagnie familiale! Sans ouliber d'apprendre à marcher sur les mains, pouvoir retenir son souffle pendant 2 minutes, tester une fois pour toute les jumelles déshabillantes, devenir plus grand que Masao, savoir résister à Miho, voir lorsqu'Hiroki se fout de moi, sevrer Naoki de sa dépendance au sucre, faire grogner Akira toujours plus et assister au mariage de Keiji!
Études : 3e année ;; Économie & Finance
À l'école : Vice-président du conseil étudiants
Profession : Étudiant à Todaï
Agenda :
À FAIRE DE TOUTE URGENCE ;;
Trouver une meilleure cachette pour mes clés de voiture
Planquer des playboy sous le matelas de Ma-chan
Hypnotiser Miho pour qu'elle arrête de la ramener avec Shige!
Mettre le feu au calendrier de Shige ♥️
Changer la serrure de ma chambre au plus vite pour se protéger de El Diablo
MessageSujet: Re: Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||   Lun 29 Nov - 6:00

▬ Merde Kei-chan mon équipement e.e

Ouais, rien à faire de son garde à vous, Junpei avait de la peine pour ses talkies-walkies, ses lampes torches et ses jumelles visions de nuit. C’est qu’il en avait ramé un coup pour retrouver ces jouets de gamins x__x
M’enfin passons. Peipei avait ramassé son sac poursuivit la distribution en commençant par les plaques d’identifications du lama et les talkies. Et pour votre information personnelle, la plaque de Junpei ne disait pas « Caporal Junko » è.é mais plutôt « Caporal Ténébreux ». Alors ne suiviez pas les insubordinations de ce vilain soldat qui devra, de toute manière, payer cet affront en cours martial dès leur retour de mission!

Il n’en n’avait pas fallu plus pour se retrouver une fois de plus déranger par Matsumoto. Ce type faisait trop bien son boulot =.= Mais à défaut de ne pas être chiant à toujours se pointer lorsqu’il ne fallait pas, il avait de bonnes idées. Du thé et des cookies, miam!
Et parlant de bouffe, pour ce qui était du fondant dont Peipei s’était empiffré une nuit de pleine lune (ouais fallait bien trouver une raison méga cool pour qu’il se tape tout le fondant è.é), eh bien nous n’avons qu’une chose à répondre à Keikei.

▬ Y’avait pas ton nom de marqué dessus que je sache è.é Et pis d’abord il était dans MON frigo.

Halala, ça commence bien une mission ça tien. La bouffe, un sujet délicat, surtout lorsque composée de sucre. Et puis, c’est qu’on s’éloigne du sujet principal là…
Bref, revenant à la mission, il s’agissait maintenant d’en détailler les aspects. Étape numéro un, l’infiltration. L’histoire ne disait pas que Jun avait été dans l’incapacité de chourer un plan du vrai building à logement à envahir et qu’il avait piqué un plan d’un centre commercial de son paternel, mais peu importe. Ce qui comptait, c’était de faire classe avec un plan sous la main pour pointer au hasard et faire dans le style « nous on est des pro »… même si on attend après des cookies…
Cependant, une fois de plus le débriefing se vit interrompre par un commentaire totalement hors sujet =.= Tentons d’être compréhensif, ils n’en sont qu’à leur première mission nos petits soldats.

▬ Mais nha c’est le bien aussi le couple. J’en ai eu pour ma distraction *.*

Peipei, le regard pervers tu te le gardes, c’est pas le moment de penser à hier =.=
Mais revenons-en plutôt à Kei qui acceptait la mission qui lui était confiée…

▬ Bha encore heureux, je me serais barbouillé pour rien sinon >.>

Peipei reste concentré! è.é
Pardon! e.e

Et notons en passant que le ténébreux ne s’était même pas formalisé du « faible ». Pourquoi se formaliser d’un fait hein, on serait pas rendu sinon x_x

▬ Je sais que vous êtes un brave, soldat Lama, c’est exactement pour ça que je vous ai choisi pour cette mission!

Bien sûr, il ne dit pas qu’Akira l’a traité de crétin fini lorsqu’il lui a parlé de cette mission, que Naoki préférait jouer à des jeux vidéo et qu’Hirobuta, sans le dire aussi directement qu’Akira, pensait la même chose que le Grognon… Ouais en clair, il n’y avait que Kei-chan pour trouver ce plan être un bon plan… Surprenant? Non, en fait pas du tout =.=
Mais quel moment touchant n’empêche. Une main sur l’épaule de Kei, le regard fier. Piwouh, un peu plus et on a la larme à l’œil nous!

▬ Ceci est une excellente question soldat! Le nombre n’est pas confirmé, mais selon nos renseignements, il y a une vigie à l’entrée de l’immeuble vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Opérer par l’entrée est donc une man…
▬ Voici le thé et…

=.= Matsumoto il craint vraiment. Heureusement que Keiji prenait soin de le rappeler à l’ordre parce que sérieusement, Jun avait perdue toute foi en l’éducation de son domestique.
M’enfin, prenant une bouchée d’un cookie, il avait pris soin d’en glisser immédiatement un deuxième dans la poche de sa veste. Un, parce que la faim en mission était le pire ennemi du soldat. Deux, parce que dans trois minutes maxi’ Keiji aurait bouffé tous les autres…

▬ M’en parle pas, et ça se dit serviteur dévoué, il a jamais voulu nous trouver des filles pour tester notre invention =.=

Oui à sept ans ils étaient déjà des pervers… Il faut bien que ça vienne de quelque part!
Une fois de plus, revenons-en à la mission è.é

▬ Bref on ne passe pas par l’entrée!

Une petite gorgée de thé plus tard, le ténébreux revenait à son plan, ma foi, totalement inutile puisqu’il n’était pas le bon.

▬ Il va falloir contourner le bâtiment et soit s’introduire par ici, ici ou ici. Ma première idée était de passer par le toit, mais mon père a menacé de me renier quand je lui ai dit pourquoi j’avais besoin d’un hélicoptère =.=

Tu parles d’un père présent pour son fils!
… oui bon, vu ce qu’ils projètent, n’importe quel père lui aurait dit la même chose. Ils avaient du fric pour un hélico, vrai, mais il ne fallait pas pousser mémé dans les orties non plus!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-junpei-t28.htm#52 http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/mayuko-junpei-t29.htm#53

avatar
Cookie, eatable admin'
Avatar : Yamashita Tomohisa by Reirei <3
DC : Sainte Miho
Posts : 107
Age : 29
Situation : Free for you baby <3
Ambition : Devenir Mister Tokyo... mais attention, le seul et l'unique !
Études : Todai: 3ème année, finances
À l'école : Président de: Si tu aimes Keiji tapes dans tes mains
Profession : Etudiant
Agenda : * Entraîner la Junko à une soirée digne de ce nom et sans engagements !
* Voir avec Hiroto pour cette exposition, il doit aimer l'art.
* Découvrir si un mini Keiji existe réellement.
* Eviter les chambres SM en compagnie de la potentielle mère du gamin
* Placer le Kiki en pension pour femmes, ça lui fera le plus grand bien
MessageSujet: Re: Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||   Lun 29 Nov - 22:28

    Non Keiji, il est parfaitement inutile de baisser les yeux vers tout ce que tu as pu faire tomber il y a quelques secondes. Premièrement, parce que c'est trop tard. Deuxièmement, parce qu'on doute très fortement que tu ne l'aies pas fait exprès... à moins que tu ne sois parfaitement stupide. Troisièmement, c'est encore plus con quand tu relèves un air d'incompréhension total vers ton caporal. Et pour finir, ce n'était nullement se faire pardonner que de ramasser un haribo par terre pour le lui tendre avec une expression serviable sur le visage. Et ouais, les haribo ne font pas partie de l'équipement et les sucreries n'excusent pas tout ... sauf sans doute avec Naoki.
    Quoiqu'il en soit, Keiji n'avait pas attendu qu'on lui donne le fameux "repos" pour baisser sa main. De toute manière, Junpei aurait pu lui faire une crampe en oubliant de le sortir è.é. Et puis en plus, le coup du fondant au chocolat, c'était tellement moche, qu'il sentait pousser un élan de rebellion en lui. Il était visiblement évident que le droit de le finir lui revenait. Pourquoi ? Parce que le caporal devait contenter ses troupes, les remercier pour le travail fourni... Keiji, on t'arrête tout de suite... c'est sa troupe. Ben ouais, vous êtes que deux pauvres cons à jouer aux petits soldats =.=.
    Juste ! Mais il préfère dire qu'ils ne sont que des héros à avoir compris le danger dans lequel le monde se trouvait actuellement !

    - Certes... mais il y a mon nom marqué sur ton frigo !

    Euh ...
    Inutile de demander, c'était vrai ! Sauf que Junpei avait du l'effacer depuis le temps. Le fourbe, il trichait toujours pour s'empiffrer !

    - Hors, ce qui se trouve dans ce frigo m'appartient de droit puisqu'il devient mon frigo.

    La mission Keiji, la mission. Et puis, tu vas avoir des cookies, alors n'en faisons pas toute une histoire ! Ce sera pour toutes les fois où tu as bouffé l'assiette de ce pauvre Junpei !
    Et pour en venir à un autre sujet sensible, venait désormais celui de Miho. Ce type était vraiment un cas désespéré. Il avait beau être l'amour de sa vie (traduire ici de façon super viril trop de la mort qui tue), Junpei avait quelques défauts... et surtout celui de se caser si jeune. Et surtout, de se caser si longtemps ? Ouais, c'était pas humain è.é.
    Et pourtant, Keiji ne désesperait pas de pouvoir le sauver un jour. Malheureusement la Junko, elle était dure de la feuille et n'écoutait que très rarement ses arguments. Mais quel pouvoir Miho avait qu'il n'avait pas ?
    Tu veux vraiment qu'on te fasse un dessin ?
    ... ben il pouvait l'avoir avec des femmes différentes !
    Mais n'oublions pas toutefois de punir le hentai Peipei avec une petite claque sur la tête:

    - Baka ! T'as pas besoin d'être en couple pour ça !

    ... et Keikei n'était pas pervers ?
    Ah non, lui c'était pas pareil, c'était un playboy !

    - T'es trop belle Jun-chan avec ton maquillage ?

    Non Keiji, ne sois pas ingrat. Ne mords pas la main qui te nourris ! Ce n'est pas parce que Junpei est casé que quand il se maquille façon militaire viril, il ressemble à une femme !
    Tous les hommes casés du monde sont des faibles selon la perception hautement scientifique du lama man, sachez le !
    Mais retrouvons plutôt notre sérieux pour en revenir à l'essentiel: soit la mission. Préférant ne pas commenter le compliment d'un: les autres sont jamais partants pour la débilité virile. Il avait hoché la tête dans un air strict de parfait petit soldat. Parfait petit soldat que n'était visiblement pas Bobby pour avoir coupé le caporal dans son briefing trop cool. Evidemment, ça n'avait pas empêché Keiji de commencer à bouffer des cookies. Mais qu'est-ce qui pouvait bien l'empêcher de vider une assiette lui de toute manière ?

    - Tu sais... maintenant, on pourrait se trouver des femmes pour le tester ! Je suis sûr qu'elles marchent en plus !

    Keiji, vous êtes trop grands pour tester des lunettes déshabillantes =.=.
    Euh non .... Parce que s'ils étaient trop grands pour ça, alors qu'est-ce qu'ils foutaient ici en mode comando en train de bouffer des cookies ?
    Ouais, ben disons qu'ils sont trop grands pour ça aussi !
    Toujours non ! Parce que sinon, la semaine dernière, ils n'auraient pas piquer les livres de médecine d'Akira pour les remplacer par des Oui-Oui !
    Bon... on a compris le principe.

    - Il est dur ton père !

    Ou juste moins con que vous !

    - Surtout que je m'étais entraîné l'été dernier avec un jeu de pilotage ! C'est sûr qu'on l'aurait pas cassé pour le coup =/

    Nous quand on pensait: Junpei et Keiji dans un hélicoptère... ben on voyait un pilote =.=.

    - Mais don't worry Caporal ! El Keiji, il a pas foiré la partie escalade du plan ! J'ai tout ce qu'il faut dans mon sac à dos si le toit entre de nouveau en option !

    On en déduit donc qu'il n'avait pas opté pour l'échelle !
    Why ?
    Parce qu'une échelle ne rentre pas dans un sac à dos !
    Sauf si c'est une échelle rétrodactile... rétrobabile... un truc qui se déplie quoi !
    Ouais, et que c'est Barbie qui doit la grimper !
    Aaaah... Barbie <3

    - On prend la Ramboïtobile pour se rendre sur les lieux ?

    ...
    Pourquoi sommes nous déjà désespérés d'être vos narrateurs en seulement quelques posts ?




Junko after the wedding:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Casper, the ghostfonda'
Avatar : Shige ♥.♥
Posts : 458
Age : 29
Situation : Mon coeur est fiancé à une démone au visage d'ange ♥
Ambition : Reprendre la direction de la compagnie familiale! Sans ouliber d'apprendre à marcher sur les mains, pouvoir retenir son souffle pendant 2 minutes, tester une fois pour toute les jumelles déshabillantes, devenir plus grand que Masao, savoir résister à Miho, voir lorsqu'Hiroki se fout de moi, sevrer Naoki de sa dépendance au sucre, faire grogner Akira toujours plus et assister au mariage de Keiji!
Études : 3e année ;; Économie & Finance
À l'école : Vice-président du conseil étudiants
Profession : Étudiant à Todaï
Agenda :
À FAIRE DE TOUTE URGENCE ;;
Trouver une meilleure cachette pour mes clés de voiture
Planquer des playboy sous le matelas de Ma-chan
Hypnotiser Miho pour qu'elle arrête de la ramener avec Shige!
Mettre le feu au calendrier de Shige ♥️
Changer la serrure de ma chambre au plus vite pour se protéger de El Diablo
MessageSujet: Re: Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||   Mer 1 Déc - 1:08

Ne prenant donc pas la peine de se formaliser davantage sur l’équipement jeté au sol – oui se formaliser d’un jeter au sol alors qu’il avait lui-même jeter le sac sur Keiji quelques instants au paravant… c’est plein de sens – Junpei ne pouvait cependant pas faire la même chose avec cette histoire de flan. C’était tout de même un dessert sacré… et c’était encore le sien de frigo dans la sienne de maison =.=

▬ Ça remonte à dix ans Kei, on a changé de frigo depuis le temps.

Oui Peipei est un casseur de plaidoirie. Et oui, inutile de demander, il adore ça *.* Et puis, de toute manière, ce n’était pas comme si Jun allait prendre un tel graffiti au sérieux. Le jour ou le lama lui fera respecter sa pseudo loi sur la nourriture n’était pas encore arrivé!

▬ Donc, tout ce qui t’appartient se résume à ce qui a pu se ramasser dans le frigo situé dans un quelconque dépotoir.

Cependant, cookie avait raison. Laissons le débat du flan de côté pour se concentrer d’avantage sur la mission et ses composantes. Il était préférable de ne pas trop entrer dans les détails vu la teneure secrète de leur projet – sait-on jamais qui pourrait écouter aux portes dans cette maison è.é – et, de toute manière, tous deux savaient déjà quelle était la fameuse mission, ce débriefing n’était là que pour faire joli… et surtout pour leur donner le temps de manger les cookie avant de partir.
Pourtant, malgré leur grand professionnalisme – on peut toujours rêver – un second hors sujet vint se glisser malencontreusement dans leur conversation. Ce hors sujet n’étant plus un flan au chocolat, mais plutôt une certaine brunette de naine…

▬ Mais c’est mieux! Essaies, tu verras.

Junpei… Ce ne sont pas des choses à dire pendant que Keiji mâchouille un cookie =.= De un, parce que ça pourrait le tuer, de deux parce que ça pourrait se retourner contre toi comme un certain thé un certain jour à la cantine de Sakurai…
Et se formaliser pour le maquillage et la pseudo comparaison avec une fille? Hey vous parlez d’un fils de styliste là =.=

▬ Merci, mais j’ai raté un coin là, Matsumoto m’a fait sursauté en arrivant è.é

Vous allez lui en vouloir encore longtemps de faire ce pourquoi il est payé?
Oui, il n’a qu’à mieux faire son boulot! Vous n’êtes pas aveugle pourtant. Vous voyez ce que Peipei est en train de pointer à Kei-chan! Cette bavure immonde qui vient mettre à sac tout son costume!
Jun, t’as fait faire des plaques et des écussons de brigade, c’est pas une petite bavure dans le maquillage de camouflage qui va vraiment venir tout faire foirer =.=
Sait-on jamais, sait-on jamais =O

Prenant une autre bouchée de son cookie, voilà que notre ténébreux et son acolyte vivaient un troisième dérapé dans leur débriefing de mission. Les lunettes déshabillantes! Qu’est-ce que ça les avait occupé ce truc-là. Des mois de confections. Pour au final ne même pas pouvoir les tester convenablement. Parce que ouais, entre les mamans et les sœurs, pas trop envie quoi x_x Ils avaient bien essayé de se taper l’incruste à un défilé de la mère de Junpei pour se glisser en douce dans les vestiaires des mannequins, mais sans se perdre dans les détails, nous dirons simplement que cette idée fut un énorme échec… Bref!

▬ T’as raison *0* Je vais fouiller dans mes affaires pour les retrouver et je les testerai sur Mi-chan!

… Peipei, on dit ça comme ça, mais on est à peu près sûr que Keiji ne parlait pas de ta copine en disant « femmes ». Mais peu importe, pour la millième fois, revenons-en au sujet principal, soit la mission!

▬ Je sais, je lui ai dit que c’était super important et qu’on ferait méga attention, mais il a rien voulu savoir =.= Il a dit que la prochaine fois qu’il fallait aller à Kyoto ou Osaka rapido on pourrait toujours y aller en hélico, mais rendu là, je préfère un jet privé!

Comme quoi, finalement, on pouvait quand même sortir le bon vieux dicton « tel père tel fils »…

▬ Surtout que c’est pas pour se déplacer qu’on avait besoin d’un hélico… Mais je me demande s’il aurait dit oui à un deltaplane… Ou alors un saut en parachute…

Jun, cesse de réfléchir à voix haute =.= C’est d’un con toutes ces solutions pour votre connerie, et pis en plus c’est Kei qui était en charge de l’escalade comme il est si bien en train de le mentionner!

▬ Han chic! Alors on passe par le toit è.é Ça fait bien plus classe par le toit que par la porte du côté des stationnements =.=

Ouais souvenons-nous, tout est dans le kakkoiisme et le style donné. Heureusement d’ailleurs que ce n’est pas dans la réussite… Mais bon, on dit ça on ne dit rien hein x_x

Terminant son thé, Peipei hocha la tête par l’affirmative avant de déposer sa tasse, reprendre sa chemise rouge et la glisser dans son paquetage. Oui ils devaient prendre la Ramboïtobile, sinon à quoi bon avoir acheté un hummer spécial camouflage et de faire posé le lettrage « El Ramboïto » dessus, je vous le demande!
Certes, ils en faisaient trop, dieu sait que ce fric pouvait être mieux utilisé et, surtout, on sait parfaitement qu’un hummer camouflage en plein Tokyo n’était pas subtile, mais… essayez donc de le leur dire vous =.=

▬ En route soldat lama! En plus tu vas voir, la semaine dernière j’ai demandé à ce que la Ramboïtobile soit lavée, cirée et l’intérieur tout refait en cuir, exprès pour notre mission!

Nous le dirons jamais assez, mais… Peipei t’en fait trop è.é
… si on peut plus avoir de plaisir =.=
Rendu-là, y’a longtemps que le stade du simple plaisir fut dépassé x_x


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-junpei-t28.htm#52 http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/mayuko-junpei-t29.htm#53

avatar
Cookie, eatable admin'
Avatar : Yamashita Tomohisa by Reirei <3
DC : Sainte Miho
Posts : 107
Age : 29
Situation : Free for you baby <3
Ambition : Devenir Mister Tokyo... mais attention, le seul et l'unique !
Études : Todai: 3ème année, finances
À l'école : Président de: Si tu aimes Keiji tapes dans tes mains
Profession : Etudiant
Agenda : * Entraîner la Junko à une soirée digne de ce nom et sans engagements !
* Voir avec Hiroto pour cette exposition, il doit aimer l'art.
* Découvrir si un mini Keiji existe réellement.
* Eviter les chambres SM en compagnie de la potentielle mère du gamin
* Placer le Kiki en pension pour femmes, ça lui fera le plus grand bien
MessageSujet: Re: Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||   Sam 4 Déc - 14:22

    Nous aurions pu parler de cette fameuse réponse au sujet du gâteau, et dire que Miho aussi remontait à lui… pourtant, il avait toujours la même copine =.=. Oui, nous aurions pu aussi préciser qu'il avait levé les yeux au ciel à la mention de Miho en cobaye, nous aurions pu parler de tout le désespoir qu'il venait de faire ressentir à un pauvre lama. Et évidemment, nous préférons oublier de mentionner qu'il avait pris le reste de cookies, lançant un regard de défi à Junpei au cas où il voudrait se les terminer, tout comme le fondant. Mais nous éviterons tout ça et nous sauterons directement au passage des sérieux soldats qui se préparent à partir en mission. Et, bien sûr, il s'agissait d'une mission de la plus haute importance, comme on pouvait s'en douter.
    Bon … il était inutile de dire, tout de suite, à Junpei qu'il regretterait probablement d'avoir préféré dormir l'autre soir quand il verrait l'équipement que son ami avait décidé d'acheter. Et ouais, autant vous mettre un peu l'eau à la bouche, façon de parler, mais le toit ne semblait pas si facilement accessible.

    - En avant Caporal ! Il me tarde de contempler la ramboïtobile dans ses habits de fête.


    Euh… pourquoi habits de fête ?
    Parce que ça semblait le plus adapté sur le coup =.=.
    Bon… évidemment, le dire avec une bouche remplie de cookies, ça faisait beaucoup moins classe. Il avait bien pensé à avaler avant de s'exprimer, histoire de ne pas postillonner sur ce pauvre Junpei comme il venait de le faire, mais son Caporal n'attendait pas la réponse pour dans dix ans.
    Dix ans ?
    Ouais, comme le coup du fondant è.é.
    Après tout, un lama se venge à sa manière neee ?

    Buvant sa tasse de thé cul-sec, à la dur, il l'avait reposé sur la plateau de Bobby, dont il avait tapoté affectueusement le crâne avant de quitter le salon. La prochaine fois, il lui renverserait le thé è.é.
    Ça va Keikei, pas besoin de froncer les sourcils façon menaçante… il n'a fait que son métier après tout !
    Ouais mais mal ! Qui ne verrait pas le mode mission commando hein ?!
    C'est clair que fringués comme des abrutis….
    Des abrutis kakkoii, ne l'oublions jamais !

    Et c'est au garage, qu'une nouvelle démonstration de … bakaité ? Sans nul doute ! Qu'une nouvelle démonstration de bakaïté donc était venue. Devant la ramboïtobile, Keiji avait d'abord tapoté son capot affectueusement … ok, elle n'était pas très discrète, mais reconnaissons au moins qu'ils ne faisaient pas les choses à moitié.
    Ou qu'ils claquaient du fric n'importe comment, selon les points de vue.
    Bref, après l'avoir salué comme il se doit et avoir fait remarquer à Junpei qu'elle respirait la classe, Keiji avait été confronté à un nouveau problème.
    Soit une fenêtre fermée !
    Mais puisqu'il avait chopé de l'expérience auparavant, ne nous choquons pas si, une fois de plus, il avait ouvert la porte, pour ouvrir la fenêtre, ressortir et rentrer par cette dernière en mode parfait petit soldat trop cool des films d'action:

    - I'm Batman *o*

    Ouais c'est ça… t'es Batman =.=
    Note pour plus tard, laisser la fenêtre ouverte au risque de se faire voler la voiture…mais bon entre vol et débilité, il faut choisir ! Et on se doutait bien que la débilité semblait beaucoup plus fun.
    Puisqu'il laissait à Junpei le plaisir de conduire, il s'était chargé de la musique. Eye of tiger ?
    Sérieusement, vous pensiez qu'ils allaient écouter une musique entre guillemets normale alors qu'ils étaient en mode kakkoii men testostérone ?
    … Ouais, il marquait un point !

    - Paré au décollage Caporal Junko !


    C'est pas un avion !
    Ouais mais …
    Ni une fusée !
    … c'est plus classe è.é.
    Bidouiller les boutons d'une radio n'est pas un préparatif aux décollages !
    Junpei, dis leur de se taire !




Junko after the wedding:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Casper, the ghostfonda'
Avatar : Shige ♥.♥
Posts : 458
Age : 29
Situation : Mon coeur est fiancé à une démone au visage d'ange ♥
Ambition : Reprendre la direction de la compagnie familiale! Sans ouliber d'apprendre à marcher sur les mains, pouvoir retenir son souffle pendant 2 minutes, tester une fois pour toute les jumelles déshabillantes, devenir plus grand que Masao, savoir résister à Miho, voir lorsqu'Hiroki se fout de moi, sevrer Naoki de sa dépendance au sucre, faire grogner Akira toujours plus et assister au mariage de Keiji!
Études : 3e année ;; Économie & Finance
À l'école : Vice-président du conseil étudiants
Profession : Étudiant à Todaï
Agenda :
À FAIRE DE TOUTE URGENCE ;;
Trouver une meilleure cachette pour mes clés de voiture
Planquer des playboy sous le matelas de Ma-chan
Hypnotiser Miho pour qu'elle arrête de la ramener avec Shige!
Mettre le feu au calendrier de Shige ♥️
Changer la serrure de ma chambre au plus vite pour se protéger de El Diablo
MessageSujet: Re: Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||   Sam 4 Déc - 22:38

▬ Tu seras pas déçu soldat!

… Devons nous réellement souligné le passage du vous au tu? Probable que Jun en avait eu marre de vouvoyer le lama… M’enfin on s’en fiche =.=
Et en effet, malgré ce qu’on pourrait penser de Junpei, ça lui arrivait de claquer une somme importante de fric rien que pour faire refaire l’intérieur d’un Hummer qu’il avait acheter juste pour se la jouer petit soldat en mission…
Pour sa défense, nous dirons qu’il pourra toujours le revendre lorsqu’ils en auront marre de jouer au soldat… mais d’ici là, cet investissement paraissait sensé aux yeux de nos deux agents secrets. Et puis quitte à avoir une montagne de fric aussi bien s’amuser avec non? x_x
Ouais, généralement, c’est une bonne réponse dans la bouche d’un gamin de dix ans… Pas dans celle d’un type de bientôt 22 ans qui voulait se louer un hélicoptère pour se rendre sur un toit pour un truc qu’on ne connaît pas encore…
Et si seulement vous saviez =.=

Bref, arquant un sourcil devant les postillons du lama, Peipei prit une serviette pour nettoyer vite fait sa veste de camouflage et emboîta le pas de Keiji jusqu’au garage où somnolait la précieuse Ramboïtobile.
Et pis, soit dit entre nous, Keikei n’aurait pas le dernier mot des cookies puisque Peipei en avait encore un dans la poche de sa veste è.é Nananère =p

Un sourire attendrit s’installa sur le visage de Peipei.

Bha quoi? On peut plus être attendri devant un soldat qui caresse sa voiture chérie? è.é
… Ça fait louche.
S’en fout!
N’empêche… ça fait louche x_x

S’en suivit pourtant un sourcil arqué et une mine légèrement suspicieuse devant le manège de Kei-chan pour entrer dans la Ramboïtobile. Il avait beau dire Batman… Et Peipei avait eu beau se payer un Hummer, il ne pouvait pas laisser passer ça…

▬ Batman n’entre pas comme ça dans la batmobile è.é

Ouais, c’est qu’il est homme de détail le Caporal Ténébreux!
Ouvrant la portière côté conducteur, Jun se glissa derrière le volant. Il laissa soin à Keiji de sélectionner la soundtrack parfaite pour leur mission, parce que oui c’est important l’ambiance lorsqu’on part en guerre!
Alors oui, taisez-vous ignobles créatures è.é

▬ Attends…

Quoi encore ? =.= Tu peux pas juste mettre le contact qu’on arrive enfin à la partie intéressante de la mission?
Hélas non. Tirant la langue sur le côté, plissant les yeux dans un air profondément concentré, Peipei ajusta les rétroviseurs et lorsqu’il eut terminé, un sourire vint remplacer la moue 45, soit celle de la suprême concentration.

▬ Maintenant nous sommes prêts au décollage! … Mesdames et messieurs, ici votre commandant de bords qui vous parle. Vous êtes priés de relever vos tablettes et attacher vos ceintures, nous décollerons d’ici quelques secondes.

Bouclant d’ailleurs sa ceinture pendant qu’il disait le tout avec une voix qui se voulait embrouillée par une quelconque radio fictive, Jun mit enfin le contact et le moteur se mit à vrombir. Il tourna ensuite la tête vers Keiji, un air de chef kakkoii sur le visage. (bha oui on est dans le rôle du caporal ou on l’est pas!)

▬ Soldat, ouvre le sas.

Le quoi? x_x
La porte de garage =.= Non mais c’est pas possible ça! Suivez un peu è.é
Keiji, il a pas eu besoin de demander lui, il a appuyé sur le bouton de commande à distance en sachant pertinemment de quoi Junpei voulait parler è.é Vous ne méritez même pas d’assister à une telle mission, vous êtes des soldats abjects!


C’était donc un départ! Abaissant le frein à main, Jun mit ensuite les gaz et en avant toute Bourrasque! … Ahem oui on l’excuse, Boo vient de regarder Toy Story III =.=

▬ Vers l’infini et plus loin encore!

Et apparemment, Peipei se l’était tapé avant Expendables >.>
Bref… Laissons un peu tout ça de côté et concentrons-nous plutôt sur la mission. Nous vous ferons fit de la partie pilotage et de l’épisode « un hummer en mode camouflage qui se fait remarquer dans la ville ». Oui, un titre contradictoire, mais admettez que c’est pas le genre de truc qui passe inaperçu en pleine ville x_x

Nous sauterons donc directement à la partie « arrivée devant le bâtiment code Omega Tango 8246, soit… Pour le bien de la mission, nous devons en rester au nom de code, désolé tout le monde, mais il faut l’accréditation secret défense – que vous n’avez pas – pour pouvoir en savoir davantage.

Se stationnant donc en bordure du trottoir deux bâtiments plus loin, Jun éteignit le moteur et sorti de la Ramboïtobile. Bien sûr, vous nous direz que même deux bâtiments plus loin, ça n’est pas très subtile lorsqu’il est marqué « Ramboïtobile » sur la plaque de devant et qu’on connaît le penchant « soldat / héro / testostérone / vie selon Statham » de nos deux zigotos =.=
Mais bon, laissons-les un peu faire, sinah on risque de se retrouver dans le même sac que Bobby!

Sortant à nouveau son plan bidon, Jun se posa sur le crâne une de ces espèces de lampe torche qu’on peut mettre sur la tête et l’alluma pour pouvoir étudier son plan de plus près. Évidemment, nous ne lui dirons pas qu’il y avait un lampadaire à deux pas… ça gâcherait le moment =.=

▬ Soldat lama, suis-moi!

Regardant à gauche, puis à droite, Junpei plia sa carte et la rangea dans une poche de sa veste pour ensuite se mettre à marcher rapidement, tout recourbé vers le sol, en longeant les bâtiments, jusqu’à arriver sur le flan de celui qui les intéressait tout particulièrement.

▬ Sort ton équipement d’escalade pendant que je sécurise la zone!

Tu sais Peipei, inutile de chuchoter… Surtout que dégainer un pistolet à eau vers du rien… Ça fait tellement agressif =.= En plus, niveau subtilité c’est raté, t’as oublié d’éteindre la lampe torche qui est encore sur ta tête d’abruti >.>
… Passons les détails de spectateurs nuls, pour se concentrer sur l’étape de la mission en cours. Soit sécurisation de la zone et préparation à l’escalade!

▬ R.A.S. Allons-y soldat!

Se retournant vivement vers Keiji, la mine motivée et sérieuse – ouais c’est qu’il était à fond dans son rôle le Peipei – Junpei se retrouva pourtant avec une gueule ressemblant grandement à ceci : =.=

▬ … C’est quoi ces trucs, je peux savoir? =.=

Et qu’est-ce que le soldat Lama avait sorti de son sac à dos d’après vous?
… Nous sommes cruels, vous le saurez dans le post de Cookie =p


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-junpei-t28.htm#52 http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/mayuko-junpei-t29.htm#53

avatar
Cookie, eatable admin'
Avatar : Yamashita Tomohisa by Reirei <3
DC : Sainte Miho
Posts : 107
Age : 29
Situation : Free for you baby <3
Ambition : Devenir Mister Tokyo... mais attention, le seul et l'unique !
Études : Todai: 3ème année, finances
À l'école : Président de: Si tu aimes Keiji tapes dans tes mains
Profession : Etudiant
Agenda : * Entraîner la Junko à une soirée digne de ce nom et sans engagements !
* Voir avec Hiroto pour cette exposition, il doit aimer l'art.
* Découvrir si un mini Keiji existe réellement.
* Eviter les chambres SM en compagnie de la potentielle mère du gamin
* Placer le Kiki en pension pour femmes, ça lui fera le plus grand bien
MessageSujet: Re: Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||   Dim 5 Déc - 13:49

    Hey ho, il rentrait comme il le voulait dans la Ramboïtobile è.é. Bon ok... en théorie, ce n'était pas la sienne, mais depuis quand un héros ne pouvait pas tout se permettre ? Depuis qu'il devait faire respecter la loi d'abord ?
    Pfff... il le savait, il aurait du choisir le côté des bad guys, les bad guys pouvaient tout faire péter et on leur disait jamais rien: monde injuste ! Lançant donc un regard qui traduisait fortement l'injustice à son ami, il s'était contenté de conclure par un profond soupir. On pouvait également l'avoir entendu marmoné, si on avait l'oreille fine, qu'il s'en fichait et ne se gênerait pas pour monter de la même manière au retour. Aaaaah les soldats rebelles ! S'il continuait comme ça, il risquait de se faire sucrer sa prime de Noël, à n'en point douter. Mais passons plutôt sur l'attitude, de toute manière, on savait tous que les rebelles étaient les plus sexes. Ouais, bon Statham qui avait des règles était pas mal dans son genre... mais pourquoi ? Parce que des fois il enfreignait ses règles !
    C'est bon Keiji, Peipei il va pas te tuer parce que t'es rentré par la fenêtre de la Ramboïtobile, alors inutile d'en faire toute une montagne et concentre toi de nouveau sur la mission, oh combien importante.

    C'est vrai, et surtout secrète !
    Au commandement d'ouvrir le sas, Keiji ne s'était pas fait prier avant d'actionner le bouton dans un air plus que sérieux. Oui, on avait l'impression qu'il venait d'armer une bombe. Et non, il n'avait pas répété ce moment des centaines de fois. Attachant ensuite sa ceinture, bien que Peipei ne soit pas un fou de la conduite, il avait simplement obéit au Caporal de la mission avant de regarder droit devant lui. Et oui, c'était bien connu, un soldat n'avait pas le droit de contempler le paysage défiler. Un soldat se devait de toujours fixer l'horizon avec un air sérieux....
    Quoi ?
    Non, pas de réelle raison... juste que Statham aurait fait comme ça, et que Statham avait toujours raison.
    Si pendant tout le trajet, il avait tenu un pistolet à eau avec un air plus que concentré, il n'avait pas non plus manqué de se baisser à trois reprises dans un "Attention, le caddie de la mamie est un leur !", "Un Viet' Sir !", ou encore "Un des roux de l'infâme Carot Man !"
    ...
    Et oui, on sait, la vie était parfois dure avec certains.

    Passons, passons. Désormais, nous nous trouvions sur les lieux de l'opération top secrète, et Keiji n'avait pas manqué d'effectuer une roulade en sortant du hummer. Et si devant l'expression étrange d'un des habitants, il avait simplement avancé, pistolet à eau en main ... on ne doutait pas une seule seconde que ... qu'il était un abruti fini avec son idiot de copain ?
    ... Ouais =.=.
    Bref, el soldat laman il avait suivit le commandante de bord avant d'obéir à ses ordres pour lui tendre... une paire de ventouses de couleur rouge achetée dans un supermarché ringard ?
    Naooooon... never il oserait !
    Keiji ?
    Bon ok =.= !
    Et devant l'air de Junpei qui ressemblait au même smiley, Keiji avait répondu le plus naturellement d'une monde:

    - Une paire de ventouses achetées dans un supermarché ringard.

    Ouais, on l'avait déjà dit ! Mais Peipei, il lisait pas l'italique !

    - Et la deuxième était offerte regarde !

    Et c'est tout content, qu'il avait sortit une paire de ventouses bleues de son sac:

    - J'ai pris les bleues, parce que tu fais le Caporal et le chef a toujours le rouge !

    Keiji... Junpei s'en fiche de pourquoi t'as pris les bleues ! Il se fiche même de ce que tu as acheté. Lui, ce qu'il veut savoir, c'est où tu t'es cogné la tête pour être aussi con ?

    - Y'avait aussi des violettes et des roses mais bon ...

    Non Keiji, réponds sérieusement à la question où Junpei il va s'énerver tellement pour se vrai que t'oseras même plus lui cracher dessus jusqu'à la fin de ta vie.

    - ça te plais pas hein ?

    Et c'est en fronçant les sourcils qu'il avait finalement répondu à la véritable question de son ami, celle cachée sous la question évidente qui n'attendait pas de réponse:

    - C'est facile de râler quand on a préféré dormir ! Tu parles d'un Caporal è.é !

    Ne râle pas Keikei, la prochaine fois tu réveilleras pas Peipei la veille d'un examen.
    Si on peut plus réveiller les gens, comment on les emmerde alors ? Et puis ...

    - Elle colle très bien ces ventouses !

    Ouais, mais elles vont pas supporter vos poids baka ! Inutile de la coller sur le mur pour le prouver au râleur.




Junko after the wedding:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Casper, the ghostfonda'
Avatar : Shige ♥.♥
Posts : 458
Age : 29
Situation : Mon coeur est fiancé à une démone au visage d'ange ♥
Ambition : Reprendre la direction de la compagnie familiale! Sans ouliber d'apprendre à marcher sur les mains, pouvoir retenir son souffle pendant 2 minutes, tester une fois pour toute les jumelles déshabillantes, devenir plus grand que Masao, savoir résister à Miho, voir lorsqu'Hiroki se fout de moi, sevrer Naoki de sa dépendance au sucre, faire grogner Akira toujours plus et assister au mariage de Keiji!
Études : 3e année ;; Économie & Finance
À l'école : Vice-président du conseil étudiants
Profession : Étudiant à Todaï
Agenda :
À FAIRE DE TOUTE URGENCE ;;
Trouver une meilleure cachette pour mes clés de voiture
Planquer des playboy sous le matelas de Ma-chan
Hypnotiser Miho pour qu'elle arrête de la ramener avec Shige!
Mettre le feu au calendrier de Shige ♥️
Changer la serrure de ma chambre au plus vite pour se protéger de El Diablo
MessageSujet: Re: Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||   Mar 7 Déc - 3:00

Pour info, nous n’avons jamais dit que le soldat lama ne pouvait pas entrer dans la Ramboïtobile comme il le voulait… Nous disons simplement qu’il ne parle pas de la façon « Batman » lorsque celle-ci n’est pas la façon Batman è.é Mais bon, passons la partie réprobatrice en italique (et on sait que c’est pas vraiment en italique, pas la peine de le faire remarquer), le message ne peut être on ne peut plus clair!

Nous devons dire que Keiji avait la classe à regarder au loin devant lui. Il avait la technique et l’âme du super soldat, ça se voyait. C’était comme les héros dans les films d’actions. Un héro cool ne regarde jamais une explosion, il poursuit sa route sans se retourner en ayant l’air cool et s’il est vraiment top cool… il porte des lunettes de soleil en plus. Pour un soldat, c’était regarder à l’horizon… et aussi ne pas regarder les explosions… (pour ceux qui diraient que le truc sur les explosions est faux… j’ai une sirène ici qui fait matière d’autorité et qui jure sur ma tête que c’est vrai… alors croyez-la please =.=)

Faisant des manœuvres d’évitement digne du Transporteur à chaque warning lancé par son second, Jun réussit à les mener tout deux à bon port et ce fut ensuite « opération approche du bâtiment ». Assoyez-vous bien confortablement, car il y a encore au minimum trente sept manœuvres à l’accomplissement de cette mission. Pourquoi trente sept? C’est la réponse à tout, apparemment, et c’est la sirène qui le dit! (Ouais, je sais, ne plus passer cinq heures d’affilé alone avec la sirène ça grille les neurones =.=)

Bref sautons directement à la partie intéressante. Ou plutôt… la partie qui nous fait nous demander si nous avons choisi le bon second pour cette mission…
L’arcquement du sourcil de Peipei s’agrandi avec la réponse de Keiji. Il aurait fallu une loupe pour le voir, mais c’est un phénomène physique qui s’est réellement produit, sachez-le.
Et plus le lama parlait, plus cet arque s’agrandissait. On sait, ça ne se peut pas. Il y a bien un moment où l’arc aura atteint son paroxysme. Mais hey! Dans les pubs de couches, elles sont toujours plus absorbantes! Alors pourquoi l’arc du sourcil de Peipei ne pourrait pas faire pareil, hein è.é

M’enfin, ayant clairement une gueule de « tu te fous de moi », Jun observait son commandant en second coller une ventouse au mur. Certes, ça collait. Good point. Seulement…
Le ténébreux s’approcha du mur et, sans même toucher la ventouse, il souffla simplement dessus. Pas le moindre « pop » de sussions et la ventouse se retrouva sur le bitume. Se redressant, Peipei resta silencieux encore quelques secondes, observant Keiji de son regard le plus sérieux (soit l’expression 249 « Peipei devant un examen qui redéfinira sa vie entière »). Ce fut seulement ensuite qu’il dit simplement :

▬ Fin de ma plaidoirie.

Tu sais Peipei, mine de rien ta gueule sérieuse est un peu gâchée par le maquillage de camouflage et la lampe encore sur la tête… Mais on dit ça, on dit rien!

▬ Mais bon, heureusement que je suis là, parce que j’ai un plan B !

Jun, ne joue pas au mec plus intelligent… C’est peut-être vrai, mais là, tout de suite, ça parait pas =.= Surtout pas quand tu ressors again ton plan qui n’est même pas le bon!
Faisant mine de suivre son plan à la lettre, Junpei avança, contournant le bâtiment pour arriver devant un escalier de secours. Bien sûr, l’échelle était relevée… Ils ne pouvaient donc pas encore monter.

▬ Soldat, va falloir que je grimpe sur tes épaules.

Pourquoi lui? Pour les ventouses déjà, besoin d’autres raisons? è.é
… M’ouais… Remarque, ça va être beau ça tien, vous attendez une minute qu’on aille se chercher du pop-corn pour regarder la suite?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-junpei-t28.htm#52 http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/mayuko-junpei-t29.htm#53

avatar
Cookie, eatable admin'
Avatar : Yamashita Tomohisa by Reirei <3
DC : Sainte Miho
Posts : 107
Age : 29
Situation : Free for you baby <3
Ambition : Devenir Mister Tokyo... mais attention, le seul et l'unique !
Études : Todai: 3ème année, finances
À l'école : Président de: Si tu aimes Keiji tapes dans tes mains
Profession : Etudiant
Agenda : * Entraîner la Junko à une soirée digne de ce nom et sans engagements !
* Voir avec Hiroto pour cette exposition, il doit aimer l'art.
* Découvrir si un mini Keiji existe réellement.
* Eviter les chambres SM en compagnie de la potentielle mère du gamin
* Placer le Kiki en pension pour femmes, ça lui fera le plus grand bien
MessageSujet: Re: Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||   Mar 7 Déc - 22:25

    Pfff... critiquer des ventouses ! Critiquer des ventouses ! Non mais critiquer des ventouses !
    ça va Keikei, trois fois, on a compris =.=. Un de plus, et on devient allergique au mot ventouse.
    Ventouse !
    Merdeux =.=
    Bref, Junpei, rien que par son regard, était en train de critiquer le choix de son soldat préféré, ou de son soldat (au choix) d'une manière franchement culotté (cherchez l'erreur). Tout ça parce que Monsieur avait voulu faire sa nuit comme un gamin ou petit vieux (au choix again), Keiji avait du se débrouiller tout seul. Ouais, il commençait à être franchement fatigué de gérer les conneries des autres depuis son enfance et de devoir être responsable pour 6.
    Euh Keiji... arrête, t'en fais trop !
    Tout ça pour dire que ces ventouses étaient très bien. Certes, totalement inutiles, mais bien. Evidemment, quand le but premier était de grimer, on pouvait les trouver nulles. Mais ici, leur but premier était de les trouver cool. Statham, lui, il aurait aimé ses ventouses. Bon, bien sûr, lui il en aurait eu des qui marchaient miraculeusement et avec lesquelles il aurait pu monter sur le toit... mais ils n'avaient pas le même fournisseur. Monde cruelle et anti-Keikei.
    Bref, notre étudiant avait regardé son super copain soufflé sur THE truc cool qu'il avait amené aujourd'hui avec un certain je m'en foutiste qui aurait bien mérité un coup de thé dans la gueule, mais passons.
    Ce n'est qu'après qu'il avait secoué la tête avant de pfffter (expression venue d'un lointain pays) et d'ajouter:

    - Ouais, mais quand y'a pas de vent, ça marche !

    ... est-ce qu'on est obligé de commenter ça ? Non parce que là, c'est évident que c'est d'un con =.=.

    - Et puis ça va hein ! Ton plan aussi il s'envole si je souffle !

    Keiji, sois mignon, ferme là ! Ne fais pas ton soldat rebelle et concentre toi sur la mission plutôt que d'imiter un Peipei boudeur.
    Right vieux ! La mission d'abord, Statham le lui dirait également, il fallait laisser les sentiments de côté et penser à l'objectif, et à l'objectif uniquement.
    Reprenant donc son sérieux, bien qu'il n'en n'oublie pas pour autant de ramasser la ventouse sur le bitume pour la ranger dans son sac avec les autres, il avait finit par se coller contre le mur pour progresser derrière Junpei en mode furtif et ...
    ... et c'était sans compter sur la sonnerie discrète de son portable qui s'était mis à sonner. Et que fait un Keiji au lieu de couper tout de suite avant que son Caporal ne l'engueule:

    - Yamamoto Keiji troisième du nom mais non le moindre à l'appareil !

    ...

    - Quoi ?

    Inutile de préciser que le quoi était adressé au Caporal en question

    - Attends, jte rappelle, je suis en mission.

    Ne laissant pas le temps à son interlocuteur de commenter sur son excuse bizarre pour raccrocher, il avait rangé son portable dans sa poche avant de se mettre en position pour faire grimper son Caporal. Ouais, le téléphone plus le coup des ventouses, mieux valait se montrer plus obéissant que de coutume histoire de ne pas risquer de se faire remplacer par un bleu.
    Keiji... vous êtes pas vraiment un commando...
    Bien sûr que si è.é. Mais passons. Posant les genoux à terre, il avait attendu que son Caporal daigne monter dans un:

    - J'ai pensé que ce serait de circonstance comme sonnerie... j'ai pas trouvé l'agence tout risques. Et puis, c'était ma ptite soeur, elle a perdu sa peluche Nemo, une urgence ...

    Ferme là menteur, et aide donc à monter ton Caporal qu'on puisse se marrer un bon coup, et vu comme ça démarre, on sent que vous n'êtes pas prêts d'y entrer chez Evil Carot. Preuve dans la seconde: Keiji, quand un Junpei te monte sur les épaules, ne te redresse pas si vite. Et vu qu'on sait que tu nous diras why... parce qu'il faut prendre le temps d'avoir un bon équilibre. Vous êtes quand même conscients que vous avez l'air d'abrutis évadés d'un cirque avec un public qui se demande "tombera ? Tombera pas ?" ?
    Mouais, believe, Keikei il a la technique pour rester droit !
    Tituber, trois pas en arrière, trois pas en avant, chercher un point d'appui ?
    Un truc dans le genre.




Junko after the wedding:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Casper, the ghostfonda'
Avatar : Shige ♥.♥
Posts : 458
Age : 29
Situation : Mon coeur est fiancé à une démone au visage d'ange ♥
Ambition : Reprendre la direction de la compagnie familiale! Sans ouliber d'apprendre à marcher sur les mains, pouvoir retenir son souffle pendant 2 minutes, tester une fois pour toute les jumelles déshabillantes, devenir plus grand que Masao, savoir résister à Miho, voir lorsqu'Hiroki se fout de moi, sevrer Naoki de sa dépendance au sucre, faire grogner Akira toujours plus et assister au mariage de Keiji!
Études : 3e année ;; Économie & Finance
À l'école : Vice-président du conseil étudiants
Profession : Étudiant à Todaï
Agenda :
À FAIRE DE TOUTE URGENCE ;;
Trouver une meilleure cachette pour mes clés de voiture
Planquer des playboy sous le matelas de Ma-chan
Hypnotiser Miho pour qu'elle arrête de la ramener avec Shige!
Mettre le feu au calendrier de Shige ♥️
Changer la serrure de ma chambre au plus vite pour se protéger de El Diablo
MessageSujet: Re: Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||   Dim 12 Déc - 4:02

▬ Et comment tu comptes grimper avec ces trucs si juste du vent suffit à tout faire foirer? Parce que je dis ça comme ça… mais t’es plus lourd que du vent.

Peipei =O
Bha quoi?
Jamais ô grand jamais on ne critique le poids d’un lama!
Why?
Parce qu’ils sont comme les sirènes, ils s’offusquent lorsqu’on dit un truc qui s’apparente à « gros porc ».
Ouais bha, rendu-là, c’est le problème de Keikei, pas le nôtre è.é
… Tant que tu es prêt à assumer les conséquences de tes paroles, d’accord. Parce qu’on est pas sûr pour les lamas, mais, les sirènes, ça mord quand tu critiques leur poids o.o
On verra, on verra.

Tout ça pour dire que Junpei venait de détruire l’image des ventouses et qu’il ne jugea même pas nécessaire de répondre à la seconde réplique. Son plan ne s’envolerait pas. Ils ne pourraient pas passer par le toit, ça ferait moins cool parce que Peipei se voyait déjà faire une descente en rappel comme dans les films méga kakkoii, mais tant pis. Grimper par les escaliers de secours ferait le travail en cas de besoin. Ils perdaient quelques points à l’échelle e la kakkoiitude, mais au moins ils accompliraient leur mission!
En route pour les escaliers, donc, leur évolution furtive et ô combien supra cool fut interrompue par une sonnerie. La chose surprenant Peipei, le ténébreux dégaina son pistolet à eau pour le brandir à droite et à gauche, prêt à tuer arroser un quelconque ennemi venu faire foirer leur mission tant importante. Cependant, il ne s’agissait que du portable de Keiji et lorsque Junpei s’en rendit compte, il abaissa son arme en roulant les yeux pour finir avec cette jolie tête qu’on lui connaît si bien : =.=

▬ Quoi quoi? Règle numéro un en mission, on éteint son téléphone portable è.é C’est comme les cours, la messe et les dîner en famille!

… Trois situations où Keiji s’en foutrait totalement que son portable sonne, mais bon, merci quand même d’essayer de l’éduquer Peipei, t’es efforts sont pris en note, même s’ils n’auront probablement aucun effet sur le lama.

▬ Et pis sa peluche est sûrement dans le fond de votre piscine, tu sais, là où tu l’as mise la dernière fois où je suis allez chez toi…

Ouais, comme si une peluche poisson avait les mêmes besoins que les vraies poissons. Parfois, Peipei se demandait comment le cerveau de Keiji fonctionnait. Peut-être qu’avec Akira ils pourraient le lui retirer pour l’étudier? Après tout, vu comment il s’en sert, Keiji peut probablement vivre sans! Non?
Peipei, tu es un monstre parfois, tu savais ça?
… Pour le bien de la science uniquement è.é
Miiiiiiih, par moment tu donnes l’impression d’y prendre du plaisir quand même, soyons franc.
… … Bon, ok, mais juste un tout petit peu è.é

Et une fois encore, revenons-en à la mission qui nous préoccupe ici. À savoir pour le moment l’étape numéro sept. Et oui nous le savons, que nous réservent-ils encore s’ils n’en sont qu’à sept sur trente-sept!
Il s’agissait donc de grimper sur les épaules du lama pour atteindre l’échelle et ainsi pouvoir grimper sur l’escalier de secours pour attendre leur objectif.

Une étape plus ou moins facile. Plus, lorsqu’on était un pro du genre Statham en personne. Moins, lorsqu’il s’agissait de deux Stathamiens en devenir qui ne maîtrisaient pas encore tout à fait l’art d’être des soldats efficaces. Kakkoii! Ça oui, ils savaient y faire avec le débriefing, le thé, les cookies, le plan de building, le hummer, les ventouses… Mais pour ce qui était de l’efficacité, comme vous pouvez le voir à cette pièce montée de nippons chancelants, c’était une autre histoire =.=

▬ On t’a jamais dit qu’il fallait être sobre durant une mission è.é

… M’ouais, sur ce coup, loin de nous l’idée de prendre la partie de la bête qui crache, mais on aimerait bien te voir à sa place voir si tu pourrais faire mieux x_x
Certainement!
… Et pis en plus, accuser ton pote de boire sur une mission, c’est pas beau, tu devrais avoir honte!
Hey, le caporal, il se doit d’être impartial, copain ou pas copain, c’est outrageux et Peipei devait s’assurer que Keiji était en état d’accomplir cette importante mission.
… Ouais… avec un seul soldat sous ton commandement… et tu t’es nommé caporal tout seul!
Détail ça, détail!

Mais malgré tout et avec un coin de langue tiré par la concentration, Peipei arriva à attraper l’échelle de l’escalier de secours. Bien sûr, cela donna pour résultat que le ténébreux quitta les épaules du lama et se retrouva suspendu dans le vide.
Dans sa tête, à cet instant, il aurait du descendre avec l’échelle. Seulement, le problème avec les hypothèses, c’est qu’elles ne se réalisent pas toujours… =.=

Effectuant une pression de quelques soubresauts pour arriver à ses fins, Junpei dû se rendre à l’évidence, ils étaient des héros! Ouais parce que maintenant, il allait appeler la ville pour se plaindre de l’échelle rouillée et coincée! Un feu et tous les gens de cet immeuble brûleraient à ne pas pouvoir descendre de l’escalier de secours, quel outrage!

▬ … Hum, Kei? Chope mes jambes et tire…

Brillante idée. T’en a encore des beaucoup comme ça?
… Urusai è.é


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-junpei-t28.htm#52 http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/mayuko-junpei-t29.htm#53

avatar
Cookie, eatable admin'
Avatar : Yamashita Tomohisa by Reirei <3
DC : Sainte Miho
Posts : 107
Age : 29
Situation : Free for you baby <3
Ambition : Devenir Mister Tokyo... mais attention, le seul et l'unique !
Études : Todai: 3ème année, finances
À l'école : Président de: Si tu aimes Keiji tapes dans tes mains
Profession : Etudiant
Agenda : * Entraîner la Junko à une soirée digne de ce nom et sans engagements !
* Voir avec Hiroto pour cette exposition, il doit aimer l'art.
* Découvrir si un mini Keiji existe réellement.
* Eviter les chambres SM en compagnie de la potentielle mère du gamin
* Placer le Kiki en pension pour femmes, ça lui fera le plus grand bien
MessageSujet: Re: Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||   Mar 28 Déc - 14:47

Plus lourd que du vent ?
On se calme Keiji, Junpei n'a pas voulu dire que tu étais gros !
Ouais... ouais... il avait plutôt intérêt vu qu'ils étaient déjà allés se baigner ensemble et qu'il avait déjà vu le torse si parfait du Keiji, contrairement au sien... au passage è.é.
Euuh Keiji.... Premièrement, ce que tu dis sonne très gay. Après, chacun son point de vue. Deuxièment, es-tu conscient que le muscle pèse son poids ? Un poids plus lourd que le vent par exemple.
La ferme ! La perfection n'est pas gros, un point c'est tout. C'est donc en fronçant les sourcils, dans un air contrarié, que Keiji avait accueillit la réplique de son ami.
Oh non, il n'allait pas le mordre ! On vous avouerait cependant qu'il y avait pensé. Mais il avait finit trouvé mieux, quelque chose qui irait beaucoup mieux à un intellectuel comme lui. Et inutile de lui préciser qu'il n'avait rien d'un intellectuel, il en était probablement conscient. En revanche, il était sadique... l'attente plutôt que l'attaque frontale était une réaction que les sadiques avaient en commun avec les intellectuels.
Keikei, quelqu'un qui use son cerveau, il est pas assez con pour se venger !
La ferme è.é.

Bref, passons et essayons un peu d'avancer cette histoire. On voudrait pas dire, mais les deux idiots font durer le suspens un peu trop longtemps. C'est pas qu'on voudrait enfin comprendre pourquoi ils sont en mode militaire au lieu de passer le temps de manière plus intelligente mais ....
Les deux idiots t'emmerdent ! Et pour la peine, ils vont même se permettre de prendre le temps de deux manières différentes. Premièrement, le coup du téléphone et de la mystérieuse peluche. Si Keiji avait tenté de jouer le parfait petit soldat qui se met au garde à vous quand son chef lui fait remarquer qu'un portable n'est pas allumé en mission, il affiche un air d'illumination soudaine quand ce dernier lui révèle le lieu où se trouve la peluche. C'est vrai, en théorie, elle devrait être là où on l'avait laissé. A part si elle nageait vraiment. Dans ce dernier cas, cette peluche ne serait pas une sombre arnaque des fabricants.
Euh Keiji ....
Dans le premier cas, il dirait à sa demi-soeur de ne plus jamais attacher de peluche. A vrai dire, ici, ça ne semblait pas avoir grande importance vu l'air qu'il avait finit par adopter. C'est à dire un air mi sceptique, mi moqueur:

- Dis ... tu sais que c'était pas vraiment ma soeur au téléphone ? T'es trop naïf Junko !

Euh... cherchait il par x moyens de s'enfoncer davantage ?
Non, il voulait juste emmerder son Peipei <3.
Ouais... donc oui !
=.=.
Passons, passons. Il avait eu la présence d'esprit de zapper de rétorquer qu'il avait déjà éliminé depuis hier soir. Pour un peu, on aurait pu penser qu'ils allaient enfin avancer la mission. Mais, on avait également de vous dire que vous étiez en plein rêve ! Car, souvenons nous, on avait parlé de deux manières différentes. Ici, uniquement le coup de la peluche avait été réalisé. Il nous restait donc une manière de retarder un peu le temps histoire d'être encore plus débiles oh grand rabat-joie è.é.
Et évidemment, quand un Keiji, chieur, allait-il se permettre de prendre son temps ?

A/ Une fois à l'intérieur, il aurait une sérieuse conversation au sujet des vantouses, du poids et de tout le reste, avec son accolyte. Ils essaieraient, de manière mature, de venir à un terrain d'entente avant de continuer sur de bonnes bases.
B/ Dans l'appartement du méchant. Une franche engueulade pas très discrète sur le fondant. Le remettre une fois de plus sur le tapis ne serait pas de trop, même si on éveillait le voisinnage.
C/ Maintenant, alors que Junpei se retrouvait dans cette ridicule position, il aborderait le sujet qu'il mourait d'envie d'aborder depuis quelques jours.
Alors ? Votre réponse ?

La A !
Sérieusement ? Vous croyez encore au Père Noël vous non ? Allez, on va être sympa, et vous donner la réponse en action.
C'est donc lorsque Junpei lui demanda un coup de main que Keiji laissa retomber ses fesses sur l'herbe pour... s'allumer une clope. Ouais, alors même qu'il avait dit à Junpei, il y a trois jours à peine, avoir arrêté. Mais là n'était pas le problème. Celui qui était à se faire pardonner... c'était son ami qui était suspendu en l'air et qu'il ne comptait pas aider avant d'avoir les réponses à ses questions.
Relevant les yeux vers celui-ci, il n'avait pas fait durer le suspens sous prétexte qu'il était dans une situation délicate:

- Junpei, faut qu'on parle.

Avait dit notre lama sur un ton sérieux

- Je sais que tu penses que c'est rien, qu'il faut pas en faire tout un plat... mais c'est une intervention. Je pense que tu as besoin de quelqu'un pour t'ouvrir les yeux et te faire comprendre ton problème. Tu sais Junpei, le premier pas vers la guérison, c'est l'acceptation. Tant que tu n'auras pas compris le problème que tu as, tu pourras pas aller mieux. Je sais bien que tu penses que ce n'est pas un problème, mais c'est pour ça que je suis là vieux ! Je suis ton ami, je suis là pour te filer ce coup de pouce dont tu as besoin pour aller mieux ! On va en parler calmement, on va pas fuir le sujet, et on va arriver à quelque chose de bien toi et moi, jte laisserai pas tomber mon vieux, t'en fais pas !

Euh... Keiji. A t'attendre faire son monologue, on a pourtant l'impression que tu fais durer le suspens parce qu'il est suspendu et en situation délicate !
Lui ? Never !
=.=

- Tu sais, je me souviens encore de la fois où tu voulais devenir Abraham Lincoln juste pour avoir le même chapeau. Je sais, je sais, me regarde pas comme ça ! Tu penses qu'on peut pas comparer avant l'époque où on était des gamins. Je ne pense pas de mon côté ! Abraham, c'était devenu une véritable obsession pour toi ! T'en dormais plus, tu voulais être Abraham, parler, manger, dormir comme Abraham ! Finalement, je t'ai ramené le costume pour Halloween, et au suivant t'étais déguisé en Casper parce que tu t'étais déjà lassé !

Et sinon, où il voulait en venir à part lui tuer les bras ?

- Tu sais, je pense que cette histoire devrait te servir de leçon. T'as blessé Abraham en l'oubliant pour Casper, t'aurais mieux fait de rien lui promettre à la base et d'enfiler déguisement sur déguisement sans te poser de question. L'engagement, après le coup d'Abraham... toi comme moi, on sait que c'est pas fait pour toi !

???

- Alors maintenant Junpei, mon beau Junpei, dis moi que t'étais dans une bijouterie pour acheter un collier pour chien à Masao.

Aaaaah c'était donc ça !
N'agissez pas comme si ce n'était rien ! C'était grave, très grave !




Junko after the wedding:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Casper, the ghostfonda'
Avatar : Shige ♥.♥
Posts : 458
Age : 29
Situation : Mon coeur est fiancé à une démone au visage d'ange ♥
Ambition : Reprendre la direction de la compagnie familiale! Sans ouliber d'apprendre à marcher sur les mains, pouvoir retenir son souffle pendant 2 minutes, tester une fois pour toute les jumelles déshabillantes, devenir plus grand que Masao, savoir résister à Miho, voir lorsqu'Hiroki se fout de moi, sevrer Naoki de sa dépendance au sucre, faire grogner Akira toujours plus et assister au mariage de Keiji!
Études : 3e année ;; Économie & Finance
À l'école : Vice-président du conseil étudiants
Profession : Étudiant à Todaï
Agenda :
À FAIRE DE TOUTE URGENCE ;;
Trouver une meilleure cachette pour mes clés de voiture
Planquer des playboy sous le matelas de Ma-chan
Hypnotiser Miho pour qu'elle arrête de la ramener avec Shige!
Mettre le feu au calendrier de Shige ♥️
Changer la serrure de ma chambre au plus vite pour se protéger de El Diablo
MessageSujet: Re: Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||   Lun 3 Jan - 22:27

Si, il était gros è.é
Et non, nous ne disions pas cela uniquement pour contredire notre partenaire de jeu dans le seul but de faire chier le lama!
… Oui bon, peut-être un peu… Ok, totalement!

Concentrons nous plutôt sur plus important, comme le fait que le soldat lama osait mentir à son caporal ténébreux et l’admettre sans la moindre honte. Si Keiji ne semblait pas faire tout un plat d’un tel mensonge éhonté, Junpei, lui, avait de la réaction pour deux avec sa bouche qui s’ouvrit en grand et ses yeux qui s’écarquillèrent de stupeur.

▬ Tu m’as menti, à moi? O.O

Un être observateur aurait vu la soudaine brillance dans les yeux de Peipei et cet être aurait été à même de se demander si A, il s’agissait réellement de la naissance de larmes blessées, B, si c’était Miho qui lui avait filé des cours de comédie et qu’il voulait faire naître la culpabilité en son soldat, ou C, simplement le vent frais du soir qui venait lui chatouiller les yeux.
Pour le bien de ce topic et la crédibilité du Caporal, nous opterons pour le choix C. Il n’y avait que l’air frais pour rendre ainsi les yeux d’un disciple de Statham!

Bref, outre les ventouses, l’insinuation au surplus de poids, le mensonge et etc, nous voilà maintenant dans une fâcheuse position.
À quelques mètres du sol, suspendu dans le vide, sa vie ne tenant qu’à la puissance de ses bras et le temps qu’ils pourront le retenir à la barre…
Oui bon, être intelligent, Peipei aurait simplement lâché prise en voyant que Keiji ne voulait pas l’aider tout de suite. Il ne tomberait pas de bien haut, impossible qu’il se blesse. Mais Peipei avait laissé son intelligence à la maison ce soir et puis s’il avait lâché, il aurait fallu recommencer l’opération =.=

▬ Kei, ça peut pas attendre?

Question stupide, il va sans dire. Le lama ne sembla même pas écouter qu’il poursuivit dans un long monologue que Junpei avait un brin de mal à suivre. Il parlait de quoi au juste?

▬ Quel problème? J’ai pas de problème sinon celui d’être suspendu dans le vide!

C’est bien connu, les lamas en monologue deviennent sourds… Le cracheur de thé poursuivit ses dires sans se préoccuper du fait que les bras de Junpei commençaient à trembler légèrement. Certes, vu sa forme physique, il pouvait tenir encore un moment, mais ce n’était pas une situation de vie ou de mort, juste Keiji qui avait décidé de jouer au psychologue nouveau genre! Et d’ailleurs, la méthode canapé était mieux, alors celle-là on oubli la prochaine fois è.é

▬ C’est pas le principe d’halloween? Se déguiser différemment chaque année?

Tu parles quand même à Keiji là… S’il a décidé de prendre cet exemple pour exposer un point qui devait encore être éclairci… oui bon laisse tomber on a rien à dire là-dessus sinon que oui, le but semblait bien être d’arriver à la limite de ce que tes bras pouvaient supporter x_x

▬ Nani? o.O

Tout ça pour son passage à la bijouterie la semaine dernière? Et pis d’abord, il l’avait vu? Peu importe, rien à foutre, si ce n’était que ça… eh bha Junpei n’était pas près de se voir aider à faire descendre cette foutue échelle rouillée =.=

▬ Non, j’y étais bel et bien pour une bague de fiançailles! Tu t’attendais à quoi? On sort ensemble depuis plus de trois ans et là on ne compte même pas la période avant qu’elle ne parte pour New York!

Jun concentre-toi, surtout ne pas lâcher!
Plus facile à dire qu’à faire! C’est que ça fait un moment qu’il se retient de tomber là =.=

▬ Je vais me marier avec la femme de ma vie, je vois pas où est le problème là-dans.

Aaaaw, mauvaise formulation! Parce que Keiji, il va être assez dégourdi pour t’en trouver un de problème qu’il soit crédible ou pas x_x


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-junpei-t28.htm#52 http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/mayuko-junpei-t29.htm#53

avatar
Cookie, eatable admin'
Avatar : Yamashita Tomohisa by Reirei <3
DC : Sainte Miho
Posts : 107
Age : 29
Situation : Free for you baby <3
Ambition : Devenir Mister Tokyo... mais attention, le seul et l'unique !
Études : Todai: 3ème année, finances
À l'école : Président de: Si tu aimes Keiji tapes dans tes mains
Profession : Etudiant
Agenda : * Entraîner la Junko à une soirée digne de ce nom et sans engagements !
* Voir avec Hiroto pour cette exposition, il doit aimer l'art.
* Découvrir si un mini Keiji existe réellement.
* Eviter les chambres SM en compagnie de la potentielle mère du gamin
* Placer le Kiki en pension pour femmes, ça lui fera le plus grand bien
MessageSujet: Re: Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||   Mar 4 Jan - 18:09

Et oui, il lui avait mentit, à lui è.é. Et il n'en n'avait même pas honte ! Même pas il allait ressentir une once de culpabilité juste parce que Peipei lui faisait le coup de la fille kawaii. Il ne céderait pas parce qu'il était un homme fort ! Un soldat ! Un dur à cuire quoi ! Aucune chance que Junpei n'arrive à atteindre son coeur avec ses ruses appris chez les naines. Aucune chance de aucune chance.
Ah oui ? Alors pourquoi tu viens de te mordre la lèvre inférieure le soldat ? Pourquoi que tu regardes ailleurs comme si tu te sentais finalement coupable ? Tu parles d'un mec fan de Statham... amoureux de Statham oui è.é !

- ça va, ça va, je le referai plus ! Là ! T'es content ?

=.=.
Non, ils n'étaient pas ridicules. Tout comme Keiji ne venait pas d'imiter Akira dans son mode le plus boudeur. Mais laissons cette sombre histoire de mensonge derrière eux. Il fallait aller de l'avant dans une histoire comme la leur. Et puis, s'engueuler sur un champ de bataille, ça ne montrait pas franchement la cohésion des troupes. Une troupe unie était une troupe qui avait plus de chances d'accéder à la victoire. On arrête là avec le blabla militaire et on se focalise un peu sur la cible.

Mouais... en commençant une conversation sérieuse digne d'un couple qui se prépare à la scène de ménage ?
La cohésion d'un troupe était moins forte quand l'un des soldats de cette troupe choisissait de s'engager auprès d'une femme. Et il osait espérer qu'il se trompait lourdement sur le cas de sa Junko. Elle ne pouvait pas le trahir à ce point ! Elle ne pouvait pas se marier ! C'était un collier pour chien, cadeau pour Masao... un truc dans le genre ! Il voulait y croire et continuait à vivre leurs joyeuses aventures è.é.
Bon... évidemment, là dedans, il oubliait complètement de ressentir une quelconque culpabilité pour avoir pris en filature son Junpei. Par chance, les lamas semblaient capables de s'en tirer plutôt bien. De toute manière, Junpei l'aurait souligné que le Keikei aurait changé de sujet aussitôt pour en revenir au point qui l'intéressait... soit le motif de sa présence dans l'un des plus grands lieux de débauche, juste après l'église.
Oui... ce pauvre garçon avait une perception du monde bien différente des autres.

- Tu vas quoi ?!

Se marier.... Il vient de le dire Keiji. Tout est terminé entre vous, tu devrais te faire une raison et aller de l'avant.

- Tu vas quoi ?!

Le répéter deux fois ne va pas inciter Junpei à revenir sur sa version des faits =.=. S'il l'avait écouté très calmement pendant qu'il s'expliquait, Keiji venait de jeter sa cigarette pour se relever brusquement. Alors elle l'avait fait ? Elle avait fait acheter cette bague à Junpei ? Il le savait qu'elle en était capable avec ses petits yeux vicieux ! La fourbe !
Hein ? Ok, ok, Junpei avait pris l'initiative seul. Mais elle avait quand même des yeux vicieux è.é. Tiens, comme ceux de sa grande soeur muahahaha. Ne nous égarons pas et ne revenons pas à notre jeunesse de débauchée dans un moment pareil.

- Junpei enfin ! Tu trouves qu'il n'y a pas de problème dans l'engagement ? Mais il y en a des tas enfin. Si tu veux sortir quand t'es marié, ta femme te diras que tu vas la tromper. Dans le mariage, tu peux même te faire priver de sortie. J'ai connu un type marié une fois, je sais pas trop ce qu'il est devenu, il a du en mourir.... Bref, ce type m'avait confié qu'il se sentait redevenir comme un gamin. Il avait l'impression de sortir avec sa mère ! Sa mère ! Tu te rends compte ? Tu te vois avec ta mère ! Et puis ça encore, c'est pas grave ! Je te parle pas des repas. C'est fini les frites quand t'en veux, la bière devant le foot et ...

Si Keiji était en train d'énumérer tous les problèmes du mariage, rassurons nous pour les bras de Junpei car il le faisait en poussant sur ses pieds pour que le brun puisse se hisser et evidemment, il ne s'était pas arrêté une fois celui-ci là haut. C'est en tendant la main pour qu'il l'aide à monter qu'il avait continué:

- ... tu peux même pas coucher avec d'autres femmes ! Tu te rends compte ? C'est la castration le mariage, pire que de devenir curé. Et puis imagine, elle tombe enceinte. Parce que le mariage, c'est un prétexte pour elles d'avoir un bébé. Les pleurs, les couches, ...

Allait il se la fermer un jour ? Probablement que non.




Junko after the wedding:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Casper, the ghostfonda'
Avatar : Shige ♥.♥
Posts : 458
Age : 29
Situation : Mon coeur est fiancé à une démone au visage d'ange ♥
Ambition : Reprendre la direction de la compagnie familiale! Sans ouliber d'apprendre à marcher sur les mains, pouvoir retenir son souffle pendant 2 minutes, tester une fois pour toute les jumelles déshabillantes, devenir plus grand que Masao, savoir résister à Miho, voir lorsqu'Hiroki se fout de moi, sevrer Naoki de sa dépendance au sucre, faire grogner Akira toujours plus et assister au mariage de Keiji!
Études : 3e année ;; Économie & Finance
À l'école : Vice-président du conseil étudiants
Profession : Étudiant à Todaï
Agenda :
À FAIRE DE TOUTE URGENCE ;;
Trouver une meilleure cachette pour mes clés de voiture
Planquer des playboy sous le matelas de Ma-chan
Hypnotiser Miho pour qu'elle arrête de la ramener avec Shige!
Mettre le feu au calendrier de Shige ♥️
Changer la serrure de ma chambre au plus vite pour se protéger de El Diablo
MessageSujet: Re: Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||   Mer 5 Jan - 18:10

Était-ce réellement un petit sourire satisfait qui prenait naissance sur les lèvres de Junpei? Eh bien, il faut croire que oui! Mon dieu, était-il vraiment nécessaire qu’il se marie avec Miho? Parce que plus le temps passait, plus elle déteignait sur lui!
C’était seulement signe qu’ils étaient fait l’un pour l’autre <3

▬ Oui, c’est beaucoup plus mieux comme ça.

Et le facteur je parle comme Jack Sparrow ça vient d’où?
Eh bien, on peut dire que ça va avec la scène totalement ridicule qui se jouait devant nous.
… Ouais, c’est une raison acceptable.

Maintenant passons l’épisode du monologue que nous avons déjà vu pour se rendre directement à la partie la plus intéressante. Soit le fait que Junpei énonça clairement ses plans de demande en mariage et la si magnifique réaction de son officier en second.
On ne pouvait s’attendre à mieux de la part d’un lama allergique à l’engagement. Si déjà il rappelait constamment à Junpei que sortir avec la même fille relevait de l’idiotie imaginez un peu ce que signifiait pour lui le mariage!

▬ Me marier, me marier!

Ouais, on va le dire deux fois nous aussi comme ça peut-être que le message finira par percuter quelque part dans le cerveau!
Si rendu à ce stade Junpei avait espérer avoir un peu d’aide pour grimper cette échelle rouillée, il ne fallait pas trop y compter. Le ténébreux avait soupiré de désespoir alors que Keiji se lançait dans un second monologue, celui-ci citant divers problèmes de couples mariés.
Mais dieu merci, pendant qu’il continuait dans sa tirade sur les malheurs du mariage, le lama se décida enfin à porter secours à son Caporal.

Pouvant enfin se hisser sur le premier palier des escaliers de secours, Junpei resta quelques secondes à simplement remuer les doigts, content de ne plus avoir à supporter son poids. Se penchant ensuite légèrement, se retenant de son bras gauche, Jun tendit le droit vers Keiji et se saisi de la main tendue pour le tirer vers le haut pendant que monsieur continuait encore et toujours à babiller sur des problèmes qu’il ne connaissait pas puisqu’il n’était jamais resté avec la même fille suffisamment longtemps pour les connaître.
Une fois le commandant en second à ses côtés, Junpei le regarda avec un petit air à la fois stupéfait et désespéré de voir toujours plus de babillage sortir de la bouche de Keiji.

▬ Tu sais Kei, fit simplement le ténébreux en se remettant sur ses pieds, depuis que Miho est revenue je n’ai pas couché avec d’autres filles qu’elle, alors je vois mal en quoi me marier avec elle fera une différence.

Comment traumatiser un lama en une étape facile!
Ouais, à force, Junpei était devenu un maître dans l’art. Remarquez, c’était assez simple pour lui. Il n’y avait qu’à observer un peu leur style de vie assez différent et leur mode de pensée qui était encore plus contradictoire.

Ne prenant même pas la peine de voir si Keiji allait se remettre de cette effroyable vérité, Junpei se mit en route, grimpant les escaliers de secours pour arriver à l’étage qui les intéressaient.
Après tout ce blabla et toutes ces aventures, la mission allait enfin pouvoir réellement commencée!

Ahah, eh oui, tout ceci n’était qu’un préambule absolument inutile *0*

Observant la présence de lumière par l’une des fenêtres du repère d’Evil Carot, Junpei s’aplati illico contre le palier de l’escalier pour ne pas se faire repérer.

▬ Attention soldat! Notre ennemi occupe ses quartiers!

Ils allaient donc devoir redoubler de prudence.
Comment ça redoubler? Ils n’allaient pas annuler?
Après tout ce qu’ils venaient de vivre? Pas question, ils étaient trop près du but pour reculer maintenant. Et pis d’abord, un Stathamien ne recule jamais è.é

Relevant la tête tout doucement, un être observateur qui se trouvait à l’intérieur du logement aurait pu constater une paire d’yeux allant de gauche à droite pour ensuite disparaître à nouveau sous la fenêtre.

▬ On va devoir entrer par une autre fenêtre soldat!

Se mettant à ramper sur le palier, Jun ne se redressa que lorsqu’il atteignit son objectif et patienta quelques secondes, jusqu’à ce que son second le rejoigne. Il se mit alors à faire des signes en tout genre, mélangeant les vieux codes de foot et autres de baseball et football américain qu’il avait vu à la télé. Puisque nous disposons de la traduction, nous sommes en mesure de dire qu’il était en train de raconter qu’il allait ouvrir la fenêtre et faire passer Keiji en vitesse pour qu’il sécurise la pièce et ensuite il entrerait à son tour.
Ça c’est avec la traduction, mais vu que Keiji ne l’a pas…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinjapan.forum-canada.com/heros-en-circulation-f6/mayuko-junpei-t28.htm#52 http://madeinjapan.forum-canada.com/repertoires-f10/mayuko-junpei-t29.htm#53

avatar
Cookie, eatable admin'
Avatar : Yamashita Tomohisa by Reirei <3
DC : Sainte Miho
Posts : 107
Age : 29
Situation : Free for you baby <3
Ambition : Devenir Mister Tokyo... mais attention, le seul et l'unique !
Études : Todai: 3ème année, finances
À l'école : Président de: Si tu aimes Keiji tapes dans tes mains
Profession : Etudiant
Agenda : * Entraîner la Junko à une soirée digne de ce nom et sans engagements !
* Voir avec Hiroto pour cette exposition, il doit aimer l'art.
* Découvrir si un mini Keiji existe réellement.
* Eviter les chambres SM en compagnie de la potentielle mère du gamin
* Placer le Kiki en pension pour femmes, ça lui fera le plus grand bien
MessageSujet: Re: Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||   Sam 22 Jan - 15:37

- C'est bien ça le problème !

C'est donc en se hissant aux côtés de son supérieur hiérarchique que Keiji avait balancé une idiotie de plus. Comment faisait il pour toujours formuler les choses comme s'il avait raison ?
Hé bien, sachez qu'en matière d'engagement, il avait toujours raison è.é. Et non, il était parfaitement inutile de tout remettre en question. Pour lui, rien que le fait que Junpei ne couche qu'avec une seule femme était un acte des plus alarmants. Et à voir la tête qu'il tirait, on pouvait affirmer, sans se tromper, qu'il ne jouait pas la comédie uniquement pour le faire chier. Et visiblement, le fait qu'ils soient si prêts du but ne l'empêchait pas de continuer sur sa lancée:

- Tu vas probablement te rouiller... blasé de coucher qu'avec une femme, tu pourras même plus combler ses attentes. Tu sais, je connaissais un type qui couchait avec une seule femme, ben il est devenu gay. En fait, je suis sûr que si on demande à Masao pourquoi il est gay, il nous dira qu'à son époque hétéro, il couchait avec une seule femme !

Non, si vous posez ce genre de questions à Masao, il est fort probable qu'il s'inquiète plutôt pour vos santés mentales. Mais passons sur le sujet et concentrons nous un peu sur cette fameuse mission. Le mérite de la présence de Evil Carot dans son repaire, c'est que Junpei avait pu être tranquille pendant quelques minutes. Le temps que Keiji l'imite à se plaquer contre le mur, puis... le temps qu'il se mette à ramper jusqu'à la prochaine fenêtre. Mais une fois en mode kakkoii soldat pro de l'avancée en rampant, on ne doutait pas une seule seconde que:

- Si tu te maries avec elle, c'est pas la peine de fantasmer sur moi ensuite ! Jamais tu m'entends ? Jamais je deviendrai gay. On se fera pas appeller les Gay Boys avant de monter un groupe ridicule en chemise hawaïenne, tu m'as bien compris ?

Ok, il ne voulait pas particulièrement désespérer son supérieur et ...

- Tu le chanteras qu'avec le roux It's okay to be gay è.é ! Et puis, tu sais quoi ? Tu la demandes en mariage, je te déshérite ! Après tout ce que j'ai fais pour toi... me faire ça... à moi ?

... bon, peut être que si. Mais tout à fait entre nous, il l'avait plutôt cherché. Acheter une bague ?! Quelle idée grotesque selon un lama !
Bref, sans doute qu'aborder la question en pleine mission n'était pas une bonne idée. La cohésion des troupes semblait sans doute un peu moins forte. Et oui, inutile de dire dans ce cas que Keiji n'avait pas capté la communication du regard tout de suite. L'interrogeant d'abord par le même moyen de communication et toujours avec un air contrarié, il avait cependant finit par s'exécuter. Après tout, puisque le Peipei ne portait pas la culotte et ne la porterait pas à vie, autant lui laisser donner les ordres è.é.
Ok... il l'avouait, il avait été un mauvais soldat. Après un salut militaire nonchalant, il avait attendu l'intervention du ténébreux pour entrer en vitesse... et en bruit. Qu'est-ce qu'il y pouvait si les lampes ne savaient plus se pousser. Oubliant le prochain mariage aussi rapidement qu'il avait tourné les yeux vers Junpei, il avait fait la première chose qu'un adulte responsable aurait fait dans cette situation... il s'était planqué sous le lit.
Si le vent, selon lui, n'était pas assez puissant pour décoller des ventouses, il l'était sans doute pour casser une lampe. Mais passons, passons et prions pour que l'homme avec la corde au cou ait eu le temps de se cacher.




Junko after the wedding:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé ;;
MessageSujet: Re: Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||   

Revenir en haut Aller en bas
 

Piggy Carot: Le plan parfait ||Peipei/Mama-chan||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in Japan :: 
COME TO WRITE YOUR STORY
 :: Home sweet home :: Appartements
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com